Vous êtes ici : Accueil | Plugins WordPress | Imagify : Faites maigrir votre site en compressant ses images

Imagify : Faites maigrir votre site en compressant ses images

Compresser les images dans WordPress

Savez-vous ce qui le plus long à charger sur une page ?

Ce ne sont ni les fichiers CSS, ni les fichiers Javascript.

Ce sont les images.

On cherche souvent à optimiser la vitesse de son site en optimisant le code (comme on a pu le voir avec le fichier .htaccess) mais il est possible d’y parvenir sans trop se casser la tête.

Avant de vous parler du plugin WordPress que j’utilise pour réduire significativement le poids des images de la Marmite, je tiens à vous transmettre…

3 Bonnes habitudes à prendre avec les images

Lorsque l’on gère des sites, il est important de toujours penser aux visiteurs. Dans mon cas, j’essaie de toujours faire ce qui est le mieux pour vous.

Par exemple, au lieu de vous parler directement d’un plugin ou d’autre chose, je tiens à vous transmettre des informations qui vous seront utiles à l’avenir.

Ça prend un peu plus de temps mais je sais qu’à long terme, c’est ce qui fera la différence 😉

Allez, trêve de bavardage. Passons à ces 3 conseils !

1. N’envoyez pas d’images surdimensionnées

Que vous soyez ou non un adepte de la photo, les fichiers créés par un appareil numérique sont aujourd’hui très volumineux.

Ils peuvent peser de 4 à 8Mo, parfois plus ! Tout dépend de vos réglages.

Pour les imprimer ou pour les retoucher sur votre ordinateur, c’est génial.

Par contre pour les diffuser sur le web, c’est tout de suite plus embêtant.

En effet, si une page doit charger une dizaine d’images de 8Mo, vos visiteurs ont intérêt d’être raccordés à la fibre optique…

La meilleure chose à faire est de redimensionner vos images avant de les envoyer sur votre site. 2000 pixels de largeur sont plus que correct.

N’importe quel éditeur d’image peut s’en charger mais à la longue, j’avoue que cela peut s’avérer fastidieux.

Sur la Marmite, les images font toujours 600 pixels de large dans les articles (pas besoin de 2000 pixels de largeur). Du coup, j’utilise le code suivant pour que WordPress redimensionne automatiquement les images envoyées :

/* Ajout d'une nouvelle taille d'image
 * nommée "image-recette" de 600px de large
 */

add_action( 'after_setup_theme', 'wpm_image_recette' );
function wpm_image_recette() {
    add_image_size( 'image-recette', 600 );
}

/* Ajout dans la liste des tailles d'images
 */

add_filter('image_size_names_choose', 'wpm_image_sizes');
function wpm_image_sizes($sizes) {
    $addsizes = array(
    "image-recette" => __( "Image Recette")
    );
    $newsizes = array_merge($sizes, $addsizes);
    return $newsizes;
}
Code à placer dans functions.php du thème enfant

La seconde partie du code permet d’ajouter l’image générée dans la liste des tailles disponibles :

image-liste-taille-wordpress

Ce petit bout de code ne mange pas de pain mais il vous fera gagner de précieuses secondes, c’est certain 😉

Choisissez le bon format de fichier

Vous connaissez certainement les deux principaux formats d’images disponibles à l’heure actuelle :

JPG et PNG.

Savez-vous comment ils se différencient ? C’est un peu technique mais cela réside dans la façon dont ils sont encodés.

En gros, comment les images sont enregistrés dans le fichier.

Cette divergence fait que certaines seront moins lourdes en JPG qu’en PNG et vice versa.

Pour vous aider à choisir le meilleur format, retenez que :

  • JPG = Photos, images dotés de milliers de couleurs ou de nuances de gris
  • PNG = Schémas, images simples, logos ou images dotées de transparence

Vous pourrez en savoir plus sur les formats d’images grâce à cette infographie trouvée chez Korben (en anglais).

Pour vous en convaincre, convertissez une photo prise avec votre téléphone, convertissez-là en PNG et regardez son poids.

Compressez les images avant de les envoyer

Avant d’envoyer des images sur un site, je prends toujours soin de les compresser.

Par exemple, après en avoir retouché une sur Photoshop, j’utilise toujours Fichier > Enregistrer pour le web pour trouver le meilleur compromis entre poids et qualité :

enregistrer-pour-web-photoshop

Passez en mode 2 vignettes et regardez le poids final en bas à gauche. Vous pouvez jouer avec les formats et les réglages en haut à droite (et éventuellement la taille en bas à droite).

Il est évident qu’il ne faut pas trop dégrader la qualité, sinon le rendu sera horrible.

Si vous êtes sur Mac, je vous conseille l’utilitaire ImageOptim pour compresser davantage sans perdre en qualité.

Voilà pour les conseils de base. Toutefois, vous allez me dire que cela peut être assez contraignant à la longue.

Et vous aurez raison !

De plus, comment faire avec les fichiers déjà présents dans votre bibliothèque de médias ?

C’est là qu’intervient…

Imagify, le service qui va compresser vos images comme jamais

Imagify

Si vous en avez marre de faire des manipulations sans arrêt, la suite de cet article va vous plaire. Vous pourrez même vous passer des 3 conseils cités auparavant !

En effet, l’équipe derrière le plugin de cache WP Rocket a lancé un nouveau service nommé Imagify.

Quand on y réfléchit bien, ce service est la suite logique de WP Rocket. Au lieu d’y intégrer la compression d’images, ils ont préféré développer un service en ligne (Saas).

Cela à l’avantage de pouvoir être utilisé par n’importe quel type de site (et même manuellement).

Alors vous allez me dire que ce genre de chose existe déjà. On peut citer TinyPng, WP Smush ou encore Kraken.

Vous avez tout à fait raison mais ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas se lancer. Il y a toujours des choses à améliorer.

Le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont bien fait car selon ce test paru en décembre 2015, Imagify est désigné comme le meilleur service de compression d’images.

Ça me rappelle un certain plugin de cache 😉

Comment fonctionne Imagify

Je vous le disais tout à l’heure, Imagify est un service. C’est à dire qu’il n’est pas uniquement disponible sous forme d’extension. N’importe qui peut donc s’en servir.

Le service en ligne

Pour l’utiliser, il suffit de se rendre sur Imagify pour commencer immédiatement. Je vous conseille toutefois de créer un compte gratuit pour bénéficier de davantage de fonctionnalités.

Compression de service Imagify

Une fois sur le site, il suffit de choisir un mode de compression puis de glisser déposer ses images dans la zone de droite.

Pour mon test, vous pouvez voir que le gain de compression est de :

  • 1,16% en mode normal
  • 18,49% en mode agressif
  • 33,76% en mode ultra

Suite à l’optimisation, il ne reste plus qu’à les télécharger en cliquant sur le bouton « Download » situé à droite. On peut aussi toutes les récupérer dans un fichier .zip en cliquant sur « Download all optimized files ».

Notez qu’avec un compte gratuit, vos images ne seront conservées que 24 heures (contrairement à 1h sans compte).

L’extension WordPress gratuite

Plugin WordPress Imagify

Si vous voulez que la compression des images soit automatisée, il va falloir opter pour l’extension.

Ainsi, toutes les images envoyées sur votre site seront compressées à la volée, c’est à dire dès leur mise en ligne.

C’est un gain de temps non négligeable car il n’y aura plus besoin de s’occuper de toutes les tâches rébarbatives dont nous avons parlé précédemment.

Pour ce faire, il vous suffit d’installer Imagify depuis le répertoire officiel de WordPress.

Avec un compte gratuit, vous aurez le droit à 25Mo de compression par mois. Si vous bloguez de temps en temps, cela sera amplement suffisant.

Pour avoir installé deux autres plugins similaires, je peux vous dire que la mise en route est bien plus aisée avec Imagify (le plugin est aussi en français).

Ce que j’apprécie avec cette extension, c’est que l’on est guidé pas à pas (comme sur WP Rocket) :

Activation Imagify

Vous allez devoir créer un compte et entrer votre clé API (via le menu API) pour connecter le plugin à votre compte.

Voyons à quoi ressemblent les réglages :

Réglages du plugin Imagify

Les options disponibles sont assez simples. Vous pourrez :

  • Choisir la puissance de la compression (Normal, Agressif ou Ultra)
  • Activer l’optimisation automatique (laissez coché)
  • Conserver les images d’origine (laissez coché également)
  • Redimensionner automatiquement les images trop grandes (2000 pixels seront très bien mais vous pouvez mettre moins selon votre site)
  • Garder les données EXIF, c’est à dire la date de la photo, l’appareil photo utilisé et d’autres informations (sauf cas exceptionnel, ne cochez pas cette case)
  • Sélectionner les tailles d’images à compresser
  • Masquer le menu Imagify dans la barre d’outils

Concernant les tailles d’images à cocher, sélectionnez bien thumbnail, medium, medium_large et large en plus des tailles dont vous avez besoin.

Même si cela consomme du crédit de compression, WordPress pourra charger ces images sur des petits écrans.

Intéressons-nous à présent au mode d’optimisation en masse. Cette fonctionnalité permet de traiter toutes les images présentes sur son site.

Rendez-vous dans Médias > Optimisation en masse pour afficher la page suivante :

Optimisation en masse dans Imagify

Dans le cas de la Marmite, on peut voir que le poids des images a été divisé par 2 !

Je pense que le résultat aurait pu être encore meilleur si mes fichiers n’avaient pas été préalablement optimisés avant l’envoi.

Concernant l’utilisation, encore une fois c’est assez simple. Sélectionnez un mode de compression et cliquez sur « Imagif’em all » (soit Imagifiez-les toutes).

Vous pouvez voir « qu’imagifier » est même devenu un verbe !

Si jamais vous désirez optimiser des images au cas par cas, rendez-vous dans la bibliothèque de médias pour retrouver une colonne Imagify.

Bibliothèque de médias avec Imagify

Grâce à elle, vous y trouverez les statistiques de compression de chaque image, vous pourrez les optimiser dans d’autres modes ou restaurer l’image d’origine (si vous avez coché l’option dans les réglages bien sûr).

Répondons maintenant à la question que vous vous posez certainement.

Combien coûte Imagify ?

Jusqu’à présent, je vous ai dit que 25Mo de compression vous étaient offerts chaque mois.

C’est très bien lorsque l’on a un petit blog mais si vous avez besoin de plus de ressources, il faudra opter pour une de leurs offres. Les voici en détail :

Les tarifs d'Imagify

Comme vous pouvez le voir, ce sont des abonnements mensuels (il est possible de régler annuellement pour obtenir deux mois gratuits).

Si la formule par abonnement ne correspond pas à vos besoins, vous pouvez acheter des crédits de 250Mo (3,49$), 500Mo (5,99$) ou 1Go (9,99$).

Ces offres à l’unité sont intéressantes si vous avez pas mal d’images à traiter dans votre bibliothèque de médias. Pour les trouver, allez sur cette page une fois que vous aurez créé votre compte gratuit.

Conclusion

Vous l’aurez compris, je vous recommande grandement d’installer l’extension Imagify pour optimiser les images de votre site.

Si vous bloguez une à deux fois par semaine, l’offre gratuite vous conviendra amplement (à condition de ne pas envoyer des images de 5Mo !).

Au pire des cas, optimiser toute votre bibliothèque vous coûtera moins de 10$ (cela représente environ 6000 images).

Pour les plus voraces d’entre vous, optez pour un abonnement et dormez sur vos deux oreilles 😉

Avez-vous déjà prêté attention à la compression des images sur votre site ? Si oui, que pensez-vous d’Imagify ?

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Plus de 10000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

C'est parti, je m'inscris !

61 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Hello,
    Merci pour l’article.
    J’utilise wp-smush pour le site qui est gratuit pour une utilisation de base (pas de limite niveau taille).
    Quel est donc l’avantage de imagify? vu qu’il est payant apporte-t-il un plus par rapport à la version gratuite de smush?
    Etant donné qu’il est créé par ceux ayant fait wp-rocket, je pourrais envisager de l’essayer.
    Merci

    Répondre
    • Bonjour Denny,

      Je suis Jonathan d’Imagify

      La version gratuite de WP Smush est une qualité dîtes « lossless », c’est-à-dire sans perte de qualité.

      Avec ce mode de WP Smush, le gain sur le poids de vos images sera entre 5 et 8% en moyenne. C’est le mode de compression le moins intéressant car il n’a quasiment aucun impact sur le temps de chargement de votre site.

      Pour avoir le mode « lossy », le niveau de compression le plus intéressant, vous devez payer un abonnement de 19$/mois avec WP Smush.

      La version gratuite d’Imagify vous offre déjà ce mode de compression. Et nous proposons même un 3ème niveau de compression qui a des résultats incomparables avec les outils concurrents.

      WP Smush gratuit ne permet pas de garder une sauvegarde de vos images. Vous devez aussi avoir la version payante pour cela.

      Avec Imagify, il n’y a aucune différence de fonctionnalités. Toutes les fonctionnalités du plugin sont disponibles dans la version gratuite dont la sauvegarde d’une copie pour pouvoir revenir à tout moment en arrière !

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions 🙂

      Bonne journée

    • Bonjour Denny,

      Je me permets de répondre en tant qu’utilisateur d’Imagify pour avoir utilisé WP Smush également, mais je fais aussi partie de la team d’Imagify, en toute transparence :p

      WP Smush te limite en taille d’image à 1 MB, à deux niveaux de compression, ne propose pas de bulk optimization ou de backup d’image à moins de passer en pro pour avoir tout cela.
      Imagify te propose tout cela dès la version gratuite, même s’il y a une limite de quota de 25 MB.

      Cette limite de quota (gratuit) vient du fait que les images que tu optimises passent sur nos serveurs et te sont renvoyées optimisées, sans faire souffrir et ralentir le serveur qui héberge ton site. (contrairement à WP Smush, si je ne dis pas de bêtise)

      Mais Imagify est gratuit, je ne peux que t’inviter à te faire ta propre opinion 🙂

      Merci à toi, et merci Alex pour les conseils et la présentation.

  2. Bonjour et merci pour votre article très utile mais j’ai une question a poser .
    pour les sites déjà en ligne avec des images non optimiser , y’a pas moyen de les optimiser (avec ou sans imagify) sans les retravailler une par une ???
    Merci

    Répondre
    • Salut Yacine,
      Tu peux faire ça avec le mode optimisation en masse présenté dans l’article 😉

  3. Bonjour Alex

    Excellent article, comme d’habitude !
    Merci pour cette information, j’ai justement un client qui avait ce type de besoin et je n’étais pas vraiment convaincu par les plugins WordPress déjà en place. Je connais très bien WP Rocket et j’en suis très satisfait. Du coup, je pars en confiance pour tester celui-ci.

    Répondre
    • Merci Stéphane 😉
      Hâte de connaître les résultats d’Imagify sur le site de ton client !

  4. Merci Alex, pour ce tuyau. En lisant ton article, je me rends compte que je ne m’étais pas du tout occupée de ça, du poids de mes fichiers d’origine.
    Je viens d’installer le plugin Imagify, et en optimisant en masse tous mes anciens fichiers médias (95 fichiers), j’ai économisé 53 Mb sur 78 soit 68 % ! C’est génial et effectivement, l’interface des réglages est très simple et très agréable !
    Je me sens mieux, maintenant que je le sais et que c’est corrigé, de savoir que mon site est optimisé pour sa vitesse d’affichage et pour le confort de mes visiteurs (c’est vrai qu’un site qui met plus de 10 secondes à s’afficher, je vais le fermer !)
    Belle semaine à toi
    Marjorie

    Répondre
    • Super Marjorie !
      Content de savoir que cet article t’a aidé 😉

  5. Merci @jonathan et @geoffrey.
    Je viens de l’installer et de le configurer. Je commencerai à le tester dès ce soir.
    En plus j’ai vu sur le site que l’on pouvait acheter un quota en lieu et place de l’abonnement mensuel.

    Et connaissant votre travail sur wordpress, je n’ai pas de doute sur imagify

    Répondre
  6. merci merci pour l’article, les explications et tout. Ayant un site photos, je vais m’empresser de le tester, si je peux gagner quelques milliseconde de plus pour l’affichage des mes galleries photos je prends

    Répondre
    • Merci pour ton commentaire Corine 🙂
      À bientôt sur la Marmite !

  7. Hello,

    Intéressant.. Par contre, je comprend pas l’intérêt de la fonction pour ajouter l’image en 600Px.. Ça va ajouter une image de plus (et donc manger de l’espace disque), alors qu’il suffit de définir cette taille dans l’un des formats proposé en natif par wordpress.
    Alors oui, on va optimiser la bande passante mais au détriment de l’espace disque de votre hébergement..

    Répondre
    • Salut Mathieu,
      C’est vrai que j’aurai pu procéder ainsi mais maintenant que WordPress utilise toutes les miniatures selon la taille de l’écran, j’ai préféré ajouter une taille d’image supplémentaire.

      Pour ce qui est de l’espace disque, je ne pense pas que ce soit un problème aujourd’hui. Les hébergeurs sont assez généreux 😉

  8. Bah, si on n’y prend pas garde justement, ça peut aller vite avec un hébergeur d’entrée de gamme.. 10 Go peuvent être vite bouffés avec des images non optimisées et un thème qui multiplie les tailles (c’est du vécu).
    Mais je chipote.. 🙂
    L’option traitement en masse m’intéresse, mais j’ai un peu « peur » de ce genre de traitement automatique. Si l’image est trop dégradée, elle est perdue, sauf à avoir un backup intégral et à prendre le temps de tout vérifier. Mais entre ça et tout se farcir à la main..

    Répondre
    • Hello Mat,

      L’option de backup est activée par défaut sur Imagify. Si ton optimisation de masse a fait quelques dégâts en mode d’optimisation « Ultra » sur 2 ou 3 photos par exemple, tu peux retourner sur ta photo et utiliser une des actions « Restaurer », « Ré-optimiser en Normal » ou « Ré-optimiser en Agressif ».

      Comme ça tu fais le gros du travail en optimisation de masse. Cela te fera gagner du temps.

      Tu peux même comparer le rendu de la compression directement dans l’éditeur des médias.

      Bonne journée 🙂

  9. Je viens de tester sur un site en cours de refonte. C’est plutôt convaincant, même si pas mal d’images sont en « This image is already compressed, no further compression required. ».
    Je suis plutôt convaincu au final (comme quoi). J’ai beaucoup d’images, mais cela peut valoir le coup..
    Merci..

    Répondre
  10. Merci pour l’article !
    J’avais moi-même rédigé un article similaire sur le logiciel RIOT (Radical Image Optimization Tool),
    Connais-tu RIOT ?
    Mais maintenant j’ai hâte d’utiliser le plugin Imagify..
    Je suis aussi convaincu.
    Merci!

    Répondre
    • Personnellement, je ne connaissais pas RIOT mais je suis sur que l’équipe d’Imagify dois connaître 🙂

  11. J’ai eu une bonne expérience à ce jour avec ShortPixel.

    Répondre
    • Tiens, je ne connaissais pas. En fait, il y a vraiment beaucoup de monde sur ce créneau ^^

  12. Excellent article!

    Je peux que vous conseiller Imagify! Déjà utilisateur conquis par WP Rocket, j’ai tout simplement viré TinyPNG pour le remplacer par Imagify. J’ai ainsi pu déjà réduire le poids de plusieurs images que Tiny n’avait pas fait ou pu faire!

    Il y a aussi plusieurs petites choses qui font la différence selon moi! Comme par exemple: le comparateur visuel, les détails après optimisation! J’aime bien les stats! 🙂 Mais aussi les possibilités de restaurer et réoptimiser dans un autre mode avec une facilité déconcertante.

    Répondre
    • Merci de ton retour Steeve, je suis sûr que ça aidera d’autres personnes à sauter le pas 😉

  13. Wow ! L’équipe de WP Rocket est un charme, je ne doute pas que ce nouveau plugin soit extra. Merci !

    Répondre
    • Merci pour ton retour Julie !

  14. J’ai un grand respect pour Jonathan car j’ai bcp appris à travers son blog, mais perso j’utilise Short pixel, bien plus efficace que tous les autres cités dans cette article je les ai tous essayé…. Niveau prix on est nettement plus raisonnable, j’aime pas le principe « d’abonnement » le plugin propose abonnement ou pack de x images.

    Il y a comme même 3 points fort qu’il faut rappeler d’Imagify :
    – Interface,
    – code propre,
    – Support en français.

    Répondre
    • Merci pour ton retour 🙂

    • Bonjour 🙂

      Imagify propose aussi des « One-Time Plan » :
      – 250 Mo ( 1250 images) : $3.49
      – 500 Mo ( 2500 images) : $5.99
      – 1 Go ( 5000 images) : $9.99

      Le nombre d’images est une approximation, sachant qu’Imagify fonctionne au poids et pas au nombre d’images.

      Avez-vous testé Imagify en mode Ultra ? 🙂

  15. Ok mais une fois optimisées il faut payer chaque mois sur l’ensemble de nombre de photos optimisées (ou seulement sur les nouvelles photos),
    Cela n est pas clair dans votre tuto
    merci car celà peut vite monter en terme de cout

    Répondre
    • Non Hardane, une fois que vous avez optimisé vos photos vous n’aurez rien à payer. Si vous optez pour un abonnement, c’est que vous avez beaucoup de nouvelles photos à optimiser chaque mois.

  16. Bonsoir,

    utilisant déjà Wp Rocket, j’ai souscrit les yeux fermés à ce nouveau plugin et je n’ai pas été déçu !

    Des chiffres : 3800 images qui ont subi une cure d’amaigrissement, elles occupaient 1.2 Go à l’origine et désormais elles n’occupent plus que 468 mo…sans commentaire ;o)<

    Répondre
    • Eh bien, ça c’est de la compression !

  17. Merci pour l’article.
    J’ai une préoccupation. cette extension est valide pour les administrateurs uniquement ou pour aussi pour les utilisateur ? Je parle par exemple des sites où des utilisateurs font des publications d’image. Est-ce l’extension aurait à compresser une image publiée par l’utilisateur ?En fait c’est ça ma question.

    Répondre
    • Salut Hervé,
      Normalement oui mais l’équipe d’Imagify devrait pouvoir confirmer cela 🙂

    • Bonjour,

      L’extension est disponible pour les utilisateurs qui ont le droit d’uploader des images sur votre site.

      Bonne journée

  18. Bonjour Jonathan,

    Oui j’avais essayé le mode ultra mais je suis entrain de changer d’avis sur Imagify 😉

    J’ai fait un nouvel essai aujourd’hui pour faire une nouvelle comparaison car Imagify je l’avais essayer quasi à son lancement et je me suis dit qu’avec une MAJ du plugin le résultat avait peut être changer…. Et bien oui c’est mieux, bcp mieux même !

    Quelques chiffres afin d’illustrés mon propos sur la même image :

    Information sur l’image original : 4.114 Mo (4,1 Mo sur disque) | 2600 × 3228

    Réglage Média:
    Taille des miniatures: 75 x 75
    Taille moyenne: 250 x 250
    Grande taille: 1800 x 1800

    Imagify :
    -75×75 = 2k
    -201×250 = 8k
    -400×250 = 14k
    -400 x 284 = 15k
    -1080 x 675 = 88k
    -1080 x 1341 = 177k
    -1450 x 1800 = 291k
    Original = 242k
    —————————————
    TOTAL = 0.837 Mo

    Shortpixel :
    -75×75 = 33k
    -201×250 = 15k
    -400×250 = 59k
    -400 x 284 = 26k
    -1080 x 675 = 83k
    -1080 x 1341 = 198k
    -1450 x 1800 = 309k
    Original = 367k
    —————————————
    TOTAL = 1.097 Mo

    Il reste toujours le prix qui est nettement plus élevé car les images on s’en sert presque tout le temps donc l’addition peut être vite très salé surtout quand c’est un forfait au poids dans mon cas le plans nombre d’image serait plus intéressant pour moi.

    Quand tu installes des wp pour des galeries d’art, et qu’Ils mettent des images de 5/10/20 Mo voir bcp plus avec plusieurs des centaines d’images pour un seul artiste je te laisse imaginer le poid total du wp en plus d’être chez un hébergeur de luxe comme wpengine qui compte le Go à 75$ en moyenne tu finis par vraiment compté tout forfait abonnement des plugin etc… J’ai beau a expliquer mais ils ne comprennent rien de rien, ils ont en moyenne 60 ans donc c’est un peu normal mais pour celui qui est derriere c’est horrible !

    Voila pourquoi je me suis bcp intéressé à ses plugins. Ils me font gagné un temps colossal. Le forfaits « One-Time Plan » 250/500/1000 Mo c’est vraiment trop light pour moi si il avait une formule nombre d’image je serais très intéresser.

    Bien à toi
    ++

    Répondre
  19. L’équipe de WP Rocket, on vous adore !
    Entre le cache qui est devenu un jeux d’enfant et maintenant la compression qui est tout aussi facile à prendre en main, mais qu’est-ce qui va venir après ? 😀

    J’utilisais WP Smush mais j’ai arrêté il y a un moment déjà vu le peut que je gagnais avec (2 à 3%). Je prend le temps de faire chaque photo manuellement pour faire au mieux, ainsi j’ai essayé Imagify et même si beaucoup de photos sont en « déja compressé » j’arrive quand même à un gain supplémentaire global de 8% en normal (agressif et ultra pixelise trop) sans aucun changement sur le rendu, je n’ose pas imager le gain sur des photos non travaillées à la base !

    Répondre
    • Salut Antonin,

      Alors, as-tu pu avoir des résultats satisfaisants avec des images non compressées ?

      A+

  20. Bonjour Alex

    Je connais pourtant WP Rocket puisque je l’utilise mais j’ai découvert Imagify grâce à ton article, merci.

    J’ai souvent hésité à seulement essayer un plugin de ce style (par peur du bug…) mais lorsque j’ai vu que la « team rocket » était derrière, je n’ai pas hésité !

    Aucune connaissance requise 3 clics et c’est fini… j’utilise la version gratuite et cela me suffit amplement. J’ai économisé 40% sur le poids total de mes images.

    A bientôt

    Répondre
    • Salut Guillaume,

      Eh bien tu vois, ça valait le coup ^^
      Pour la plupart des gens, la version gratuite est amplement suffisante 🙂

  21. Bonjour Alex,

    J’ai un petite question plutôt en lien avec les formats d’images dont tu parles dans l’article.
    Mon site a été le fruit de nombreuses expériences et à mes débuts j’ai installé plusieurs thèmes qui m’ont créé plein de formats d’image. Et niveau « stockage », mon poids d’image est lourd et notamment à cause de cette première année où je n’optimisais pas comme il faut mes images + le fait que parfois j’ai 13 formats pour une seule image..
    Connais-tu un moyen de régler ça?? Comment faire pour supprimer les formats inutiles? J’ai peur de supprimer les mauvaises images sur mon FTP

    Merci !

    Répondre
    • Bonjour Christelle,

      Effectivement, cela va faire beaucoup d’images… Après, dans Imagify tu peux sélectionner les formats à optimiser donc au pire des cas tes anciennes images ne seront plus jamais utilisées.

      Si tu veux vraiment les supprimer, à mon sens il faudrait réaliser un script qui détecterait les dimensions (elles sont écrites en fin de fichier) mais cela demande quelques notions de programmation.

    • Merci pourra réponse Alex! Je pense qu’un script serait plus adapté dans mon cas mais effectivement il faudrait que je trouve quelqu’un qui a ses compétences.

      Sinon juste une dernière question. Quand tu supprimes une image de WP. Le fameux « supprimer définitivement ». Est-ce que cela la supprime du FTP ? Ou faut-il supprimer manuellement une image sur le FTP si on veut s’en débarrasser définitivement?

      Merci!!

  22. Merci Alex, pour le temps colossal que tu nous fais gagner en nous dégotant les bonnes solutions pour un site en WordPress. J’ai procédé à une optimisation en masse sur deux sites, l’un avec des images déjà optimisées (gain de 37% quand même !) et l’autre avec des images moins optimisées (gain de 60% !!!). Mais surtout, quelle simplicité pour le client qui ne sera pas obligé de passer par un logiciel de retouche photos, dans lequel il pourrait facilement se perdre s’il est novice. L’option de backup est un plus aussi et bien sûr que le plug-in soit en français !
    à bientôt

    Répondre
    • Ravi d’avoir pu t’aider ^^

  23. Hello,
    Suite à ma petite présentation du plugin sur le site qui ne va pas aussi lui loin que celui ci, j’ai été contacté pour tester ShortPixel un autre plugin permettant la compression d’images.

    Celui ci est aussi payant tout comme imagify, mais l’avez vous testé? le recommandez vous?

    Merci

    Répondre
    • Salut Denny,

      Je n’ai pas testé ce plugin. Tiens-nous au courant si tu y jettes un oeil 😉

  24. @christelle

    Question, un accès ssh est disponible pour le site?
    Si oui, en deux commandes, il es possible de les supprimer, par contre il seront encore en « base » pour wordpress et le supprimer definitivement je ne sais pas comment il réagit quand il n’y a plus les fichiers.

    Et sinon oui cela les supprime du ftp

    Répondre
  25. Bonjour Alexandre,
    Super article comme d’habitude.
    Concernant la compression des images avant envoi, j’ai tendance à conseiller un petit logiciel très facile d’utilisation à mes clients qui ne connaissent et n’ont pas forcément Photoshop et qui fonctionne aussi bien sur Mac que sur Windows : Shrink O’Matic.
    Il permet de redimensionner les images, les retourner, renommer, enregistrer en JPG, PNG et GIF et d’ajouter un Watermark.
    Quant à Imagify, je ne peux plus m’en passer ! Il est maintenant installé d’office sur tous les sites que je mets en place !
    A +
    Aude

    Répondre
    • Salut Aude,

      Merci pour l’info, je ne connaissais pas ce logiciel. Il pourra certainement être utile à certains lecteurs 🙂
      Au plaisir !

  26. @alex, j’en ai fait un petit article ici : http://www.games-geeks.fr/shortpixel-plugin-reduire-images/

    Je pense qu’imagify est un peu plus complet mais shortpixel fait son job et le fait bien

    Répondre
  27. En lisant cet article intéressant et très bien rédigé (michel_drucker_mode actived), je découvres l’existence d’Imagify. Donc déjà merci pour cette découverte ! Ce genre de service est tout simple mais il rend bien service. C’est vrai que pas mal de monde néglige la taille des images.

    Jusqu’à aujourd’hui, j’ai toujours juré par TinyPng. J’avais même fait un petit essai avec JPEGmini (pour les utilisateurs Mac). Mais j’ai fait un petit test avec un PNG de 32Ko et Imagify arrive à transformer mon fichier a 9 Ko alors que TinyPng ne fait « que » 11 Ko.

    A essayer donc ! 🙂

    Répondre
  28. Bonjour,
    j’utilise depuis longtemps le plugin EWWW Image Optimizer , pourquoi je changerai de plugin ?
    Même si je comprends qu’il y a beaucoup de travail sur le plugin, vu mon porte-monnaie, je ne suis partisan d’acheter un plugin.
    Avec le plugin downml (oui plus à jour depuis 2 ans, je sais ) je peux sauvegarde ma bibliothèque.
    Mes images seront plus optimisées avec Imagify ?
    Avec la version gratuite, si je dépasse sans le vouloir les 25 Mo par mois, que se passe-t-il ? Obliger de payer ? Ou le mois suivant, je repars à 0 et mes images seront optimisées ?
    Là ma bibliothèque doit fait plus que 25 Mo, je ne peux pas tout optimiser alors ?
    Merci

    Répondre
    • Bonjour,

      Avec Imagify nous avons assez régulièrement de meilleurs résultats de compression, mais cela dépend beaucoup du type d’image présentes sur votre site web.
      Le mieux étant de prendre quelques images actuelles de votre site et tester de les compresser sur http://app.imagify.io
      Vous verrez bien au niveau gain ce que ça donne dans votre cas.

      Concernant les 25 Mo nous proposons en fait 50 Mo le premier mois pour permettre d’optimiser une base d’images existante, puis 25 Mo par mois. Si votre quota arrive à 0 vous pourrez simplement optimiser le reste de vos images plus tard. Il n’y a bien entendu aucune obligation de passer à une offre payante.

      N’hesitez pas si vous avez d’autres questions. Le mieux étant encore de tester l’outil et de choisir celui qui vous convient.

      Geoffrey, de la team Imagify.

    • Bonjour,
      merci de m’avoir répondu.
      avec votre réponse, c’est parfait, de bons arguments qui donnent envie de tester votre plugin, merci, plus de question.

  29. Bonjour,

    si vous dépassez les 25mo le plugin ne vous oblige pas à payer, il s’arrête simplement de convertir et le mois suivant vous avez droit de convertir à nouveau 25mo de données.

    Répondre
  30. Bonjour,
    Tout d’abord, bravo pour ce super article, très clair et vraiment facile à lire et à appliqué. J’ai installé Imagnify et c’est vraiment un bon logiciel. Par contre il arrive que mes images à la une ou celles dans l’article, se retrouvent toutes ratatinées dans un cadre de genre 1cmxlargeur de la page. Est-ce normal ? J’ai mis 2000 comme largeur par défaut, tel que recommandé. Avez-vous déjà eu ce problème ? merci beaucoup pour votre temps et pour ce site, je sais que vous y mettez beaucoup d’énergie.

    Répondre
  31. Hello Alex
    L’inconvénient d’un plugin qui réduit l’image pour gagner du temps de chargement est que lui même en prend…
    Personnellement je préfère mixer une fonction lazyload (j’avour j’utilise la puissance de WP rocket) avec une extension externe de compréhension d’image (gratuite) : Imageoptimize
    L’avantage est de pouvoir lance l’optimisation d’un simple clic droit sur le nom de fichier.
    Enfin une bonne optimisation pour les mobiles est nécessaire.

    Répondre
    • Bonjour Rodolphe,

      Juste pour être certain que nous sommes sur la même longueur d’onde, les images ne sont pas compressées à chaque affichage de page. Elles sont compressées une fois puis stockées dans la bibliothèque. L’affichage de la page est donc plus rapide (le temps de chargement du plugin est négligeable).

  32. Article très intéressant. 🙂
    Je suis entrain de développer un site avec Classipress où les gens peuvent acheter et vendre des objets. Pourriez-vous m’expliquer quel type d’abonnement serait le meilleur pour cela?

    Merci d’avance

    Répondre
    • Bonjour Hamdi,

      Commencez par le gratuit et voyez si vous avez besoin de plus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Marmite ne peut malheureusement pas fournir de support. Merci d'en tenir compte dans votre commentaire 😉

Si vous ne lui en voulez pas, donnez-lui un j'aime sur Facebook :



104 Shares
Share58
Tweet19
Share27