Publié par le 30 avril 2019 • 19 Commentaires • Read in English

Si je vous dis Astra, que vous vient-il à l’esprit ?

Personnellement, cela me fait penser à un modèle de voiture allemande, à un satellite, ou encore à un club de football roumain (oui, mon addiction à ce sport va très loin).

Plus cocasse, mais tout aussi sérieux, j’ai également découvert que l’acronyme Astra faisait référence à l’Association Transylvaine pour la Littérature Roumaine et la Culture du Peuple Roumain.

Bon, vous vous fichez très probablement de ce dernier point, je ne m’en offusque pas.

Réaction interloquée d'une petite fille

Vous, ce qui vous intéresse, c’est WordPress. Ca tombe bien, figurez-vous qu’Astra est aussi un thème freemium de notre célèbre et adoré CMS.

Et pas n’importe quel thème. Il figure parmi les plus populaires du répertoire officiel.

Sur 1595 avis déposés au moment d’écrire ces lignes, 1571 lui donnaient la note de 5 étoiles !

Serait-ce le thème parfait, celui sur lequel on rêve de tomber un jour, afin de l’adopter pour tous nos projets ?

Pour le savoir, vous allez découvrir un test ultra-détaillé de notre spécimen du jour.

Pour cela, je vais reprendre la même structure que pour l’article consacré à GeneratePress.

Je vais notamment m’arrêter sur la maniabilité d’Astra, sa personnalisation, son impact sur la performance et le SEO, ou encore son rapport qualité-prix.

Astra, qu’est-ce que c’est ?

La tête de gondole d’une entreprise innovante

Astra est un thème freemium : il est disponible gratuitement sur le répertoire officiel WordPress.

Astra theme sur le répertoire officiel

Si vous désirez plus d’options, vous pouvez vous procurer la version premium (à partir de 59$, soit 53€). Je reviendrai sur toutes ses spécificités un peu plus tard, ne vous inquiétez pas.

Avec plus de 200 000 installations actives, il s’agit de l’un des thèmes gratuits les plus populaires du répertoire officiel. Vous le retrouverez d’ailleurs en bonne place aux côtés de :

  • Twenty Nineteen
  • OceanWP, dont Alex vous a parlé dans L’Instant Thème, sur la chaîne YouTube de WPMarmite (pensez à vous y abonner, si ce n’est pas déjà fait 😉
  • Hestia
  • Sydney
  • GeneratePress

Et dire que tout ce succès a été accumulé en à peine 2 ans (Astra a été lancé en 2017) : cela donne le tournis !

De façon générale, Astra (aff) est le produit vitrine de Brainstorm Force, une équipe d’une soixantaine de personnes basée en Inde.

Cette entreprise propose en parallèle une cinquantaine de produits, notamment : 

Au total, Brainstorm Force cumule plus de 10 ans d’expérience, et ses produits sont utilisés sur plus de 2 millions de sites.

Cette implantation solide au sein de l’écosystème WordPress mondial est un gage de sérieux non négligeable.

Si vous choisissez d’utiliser Astra, vous devriez être plutôt tranquille au niveau de son suivi et de sa maintenance.

Voilà pour l’aperçu global du thème. A présent, je vous propose de découvrir pour quelles raisons il est si célèbre.

Un thème “élégant, rapide comme l’éclair et facilement personnalisable”

Le slogan est forcément très vendeur, mais ce sont en tout cas ces quelques mots que vous verrez apparaître dès votre arrivée sur la page d’accueil du site.

Vous tenez là les 3 principales caractéristiques de ce thème, que je vais évidemment développer tout au long de cet article.

Comme le précise la description du thème sur sa page dédiée du répertoire officiel, Astra “est très léger (moins de 50 Ko chargés sur l’interface publique) et offre une vitesse sans précédent.”

Selon les dires de ses concepteurs, il se chargerait en 0,5 seconde. Vous découvrirez si c’est vraiment le cas dans la Partie V.

Par ailleurs, ses développeurs le présentent notamment comme un thème :

  • Facile à personnaliser, même sans aucune connaissance en code.
  • Compatible avec la plupart des constructeurs de page.
  • Composé de plein de démos de sites toutes prêtes à être installées.

Je ne sais pas vous, mais moi, ce menu me met carrément l’eau à la bouche.

Il est temps de passer aux choses sérieuses : découvrir Astra dans les grandes largeurs.

Débutons par sa maniabilité.

Quelle maniabilité ?

Une interface claire

Après avoir activé le thème, un lien intitulé Options Astra est apparu sur votre Tableau de bord, au sein du menu Apparence.

Une fois à l’intérieur de ces options, vous allez découvrir plusieurs choses :

  • Plusieurs liens vont vous permettre d’être redirigé vers les réglages de l’outil de personnalisation. C’est l’une des grandes forces de ce thème : tous les réglages ont lieu depuis ce que l’on appelle aussi le Customiseur (Customizer en anglais).
  • Vous découvrirez qu’il est possible d’activer 18 modules supplémentaires pour personnaliser votre site. Ces modules sont disponibles dans la version Pro, que vous verrez en détails dans la 3e partie de ce test. Comme GeneratePress, Astra adopte une approche modulaire : vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver à tout moment les modules qui vous intéressent. Côté utilisateur (vous), cela permet d’optimiser la performance de votre site (il charge moins de ressources). Côté développeur, cela lui laisse le champ ouvert pour ajouter de nouveaux modules au fil du temps, et donc bonifier son produit.
  • Pour vous faire gagner du temps, vous remarquerez qu’il est possible d’importer des sites de démarrage. Il s’agit de modèles prêt à l’emploi qui nécessitent l’installation de l’extension Astra Starter Sites, présente sur le répertoire officiel. Un simple clic sur le lien Installer l’extension d’importation l’activera pour vous. Il suffit ensuite de choisir votre constructeur de page (Gutenberg, Brizy, Elementor ou Beaver Builder), et plusieurs modèles vous seront proposés en fonction (une centaine en tout pour créer un blog, un site ecommerce, business, freelance etc.). Notez bien que certains de ces templates ne sont activables que si vous vous êtes procuré l’une des deux options premium Agency (Mini Agency Bundle ou Agency Bundle). Comptez environ 1 minute pour que le modèle de site s’installe. Vous voilà avec un site prêt à l’emploi sans y avoir contribué ! Il est bien sûr possible de le modifier à votre guise.
    A noter qu’il existe une fonctionnalité pour supprimer ensuite tous les réglages de la démo, si elle ne vous convient plus. Bien vu, même si l’option n’est pas efficace à 100%. Pour ma part, il m’a fallu supprimer à la main le logo restant et une extension de partage sur les réseaux sociaux qui traînait encore en chemin.
  • Un lien vers la documentation (très bien conçue) est aussi présent si vous avez besoin d’un coup de main.
  • Enfin, vous remarquerez qu’il est possible de “customiser” Astra en activant des plugins gratuits. Plusieurs d’entre eux vous sont proposés comme Ultimate Addons for Gutenberg.

Des réglages condensés au sein de l’outil de personnalisation

Tous les réglages du thème se retrouvent au sein de l’outil de personnalisation. C’est vraiment très appréciable et cela évite de devoir chercher à droite à gauche.

On gagne en clarté et en efficacité. Regardez donc.

Un aperçu de l'outil de personnalisation d'Astra

Comme vous le voyez, on retrouve du classique. Il est possible de personnaliser les couleurs, l’arrière-plan, la typographie, les widgets ou encore vos menus.

Mais il y a quand même quelques petites pépites à l’intérieur de ces options 😉 Voici lesquelles j’ai préférées :

  • Possibilité d’afficher votre contenu en pleine largeur, en réglant au pixel près.
  • Vous pouvez modifier la largeur de votre logo, et choisir un logo différent pour les écrans Retina et la navigation sur mobile.
  • Un fil d’Ariane peut-être inséré à l’intérieur/après l’en-tête, ou juste après le titre de vos publications.
  • La mise en page du Blog peut se régler assez précisément : vous pouvez choisir d’afficher le nom de l’auteur, les commentaires, la date de publication etc. Tout se fait en activant-désactivant ces options, et par simple action de glisser-déposer.
  • Personnalisation des boutons en choisissant notamment leur rayon ou encore leur couleur.
  • Possibilité d’ajouter jusqu’à 4 widgets dans le pied de page, puis de modifier le copyright.
  • Vous pouvez choisir d’afficher une barre latérale à droite, à gauche ou pas du tout. Il est aussi possible de régler cela à votre guise sur les pages et les articles.
  • Sans oublier la possibilité d’ajouter un dernier élément personnalisé au sein de votre menu de navigation. Vous pouvez par exemple ajouter un panier si vous utilisez WooCommerce, ou encore un bouton d’appel à l’action, ce qui est top du point de vue marketing.

En résumé : la prise en main est très aisée et facilitée par la présence d’options quasiment toutes traduites en français (sauf Breadcrumb, qui signifie Fil d’Ariane).

Si vous décidez de l’utiliser, vous apprécierez la maniabilité d’Astra et le fait de ne pas être noyé au milieu de centaines d’options.

Mais au-delà de certains paramètres appréciables cités juste au-dessus, vous risquez de vous sentir un peu bridé au niveau de la personnalisation.

Pour aller plus loin et bénéficier de toute la puissance et flexibilité du thème, il sera nécessaire de tester la version Premium.

La personnalisation du thème : découvrez les modules premium

La version Premium du thème, baptisée Astra Pro, est en fait un plugin qui va ajouter une vingtaine de fonctionnalités au thème de base.

Vous pouvez vous procurer Astra Pro sur la page d’accueil du thème en cliquant sur l’onglet Pro.

Astra Pro

L’offre de départ démarre à 59$ (environ 53€) pour une utilisation sur un nombre de sites illimité et un an de support.

Une fois que vous vous êtes procuré l’extension (elle se présentera au format zip), installez-la et activez-la sur votre Tableau de bord, en passant par le menu Extensions.

Tout est OK pour vous ?

Alors on continue.

En retournant dans Apparence > Options Astra, vous allez remarquer que les modules Pro sont désormais utilisables.

Activation des modules d'Astra Pro

Vous pouvez constater que vous devez les activer si vous souhaitez les utiliser (ce n’est pas le cas par défaut).

On parle alors de structure modulaire. Cela permet de ne pas charger des fichiers et des fonctions qui ne seront pas utilisées.

A ce niveau, j’attire votre attention sur deux points :

  • Pensez à renseigner votre Licence d’utilisation (menu Astra Pro License, en haut à droite de la page) pour activer les mises à jour automatiques.
  • Les modules WooCommerce, Easy Digital Downloads, LearnDash et LifterLMS ne peuvent fonctionner que si vous avez préalablement activé les plugins/services en question.

Au total, ce ne sont pas moins de 18 fonctionnalités supplémentaires que vous pouvez activer.

Passons en revue les plus marquantes.

Blog Pro

Pour activer le module, cliquez sur le bouton Activer. Puis retournez dans Apparence > Personnaliser.

Dirigez-vous ensuite dans Mise en page > Blog.

Parmi les nouvelles fonctionnalités apparues par rapport à la version gratuite du thème, j’ai bien aimé :

  • L’option Author Info, qui permet d’ajouter un petit encart pour présenter l’auteur de l’article en quelques lignes.
  • Le chargement automatique des articles précédents.
  • La possibilité d’appliquer la largeur et la hauteur de votre choix à votre Image à la Une.
  • L’option Infinite scroll (défilement infini) qui permet de déclencher l’affichage de vos articles au fur et à mesure que le visiteur parcourt votre page.
  • Le fait de pouvoir personnaliser la largeur d’affichage du contenu du blog.
  • L’option permettant d’afficher vos articles jusqu’à 4 colonnes, avec la possibilité d’ajouter la date bien visible dans un carré ou un cercle.
L'option Blog Pro d'Astra

Espacement

À première vue, je ne voyais pas vraiment l’utilité de ce module. Mais en y regardant de plus près, il est en fait super utile.

Grâce à lui, vous allez pouvoir ajuster le margin (marge extérieure) et le padding (marge intérieure) de certains éléments clés de votre site comme :

  • L’en-tête
  • La barre latérale
  • Le pied de page
  • Le conteneur
  • Le blog

Du coup tout ça, comment ça marche ? Pour en profiter, activez le module et rendez-vous dans l’outil de personnalisation, par exemple au niveau de l’en-tête.

Si le module peut fonctionner sur l’élément sélectionné, une section Espacement aura fait son apparition.

Pour l’exemple, j’ai choisi l’en-tête. Il est alors très simple de modifier l’espacement entre vos différents éléments, en ce en fonction de l’appareil choisi (ordinateur, tablette ou smartphone).

Pour gérer le responsive, c’est top ! Jugez plutôt ci-dessous :

Le module Espacement

Dernière option sympathique qui plaira aux plus avertis : vous pouvez choisir des valeurs d’espacement en pixels, EM, ou en pourcentage.

Pour plus d’infos à ce sujet, vous pouvez consulter ces deux ressources :

Sections d’en-tête

Après activation du module, vous verrez apparaître deux nouvelles options sur l’outil de personnalisation, dans Mise en page > En-tête :

  • Au-dessus de l’en-tête
  • Sous l’en-tête

Ces deux fonctionnalités peuvent par exemple être utiles pour ajouter des éléments au-dessus/en-dessous de votre en-tête (ex : email, numéro de téléphone, liens vers vos réseaux sociaux, bouton d’appel à l’action, barre de recherche, widgets, un nouveau menu etc.).

En plus des infos que pouvez ajouter, il est possible de personnaliser la taille de l’en-tête, la couleur de sa bordure, ainsi que de choisir si vous voulez ou non l’afficher sur smartphones.

Sections d'en-tête

Défilement vers le haut

Après activation, ce module va afficher une icône “Scroll to top” pour permettre à vos visiteurs de rapidement revenir en haut d’une page sans scroller, s’ils le souhaitent.

C’est notamment utile pour les pages contenant beaucoup de contenu.

Pour découvrir les options disponibles, rendez-vous dans Mise en page > Retour en haut.

Vous allez voir qu’il est possible :

  • D’afficher l’icône sur ordinateur, mobile ou ordinateur + mobile.
  • De choisir sa position (droite ou gauche).
  • De personnaliser sa taille et son arrondi en entrant les valeurs de votre choix.
  • De définir les couleurs de l’icône et de son arrière-plan, survol de la souris compris.
Retour vers le haut

Marque blanche

Le module Marque blanche permet de renommer le thème et les plugins qui lui sont associés en lui donnant le nom de votre entreprise/marque.

Cela peut être utile si vous êtes un freelance (*) ou une agence et que vous créez des sites pour vos clients.

Vous pouvez remplacer le nom du plugin et du thème par les informations de votre choix afin que votre client ne sache pas que vous avez utilisé une solution tierce, s’il accède au back office.

Après cela, il n’y aura plus de trace de la marque Astra sur votre site.

Commencez par entrer les inscriptions de votre choix sur la page de Réglages. Une fois votre tambouille préparée, cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements).

Réglages de la marque blanche du thème Astra

Et voilà le résultat sur la page des thèmes (dans Apparence > Thèmes) :

Un exemple de l'application de la marque blanche

Et sur celle des extensions (dans Extensions > Extensions installées) :

La marque blanche sur les extensions

Note : à ce propos, si développer votre activité de créateur de site vous intéresse, WPMarmite propose la formation Devenez un freelance WordPress accompli

Devenez un freelance WordPress accompli

Trouvez les bons clients, vendez des sites rentables, et libérez-vous de vos contraintes​

Widgets de pied de page

Par rapport à la version gratuite, ce module ajoute 6 mises en page supplémentaires pour y ajouter les widgets de votre choix.

Vous pourrez par exemple y ajouter ceux par défaut de WordPress comme un menu, vos derniers articles, une image, ou encore du HTML personnalisé).

Au niveau des options de personnalisation, le module permet de :

  • Choisir une organisation jusqu’à 5 colonnes.
  • Régler la marge interne, de créer une bordure et d’en changer la couleur.
  • Disposer les widgets en pleine largeur, ou pas.

Vous retrouverez tous ces réglages sur l’outil de personnalisation, dans Mise en pagePieds de pageWidgets du pied de page.

Widgets du pied de page

Le module Menu de navigation permet de créer ce que l’on appelle un Mega menu.

On retrouve très souvent les Mega menus sur des gros sites e-commerce, car ils permettent de présenter facilement à l’internaute les différentes catégories de produits vendus sur le site en question.

Si vous avez juste quelques rubriques sur votre site, vous n’aurez pas l’utilité de créer un mega menu, souvent décrié du point de vue SEO.

Néanmoins, si vous estimez en avoir l’absolue nécessité, le thème Astra vous permettra d’en créer un en passant par Apparence > Menus.

Il sera possible de créer des colonnes, d’ajouter du texte personnalisé pour mettre en valeur certains liens, ou encore d’ajouter un template pour afficher une image d’arrière-plan.

Pour être certain de créer un bon menu sur WordPress, je vous invite à consulter cette vidéo d’Alex, publiée sur la chaîne YouTube de WPMarmite :

En-têtes de page

Comme son nom l’indique, le module Page Headers (En-têtes de page) vous donne l’option de créer un en-tête de page.

Une image valant souvent mieux que 1000 mots, voici à quoi cela correspond :

L'en-tête de page sur Astra

Vous allez notamment pouvoir :

  • Ajouter un fil d’Ariane et une image d’arrière-plan.
  • Modifier les couleurs.
  • Intégrer un effet parallaxe.
  • Fusionner votre en-tête personnalisé avec l’en-tête de votre site.
  • Appliquer des règles d’affichage spécifiques sur les pages de votre choix.

Mises en page personnalisées

Le module Mises en page personnalisées (Custom Layouts) vous permet d’ajouter les éléments spécifiques suivants :

  • En-tête
  • Pied de page
  • Page 404
  • Hooks (un hameçon, en français, est un point d’entrée dans une fonction WordPress).

Il s’agit d’une option assez poussée avec laquelle vous allez pouvoir créer des sections sur-mesure, en leur appliquant les règles d’affichage de votre choix, si besoin.

Mais passons aux exemples, pour y voir plus clair. L’option Page 404 vous permettra de créer une page 404 sur-mesure en désactivant l’en-tête ou le pied de page.

Astra theme permet de créer une page 404 personnalisée

Les options En-Tête et Pied de Page permettent de créer ces sections personnalisées et de les afficher uniquement sur les pages de votre choix grâce à des règles précises d’affichage et/ou d’exclusion.

Enfin, même si cela reste technique, vous pourrez profiter de la puissance des hooks sur Astra, si vous vous y intéressez de près. Je vous conseille de le faire.

L’option Hooks permet d’ajouter des morceaux de code personnalisés à une cinquantaine d’endroits différents.

Les hooks sur Astra theme

Un exemple d’utilisation des hooks ? Vous pouvez par exemple vous servir de celui nommé wp_head pour ajouter votre code de tracking Google Analytics (si vous n’utilisez pas une extension comme MonsterInsights).

Pour mieux visualiser l’emplacement des hooks, vous pouvez consulter cette ressource.

Note : Si vous ne souhaitez pas utiliser la version Pro d’Astra et utiliser les hooks, sachez qu’il existe le plugin Astra Hooks, disponible gratuitement sur le répertoire officiel. Par contre, il ne vous permettra pas d’appliquer des règles d’affichage conditionnelles.

WooCommerce

Le module WooCommerce permet d’étendre les options de personnalisation du célèbre plugin ecommerce.

Au préalable, rappelez-vous, vous devez avoir activé WooCommerce sur votre site.

Vous retrouverez ensuite tous les réglages disponibles dans Mise en page > WooCommerce.

Parmi les options notables, on peut citer :

  • L’affichage de vos produits sous forme de grille ou de liste, avec l’option de les aligner sur plusieurs colonnes.
  • La personnalisation de la page de paiement, avec par exemple la présence d’un mode sans distraction, pour désactiver le header et le footer au moment où l’utilisateur s’apprête à payer.
  • Des galeries pour afficher différentes images de vos produits.
  • La gestion des couleurs pour les titres, les notations, les textes, les boutons, les prix etc.
  • La possibilité d’ajouter l’icône Panier où vous le souhaitez sur votre site grâce à un shortcode.

Si la création et la personnalisation d’une boutique WooCommerce vous intéresse, je vous conseille de visionner cette vidéo de la chaîne YouTube de WPMarmite :

Autres types d’intégration

Comme pour WooCommerce, Astra Pro dispose de 3 modules permettant d’étendre les options de personnalisation de 3 plugins/solutions :

Les autres modules

Sans entrer autant dans les détails, sachez que d’autres modules vous permettent de :

  • Créer un En-tête épinglé, ou sticky menu. Il s’agit d’un menu qui reste collé en haut de l’écran, même quand l’utilisateur scrolle dans la page. Vous pourrez notamment modifier sa largeur.
  • Personnaliser la mise en page de votre contenu grâce à 4 options (Pleine largeur, Largeur max, Padded et Fluide), contenues dans le module Mises en page du site (Site Layouts).
  • Créer un En-tête mobile, ajoutant 4 styles pour afficher votre menu : dropdown (le menu apparaît au clic sous l’icône de menu), flyout (le menu apparaît au clic en plein écran sous l’icône du menu), fullscreen (plein-écran) et no toggle (pas d’icône hamburger pour afficher le menu).
  • Régler finement les couleurs et l’arrière-plan (ex : vous pouvez choisir une couleur pour chaque niveau de titre (h1, h2, h3, h4, h5, h6).
  • Choisir la police de votre choix et de régler sa graisse, sa taille et sa hauteur de ligne pour chaque élément de votre site (Corps du texte, en-tête, fil d’Ariane, boutons, titres, widgets, pied de page). Il s’agit du module Typographie.

Et voilà pour ce tour complet des différents modules proposés par le thème Astra.

Happy animal

Sans transition, je vous propose de passer à l’étape suivante de notre test : l’adaptation d’Astra aux constructeurs de page et aux plugins.

Quelle adaptation aux constructeurs de page et aux plugins ?

“Made for page builders”. Astra le met clairement en avant sur son site : le thème a été “créé pour les constructeurs de page”.

Tout d’abord, comme l’avez remarqué plus haut dans ce test, les Starter Sites d’Astra ont été spécifiquement créés pour fonctionner avec Elementor, Beaver Builder et Brizy (sans oublier Gutenberg, qui n’est cependant pas un constructeur de page à proprement parler).

Elementor et Beaver Builder sont d’ailleurs les deux builders “favoris” du thème. Ben Pines, un employé d’Elementor, recommande d’ailleurs Astra à tous les utilisateurs de son plugin.

Pour les besoins de cet article, j’ai pu tester le thème avec les deux builders pré-cités : rien à redire.

De façon pratique, le thème permet de contrôler totalement la structure de votre page, ce qui le rend très pratique à utiliser avec un constructeur de page. Vous pouvez par exemple :

  • Choisir d’afficher votre contenu en pleine largeur (ce n’est pas possible avec tous les thèmes, et c’est juste indispensable).
  • Désactiver votre colonne latérale (sidebar).
  • Désactiver les éléments que vous n’utilisez pas (ex : le pied de page, l’en-tête, le menu de navigation).
  • Désactiver le titre de vos pages.
Désactiver le titre des pages

Bon, je vous parle beaucoup d’Elementor et Beaver Builder, mais que se passe-t-il si vous avez un autre builder favori ?

Va-t-il s’intégrer correctement à Astra ? D’après les créateurs du thème, Astra serait compatible avec tous les page builders, y compris Divi, Thrive Architect ou encore Visual Composer.

Je n’ai pas pu vérifier individuellement, mais si vous avez rencontré un quelconque souci ou problème d’incompatibilité, n’hésitez pas à nous le faire savoir dans les commentaires.

Astra et les plugins

Après les constructeurs de page, passons aux plugins. L’une des “craintes” du webmaster, c’est la comptabilité du thème qu’il utilise avec les plugins dont il va se servir.

Parce qu’en cas de souci, votre site risque de planter. Et ça, ça ne fait rire personne.

Un enfant dit non

Si cela vous arrive un jour, ne cédez pas à la panique. Avant d’appeler les Urgences, consultez notre guide pour résoudre les principales erreurs WordPress.

Personne n’est à l’abri d’une erreur, même en appliquant les bonnes pratiques.

Cependant, aucune incompatibilité de plugin majeure n’est à noter concernant le thème Astra.

Le thème est développé sur une base propre et respecte les standards de WordPress, ça aide pour éviter les soucis.

Concernant les extensions, Astra a aussi sa propre spécificité. Pour ajouter de nouvelles fonctionnalités au thème, il vous recommande 9 plugins gratuits, tous créés par la maison-mère, Brainstorm Force.

Vous les retrouverez dans Apparence > Options Astra.

Plugins Astra

Le principe est le même que pour les Modules : vous activez/désactivez ceux de votre choix.

Proposer des extensions supplémentaires à activer rajoute un peu d’incompréhension : pourquoi ne pas avoir créé de modules supplémentaires pour les extensions dédiées à Astra ?

Mais cela permet quand même au thème de rester le plus léger possible, ce qui est un bon point.

J’ai trouvé Lightweight Sidebar Manager pratique pour afficher des barres latérales différentes en fonction des pages de votre site.

Et si vous utilisez Gutenberg, vous apprécierez Ultimate Addons for Gutenberg, une bibliothèque de blocs pour l’éditeur de contenu de WP.

En parlant de Gutenberg, passons tout de suite à la partie suivante.

Astra et Gutenberg

De trop nombreux thèmes présents sur de célèbres plateformes de vente comme Themeforest se disent compatibles avec Gutenberg, l’éditeur de contenu apparu avec la version 5.0 de WordPress, fin 2018.

Mais lorsque l’on creuse un peu, on se rend compte qu’ils sont encore loin du compte.

De son côté, Astra est compatible avec Gutenberg, et s’intègre parfaitement à lui.

Un exemple ? Les fameux Starter Sites, dont je vous ai parlé plusieurs fois tout au long de cet article.

14 modèles de sites prêts à l’emploi sont proposés et fonctionnent très bien avec Gutenberg.

Starter sites d'Astra pour Gutenberg

Parmi les fonctionnalités intéressantes d’Astra avec Gutenberg, je pourrais aussi vous citer :

  • La possibilité de régler la largeur de votre contenu depuis Gutenberg.
  • L’application des réglages de couleurs et d’arrière-plan du thème retranscrites sur Gutenberg lors de l’édition d’un page ou d’un article.
  • L’application de vos réglages initiés depuis l’Outil de personnalisation au sein de Gutenberg.

Quelle expérience utilisateur pour un site utilisant Astra ?

Influence sur la performance du site

Petit flashback pour débuter cette partie. “Elégant, rapide comme l’éclair et facilement personnalisable” : vous vous rappelez de la proposition de valeur du thème, détaillée au début de cet article ?

Concernant la personnalisation et l’élégance (design), vous avez déjà un bon aperçu, enfin je l’espère 😉

Il est temps de se pencher sur la performance de ce thème, soit-disant ultra-rapide.

Alors, selon vous : réputation méritée, ou totale esbroufe ?

Une femme remet ses lunettes

Pour y répondre, commençons par recontextualiser.

Posséder un thème rapide est très important, et pas uniquement pour fanfaronner lors de dîners avec vos amis développeurs ou SEO.

Saviez-vous que pour positionner une page dans son moteur de recherche, Google se basait sur plus de 200 critères ?

Parmi eux, il y a la vitesse de votre page. Il est donc crucial qu’elle se charge rapidement (Google recommande un temps de chargement en-dessous de 3 secondes sur mobile).

Si vous choisissez Astra, vous devriez plutôt bien vous en sortir. Il se présente comme étant “le thème le plus léger du marché, aux performances inégalées”.

Plus techniquement, sachez qu’Astra n’utilise pas jQuery (une bibliothèque JavaScript), et lui préfère Vanilla JavaScript, un framework JavaScript réputé pour sa rapidité.

Par ailleurs, Astra prétend :

  • Se charger “en moins de 0,5 seconde sur une installation par défaut de WordPress”.
  • Avoir besoin de moins de 50KB de ressources pour se charger, “là où la plupart des thèmes WordPress ont besoin de 300KB”.

Afin de vérifier l’exactitude de ces propos, j’ai mis Astra sur le gril en lui faisant passer une batterie de tests.

Voici comment j’ai procédé :

  • Services de tests utilisés :
    • WebPageTest (en utilisant à chaque fois Paris comme localisation) avec prise en compte du critère “fully loaded” (moment où le site est complètement chargé, incluant les scripts externes et applications) ;
    • Pingdom Tools (en utilisant à chaque fois Londres comme localisation).
  • Site de test hébergé sur un serveur mutualisé d’o2switch.
  • Je n’ai activé aucun plugin et Astra Pro n’était pas installé.
  • J’ai comparé Astra à un autre thème gratuit populaire (Sydney, 200 000 installations actives) issu du répertoire officiel WordPress.

Test sur WebPageTest avec Astra activé : temps de chargement de 1,040s (fully loaded) :

Test sur WebPageTest avec Sydney activé : temps de chargement de 2,237s (fully loaded) :

Sydney Webpagetest

Test sur Pingdom Tools avec Astra activé : temps de chargement de 492ms

Astra Pingdom Tools

Test sur Pingdom Tools avec Sydney activé : temps de chargement de 2,03s

Sydney Pingdom Tools

En conclusion, on peut confirmer qu’Astra est bien un thème “rapide comme l’éclair”. Il se charge autour d’une seconde (492ms sur Pingdom, 1,040s sur WebPageTest) et reste beaucoup plus performant que son concurrent Sydney (de 2 à 4 fois plus performant).

Il boxe plutôt dans la même catégorie que GeneratePress.

Par ailleurs, Astra fait moins de requêtes et le poids de la page reste très léger avec lui (33,9 KB contre … 473,5 KB pour Sydney). Je précise que le contenu était exactement le même pour les deux thèmes.

En revanche, les résultats que nous avons constaté sont un peu moins “bons” que ceux annoncés sur le site du thème :

Les indicateurs de la vitesse d'Astra

NB : Les résultats ci-dessus permettent d’avoir un premier aperçu, mais ne peuvent être considérés comme un jugement arrêté et définitif. Vous pourriez avoir des données différentes chez vous, en fonction de votre hébergement, ou encore des plugins que vous utilisez.

Impact sur le référencement

Pour commencer, Astra utilise un code HTML valide, ce qui ne compliquera pas la vie des moteurs de recherche qui viendront parcourir votre site.

Ensuite, Astra utilise notamment des données structurées Schema.org sur chaque page de votre site.

Il s’agit d’une méthode de balisage HTML qui aide Google à comprendre de quel type est votre contenu.

Le balisage Schema.org sur Astra theme

A ce sujet, vous pouvez même aller encore plus loin en utilisant leur extension Schema Pro.

Enfin, autre option intéressante du point de vue SEO : le fil d’Ariane. Astra vous offre la possibilité Possibilité d’ajouter un fil d’Ariane à l’intérieur/après l’en-tête, ou juste après le titre de vos publications.

Pour rappel, un fil d’Ariane est utile pour que vos visiteurs puissent comprendre où ils se trouvent et naviguer aisément sur votre site. Ils peuvent aussi avoir un impact bénéfique sur votre SEO.

Note : si le référencement vous intéresse et que vous souhaitez creuser le sujet, n’hésitez pas à vous inscrire à la formation spéciale de WPMarmite “Enfin visible grâce au référencement

Développez votre trafic et augmentez vos ventes

Façonnez le référencement de votre site WordPress et sortez-le enfin de l’anonymat.

Responsive

Posséder un site responsive (qui s’adapte aussi bien sur ordinateur, tablette et smartphone) est primordial en 2019, et ce, pour plusieurs raisons comme :

Alors, notre cher thème Astra est-il responsive ?

Si vous vous amusez à réduire la fenêtre de votre navigateur sur l’un de leurs démos (Starter Sites), tout semble fonctionner comme sur des roulettes.

Mais pour en être sûr, on lui a fait passer un examen encore plus fiable : le test d’optimisation mobile de Google.

Et le résultat a été probant :

Test du responsive d'Astra sur Google

Aucun obstacle en vue. On peut donc passer à l’étape suivante de notre test : le prix d’Astra.

Quel rapport qualité-prix ?

Tout d’abord, vous le savez désormais, il est possible d’utiliser la version gratuite du thème en l’installant directement depuis votre Tableau de bord.

Si vous souhaitez bénéficier – notamment – des modules Premium présentés plus haut, il va vous falloir mettre la main au portefeuille en vous procurant l’une des 3 versions Pro :

  • Astra Pro : il s’agit de la version utilisée dans cet article vendue au prix de 59$/an (environ 52€).
  • Mini Agency Bundle (169$/an, environ 150€).
  • Agency Bundle (249$/an, environ 221€).
Les prix du thème Astra

Le pack d’entrée de gamme (Astra Pro) sera suffisant, notamment si vous n’avez pas besoin de templates de sites prêts à l’emploi supplémentaires et si les autres produits proposés par Brainstorm Force (Ultimate addons for Beaver Builder et Elementor, ainsi que leurs autres plugins maison) ne vous intéressent pas.

Couplé au constructeur de page de votre choix, Astra Pro vous permettra d’obtenir d’excellents résultats.

Si vos finances vous le permettent et que les produits de Brainstorm Force vous font de l’oeil, dirigez-vous vers l’un des deux plans Agency (Mini Agency Bundle ou Agency Bundle).

Notez que chaque plan permet l’utilisation du thème sur un nombre de sites illimité et comporte un an de support (avec 20% de réduction sur chaque plan lors du renouvellement annuel).

Concernant ce dernier point, j’ai eu affaire à eux à plusieurs reprises en les sollicitant pour des questions sur le plugin Ultimate addons for Beaver Builder, que j’utilise. J’ai à chaque fois obtenu une réponse en moins de 24h avec résolution de mon problème.

Enfin, si vous êtes sûr de vous et souhaitez faire d’Astra votre outil de travail privilégié, n’hésitez pas à opter une Licence à vie.

Astra Pro vous sera alors proposé à 249$ (environ 221€), Mini Agency Bundle à 499$ (environ 443€) et Agency Bundle à 699$ (environ 620€).

Et par rapport aux solution concurrentes présentes sur le marché, ça donne quoi ?

  • Themeforest : la plupart des thèmes vendus sur la plateforme coûtent en moyenne autour de 59$. Ils ne sont pas toujours utilisables sur un nombre de sites illimité et comprennent 6 mois de support.
  • OceanWP : ce thème ultra-populaire qu’Alex vous a présenté dans L’Instant Thème coûte 129$ en premium pour une utilisation sur un nombre de sites illimités.
  • GeneratePress : il vous coûtera 49,95$ pour une utilisation sur un nombre de sites illimités.
  • Genesis : le framework en lui-même coûte 59,95$ mais vous devrez obligatoirement vous procurer un thème enfant (soit généralement un prix de 129,95$ pour les 2). Par contre, le support et les mises à jour sont comprises à vie et vous n’avez pas à renouveler votre thème.

Notre avis final

Points forts d’Astra

  • Un thème facile à utiliser, comme promis. On apprécie la présence des réglages au même endroit, directement sur l’outil de personnalisation.
  • Un thème performant. Oui, Astra est vraiment rapide comme l’éclair et la construction modulaire (vous activez/désactivez uniquement les options dont vous avez besoin) est un vrai plus.
  • La présence d’une centaine de designs de sites prêts à l’emploi à activer en 1 clic (les fameux Starter Sites). En résumé : Astra contient une centaine de thèmes en un !
  • Un support très efficace et réactif. Il existe aussi un groupe Facebook dédié au thème, avec près de 8 000 membres pour vous aider.
  • La documentation est claire et bien conçue.
  • Une parfaite intégration avec WooCommerce.
  • La présence d’une option pour vous procurer le thème via une Licence à vie, permettant de faire des “économies” sur le long terme.
  • Un thème régulièrement mis à jour et correctement maintenu. Brainstorm Force est dans le circuit depuis 10 ans et reste une entreprise solide à la croissance continue. C’est un gage de sécurité pour l’utilisateur.
  • Un thème optimisé pour le référencement.
  • Un code propre qui respecte les standards de WordPress.
  • Le thème met aussi l’accent sur l’accessibilité en suivant les Règles pour l’accessibilité des contenus Web (WCAG) 2.0.

Les axes d’amélioration d’Astra

  • Les Starter Sites sont très pratiques pour installer un site de A à Z en quelques clics. Par contre, ils ne fonctionnent qu’avec certains constructeurs de page (Elementor, Beaver Builder et Brizy). Si vous avez l’habitude d’utiliser un autre builder, il vous faudra un certain temps d’adaptation pour vous familiariser avec un nouveau constructeur de page.
  • S’il existe bien une fonctionnalité pour supprimer tous les réglages d’un Starter Site (pour revenir à zéro en quelque sorte), elle n’est pas efficace à 100%. Pour ma part, il m’a fallu supprimer à la main le logo restant et une extension de partage sur les réseaux sociaux qui traînait encore en chemin. Peut mieux faire à ce niveau.
  • On peut aussi regretter le manque de Starter Sites si vous voulez créer un blog. Il y en a seulement deux accessibles – uniquement via Gutenberg – sans passer par un des deux plans Agency. Dommage, WordPress étant à la base un outil conçu pour créer des blogs.
  • Même si la distinction entre les plugins gratuits et les modules sur le Tableau est bien scindée en deux, on s‘y perd un peu au départ lorsque l’on découvre le thème. Dois-je activer un module ? Ou plutôt une extension ?
  • Certaines options ne sont pas traduites ou totalement en français sur l’outil de personnalisation. Prenez cet exemple sur la mise en page du Blog, où l’anglais et le français se côtoient.

Astra, pour qui ?

  • Les créateurs de sites novice apprécieront sa facilité d’utilisation et de prise en main. Tous les réglages se retrouvent au sein de l’outil de personnalisation. Et pour ceux qui ne savent pas du tout coder ou sont très pressés, il faut dire que les Starter Sites peuvent rendre de sacrés services ! Pour ce type d’utilisateur, l’une des versions Premium me semble plus appropriée (Astra Pro, par exemple), notamment car vous bénéficierez de beaucoup plus d’options de personnalisation et du support des créateurs du thème.
  • Les utilisateurs plus confirmés apprécieront la présence de nombreux hooks, ainsi que la présence de morceaux de code pour modifier certains paramètres. Autre option appréciable, si vous êtes un créateur de sites en freelance ou une agence : la présence du module Marque blanche, dans la version Premium, pour adapter votre branding au thème. Si vous maîtrisez un minimum le code et/ou avez l’habitude de travailler avec un constructeur de page, la version gratuite sera sûrement suffisante. Vous pourrez notamment vous en servir comme une base propre (un genre de starter theme) sur laquelle bâtir votre site.

Conclusion

Au final, je trouve qu’Astra est un thème très agréable à utiliser. Il répond aux promesses affichées sur son site :

  • facilement personnalisable.
  • élégant.
  • rapide comme l’éclair.

Néanmoins, dans la même catégorie, et même si cela reste forcément très subjectif, je lui préfère GeneratePress, que j’ai trouvé encore plus accessible et simple à utiliser, bien que disposant d’un peu moins d’options.

Mais au final, les deux thèmes sont vraiment très proches au niveau de leur qualité.

Pour vous procurer Astra, direction le site officiel via le bouton ci-dessous (aff).

Le site officiel d’Astra

Désormais, c’est à vous de jouer. J’aimerais beaucoup recueillir votre point de vue.

Que pensez-vous d’Astra ? Êtes-vous un utilisateur invétéré ou comptez-vous le tester après avoir parcouru notre test ?