Visual Composer : Le constructeur de page mal-aimé mis à l’épreuve

Visual Composer. Deux mots simples, pour désigner un constructeur de page WordPress historique… mais qui provoque chez bon nombre de développeurs une légère nausée.

Le page builder Visual Composer (maintenant renommé WP Bakery Builder) a mauvaise réputation dans l’univers WordPress. Interface compliquée, nombreux bugs, prix décevant pour atteindre un résultat correct… Les critiques pullulent à sa simple évocation. Quand on vous a demandé, sur Facebook et Twitter, ce que vous en pensiez, vous n’avez d’ailleurs pas mâché vos mots !

visual composer avis

Et pourtant, Visual Composer culmine à plus de deux millions d’installations actives !

La communauté WordPress serait-elle devenue complètement masochiste, pour télécharger un plugin qui leur cause autant de souci ?

Dans cet article, je vais faire abstraction de ces a priori pour mettre à l’épreuve Visual Composer.

L’objectif : vous aider à prendre une décision éclairée avant de choisir votre constructeur de page.

La méthode : 6 critères ultra déterminants, que vous retrouverez dans le sommaire ci-dessous. C’est parti !

Point transparence : Les différents liens vers Visual Composer et ses extensions payantes sont des liens d’affiliation. C’est à dire que si vous achetez un de ces plugins, la Marmite touchera une commission. Cela permet de rémunérer le travail de recherche et d’écriture des rédacteurs du blog et de constituer une cagnotte pour acheter et tester d’autres plugins.

Nous mettons un point d’honneur à publier des articles honnêtes. L’objectif est de tester des plugins pour vous aider à faire des choix éclairés, pas d’aduler des plugins qui ne valent pas le coup uniquement pour toucher des commissions. Votre confiance est notre priorité.

Quels modules et templates pré-intégrés ?

Lorsque l’on achète un constructeur de page, l’intérêt est bien évidemment de se simplifier la vie, en évitant de toucher au code. Pour cela, les modules et templates pré-intégrés au page builder sont particulièrement appétants.

Découvrons ceux mis à disposition par Visual Composer.

De nombreux modules disponibles

visual composer modules

La liste de modules proposés par Visual Composer de WP Bakery

Dans le plugin de base de Visual Composer, vous trouverez plus d’une quarantaine de modules pré-intégrés, répondant aux attentes classiques des créateurs de sites web :

  • Des modules basiques qui permettent de structurer la page en rangées ou en sections
  • Les traditionnels blocs de texte, images, séparateurs, icônes, boutons Social Media
  • Des modules plus originaux, comme un module de Foire Aux Questions, ou encore une sidebar personnalisable avec vos widgets.

Mais finalement, entre les modules structurels, et ceux qui intègrent des fonctions basiques de WordPress (catégories, commentaires, articles récents…), on en a vite fait le tour. Et ça ne casse pas trois pattes, ni à un canard, ni à un développeur.

Si vous souhaitez aller plus loin, et ajouter plus de dynamisme à votre WordPress, vous pouvez aller voir du côté des nombreux add-ons de modules qui existent.

visual composer modules add ons

La liste des modules de Visual Composer avec ses add-ons gratuits les plus célèbres

Certains sont gratuits, notamment :

visual composer avis

Nous reviendrons sur les addons payants plus tard dans cet article.

Des templates variés… et difficiles à remanier

Au sein de Visual Composer, vous pourrez également trouver plus de 80 modèles à télécharger gratuitement. De la page de blog prête à utiliser, aux bannières incluant un bouton et une phrase d’accroche, en passant par des blocs de citation ultra-design, il y en a pour tous les goûts…

visual composer templates gratuits

Quelques uns des templates téléchargeables depuis Visual Composer

Oui, bon nombre d’entre eux sont alléchants. Leur avantage principal est d’obtenir des pages prêtes à l’emploi, pour éviter de partir d’une page vide.

Mais finalement, ces modules intégrables dans vos pages, puis personnalisables, fonctionnent à la manière d’un thème que l’on installe sur son WordPress. De plus, ils sont très difficiles à customiser.

Ce qui est éminemment lié à ma partie suivante : vous allez très vite comprendre…

Quelle maniabilité ?

La maniabilité constitue un élément critique pour le choix d’un constructeur de page :

  • Pour le créateur du site, la facilité de prise en main permet d’atteindre un design convenable en un minimum de temps, sans trop s’arracher les cheveux.
  • Pour le client ou l’utilisateur final, la maniabilité d’un constructeur de page lui assure qu’il peut ajouter son propre contenu de manière autonome, sans risquer de tout casser.

Alors, pour Visual Composer, ça donne quoi ?

Une interface en glisser-déposer… qui laisse à désirer

On distingue deux possibilités d’interface de création sur les pages. Une fois le plugin installé, vous trouverez ces deux boutons au niveau de l’éditeur visuel.

visual composer interface

D’une part, l’éditeur de l’administration (on ignorera la traduction un peu hasardeuse) : il s’agit d’une interface en glisser-déposer (drag-and-drop), où les différents modules s’affichent sous forme de blocs bien distincts.

visual composer constructeur de page

Le haut de ma page d’accueil éditée avec l’éditeur d’administration de Visual Composer

D’autre part, le FrontEnd Editor : Visual Composer propose une interface de création en What You See Is What You Get et en glisser-déposer, pour visualiser instantanément les modifications apportées.

visual composer constructeur de page

Le haut de ma page d’accueil éditée avec le FrontEnd Editor de Visual Composer

Attendez, une seconde, j’ai dit “instantanément” ? Laissez-moi modérer mon propos.

Lorsque vous utiliserez Visual Composer, que ce soit en éditeur de l’administration ou en FrontEnd Editor, attendez-vous à faire chauffer le clic de votre souris ! Je vous laisse constater combien de clics il m’aura fallu pour seulement centrer mon image :

visual composer constructeur de page

Clic, clic, clic, clic…

Un véritable exercice de musculation de la main droite que ces clics incessants sur le bouton “Sauvegarder les modifications”.

Et si votre modification ne vous plaît pas ? Là, le bât blesse terriblement :

Vous ne trouverez pas de bouton “Annuler” sur Visual Composer.

En tous cas, pas dans le plugin de base ; WP Bakery vous propose cependant un plugin supplémentaire pour ajouter ce bouton si basique… pour la modique somme de 6$ ! Outch, ça fait mal à la maniabilité.

À la recherche des paramètres les plus simples…

En termes de prise en main, vous ferez également face à un constructeur de page assez peu instinctif.

 

Il vous faudra quelque temps pour retrouver instinctivement le bouton pour étendre une rangée en pleine largeur, ou encore pour diviser une rangée en différentes colonnes… sous forme de fractions (je vous conseille de réviser votre programme de maths de CM2).

visual composer page builder wordpress

Ode aux chouettes moments passés dans les tréfonds de Visual Composer

Vous me trouvez dure ? Laissez-moi vous donner un aperçu des paramètres de personnalisation de certains modules.

Par exemple, l’idée d’une “En-tête personnalisée” me plaisait bien. Je l’ajoute, et voici les différents paramètres proposés :

visual composer page builder wordpress

Les paramètres de personnalisation du module “En-tête personnalisée”

Une véritable tannée, quand un simple bloc de texte bien paramétré à la base, permet d’avoir le même rendu (balises, police, alignement, couleur…) dans une interface de personnalisation vraiment intuitive :

visual composer page builder wordpress

Les paramètres de personnalisation du module “Bloc de texte”

Note du rédacteur : Un élément sympathique tout de même à ces modules : la possibilité de sauvegarder une rangée comme template à réutiliser par la suite. Parce que, quand vous avez bien lutté avec Visual Composer pour tout bien faire, vous n’avez pas forcément envie de réitérer l’expérience.

avis visual composer

Autant vous dire que je ne donne pas cher du client non-aguerri qui tentera d’y intégrer son contenu. Mon collègue Florian Tiar non plus d’ailleurs ; je le cite :

« Visual Composer est une horreur pour faire en sorte que les clients y intègrent leur contenu. »

Le développeur WordPress qui choisit Visual Composer aura alors tout intérêt à créer des pages-modèles pour son client, et à installer un plugin de duplication de pages et d’articles, pour faire en sorte que personne n’y perde ses petits.

Quelle adaptation aux thèmes ?

Visual Composer est sans conteste le constructeur de page que l’on retrouve sur plus grand nombre de thèmes. Il faut dire que WP Bakery, l’équipe à l’origine du page builder, connait WordPress depuis un certain temps…

La preuve : Alex lui-même parlait déjà de Visual Composer en 2012 (à l’époque où WP Marmite s’appelait encore WP Thèmes Pro).

Allez, je vous sens curieux, donc je vous montre ; mais on ne se moque pas de la qualité de la vidéo, hein ! 🙂

Toujours est-il qu’on a donc affaire à un page builder historique, qui s’est très vite taillé la part du lion sur le marché des plugins.

Leur idée ingénieuse : permettre à tous les thèmes Themeforest, mais aussi à de nombreux autres, d’embarquer directement Visual Composer.

Résultat : bon nombre de thèmes très célèbres (Jupiter, The7, ou encore Uncode, pour ne citer qu’eux) embarquent automatiquement le constructeur de page lors de leur installation.

Certains de ces thèmes intègrent la version originale de Visual Composer, tandis que d’autres l’adaptent à leur sauce. Mon propre site-vitrine, créé avec Salient, embarque une version remaniée de Visual Composer, ce qui modifie quelque peu son apparence.

visual composer theme-salient

Visual Composer tel qu’il apparaît intégré au thème Salient

Toutefois, si vous changez de thème, et que le nouveau n’est plus adapté à Visual Composer, attendez-vous à faire face au syndrome du lock-in.

Dans son battle des meilleurs thèmes Themeforest, Nicolas Richer en parlait fort bien. Autant donc le citer :

“En changeant de thème, vous vous attendez à revoir toute l’apparence de votre site, c’est normal. Mais vous ne vous attendez pas à refaire tout votre contenu.Pourtant c’est ce qui se passera probablement si vous utilisez le constructeur de page [Visual Composer] embarqué dans un thème premium ThemeForest.”

Eh oui, si vous désactivez Visual Composer, ou le thème qui l’embarque, gare à l’embrouillamini de shortcodes non compatibles avec l’éditeur WordPress classique, ou avec d’autres thèmes !

wp bakery page builder

Mais sur ce point, on ne peut pas vraiment en vouloir à Visual Composer : vous rencontrerez ce problème avec la plupart des constructeurs de page… À l’exception d’Elementor et de Beaver Builder, qui restent tous deux totalement indépendants des thèmes que vous installez.

Quelle expérience utilisateur pour un site utilisant Visual Composer?

Jusqu’alors, on n’a pas trouvé grand-chose de positif à raconter sur Visual Composer… Qu’en est-il de l’expérience utilisateur ? Performance, référencement, adaptation mobile ? On vous passe ça au crible.

Influence sur la performance du site

Le temps de chargement de vos pages web forme l’une des parties les plus importantes pour développer une expérience utilisateur au poil. Parce qu’une page web qui se charge lentement aura tendance à jouer sur les nerfs du visiteur, qui l’abandonnera plus facilement.

Les tests de performance sur des pages créées avec Visual Composer sont assez surprenants, et contredisent le qu’en-dira-t-on.

Nous avons comparé la performance de 3 pages : la page d’accueil de mon site (créée avec Visual Composer), celle de WP Bakery (idem), et celle d’un thème de Themeforest, Undsgn.

Voici ce que l’on peut en conclure :

  • Les pages créées avec le constructeur se chargent plus où moins vite : 4.0s pour la mienne, 1.7s pour celle de WP Bakery, et 6.4s pour celle d’Undsgn.
  • Le nombre de requêtes que déclenche Visual Composer sont variables, par rapport au thème classique sélectionné qui, lui, en produit un grand nombre : 56 pour ma page d’accueil, 78 pour celle de WP Bakery, et 144 pour celle de Undsgn.

On ne peut expliquer cette disparité uniquement par la présence de Visual Composer.

Il ne faut pas oublier que les performances peuvent être impactées par d’autres facteurs comme la compression des images, la mise en cache, les polices de caractères choisies, les plugins installés, l’hébergement de son site… et bien d’autres critères décrits par Florian dans un article très complet.

Note du rédacteur : En associant Visual Composer à un plugin de cache performant, comme WPRocket, vous vous assurez en tous cas un temps de chargement réduit pour les visiteurs qui reviennent sur votre site.

Optimisation du SEO

Derrière un design sympathique, les constructeurs de page ont pour réputation de créer un code assez erratique.

Lorsque j’ai demandé à mon conjoint, développeur PHP/Python et ancien spécialiste SEO, de me dire ce qu’il pensait du code produit par Visual Composer sur mon site, sa réaction a été sans appel :

“Berk.”

(J’avais parié que je pourrai insérer cette citation dans mon article ; coucou chéri !)

Toutefois, au-delà de ces problématiques de développeur-puriste, Visual Composer permet de gérer son SEO de manière assez fine. Plusieurs modules incluent la possibilité de choisir ses balises titre :

  • Soit en entrant dans le code HTML en version texte (dans les blocs de texte, par exemple)
  • Soit en sélectionnant parmi une liste déroulante (dans les en-têtes personnalisés, par exemple)
wp bakery page builder seo

La possibilité de choisir sa balise dans Visual Composer

Pour les textes alternatifs des images, pas de souci non plus, puisque Visual Composer vous donne accès la Bibliothèque de médias de l’éditeur WordPress lorsque vous sélectionnez votre image.

wp bakery page builder seo

Pas de problème non plus pour optimiser le SEO de vos images

Si vous vous faites vraiment des cheveux blancs pour la propreté de votre code, vous avez même à disposition un module de “HTML brut”

wp bakery page builder seo

Un module de HTML brut pour les développeurs soucieux de leurs balises

Et pour tout le reste, il y a le fantastique plugin Yoast SEO, que vous devez déjà connaître (même si vous savez qu’il y a beaucoup d’autres choses à faire pour améliorer la visibilité d’un site sur Google).

Responsiveness

Adapter son site ou son blog à tous les formats d’écrans est plus que jamais essentiel. La bonne nouvelle, c’est que Visual Composer produit des pages tout à fait correctes en termes de responsive.

Vous pouvez d’ailleurs vérifier le rendu sur plusieurs formats depuis le FrontEnd Editor du constructeur de page. Et si le rendu final s’avère peu satisfaisant, Visual Composer permet d’adapter à la main les réglages responsive de chacune des colonnes créées.

visual composer responsive

Le paramétrage manuel du responsive sous WP Bakery page builder

Quelle évolutivité ?

Comme avant de se lancer dans l’utilisation de tout plugin, il est essentiel de vérifier que les développeurs d’un constructeur de page suivent les mise à jour de WordPress.

D’autant plus qu’il s’agit là du design de votre site : autant dire que si votre page builder vous lâche à la première mise à jour, c’est tout votre site qui tombe à l’eau.

Tout peut s'écrouler

Pour Visual Composer, rien à signaler à première vue. Le plugin est régulièrement mis à jour, les forums du SAV sont truffés de réponses rapides des développeurs.

Attention, méfiez-vous des apparences. Si je n’ai jamais expérimenté de problèmes avec mon site créé avec ce constructeur de page, j’ai pu cependant trouver de nombreux cas de bugs suite à des mises à jour WordPress :

  • En 2016, lors du passage à la version 4.5 de WordPress, le plugin tournait dans le vide sur le CMS, et les éléments créés avec Visual Composer avaient tout bonnement… disparu des sites web !
  • Plus récemment, en 2017, des utilisateurs ont signalé que le plugin bugguait sans cesse lors de la création des pages en mode Éditeur de l’administration, rendant le processus invivable.

Et les forums sont truffés de ces expériences ! Prudence donc lors des mises à jour.

Note du rédacteur : On peut également déplorer que le Visual Composer embarqué dans les thèmes Themeforest ne se met pas à jour comme la version “officielle du plugin”. Il vous faudra acheter WP Bakery page builder seul, et le réinstaller sur votre thème, pour bénéficier des nouvelles fonctionnalités… et éviter qu’un pirate ne profite des bugs de votre version périmée !

Si on parcourt les forums officiels de WP Bakery, on se rend d’ailleurs compte que le support en avant-vente n’est pas très loquace. Sûrement une des conséquences de la grande popularité du plugin : pas besoin de faire d’effort commercial pour que la solution soit achetée…

Quel rapport qualité/prix ?

Pour acquérir la version de base de WP Bakery page builder (anciennement Visual Composer), vous devrez débourser 45$ : un prix tout juste correct pour un constructeur de page qui vous permet, finalement, d’atteindre un design assez simpliste.

Toutefois, pour répliquer des designs modernes, dynamiques, et originaux, il y a fort à parier que vous ne pourrez pas vous passer de quelques uns des 200 add-ons payants qui existent pour Visual Composer.

Animations CSS, tableaux, sliders… autant d’éléments auxquels vous n’aurez pas accès dans la version basique, et qu’il vous faudra ajouter a posteriori à votre interface WordPress. Et à 10$ l’add-on en moyenne… votre portefeuille pourrait rapidement regretter votre premier achat.

Voici tout de même une sélection de quelques add-ons populaires, à envisager selon vos besoins :

visual composer addon

  • Visual Composer Extensions Addons (23$). En plus de 140 modules supplémentaires, le “Template + Widget Builder” de cet add-on vous permettra de sauvegarder et répliquer un template que vous aurez créé sur n’importe quelle page de votre site, est particulièrement intéressant. On apprécie aussi les quelques modules compatibles WooCommerce.

visual composer addon

  • Massive Addons for WPBakery Page Builder (25$). Une extension intéressante, qui propose notamment des modules dynamiques (bannières et boutons au hover personnalisables, jolis sliders…) ainsi qu’une trentaine de templates supplémentaires.

visual composer addon

  • Visual Composer Undo/Redo (6$) : Je vous en ai parlé précédemment, et croyez-moi : cet add-on, qui installe sur votre Visual Composer un bouton “annuler”, vous sera de la plus grande utilité.

visual composer addon

  • CSS Animator for Visual Composer (16$). Sans finir par être un piège à épileptique, on aime souvent ajouter des animations CSS à son site pour le dynamiser. C’est ce que propose cet add-on : voyez donc toutes les animations possibles ici.

Le mot de la fin : notre avis sur Visual Composer

Malgré sa mauvaise réputation parmi la communauté WordPress, le constructeur de page historique de WP Bakery reste un plugin intéressant sur certains aspects.

Les points forts

  • Une interface What You See Is What You Get fiable, qui aide les plus novices à générer des pages basiques sans avoir besoin de rentrer dans le code HTML ou CSS : what you see is what you really get (ce que vous voyez à l’écran est véritablement ce que vous verrez sur votre site) ;
  • Une intégration gratuite à de nombreux thèmes sur ThemeForest – mais n’oubliez toutefois pas qu’il vous faudra acheter la version originelle pour avoir accès à ses mises à jour, et éviter les piratages ;
  • Un plugin qui ne nuit pas tant que ça à la performance d’un site, assurant une expérience utilisateur optimale ;
  • La traduction du plugin en Français qui, même si elle laisse à désirer parfois, aide les moins anglophones à s’en sortir.

Les points faibles

  • Une personnalisation des éléments assez complexe in fine, pour une prise en main assez compliquée ;
  • Un gouffre financier avec les nombreux add-ons à intégrer pour avoir un résultat vraiment original ;
  • Une véritable plaie pour le faire prendre en main à ses clients ;
  • Des bugs à tire-larigot lors des mises à jour.

Visual Composer : pour qui ?

  • Les débutants seront attirés par le fait que Visual Composer soit déjà intégré à certains thèmes très populaires. Gare toutefois à la prise en main assez complexe, qui demandera beaucoup de temps aux créateurs de sites non-aguerris ;
  • Les marketeurs apprécieront l’expérience utilisateur finale que procurent les sites créés par Visual Composer, mais regretteront le besoin d’intégrer des add-ons payants pour dépasser le site-vitrine basique, ou avoir des plugins compatibles avec un site e-commerce ;
  • Les développeurs WordPress trouvent (et trouveront toujours) Visual Composer chronophage, et difficile à faire prendre en main au client une fois le site finalisé. À fuir de toute urgence !

Si, après avoir lu ce qu’on avait à en dire, vous estimez que Visual Composer est fait pour vous, vous pouvez vous procurer la version originelle de WP Bakery Page Builder (anciennement Visual Composer) en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Télécharger WP Bakery Page Builder – 45$

Et vous, vous utilisez Visual Composer ? Vous en cauchemardez la nuit, ou vous ne pouvez plus vous en passer ? Ou au contraire, vous en êtes absolument fan ? Faites-nous part de vos expériences dans les commentaires !

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Plus de 20 000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

C'est parti, je m'inscris !

29 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Rapport très complet qui me confirme mon choix d’utiliser elementor.
    Merci pour vos infos.

    Répondre
    • Merci pour ton retour Vincent, on a essayé de ne pas tomber dans un extrême ni dans l’autre pour faire un retour honnête 🙂

  2. Je suis bien fan de ce constructeur de page. Il m’aide à faire le travail sans trop aller dans le code et au même moment je dois faire des calculs avant de personnaliser une rangée à mon goût. La prise en mains n’est pas du tout facile. Autant dire que c’est un mal nécessaire que j’apprends à encaisser de jour en jour.

    Répondre
    • Merci pour ton retour d’expérience Charles. En fait, la prise en main est problématique pour tous les constructeurs de page, après c’est plus où moins long.

  3. Salut Alex,
    Tu penses que Visual Composer survivra à la màj Gutenberg ?

    Répondre
    • Bonjour, oui car Gutenberg permet de mettre en forme l’article, mais pas de faire un design complet

  4. En tant que développeur j’intègre désormais Visual Composer à tous mes projets et mes clients en sont ravis !
    Je recommande l’utilisation pour les développeurs de vc_map qui permet de créer ses propres composants sur mesure et ainsi faciliter la mise à jour des contenus sans avoir à leur dire d’aller ajouter telle ou telle classe sur tel élément.

    Répondre
  5. Je suis assez d’accord sur le fond, Visual Composer est une usine à gaz qui peine à s’améliorer avec le temps. Mais une fois que l’on maitrise le sujet, il s’en sort pas si mal et il permet de sauvegarder des mises en page et le client apprécie de ne devoir qu’à cliquer sur un bouton pour dupliquer un modèle de page.

    Je pense que comme tout, il faut utiliser ce plugin avec modération, en gardant à l’esprit de créer des pages pas trop complexes et épurées. Ce qui est possible avec Visual Composer.

    Au final, même si ce n’est pas le plus simple, il rejoint d’autres builders comme Divi (que je trouve complexe) ou Avada, plus fluide et souple.

    Côté performance, sans ajouter des modules partout, les pages se chargent vite, et l’optimisation du SEO n’en pâtit pas plus non plus.

    Le plus gros défaut est que lorsque qu’on utilise ce type de buiders, il est très contraignant, voir impossible dans de nombreux cas, de faire une refonte du site avec un autre template sans tout se retaper. Il faut donc prévoir cela.

    Merci pour ce retour très constructif 😉

    Répondre
  6. J’ai commencé par Visual Composer car il est ancien et souvent disponible avec des templates. Je trouve maintenant qu’il est daté en comparaison de Divi et surtout Elementor qui n’arrête pas de progresser et qui à mon avis est plus facile à prendre en main que Divi. A ce propos, un comparatif actualisé entre les deux seraient vraiment intéressant… Bonne continuation

    Répondre
    • Bonjour, nous allons passer tous les builders au crible. Visual Composer était le premier 😉

  7. Bonjour, déjà un grand bravo pour vos tutos (clairs comme j’aime).
    Suite au désistement de deux « webmaster », je me suis dit on est jamais mieux servis que par soit même donc me voila partis pour construire mon site …
    On m’a orienté vers WP Bakery Page Builder, c’est sur il faut un peu de temps pour le prendre en main mais a tâtons on y arrive.
    C’est le seul que j’ai testé donc je ne suis pas impartial, c’est juste le témoignage d’un débutant.
    Merci à la Marmite <3

    Répondre
  8. Hum… En lisant ton mail, Alex, je crois qu’il y a un petit décalage à prendre en compte : les installations actives ne signifient pas une adhésion à l’outil. entre les thèmes qui l’imposent mais que l’usager trouve joli, et les graphistes reconvertis en (pseudo)développeurs qui ont trouvé là le graal pour ne pas mettre les mains dans le cambouis, ça fait un paquet de gens qui sont amenés à l’utiliser par défaut.
    De ma propre expérience, on m’a livré 3 sites avec ce composeur. 1) prise en main pas si intuitive pour mes collègues usagers 2) outil non choisi, finalement imposé par le prestataire 3) grosse pagaille dans les mises à jours. 4) problème de licence si on veut importer le site sur un plateforme de dév pour travailler à son évolution 5) grosse pagaille si on veut changer de thème.
    Bref, étant satisfait de l’éditeur classique de WP, j’ai banni les builders de mon environnement. Je préfère de loin jouer avec les custom types et custom fields pour étendre les possibilités de WP.

    Répondre
  9. Merci pour cet article fort intéressant. A diffuser sans modération.

    Répondre
  10. J’ai beaucoup utilisé ce constructeur dans le passé (j’avais certainement dû regarder ta vidéo de 2012 d’ailleurs 😉 ) jusqu’au jour où le module Accordéon, que j’utilisais dans toutes les pages (ou presque) d’un site d’environ 50 pages, est devenu obsolète.
    Tout est parti en cacahuète, j’ai dû refaire toutes les pages et j’ai dit adieu à ce constructeur de malheur !
    Et puis j’ai découvert Divi, je me suis formée avec Nicolas Richer, et ne peux plus me passer de lui (de Divi hein ;-P ).

    Répondre
  11. Merci Eléonor pour cet article très intéressant et qui fait l’effort d’être assez objectif.

    Dans le passé, j’ai utilisé VC ainsi que d’autres Visual Builders mais j’ai toujours trouvé la prise en main un peu chronophage. Le plus difficile pour moi reste la personnalisation: ajout de nouvelles sections, fonctionnalités, etc. J’en garde des souvenirs horribles.

    Aujourd’hui, comme beaucoup d’autres développeurs que je connais, je me sers surtout de thèmes que j’ai déjà développés puis je les adapte.

    Répondre
  12. J’ai déjà utilisé « Visual Composer » et j’ai trouvé le plugin agréable et facile à comprendre. Cependant, j’utilise depuis le thème « Avada » qui m’offre les même outils mais avec plus d’options. Par contre, je comprends que  » Avada » n’est pas un plugin 😉

    Bon article, merci 🙂

    Répondre
  13. Je suis actuellement en train de refaire un site via le thème « SevenHills » qui est équipé de Visual Composer. C’est la 1ere fois que je m’en sers (peut-être la dernière) Il y a en effet de nombreux bugs d’affichage dans l’interface essentiellement. Pour le référencement, j’avoue que je préfère gérer moins même mes balises. Et pour le reste, vos analyses sont très justes car les problèmes que vous avez cité précédemment sont les principaux soucis que j’ai eu. Cependant tout n’est pas à jeter, il mérite juste plusieurs améliorations. Si je dis que c’est « la dernière fois » c’est parce que je crois que je vais me laisser tenter, prochainement, par « Divi ». (C’est Nicolas qui va être content !)

    Répondre
  14. Je vous trouve plutôt dure avec « WPBakery Page Builder » moi je préfère son ancien nom Visual composer.
    Avant d’utiliser WP Bakery je codais mes mises en pages dans WP après j’ai fait un site avec Fusion Builder, une usine à gaz complète mais compliquer à prendre en main.
    Puis en achetant un thème Forest j’ai eu Visual composer et j’ai trouvé la prise en main super-facile. Réaliser des mises en page rapidement et on peut aller plus loin avec sans forcément utiliser une panoplie de Addon.
    Et cerise sur le gâteau quand un client me demande de rafraichir son site sans faire de refonte, oui il y en a qui veulent garder leur template (petit budget oblige) et après le test de la mise à jour avec WP (pour le template) j’installe Visual Composer et il fait bien son boulot. Il est vraiment passe-partout.
    Je l’utilise maintenant sur tous les sites que je crée. Comme une part de mon activité c’est la maintenance de site j’ai le plaisir de vous confirmer qu’un maximum sont fait avec.
    Donc ce n’est pas le vilain canard des builders 🙂

    Répondre
    • Merci pour votre retour d’expérience Jean-Thierry. Effectivement, j’ai essayé d’être la plus objective possible dans cet article, mais certains passages peuvent, je l’admets, avoir l’air quelque peu… cinglants 🙂
      Je crois que la bonne approche à avoir avec un constructeur de page, c’est de se demander, au-delà de toute critique extérieure, s’il convient d’une part aux attentes du créateur du site, et d’autre part aux besoins dudit site. Si vous y trouvez votre comble, me voilà moi aussi comblée 🙂
      À bientôt sur la Marmite !

  15. Merci pour cet article bien complet. Moi j’ai appris WordPress avec Visual Composer. Il est sur mes deux sites et je m’en arrange. Pas eu de soucis particuliers mais c’est vrai que c’est parfois un peu une usine à gaz… Après, je n’imagine pas trop changer aux vues des souci que çà peut apporter… Un peu peur de tout planter !

    Répondre
  16. Effectivement il faut faire attention à ne pas tomber dans les extrêmes.

    Mais pour être honnêtes, le choix se porte souvent sur le budget du client.

    Un builder fera très bien l’affaire pour un plombier qui cherche un site vitrine avec un petit budget. Alors que le dev sera parfait pour un projet personnalisé, réfléchi (texte, photographie, charte graphique, fonctions) demandant des mois de travail.

    Je prends souvent l’exemple physique j’ai 50 euros pour une table basse, je vais chez Ikea prendre du mobilier usiné. J’ai 500 euros pour une table basse, je vais voir l’artisan capable de donner vie au meuble que j’imagine.

    Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
    • Bonjour Lamure, et merci pour cette réflexion intéressante. Pour un site ultra-personnalisé, il sera effectivement sans doute plus rapide et plus pertinent de passer par un développeur aguerri. Mais les dev WordPress restent tout de même nombreux à utiliser des constructeurs de page… à savoir, ceux qui leur conviennent le mieux en termes de maniabilité et de capacité à personnaliser le rendu final. Chacun ses outils de prédilection, finalement 🙂

  17. Très bon article complet qui me conforte dans mes idées. Je n’apprécie pas du tout visual composer. Personnellement, c’est une horreur à prendre en mains et le coût des add-ons n’est pas à la hauteur de ce que l’on peut attendre. Toutefois, je respecte le choix de chacun.

    Répondre
  18. Bonjour La Marmite et merci pour cet article, qui une fois encore, se trouve être d’une grande qualité.

    Cool aussi votre petit paragraphe sur la transparence. Je n’avais jamais lu ça sur un blog auparavant et je trouve ça très bien.

    Néanmoins, je fais parti de ceux qui ont tous les poils du corps qui s’hérissent en attendant parler de Visual Composer car je le trouve très lent et je n’aime pas du tout son ergonomie. Et donc je pense qu’il serait préférable d’orienter les débutants et autres non-dev, ceux pour qui les builders de pages sont le plus utiles vers des solutions plus performantes et moins coûteuses, comme vous en avez déjà présenter dans d’autres articles. Personnellement j’utilise Fusion Builder, fourni avec Avada, que je trouve particulièrement facile et ergonomique (P.S : pour la transparence, je n’ai aucun contrat avec eux.)

    Répondre
  19. Bonjour, merci pour cet article très intéressant. De mon côté j’utilise SiteOrigin, dont je suis très contente, mais je ne suis pas développeur… 😉
    Voici un exemple de page conçue avec les widgets SiteOrigin : http://nathaliebagadey.fr/index.php/reservez-moi-ateliers-et-conferences/

    Répondre
  20. Bonjour à tous,
    Je vois ici beaucoup d’avis négatif sur le plugin visual composer alors que pour ma part j’en suis très content.
    Je l’utilise depuis plus d’un an sur de nombreux sites avec le thème Kléo https://seventhqueen.com/themes/kleo/home-default/ .

    1. Je trouve que les « post-grid » qui permettent de paramétrer des requêtes et de leur assigner des modèles, les « item design » sont vraiment très bien pensés (merci à ACF et Toolset Types pour les retouches de taxonomie)

    2. Côté responsive design, le système de mise en page en grille, c’est à dire en « rangées » divisées en colonnes, ne dépayse pas les habitués de bootstrap (dont je fais partie) et librairies analogues. De plus, la gestion des cas particulier est possible.

    3. Le cycle de conception / réalisation / déploiement des nouveaux types de pages est « gérable » par une équipe éditoriale classique (pas besoin de compétences en développement).

    Bref, en tant que chef de projet digital : ça me convient.
    J’aurais seulement aimé brider le nombre de modules disponibles, car en réalité on n’utilise toujours les mêmes (les autres sont un peu gadget).

    Merci pour cet article.

    Répondre
  21. Merci pour ce bel article !

    Je construis actuellement un site avec WPbakery et j’utilise également YoastSEO. Malheureusement, je constate que la métabox de Yoast ne tient pas compte du contenu de mes articles intégré par le biais de WPbakery. Savez-vous comment s’y prendre pour bénéficier des conseils d’optimisation du contenu par la métabox de Yoast tout en construisant son site par WPbakery ?

    En espérant vous lire,
    Merci d’avance pour votre génie !

    Yoann

    Répondre
  22. Merci pour cet article, je confirme que de nombreux bugs arrivent lorsqu’on change de version de wordpress et qu’il faut repayer la mise à jour et refaire le travail de mise en page derrière. Il faudrait faire une étude comparative aussi poussée sur wp-marmite avec les équivalents car je ne connais pas bien les alternatives

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Marmite ne peut malheureusement pas fournir de support. Merci d'en tenir compte dans votre commentaire 😉

Si vous ne lui en voulez pas, donnez-lui un j'aime sur Facebook :



103 Partages
Partagez72
Tweetez3
Partagez28
dapibus porta. accumsan risus. Donec Praesent