Publié par le 29 août 2019 • 0 Commentaires

Salut et bienvenue dans #DisVoirAlex, l’émission où je réponds à vos questions WordPress. Pour l’épisode numéro 60, je vais répondre à la question d’Emmanuel qui me demande :

Pourquoi le plugin qu’il a installé n’est pas en français ?

Allez c’est parti !

Parce que ce n’est pas le « bon » français…

Il peut arriver que lorsque que vous installez une extension, celle-ci ne soit pas en français mais en anglais. C’est embêtant quand on ne maîtrise pas la langue, surtout au niveau des paramètres pour configurer son site. Il faut savoir exactement à quoi correspond chaque chose.

Mais pourquoi l’extension d’Emmanuel n’était pas français ?

Tout d’abord, peut-être qu’il a installé son site WordPress en français de Belgique ou en français du Canada.

Ce qu’il faut savoir c’est que pour WordPress, le français, le français de Belgique et le français du Canada sont trois langues différentes. C’est comme si c’était de l’allemand, de l’espagnol et du bulgare.

Les gens qui contribuent à WordPress et traduisent les extensions dans toutes les langues doivent faire un français de France, un français du Canada et un français de Belgique. Même s’il n’y a que de petites différences entre ces trois langues, pour WordPress il s’agit de trois langues différentes donc il faut traduire chaque chose 3 fois.

Le truc c’est qu’il n’y a pas autant de contributeurs en français-canadien et en français-belge qu’en français de « base ».

C’est pour ça que si on a un site qui est en français de Belgique et qu’on installe une extension, il risque fort qu’il n’y ait que très peu de personnes ayant eu le temps de se consacrer là-dessus. Inévitablement, s’il n’y a pas de traduction, ça retombe dans la langue par défaut de WordPress : l’anglais.

Le conseil que je peux donner à une personne qui installe des extensions et qui parle français c’est de passer son WordPress en français de France.

Ensuite, si vous constatez que l’extension que vous venez d’installer est toujours en anglais (même si vous êtes en français de France), c’est peut-être tout simplement que personne n’a encore passé du temps dessus, qu’aucun contributeur n’a pris le temps de la traduire.

Ça peut arriver, les contributeurs ne peuvent pas forcément être partout. Ils font déjà un bon boulot mais il y a beaucoup de plugins (il y en a plus de 55 000 au moment où je rédige cet article). Ils ne peuvent pas être partout.

Après, il y a deux cas :

  • Soit vous avez des chaînes de caractères qui sont en anglais sur votre site d’administration et ça ne vous pose pas de problème parce que vous baragouinez un peu l’anglais et que vous arrivez à vous en sortir (auquel cas on laisse comme ça).
  • Soit vous avez des chaînes de caractères en anglais qui sont sur l’interface publique du site (donc accessibles aux visiteurs) et là ça peut être plus problématique. Il faut absolument une traduction pour que le rendu du site soit professionnel, auquel cas il faudra passer par une extension (comme LocoTranslate par exemple) pour effectuer la traduction directement dans WordPress.

J’ai fait un #BonjourPlugin sur Loco Translate, c’est le numéro 16. Si vous êtes dans ce cas-là, regardez la vidéo pour avoir une interface publique de votre site qui sera en français.

Faire appel à des traducteurs d’extensions

Si ces solutions ne vous conviennent pas (ou que vous n’avez peut-être pas forcément les compétences linguistiques pour ça), il y a des boutiques qui proposent des traductions d’extensions.

Il y a notamment la plus populaire qui est WPTrads, une autre qui s’appelle WPTraduction et le site de l’ami FX Bernard. Ils peuvent aussi vous faire de la traduction sur demande (bien sûr c’est payant).

Parce que l’extension n’est pas traduisible…

Il arrive parfois que l’extension ne soit pas traduisible, c’est à dire que le développeur de l’extension n’ait pas mis tout ce qu’il fallait en place au niveau du code pour que l’extension soit traduisible.

La seule solution que vous pouvez envisager c’est d’essayer de contacter l’auteur en question (et en anglais) pour lui demander de mettre à jour son extension.

Si vous avez la fibre du codeur, que vous tombez sur un plugin qui n’est pas traduisible et que vous avez absolument besoin de le traduire rapidement (sans attendre que l’auteur mette à jour son extension), la Marmite a un petit snippet : un morceau de code que vous pouvez implémenter dans votre thème pour pouvoir gérer ça.

J’espère avoir répondu à la question d’Emmanuel. Sur ce, il ne me reste plus qu’à vous remercier d’avoir lu cet article et je vous dis à très bientôt pour un prochain épisode de #DisVoirAlex, ciao !