Vendre en ligne avec WordPress ?

Bien sûr que c’est possible !

Et là, je ne vous parle pas d’insertion de boutons d’achat Paypal.

Non, il est possible de mettre en place des boutiques de qualité grâce à WooCommerce.

Dans ce tutoriel, je vais vous apprendre à installer et à mettre en route la solution e-commerce la plus populaire au monde.

Je vous donnerai aussi des astuces et conseils pour choisir le bon thème, les bonnes extensions, et optimiser le fonctionnement de votre boutique en ligne.

Ce tutoriel a été mis à jour en mai 2021. Il s’applique à la version 5.2. de WooCommerce.

Cet article contient des liens affiliés. Cela signifie que WPMarmite touchera une commission si vous vous les procurez. Pour en savoir plus sur notre politique concernant l’affiliation, vous pouvez consulter cette vidéo.

Besoin d’un hébergeur pour votre site ?

Faites comme WPMarmite, choisissez o2switch. Non seulement les performances sont au rendez-vous mais le support est exceptionnel.

Qu’est-ce que WooCommerce ?

La page d'accueil de WooCommerce

WooCommerce est une extension qui permet de transformer votre site WordPress en boutique en ligne. Comme son préfixe « Woo » le suggère, elle a été développée et lancée par la boutique WooThemes, en 2011, avant d’être rachetée en 2015 par Automattic, la société qui contribue majoritairement à WordPress.

Avec plus de 5 millions d’installations actives, WooCommerce est le plugin ecommerce le plus populaire sur WordPress. Il est utilisé sur 93,7% des sites WordPress ecommerce, où il a laissé la concurrence sur le bord de la route (*).

Mais sa mainmise ne s’arrête pas là. Il est également la solution ecommerce la plus utilisée sur le million de sites qui reçoivent le plus de trafic au monde.

Pourtant, même si le plugin est parfaitement traduit en français (aussi bien sur l’interface d’administration que sur l’interface publique), il n’est pas aussi dominateur en France.

Chez nous, le champion maison s’appelle Prestashop, même si ses parts de marché se sont réduites au cours des derniers mois (27% de parts de marché, contre 16% à WooCommerce, au moment de rédiger ces lignes).

Avec la pandémie de Covid-19, la digitalisation des commerces s’est accélérée : les ventes en ligne ont connu une progression significative en France (+8,5% en 2020).

Et l’extension maison d’Automattic en a aussi « profité » pour connaître une forte croissance. Par exemple, la recherche du mot-clé « WooCommerce » a bondi de 44,30% entre 2019 et 2020.

Ces excellents chiffres ont aussi favorisé le développement de WordPress, qui propulse désormais plus de 40% du web mondial.

Cet article est dédié à WooCommerce, mais sachez que ce n’est pas la seule extension pour faire du e-commerce sur WordPress. Par exemple, je pourrais vous citer Wpshop (une solution 100 % française), WP eCommerce, BigCommerce, ou encore Easy Digital Downloads (pour vendre des produits numériques).

Pourquoi choisir WooCommerce ?

Mais revenons-en à WooCommerce. Ce plugin flexible comporte pas mal d’avantages :

  • Il va vous permettre de vendre n’importe quels types de produits, qu’ils soient physiques, numériques, avec abonnements etc. Et ce, en France comme à l’étranger.
  • WooCommerce est gratuit et vous pouvez le personnaliser en y agrégeant des extensions gratuites et des extensions Premium – j’y reviendrai plus tard – présentes dans tout un tas de domaines (livraison, paiement, facturation, marketing, réseaux sociaux etc.).
  • WooCommerce est accessible aux débutants, même si vous partez de zéro. Vous n’avez pas besoin de savoir coder pour le faire fonctionner. Mais sa prise en main nécessitera un minimum d’investissement de votre part.
  • La très grande majorité des thèmes et constructeurs de pages sont compatibles avec lui, ce qui fait que vous n’aurez pas forcément à modifier votre design si vous l’activez. De plus, il propose 19 blocs Gutenberg (voir capture ci-dessous) afin que vous puissiez aisément intégrer certaines données au sein de de vos contenus (ex : produits mis en avant, meilleures ventes de produits, produits en promotion etc.).
Les blocs Gutenberg proposés par WooCommerce
  • Il intègre nativement certaines options de paiement (PayPal, chèques, virements bancaires etc.) et de livraison.
  • Vous avez un contrôle total sur tous les paramètres de votre site, ce qui n’est pas toujours le cas avec des plateformes ecommerce en ligne payantes comme Wix.

Maintenant que vous possédez une vision globale de WooCommerce, découvrez comment paramétrer votre boutique.

Comment installer WooCommerce sur votre site ?

Si vous êtes attentif et concentré depuis le début de cet article, vous devez vous rappeler que WooCommerce est une extension que l’on ajoute à WordPress.

Pour l’activer, vous devez donc disposer d’un site WP fonctionnel.

Si ce n’est pas encore le cas, vous pouvez consulter cette vidéo, qui vous apprend comment créer un site WP en 5 étapes :

Après cette parenthèse, retour à WooCommerce.

Je ne sais pas si vous avez déjà tenté de l’installer, mais il faut savoir qu’il propose de nombreuses options.

Il ne sera donc pas possible de faire un tutoriel pas à pas pour expliquer le rôle de chaque paramètre, comme pour le plugin Yoast SEO. Cela nécessiterait une formation à part entière, tellement il y a de choses à dire.

Je vous propose toutefois de faire le tour du propriétaire afin de vous aider à comprendre :

  • Comment il fonctionne.
  • Où trouver les réponses à vos questions (vous verrez que l’aide intégrée au plugin est de bonne qualité).

Si vous ne savez pas encore installer de plugin sur votre site, jetez un oeil à cet article.

Une fois que vous aurez installé et activé WooCommerce, vous aurez la bonne surprise d’arriver sur un assistant pour vous aider à effectuer les premiers réglages.

Vous n’êtes pas obligé de vous y coller d’emblée et pouvez y revenir plus tard, mais si vous savez déjà quoi faire avec votre boutique, je vous conseille de passer à l’action tout de suite. Le tour est joué en quelques étapes très rapides, regardez.

Étape 1 : Paramétrer les détails relatifs à votre boutique

Pour commencer, on vous demande de renseigner des informations de base sur votre boutique, en particulier son adresse.

WooCommerce précise que cela lui « permettra de configurer des options de devise et des règles d’expédition automatiquement ».

Réglages de l'adresse WooCommerce sur WordPress.

Étape 2 : Choisir le secteur d’activité de votre boutique

Ensuite, vous avez le choix entre plusieurs secteurs d’activité. Choisissez celui qui sied le mieux à votre commerce en ligne.

Secteur d'activité de votre boutique WooCommerce

Étape 3 : Définir les produits à la vente

Au cours de l’étape 3, choisissez le type de produits que vous allez vendre. Deux catégories « classiques » sont d’abord proposées : les produits physiques et les produits téléchargeables.

Si vous souhaitez les commercialiser sur votre boutique WooCommerce, ils seront disponibles par défaut. Pour d’autres produits comme les abonnements, les adhésions, les réservations, les plans ou les produits personnalisables, WooCommerce vous recommande à chaque fois l’une de ses extensions maison payantes.

Type de produits que peut lister WooCommerce.

C’est la raison pour laquelle vous voyez s’afficher des tarifs rapportés au mois sur la capture ci-dessus, même si la facturation de la dite extension est annuelle.

Par exemple, si vous souhaitez vendre des abonnements, WooCommerce vous redirige vers son plugin WooCommerce Subscriptions, que l’on vous a d’ailleurs présenté en détails dans cet article.

Pour bien comprendre de quoi l’on parle, détaillons à quoi correspond chaque type de produit : 

  • un produit physique est un vêtement, un meuble ou encore de la nourriture : en somme, tout ce qui ne peut pas se télécharger et n’est pas virtuel ;
  • un produit téléchargeable (« Téléchargements ») est accessible après un téléchargement (ex : ebook) que vous pouvez rendre payant ;
  • « Abonnements » correspond à un produit que vous réglez de façon hebdomadaire, mensuelle ou annuelle.
  • « Adhésions » permet de restreindre l’accès à un contenu ou à un produit gratuitement ou de façon payante.
  • « Réservations » permet à vos clients de réserver un créneau horaire ou un bien (ex : un véhicule) ;
  • « Plans » permet de roposer différents produits dans un pack global, avec des réductions ou non ; 
  • « Produits personnalisables » offre des options supplémentaires à vos clients sur les produits qu’ils achèteront (ex : ajout d’un message personnalisé, emballage spécial etc.).

Étape 4 : Fournir des détails relatifs à votre entreprise

Combien de produits pensez-vous afficher ? Vendez-vous sur une autre plateforme que WooCommerce ? Voici les deux questions auxquelles vous pouvez répondre lors de cette quatrième étape.

WooCommerce vous proposera aussi d’activer automatiquement plusieurs extensions. Quatre pour faire du marketing sur votre boutique : 

  • Facebook for WooCommerce : pour connecter votre boutique WooCommerce à votre page Facebook et vendre sur celle-ci, tout en faisant de la publicité.
  • Mailchimp for WooCommerce : pour intégrer WooCommerce à Mailchimp et envoyer des campagnes d’email (entre autres) grâce à cet outil.
  • Creative Mail for WooCommerce : pour envoyer des emails et personnaliser les emails par défaut de WooCommerce. Cependant, notez que WooCommerce s’est emparé de MailPoet, en décembre 2020. On peut imaginer qu’il recommande sa solution d’emailing maison à l’avenir ;-).
  • Google Ads & Marketing by Kliken : pour promouvoir vos produits sur Google Shopping.

Sans oublier deux solutions-maison : WooCommerce Shipping (pour imprimer des étiquettes de livraison) et Jetpack, pour gérer la sécurité et la performance de votre site.

Vous pouvez très bien les activer par la suite manuellement, donc si vous n’êtes pas certain d’en avoir besoin pour le moment, décochez simplement la flèche qui leur est associée :

Une liste d'extensions recommandées par WooCommerce

Étape 5 : Choisir un thème pour votre boutique WooCommerce

Dernière étape proposée par l’assistant de configuration : le choix d’un thème.

Pour simplifier, le thème va agir sur l’aspect visuel de votre boutique. WooCommerce vous propose une vingtaine de thèmes payants et trois thèmes gratuits.

Si vous ne savez pas quelle direction prendre pour le moment, optez pour le thème gratuit Storefront (ou l’un de ses thèmes enfants). Storefront est le thème phare de WooCommerce, optimisé pour fonctionner main dans la main avec l’extension ecommerce. 

Si, après l’avoir découvert, Storefront ne vous plaît pas, vous pourrez toujours changer votre fusil d’épaule quand bon vous semble, en quelques clics. A ce propos, je vous en présente quelques-uns intéressants un peu plus tard. Restez bien concentré.

Si tout va bien, WooCommerce va ensuite vous rediriger vers le tableau de bord de votre boutique en ligne. Comme le détaille WooCommerce, vous y « trouverez des suggestions de configuration, des conseils et des outils, ainsi que des données clés sur les performances et les profits de votre boutique ».

Le tableau de bord de WooCommerce.

Si vous le souhaitez, vous pouvez rapidement procéder à des actions de base pour terminer la configuration de votre boutique en : 

  • ajoutant des produits ;
  • configurant les paiements, la taxe et l’expédition ;
  • personnalisant votre boutique.

Dans le cadre de ce tutoriel, nous allons voir tout cela en détail par la suite, donc je ne vais pas m’y attarder ici.

Eh bien voilà, bravo : vous venez de procéder aux premiers réglages de base sur votre boutique WooCommerce. C’est un bon point de départ mais vous vous doutez bien que pour la rendre opérationnelle et attractive, vous allez devoir aller beaucoup plus loin que ces simples petits ajustements.

Voyez tout de suite comment configurer votre boutique plus en profondeur.

Comment configurer votre boutique WooCommerce ?

Lorsque vous activez WooCommerce, vous constaterez l’apparition de 4 menus principaux dans la barre latérale gauche de votre interface d’administration : 

  • WooCommerce ;
  • Produits ;
  • Statistiques ;
  • Marketing.
Le menu de WooCommerce sur le tableau de bord WordPress.

La quasi-totalité des réglages de votre boutique en ligne s’opère à l’aide du menu WooCommerce, sur lequel nous allons nous plonger ci-dessous.

Les réglages du menu WooCommerce

Réglages du menu WooCommerce

Le sous-menu « Réglages » du menu WooCommerce peut être considéré comme le centre névralgique de votre boutique en ligne. C’est ici que vous allez pouvoir configurer l’extension comme il se doit, grâce aux 8 onglets présents.

Onglets du menu Réglages de WooCommerce.

L’onglet Général

Dans ce premier onglet, vous pourrez régler tout ce qui concerne l’adresse de votre boutique, l’activation de la TVA et de codes promos, ou encore la devise à utiliser.

L'onglet Général des réglages de WooCommerce.

L’onglet Produits

Cet onglet vous permettra de configurer la page de base de votre boutique (celle où seront affichés vos produits), de définir les unités de poids et de dimensions de vos produits, d’activer certaines fonctionnalités comme les notes sur les avis clients ou les avis produits.

Par ailleurs, il sera possible de procéder à des réglages sur votre stock, comme par exemple le fait de pouvoir masquer des produits en rupture de stock à vos visiteurs.

Enfin, vous pouvez paramétrer des options en rapport avec d’éventuels produits téléchargeables (ex : autoriser leur accès uniquement après le paiement).

L'onglet Produits sur WooCommerce.

L’onglet Expédition

Pour satisfaire vos clients, il faut configurer la livraison des produits (sinon, je ne donne pas bien cher de votre réputation). Ici, vous pouvez spécifier les zones et les modes d’expédition, ainsi que les options de livraisons (frais).

Les zones d'expédition sur WooCommerce.

L’onglet Paiements

A présent, vous allez pouvoir configurer les moyens de paiement utilisés sur votre boutique. Par défaut, on vous en propose quatre : 

  • virement bancaire ;
  • paiements par chèque ;
  • paiements à la livraison ;
  • PayPal Standard ;
Moyens de paiement standard proposés par WooCommerce

Vous pouvez en activer d’autres par la suite, comme Stripe, à l’aide d’extensions dédiées. On y reviendra.

Notez qu’il est aussi possible de trier ces moyens de paiement pour définir leur ordre d’affichage sur le site, à l’aide d’un simple glisser-déposer.

L’onglet Comptes et confidentialité

Cet onglet permet de paramétrer la création de comptes clients mais aussi – et surtout – la politique de confidentialité et la conservation des données personnelles, pour être en conformité avec le RGPD (Règlement général sur la protection des données).

À ce propos, WooCommerce propose aussi de nombreuses ressources pour vous accompagner (en anglais, par contre).

L'onglet Comptes & Confidentialité de WooCommerce.

L’onglet E-mails

Suite à une commande, votre client et vous serez amenés à recevoir des emails. Il est possible d’en désactiver certains et de les personnaliser. Toutefois, cela se limite à l’objet, à l’en-tête, au pied de page et aux couleurs.

Il faudra aller dans le code pour modifier leur contenu, où utiliser une extension dédiée comme Kadence WooCommerce Email Designer ou Mailpoet, si vous ne souhaitez pas mettre les mains dans le cambouis.

Les options d'email sur WooCommerce

L’onglet Intégration

L’onglet « Intégration » permet notamment « d’utiliser MaxMind pour effectuer des recherches de géolocalisation ». 

MaxMind est un service qui géolocalise automatiquement vos clients. Grâce à cela, votre boutique WooCommerce est en mesure de leur proposer des taux de TVA et des moyens d’expédition spécifiques à leur position géographique.

Onglet Intégration de WooCommerce.

L’onglet Avancé

Ce dernier onglet permet de définir les pages associées au Panier, aux commandes, aux comptes utilisateurs etc.

Vous pourrez (et devrez) aussi sécuriser le paiement, à condition de disposer d’un certificat SSL (Je vous explique comment vous en procurer un dans ce guide).

Enfin, il est possible d’activer certaines fonctionnalités utiles aux développeurs. Dernière chose : pensez à bien traduire les terminaisons ajoutées à vos URLs de pages, qui sont en anglais de base.

L'onglet Avancé.

A présent, les réglages du menu WooCommerce n’ont plus aucun secret pour vous. Pour être complet, je vous propose maintenant de voir ce que vous réservent les autres options de ce menu. 

Le Ptit Bouillon, votre antisèche sur l’actu WordPress

Recevez gratuitement les dernières infos de l’écosystème WordPress tous les 15 jours et créez de meilleurs sites.

Les autres options du menu WooCommerce 

Commandes

Cette page liste toutes les commandes passées sur votre boutique. Vous pouvez aussi ajouter une commande manuellement (par exemple dans le cas d’un achat réalisé hors ligne).

Vous avez par exemple accès à son état (attente de paiement, en cours, annulée, remboursée etc.), la date de commande ou encore le montant du produit acheté.

Les commandes réalisées sur WooCommerce.

Clients

Le sous-menu Clients vous propose des informations détaillées sur vos clients : 

  • nom ;
  • identifiant ;
  • commandes passées ;
  • e-mail ;
  • dépenses totales sur votre boutique ;
  • localisation.

Vous pouvez trier ces informations client par client, voire les filtrer en fonction de certains critères (nom, email, nombre de commandes, dépense totale etc.).

Récapitulatif des clients de l'extension ecommerce sur WordPress.

Codes promo

Retrouvez ici tous les codes promotionnels édités sur votre site. Il est possible de créer d’autres codes promo en cliquant sur le bouton « Ajouter un code promo ».

Attention : ce sous-menu s’affichera tel quel par défaut à partir de la version 5.0.0 de WooCommerce. Cependant, la gestion des codes promo a lieu dans le menu Marketing > Codes promo.

L'ajout d'un code promo

Rapports

Avec ce sous-menu, vous allez pouvoir suivre l’évolution de votre boutique. Que ce soit les ventes, vos clients, vos stocks, la TVA ou encore l’efficacité de vos codes promo.

S’il est encore accessible depuis le menu général WooCommerce, l’extension précise que depuis la sortie de sa version 4.0, ces rapports sont remplacés par le nouveau menu Statistiques, beaucoup plus complet.

Le menu Rapports sur WooCommerce.

En fonction du moment où vous allez lire ces lignes, on peut même supposer que ce sous-menu Rapports n’existera peut-être plus.

État

Si vous êtes amené à faire appel au support de WooCommerce, il faudra donner un maximum d’informations à la personne qui s’occupera de vous.

Pour l’aider, vous n’aurez qu’à cliquer sur Obtenir le rapport système, puis à lui copier-coller le rapport généré, afin de lui transmettre toutes les informations relatives à votre boutique.

Etat du système WooCommerce.

Concernant le menu Etat, vous verrez qu’il est divisé en 4 onglets :

  • état du système : Cet onglet donne accès à des informations sur votre environnement WordPress, serveur, vos extensions, votre thème, ou encore si vous utilisez le HTTPS ou non ;
  • outils : Cet onglet met à votre disposition certains outils pour réinitialiser ou effacer certaines données. Attention à ce que vous faites ;
  • journal : Ici, vous avez accès aux logs, qui servent à lister tout ce qui se passe dans votre boutique (commandes, téléchargements, utilisation d’un code promo, etc). Si un problème survient, étudier les logs pourra vous aider à découvrir la ou les causes ;
  • actions planifiées : Ce dernier onglet sera surtout dédié aux développeurs.

Extensions

Enfin, dernier volet de ce premier menu « WooCommerce » : les extensions. Les extensions complémentaires, aussi appelées add-ons en anglais, viennent enrichir les fonctionnalités de WooCommerce.

Quelques extensions que vous pouvez retrouver sur WooCommerce

Vous pouvez les retrouver dans ce menu, et les filtrer par domaine (Marketing, Paiements, Livraison etc.). Suivant le projet que vous mettez en place, certains addons vous seront d’une grande aide.

Vous en trouverez aussi une sélection plus tard dans cet article.

Nous en avons maintenant terminé avec ce premier menu. Comme vous avez pu le constater, il est très bien fourni.

Votre boutique est désormais paramétrée. A présent, vous avez sûrement envie d’y ajouter vos produits ou services, je me trompe ? Ça tombe bien, c’est l’objet de la partie suivante.

Comment ajouter des produits sur WooCommerce ?

Présentation du menu Produits

Le menu Produits.

Le menu Produits se décompose en cinq sous-menus :

  • Tous les produits : Vous trouverez sur cette page la liste de tous les produits créés ;
  • Ajouter produit : Cliquer sur ce sous-menu ouvrira la page de création d’un produit. Nous allons détailler cela dans quelques instants ;
  • Catégories : Il est possible de classer les produits selon diverses catégories (homme, femme, enfant pour les vêtements par exemple) ;
  • Étiquettes : Comme pour les articles, il est possible de leur attribuer des étiquettes ;
  • Attributs : Les attributs sont des caractéristiques liées aux produits. Par exemple, vous pouvez avoir un attribut Taille si vous commercialisez des vêtements. Une fois l’attribut créé, cliquez sur le lien Configurer les termes pour entrer toutes les valeurs possibles (S, M, L, XL, XXL, etc.).
Les attributs de produits.

Attardons-nous désormais sur l’ajout de produit.

L’ajout d’un produit

Ajouter un nouveau produit sur WooCommerce.

En arrivant sur la page d’ajout de produit (Produits > Ajouter), on se rend compte qu’elle est assez similaire à celle de la création d’un article.

Il est possible d’ajouter :

  • un nom de produit ;
  • une description ;
  • une description courte ;
  • une catégorie ;
  • des étiquettes ;
  • une image (à la une) ;
  • une galerie d’image.

Mais surtout, un encart Données produit est présent sous l’éditeur visuel pour configurer ses caractéristiques.

6 onglets sont à notre disposition. Le premier, l’onglet « Général », nous permet de définir le type de produit à créer :

Type de produit à ajouter

Par défaut, on en trouve de 4 sortes :

  1. Produit simple : Le produit par défaut, celui que vous utiliserez dans la plupart des cas. On peut leur attribuer deux options selon leur nature :
    1. Produit simple Virtuel : Idéal si vous vendez un service (la livraison devient inutile).
    2. Produit simple Téléchargeable : Un ou plusieurs fichiers seront envoyés au client suite à l’achat.
  2. Produits groupés : Un groupe de produits qui peuvent être achetés séparément (par exemple, on pourrait grouper un ordinateur avec une configuration de base, un plus évolué et un autre avec la meilleure configuration).
  3. Produit externe/affiliation : Il est possible de promouvoir des produits issus d’autres boutiques (et, éventuellement, de toucher une commission dessus).
  4. Produit variable : Un produit qui possède certaines caractéristiques (couleur, taille, format, etc). Par exemple, un tee-shirt peut être disponible en 3 couleurs, 5 tailles pour homme, femme et enfant.

Renseignez ensuite le tarif de votre produit, et un éventuel prix promotionnel. Dans les onglets suivants, vous allez pouvoir spécifier :

  • Un identifiant unique, l’UGS (SKU en anglais), ainsi que le stock disponible (onglet « Inventaire »).
  • Le poids, les dimensions et la classe d’expédition (onglet « Expédition »).
  • Les produits liés (montée en gamme, ventes croisées) pour faire de la vente additionnelle (onglet « Produits liés ») ;
  • Les attributs du produits (onglet « Attributs »). Vous les avez normalement définis dans Produits > Attributs ;
  • Une note à envoyer à l’acheteur et si vous désirez activer les avis clients (onglet « Avancé »).

En fonction du type de produit que vous choisirez, des champs apparaîtront et disparaîtront. Par exemple, les options de livraison sont inutiles pour un produit téléchargeable.

Voilà, vous en avez terminé avec la visite des options de WooCommerce.

Prochaine étape à venir : rendre votre boutique fonctionnelle. Voyons cela dans la partie suivante.

La mise en route de votre boutique en ligne

Top départ !

Vous avez pu le constater jusqu’à présent, créer un site e-commerce (que ce soit avec WordPress ou non) demande beaucoup de travail.

Pour qu’un site puisse être qualifié de boutique, il doit posséder un certain nombre de pages.

Étudions-les en détail.

Les pages créées par WooCommerce

WooCommerce vous donne un coup de pouce en ajoutant automatiquement des pages lors de son activation. On peut citer :

  • la page Boutique, où les visiteurs parcourront vos produits ;
  • la page Panier, où les clients visualiseront les produits qu’ils désirent acheter ;
  • la page Validation de la commande, où ils règleront leurs achats ;
  • la page Mon Compte, où ils verront leurs commandes et géreront les adresses de livraison et de facturation.

Si vous êtes curieux, vous découvrirez que ces pages renferment chacune un shortcode (Ex : [woocommerce_cart] pour la page Panier).

Ces « codes courts » seront interprétés et transformés par WooCommerce pour afficher le contenu de la page.

Il y a cependant une page qui n’est pas créée automatiquement, pourtant elle est très importante. Il s’agit de…

La page des Conditions Générales de Vente (CGV)

Les CGV servent à définir la relation en vous (le vendeur) et les acheteurs. On y trouve notamment la description des produits vendus, les moyens de paiements acceptés, les conditions de remboursement etc.

Bref, tout ce qu’il faut pour que rien ne soit laissé au hasard. Autant vous dire qu’il vaut mieux se rapprocher de professionnels pour les faire rédiger.

En effet, elles doivent correspondre à votre activité (et faire un copier coller d’un autre site vous expose à des poursuites si vous vous faites prendre).

Pour faire ça dans les règles de l’art, vous pouvez vous rapprocher d’un spécialiste comme Captain Contrat.

Simplifiez vos tâches juridiques

Captain Contrat vous permet de gérer simplement vos besoins juridiques en ligne et d’avoir accès à un accompagnement complet.

La page Politique de confidentialité

Avec la mise en place du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), en mai 2018, il est désormais obligatoire d’expliquer ce que vous faites avec vos données utilisateurs.

C’est notamment le rôle de la page Politique de confidentialité.

Ces éléments doivent apparaître dans une page intégrée votre pied de page (footer), par exemple.

Vous pouvez créer votre page de Politique de Confidentialité en passant par le menu Réglages > Confidentialité de votre interface d’administration.

Y seront proposés des paragraphes pré-rédigés, optimisés pour le RGPD : à vous de sélectionner ceux qui concernent votre site.

Par ailleurs, sur cette question sensible, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un spécialiste juridique, qui saura vous conseiller au mieux en fonction de votre situation personnelle.

Un exemple de contenu proposé par défaut par la Page de confidentialité de WordPress
Un exemple de contenu proposé par défaut par la Page de confidentialité de WordPress

Pour être certain d’avoir une boutique WooCommerce conforme au RGPD, je vous invite à consulter l’article rédigé par Eleonor sur le sujet. Elle vous donne plein de conseils pour vos CGV, votre page de commande, vos formulaires, ou encore vos avis clients.

La page de remerciements

Par défaut, WooCommerce ne vous permet pas de modifier cette page, qui affichera un message pour toutes les commandes.

Will. Smith damn

Je trouve cela dommage car il n’y a pas meilleur endroit que la page de remerciements pour commencer à entretenir une relation avec ses clients.

Une fois la commande effectuée, vous pouvez :

  • leur proposer de vous suivre sur les réseaux sociaux ;
  • leur demander de s’abonner à votre newsletter ;
  • leur mettre sous le nez des produits complémentaires pour favoriser de la vente additionnelle etc.

Pour y parvenir, vous pouvez utiliser l’extension gratuite suivante NextMove Lite – Thank You Page for WooCommerce.

En premium, vous pouvez vous tourner vers une extension officielle WooCommerce : Custom Thank You Pages (49 $, soit environ 40 €).

Elle vous permettra notamment de configurer une page de remerciements par produit.

Passons à présent au nerf de la guerre, à savoir…

Les moyens de paiement

Si vous n’installez pas de moyen de paiement sur votre boutique, vous risquez d’attendre longtemps avant de faire vos première ventes !

Par défaut, plusieurs modes de paiement sont proposés :

  • Paypal Standard ;
  • virement bancaire ;
  • chèque ;
  • paiement à la livraison.

Pour sécuriser les paiements, mettez en place un certificat SSL pour activer le HTTPS sur la page de paiement, au minimum. La procédure est différente selon les hébergeurs mais sur WPChef, nous avons pu le mettre en place assez facilement avec O2switch et Let’s Encrypt. Au-delà du paiement, vous ne vous ferez pas une bonne réputation si votre site se fait pirater et que votre fichier client est dérobé.

Vous pouvez en activer d’autres, comme le célèbre Stripe, à l’aide de l’extension WooCommerce Stripe Payment Gateway.

WooCommerce Stripe Payment Gateway

Stripe va permettre à vos visiteurs de payer par carte bancaire sur votre boutique.

Ce n’est pas anodin : 80,1 % des paiements en ligne se font par carte bancaire en France. Vous devez donc accepter ce moyen de paiement.

En plus, il est quand même beaucoup plus pratique que le paiement par chèque ou à la livraison, n’est-ce pas ?

Mais reparlons de Stripe. Techniquement, il va ajouter un formulaire sur votre page de paiement, puis vérifier les détails. Vous devrez juste créer un compte pour activer cette solution sur WooCommerce.

Parmi les autres passerelles de paiement, je pourrais aussi vous citer PayPlug. Une fois inscrit, il vous faudra installer un plugin pour l’intégrer à WooCommerce.

Ces plateformes ne sont pas gratuites, mais le tarif est raisonnable. Par exemple pour Stripe, ils vous prendront 1,4 % + 25 centimes par transaction pour les cartes européennes.

Commissions prélevées par Stripe

On est loin des frais de Paypal (2,90 % + 35 centimes par transaction), même si une tarification dégressive est possible en fonction du volume de ventes mensuelles. Voyez plutôt :

À mon sens, Stripe est le moyen le plus simple d’accepter les paiements par carte bancaire. Je l’utilise pour le Chaudron et ça fonctionne très bien.

L’autre solution pour accepter les cartes bancaires est de configurer une passerelle de paiement en liaison avec sa banque.

L’avantage d’utiliser une passerelle est que le coût par transaction est plus faible.

Avec les solutions bancaires vous pouvez négocier les commissions directement avec votre conseiller.

Vous pourrez par exemple pour Monetico de CIC/Crédit Mutuel obtenir une commission de 0,6 % + 30 centimes par transaction sans trop de difficultés (pour un abonnement mensuel de 17 €).

Suivant votre panier moyen et votre chiffre d’affaires, les économies peuvent être substantielles par rapport aux solutions précédentes. Par contre, vous devez bien intégrer qu’un abonnement d’une vingtaine d’euros doit être réglé, donc il faut aussi un certain volume de ventes pour que cela soit pertinent.

Il faudra aussi débourser une soixantaine d’euros pour le plugin WordPress permettant d’installer cette passerelle sur WooCommerce.

Cependant, cela ne fonctionne pas avec toutes les banques. La passerelle Atos Sips pour WooCommerce est quant à elle, compatible avec plus de banques (Société Générale, BNP Paribas, La Banque Postale…) mais sa mise en place est plus complexe.

En tout cas, sachez que toutes les banques françaises disposent d’une passerelle de paiement au travers de quatre solutions monétiques (Monetico, Atos, Paybox et Systempay).

Au-delà du coût, une passerelle vous permettra surtout de recevoir le fruit de vos ventes directement sur le compte bancaire de votre société.

Une fois que vous aurez tous les moyens de paiement nécessaires, vous pourrez les organiser, activer et désactiver dans WooCommerce > Réglages > Paiements.

Depuis septembre 2019, la Directive Européenne sur les Services de Paiement 2 (DSP2) est entrée en vigueur. Son objectif est de protéger le consommateur en renforçant la sécurité des paiements électroniques, tout en luttant contre la fraude. Pour éviter que leurs paiements ne soient refusés, les entreprises doivent créer une étape supplémentaire d’authentification pour les paiements en ligne par carte, ou appliquer des exemptions spécifiques à certaines transactions, comme l’explique Stripe. La célèbre passerelle de paiement propose d’ailleurs une solution clé en main pour vous mettre en conformité. En tant que e-commerçant, vous devez « simplement » vous assurer que le moyen de paiement que vous utilisez est conforme à la DSP2, comme indiqué sur cet article.

La gestion de la livraison

Dans le e-commerce, vendre ne suffit pas. Il faut livrer ce qui a été commandé.

Sinon, votre réputation risque d’en prendre un coup dans les semaines à venir…

Quand on commande sur de gros sites comme Amazon, on sait que l’on va être livré.

Par contre, sur une jeune boutique, il va falloir être convaincant et tenir ses promesses.

Dans WooCommerce, vous avez la possibilité de définir plusieurs options pour la livraison des commandes dans WooCommerce > Réglages > Expédition.

Vous devrez d’abord ajouter une zone de livraison (ex : France). Ensuite, WooCommerce vous proposera par défaut plusieurs méthodes de livraison en fonction de la zone répertoriée.

Ajout d'une méthode de livraison sur WooCommerce.

Pour la France, cela donne :

  • forfait : vous facturez un tarif forfaitaire pour la livraison ;
  • livraison gratuite : si vous êtes généreux ;
  • point de vente : si on peut venir chercher sa commande dans votre magasin.

Si vous souhaitez ajouter d’autres moyens de livraison comme Colissimo, Chronopost, Mondial Relais, DHL, UPS etc., vous pouvez jeter un oeil au plugin Boxtal. Une fois installé, vous pourrez proposer jusqu’à 14 transporteurs à vos clients.

Le marketing sur WooCommerce

Depuis la sortie de sa version 4.1, WooCommerce propose un nouveau menu Marketing. Il s’agit de « la base du développement d’un Hub marketing solide pour permettre une gestion, un contrôle et une orientation centralisés pour un marketing efficace », précise WooCommerce.

Pour le moment, nous n’en sommes qu’aux prémices, raison pour laquelle vous ne trouverez qu’une liste d’extensions recommandées et d’articles issus du blog WooCommerce pour vous aider à appliquer les meilleures pratiques sur votre boutique en ligne.

Sans oublier, bien sûr, la gestion des codes promo, comme vu précédemment.

Un aperçu des ressources proposées par WooCommerce dans son menu Marketing.
Un aperçu des ressources proposées par WooCommerce dans son menu Marketing.

L’accès à vos statistiques

Enfin, pour terminer notre visite complète des options de WooCommerce, je vous propose de vous arrêter sur le menu Statistiques, lui aussi fraîchement intégré.

Comme son nom l’indique, il vous fournira des statistiques précises et avancées sur les ventes de vos produits, les commandes, les téléchargements, les codes promo etc.

Toutes proportions gardées, il se rapproche dans la forme de ce que peut proposer un outil comme Google Analytics

Vous avez accès à des stats précises, avec la possibilité de filtrer en fonction de la période de votre choix, de segmenter, et même de télécharger ces données au format CSV.

Quelques statistiques proposées par WooCommerce.
D'autres statistiques proposées par l'extension ecommerce.
Un aperçu des statistiques proposées par WooCommerce.
Un aperçu des statistiques proposées par WooCommerce

Bon, je crois qu’avec tout ça vous avez de bonnes pistes pour monter votre boutique, pas vrai ?

Vous êtes un peu perdu lors de vos premiers pas avec WooCommerce ? Vous pouvez consulter les ressources mises à disposition par l’extension (en anglais uniquement) : 

Pour vous aider de façon encore plus visuelle dans la configuration de votre boutique, vous pouvez également consulter la vidéo tutoriel WooCommerce ci-dessous. Je vous y détaille toutes les étapes, de l’hébergement jusqu’à l’aspect légal obligatoire :

Sinon, vous savez quoi ? WooCommerce ne serait pas WooCommerce sans ses extensions complémentaires. Nous allons avoir de quoi il s’agit dans la partie suivante.

Quelles extensions WooCommerce installer pour aller plus loin ?

Tout comme WordPress, WooCommerce possède un écosystème.

Il est possible de créer des extensions et des thèmes spécialement pour lui. 

On peut donc enrichir les fonctionnalités de sa boutique avec des extensions complémentaires (aussi appelées addons), pour aller au-delà de ce qui est proposé par défaut.

En effet, l’extension WooCommerce ne permet pas de tout faire.

Que vous cherchiez à développer le trafic de votre boutique, vos ventes, à réduire le taux d’abandon de vos paniers, ou encore à diversifier vos moyens de paiement, il faudra sûrement vous tourner vers une extension.

Pour trouver chaussure à votre pied, il existe tout d’abord les extensions officielles WooCommerce. On en dénombre plus de 500, aussi bien gratuites que payantes.

Elles sont répertoriées en différentes catégories comme le paiement, le marketing, la livraison, ou encore les abonnements.

Les extensions proposées par WooCommerce.

Ensuite, vous pouvez aussi dénicher l’extension de vos rêves sur des plateformes premium spécialisées comme Code Canyon, ou sur des sites indépendants.

Enfin, vous pouvez trouver des extensions gratuites liées à WooCommerce sur le répertoire officiel WordPress, en tapant le mot-clé « WooCommerce » dans la barre de recherche.

Les extensions WooCommerce sur le répertoire officiel.

Pour vous faciliter la vie, en voici quelques-unes qui pourraient vous filer un bon coup de main… et vous aider à créer des sites e-commerce très variés : 

  • WooCommerce Bookings (premium) : pour permettre à vos clients de faire des réservations en ligne en toute simplicité (voir notre tuto sur le sujet) ; 
  • WooCommerce PDF Invoices & Packing Slips (freemium) : pour ajouter automatiquement une facture PDF à l’email de confirmation de commande que reçoivent vos visiteurs après leur achat.
  • EU VAT Number (premium) : pour déduire directement le montant de la TVA si vous vendez à des professionnels basés dans l’Union Européenne. Si vous vendez des produits numériques (ebooks, thèmes, plugins, formations, etc.) à des particuliers basés dans l’UE, sachez que LEUR taux de TVA doit être appliqué à leur commande. Pour cela, utilisez Simba Hosting (WPMarmite l’utilise) ;
  • Flexible Shipping (freemium) : pour calculer les frais de livraison en fonction du poids de la commande et/ou du panier total.

Pour aller encore plus loin sur le sujet des extensions, j’ai la ressource qu’il vous faut. Dans cet article du blog de WPMarmite, on a sélectionné pour vous les 71 meilleurs plugins WooCommerce (gratuits et payants), classés en catégories (recherche, paiement, personnalisation, commande, livraison, facturation etc.).

Quel thème choisir pour sa boutique WooCommerce ?

Storefront, le thème maison

Par défaut, WooCommerce est compatible avec n’importe quel thème WordPress (WooCommerce themes, en anglais).

Seul inconvénient ? L’apparence risque de ne pas être toujours optimale. Par là, j’entends que les visiteurs pourront avoir des difficultés à naviguer sur votre site.

Pour pallier cela, la solution consiste à utiliser un thème optimisé pour WooCommerce.
Le premier à lequel je pense est Storefront, le thème phare de WooCommerce, conçu par Automattic.

Lors de son processus d’installation, le plugin vous propose d’ailleurs de l’activer, vous vous rappelez ?

Storefront est le thème phare de WooCommerce

Storefront est gratuit. WooCommerce propose aussi une dizaine de thèmes enfant pour Storefront, dans différents domaines (Mode, Sport, Beauté etc.).

Même s’il s’agit d’une thème WordPress e-commerce incontournable pour concevoir rapidement une boutique en ligne sur-mesure, Storefront a aussi quelques limites : 

  • son design par défaut reste basique ;
  • pas mal de fonctionnalités pour le personnaliser sont payantes, alors que d’autres thèmes proposent le même genre d’options gratuitement. Justement, découvrez lesquels juste en dessous.

Les autres options envisageables

Toutefois, il se peut que vous trouviez ces thèmes assez basiques. Pour bénéficier de davantage de sophistication et de plus de choix, je vous conseille de jeter un oeil à cette sélection de thèmes e-commerce, majoritairement issus de la plateforme spécialisée Themeforest (elle en recense plus de 1300).

La plupart du temps, vous y trouverez des thèmes plus fournis en options que ceux disponibles gratuitement. Cependant, les thèmes commercialisés sur ThemeForest sont parfois des usines à gaz difficiles à prendre en main pour le débutant. 

Personnellement, je vous recommande plutôt de vous tourner vers des thèmes freemium plus maniables et tout aussi efficaces, comme Astra, GeneratePress, Neve ou encore OceanWP.

Ils s’intègrent très bien à WooCommerce et se couplent parfaitement à un constructeur de pages comme Elementor, Divi Builder ou Beaver Builder.

Ces constructeurs de page proposent même parfois leur propre WooCommerce Builder (Constructeur WooCommerce) pour personnaliser les pages natives de WooCommerce et ajouter des modules prêts à l’emploi sans coder. C’est le cas d’Elementor Pro et du Divi Builder, par exemple.

Formez-vous à Elementor

Apprenez à créer votre site WordPress grâce au constructeur de page le plus populaire du marché.

Elementor icon CTA

Vous pouvez aussi regarder du côté des boutiques de thèmes spécialisées comme CSSIgniter ou WPZoom.

Quel que soit le thème que vous choisirez, pensez à accorder une importance particulière aux critères suivants :

Si vous avez besoin d’apprendre à personnaliser un thème, la formation CSS Express pourra certainement vous aider.

Combien coûte WooCommerce ?

L’extension WooCommerce est gratuite. Cependant, pour disposer d’une boutique fonctionnelle, vous devrez investir un minimum dans certains domaines.

Tout d’abord, utiliser un thème premium – plutôt qu’un gratuit – est intéressant pour plusieurs raisons : 

  • vous disposerez de plus d’options ;
  • vous bénéficierez de l’assistance (support) des développeurs ;
  • sa mise à jour sera normalement fréquente, ce qui est important en termes de sécurité, notamment.

Un thème payant est en moyenne commercialisé autour de 50 €/an.

Ensuite, vous constaterez, au fur et à mesure du développement de votre boutique, qu’il est difficile de faire l’impasse sur certaines extensions payantes indispensables. Lesquelles ? Tout dépend de vos besoins, en fait.

Un exemple ? Si vous désirez vendre des produits par abonnement,  WooCommerce Subscriptions vous sera d’une aide précieuse (199 $/an, soit environ 164 €).

Pensez aussi que vous paierez des frais sur les paiements en ligne effectués par vos clients.

Par ailleurs, gérer une boutique englobe aussi les aspects SEO, sécurité, webmarketing, maintenance etc. Là encore, vous serez sûrement amené à faire quelques dépenses supplémentaires pour vous équiper.

Enfin, si vous souhaitez avoir un aperçu du positionnement de WooCommerce par rapport à la concurrence, on a notamment étudié les différences tarifaires avec Shopify dans ce comparatif WooCommerce vs Shopify.

Notre avis sur WooCommerce

Vous voilà arrivé à la fin de cet article dédié à WooCommerce.

Tout au long de ces lignes, nous avons passé en revue les éléments suivants : 

  • présentation de WooCommerce ;
  • comment créer et mettre en route une boutique WooCommerce ;
  • les pages essentielles pour votre boutique en ligne ;
  • les extensions et thèmes WooCommerce ;
  • le prix de WooCommerce.

Que retenir de tout cela ? Selon moi, WooCommerce est une excellente extension. Grâce à sa flexibilité, elle vous permettra de créer n’importe quel type de boutique (grande ou petite) et vous laissera la main sur tous les aspects de votre site.

Grâce à son offre très large d’extensions, vous serez en mesure de la personnaliser comme bon vous semble, sans mettre les mains dans le cambouis.

Cependant, il est bon de noter qu’elle nécessite une courbe d’apprentissage pour être correctement maîtrisée. Prévoyez quelques heures pour vous familiariser avec tous ces menus et en comprendre le fonctionnement. 

À présent, la balle est dans votre camp. Vous avez les informations, il est temps de vous retrousser les manches et de passer à l’action.

Quel type de boutique prévoyez-vous de lancer ? Que pensez-vous de WooCommerce ?

Dites-moi tout dans les commentaires ci-dessous.