Accueil » Blog WordPress » Comment intégrer Google Maps à WordPress ? La Marmite a fait le test pour vous

Les 9 meilleures extensions pour installer Google Maps sur WordPress facilement

Un fantôme tapi dans le château d’Édimbourg, un cimetière d’avions aux États-Unis ou encore une étoile satanique : voilà ce qu’auraient un jour aperçu certains utilisateurs de Google Maps, en utilisant l’option Street View (Vue de rue).

Depuis son lancement en France, en 2006, le service de cartographie de Google génère quelques histoires disons… farfelues.

Fantôme

Ça vous fait marrer ? Y’a de quoi. Mais vous voulez aussi du concret, n’est-ce pas ?

Par exemple, je suis persuadé que vous aimeriez savoir comment lier Google Maps et WordPress. Parce que les histoires à dormir debout, ça va 5 minutes.

Excellente idée. Sachez qu’il existe plusieurs bonnes raisons d’intégrer une carte à son site. Cela permet notamment :

  • d’ajouter un élément graphique et design pour faciliter une prise de contact et/ou situer un lieu.
  • d’apporter de la preuve sociale. Par exemple, la page du Bouillon, la newsletter privée de WPMarmite destinée aux créateurs de sites WordPress qui veulent faire une veille efficace, présente ses abonnés qui ont pris l’offre avec le mug sur une carte.
  • de communiquer sur des éléments locaux, comme des points de vente (store locator, en anglais) ou encore des horaires d’ouverture d’une boutique.
  • de proposer un itinéraire afin d’aider les visiteurs à se rendre à destination facilement.
  • de géolocaliser des contenus : par exemple, vous écrivez un article sur un atoll polynésien et vous aimeriez le situer sur une carte pour vos lecteurs.
  • de découvrir des monstres terrifiants en temps réel. Je plaisante, hein 😉

Pour y parvenir, la façon la plus adéquate reste l’utilisation d’une extension, comme je vous l’explique un peu plus bas.

Vous vous en doutez, impossible d’être totalement exhaustif et de mettre en valeur tous les plugins sur le sujet au sein d’un même article.

Au total, je vais vous en présenter neuf (8 gratuits, 1 payant). Ces plugins ont retenu mon attention pour plusieurs raisons :

  • présence à de nombreuses reprises dans les résultats de mes recherches.
  • mise à jour il y a moins d’un an. Par exemple, exit l’extension Comprehensive Google Map Plugin, non actualisée depuis 2 ans.
  • facilité, simplicité d’utilisation et qualité de l’interface au moment du test.

Comme la Marmite s’attache à le faire dans toutes ses ressources, je vais détailler au maximum pour que vous puissiez mettre tout ça en oeuvre facilement, derrière votre écran.

Sans plus attendre, voici le sommaire :

I. Pourquoi utiliser une extension pour intégrer Google Maps sur WordPress ?
II. WordPress et Google Maps : 9 extensions décortiquées

III. Conclusion

I. Google Maps et WordPress : pourquoi utiliser une extension ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez qu’il est tout à fait possible d’intégrer Google Maps sur WordPress sans plugin. Il suffit d’utiliser un “embed code” (code incorporé).

Pour cela, rendez-vous sur Google Maps et entrez une adresse. Times Square, par exemple. Ensuite, cliquez sur Partager.

Embed Code Google Maps

Puis sur l’onglet “Intégrer la carte”.

Embed code iframe

Copiez-collez le code HTML qui commence par iframe dans la zone Texte de votre éditeur d’article ou de page ou dans un widget HTML personnalisé

Et le tour est joué. C’est rapide, facile et en plus ça marche.

Il y a cependant deux limites à cette méthode :

  • si vous devez souvent intégrer des cartes à vos contenus, opter pour l’embed code à chaque fois risque d’être très fastidieux.
  • le manque d’options de personnalisation.

Pour rendre votre carte plus attrayante et interactive pour vos lecteurs, il va falloir vous tourner vers une extension.

Je vous en présente neuf sans perdre une seconde.

II. 9 extensions Google Maps décortiquées

NB : Avant de plonger dans ce test, je tiens à vous indiquer que les liens vers les extensions payantes présentées dans cet article sont des liens d’affiliation. Si vous passez par l’un d’eux pour acheter votre prochain plugin, la Marmite recevra une commission. Pour vous, aucun changement : l’extension ne vous coûtera pas plus cher. L’affiliation permet à la Marmite de récompenser le travail des rédacteurs. Et cela n’influence pas l’opinion que nous vous délivrons, sachez-le. Si une extension ne nous plaît pas, nous ne manquerons pas de vous le signaler.

WP Google Maps

WP Google Maps

Installations actives : 400 000+

On attaque avec un mastodonte. Le musclor de la bande. Plus de 400 000 installations actives. Près de 1 500 notes. Vous aurez du mal à trouver des avis négatifs sur cette extension qui permet de créer et customiser une Google Map via un shortcode “rapidement et facilement”, selon ses développeurs.

Les utilisateurs lui passent de la pommade à grands coups de commentaires dithyrambiques. Du style “Great plugin” (Super plugin), “Fantastic support” (Assistance fantastique). Et on vous en passe d’autres.

Parler, c’est bien beau. Chez la Marmite, on aime tester. C’est parti.

Première étape : installer et activer l’extension. Je ne vais pas faire un tuto là-dessus, ce n’est pas le propos. Si vous ne savez pas comment procéder, je vous renvoie sur l’article suivant d’Alex : « Comment installer un plugin WordPress dans les règles de l’art ».

Si tout va bien, vous allez vous retrouver avec l’interface suivante :

WP Google Maps administration

Cliquez sur “Skip intro and create a map” (Passer l’intro et créer une carte).

Vous allez tomber sur un encart vous demandant de créer une clé API. Vous hurlez devant ce terme barbare. Et ce n’est que le début, croyez-moi. Vous allez en avoir besoin pour quasiment TOUTES les extensions de cet article.

Petit aparté à ce sujet : comme expliqué dans l’article d’Eleonor sur Flow-Flow (un social wall), “une API est la partie d’un programme informatique qui est en libre accès pour tous ceux qui ont un accès valide, et que l’on peut manipuler pour créer une nouvelle manière d’utiliser une application.”

Après l’instant définition, je vous rassure : générer une clé API s’avère simple et rapide. Nul besoin de connaissances techniques. Vous allez juste suivre le processus ci-dessous.
Pré-requis : posséder un compte Google.

Normalement, vous avez précédemment cliqué sur “Skip intro and create a map”. Choisissez ensuite “Create an API key now (free)” (Créer une clé API gratuitement maintenant).

WP Google Map création d'une clé API sur l'admin

Vous allez être redirigé vers la page suivante. Cochez les options à votre guise et sélectionnez “Accepter et continuer”.

WP Google Maps création clé API

Puis vous devriez tomber sur l’écran ci-dessous.

WP Google Maps clé API2

Pour ce test, je n’ai pas spécifié de restriction de clé. Mais vous pouvez choisir le paramètre qui vous convient le mieux afin de vous prémunir contre toute utilisation abusive.

Cliquez sur “Créer”.

Le processus est presque terminé. Google va générer une clé API et la fenêtre suivante devrait s’ouvrir.

Clé API génération

Vous voilà avec une belle clé API pour faire fonctionner notre extension !

Maintenant, revenons-en à notre test sur l’administration WordPress. Copiez-collez la clé dans la zone prévue à cet effet.

Clé API zone

Soufflez, vous avez fait le plus pénible. Mettons les mains dans le cambouis, désormais.

WP Google Maps modifier

Après avoir cliqué sur Modifier sous “My first map”, vous voilà dans l’espace de configuration de l’extension.

Premier constat : la multiplicité des options permises, même en freemium. À la volée, en voici quelques-unes :

  • Choix parmi 9 thèmes de cartes + d’autres thèmes personnalisés.
  • Possibilité de régler la hauteur et la largeur de la carte.
  • 4 types de cartes disponibles : Plan, satellite, hybride, terrain.
  • Ajout illimité de marqueurs avec leurs animations.
  • Localisation de points de vente, etc.

WP Google Maps configuration

Pour l’exemple, je me suis amusé à créer une carte Satellite de 500px de hauteur en localisant le Champ de Mars, qui jouxte la Tour Eiffel.

J’ai choisi le thème personnalisé “Dark Blue Power” dans l’onglet “Themes” > “Browse Theme Directory”. Il m’a ensuite suffi de copier-coller le code indiqué.

WP Google Maps customisation thème

Enfin, j’ai ajouté une zone de recherche pour localiser un lieu ou un point de vente, par exemple.

Pour intégrer ce petit bijou au sein d’une page ou d’un article, copiez-collez le shortcode dans votre éditeur de texte.

WP Google Maps shortcode

Voilà ce que cela donne.

WP Googlle Maps vue satellite du Champ de Mars

Là, nous sommes en version satellite. Vous pouvez aussi aisément basculer sur le mode Plan. Ce qui donne le résultat suivant avec le thème Dark Blue Power, dont je vous ai parlé juste avant.

Notez que cela n’est pas forcément très lisible pour un visiteur. L’effet est sympa mais vous comprenez le concept : on peut personnaliser assez facilement.

WP Google Maps Paris mode Plan

Vous avez aussi la possibilité de zoomer, de dézoomer et de rechercher un lieu.

Si vous envisagez de diffuser votre carte dans un widget, rendez-vous dans Apparence > Widgets > Sélectionner WP Google Maps et glissez-le là où vous le souhaitez. Selon votre thème, vous aurez différentes options au choix.

Récap’ express

J’ai aimé :

  • la facilité d’utilisation de l’extension. Pas besoin de savoir coder pour en faire bon usage.
  • la rapidité pour mettre en place une carte.
  • les nombreuses options de personnalisation. Il est possible d’aller vraiment loin dans la customisation, même en freemium.
  • l’aspect responsive de l’extension. Elle s’adapte parfaitement sur smartphones et tablettes.

J’ai moins aimé :

  • Le menu d’options : il y en a tellement qu’on peut un peu s’y perdre.
  • Le fait que certaines options importantes ne soient disponibles que dans la version payante. Si vous souhaitez ajouter des informations détaillées à vos marqueurs, insérer des icônes personnalisées ou encore créer des itinéraires, il faudra sortir le porte-monnaie. La version payante, appelée WP Google Maps Pro, coûte 39,99$ (32€) pour une utilisation sur 3 sites.

Au final, je lui décerne quand même un bon point et sa réputation n’est pas usurpée.

Télécharger WP Google Maps

MapPress Easy Google Maps

Google Maps et WordPress : extension MapPress EasyGoogleMaps

Installations actives : 100 000+

MapPress Easy Google Maps, c’est d’abord une promesse : “rend[re] facile l’insertion de cartes Google Maps dans les articles et pages de WordPress”.

Attrayant, sur le papier. Pour vérifier la véracité de ces propos, entrons dans le ventre de cette extension. Espérons qu’elle n’accouchera pas d’une souris.

Comme d’habitude, avant toute chose : on installe et on active le plugin.

Ensuite, cliquez sur MapPress dans votre admin. Et là, stupeur. Le drame. Vous découvrez le message d’erreur suivant : “Une clé API Google Maps est nécessaire.”

En principe, vous avez lu le test de la première extension, WP Google Maps, et consciencieusement suivi à la lettre la méthode pour créer cette fameuse clé.

Résultat, votre travail est déjà mâché. Je vous demande juste de faire un simple copié-collé dans la zone prévue à cet effet. Jetez un oeil à la capture ci-dessous pour y parvenir.

MapPress clé API

Ça va, pas trop compliqué jusque-là ? On continue, alors.

Sur cette même interface, vous verrez que vous allez pouvoir configurer les réglages de base comme :

  • le lieu d’affichage de la carte.
  • le type d’endroits où elle s’affichera (articles et/ou pages).
  • son alignement.
  • sa taille.
  • le niveau de zoom.

Puis rendez-vous sur un article ou une page. En scrollant sous l’éditeur de texte, vous allez normalement retrouver une zone personnalisable comme celle ci-dessous.

MapPress Easy Google Maps article

Cliquez sur Nouvelle carte. Vous pouvez ensuite lui donner un titre, choisir sa taille d’affichage et, encore plus intéressant, insérer des marqueurs.

Tapez ensuite l’adresse de votre choix. Pour l’exemple, j’ai choisi Disneyland Paris. Ben oui, la souris, vous vous souvenez ?

MapPress Easy marqueur

En cliquant sur le marqueur, vous pourrez ajouter un texte personnalisé et y joindre des liens, des photos etc.

Pensez à bien enregistrer et à cliquer sur Insérer dans l’article.

Tadam ! Tout fonctionne.

MapPress Easy intégration de la marque

Comme indiqué dans les réglages au départ, ma carte s’est bien insérée au début de mon article (vous pouvez voir le faux texte Lorem ipsum sous la map).

Lorsqu’un visiteur cliquera sur le marqueur rouge, il verra les infos suivantes que j’ai moi-même ajoutées :

MapsPress Easy Mickey Mouse

Notez que vous pourrez faire passer votre carte au mode satellite, la zoomer et avoir accès aux infos trafic, à vélo et de transports (localisation des lignes les plus proches).

Maintenant, je vous vois venir. Vous aimeriez pouvoir ajouter votre Google Map à un endroit précis de votre texte. Pas forcément au début ou à la fin, n’est-ce pas ?

Le développeur de l’extension a prévu des shortcodes pour cela. Vous retrouverez pas mal d’infos sur cette ressource.

Insérez le shortcode suivant [mappress] dans votre éditeur de texte, dans la zone Texte.

MapPressEasy shortcode

Vous voilà désormais avec cette carte entre deux paragraphes.

En principe, l’utilisation du shortcode devrait automatiquement désactiver l’affichage de votre carte au début de l’article (ce que vous aviez dû spécifier au départ, vous vous rappelez ?).

Si ce n’est pas le cas, pensez à cocher “Aucun” dans les Réglages d’affichage automatique.

mapPressEasy carte de Disneyland

Récap’ express

J’ai aimé :

  • le menu épuré : les réglages sont minimes mais, du coup, on ne risque pas de ne rien comprendre.
  • la personnalisation des marqueurs.

J’ai moins aimé :

  • le responsive bof bof : la carte ne se redimensionne pas toujours à la bonne taille en fonction de l’appareil utilisé. Essayez de réduire la fenêtre de votre navigateur, vous risquez d’avoir une drôle de surprise.
  • le fait que la présence d’un shortcode ne soit pas clairement explicitée. Il m’a fallu chercher sur la documentation pour voir qu’il était possible d’en intégrer.
  • l’extension est simple à utiliser, c’est vrai. Mais pas forcément évidente à customiser.

Pour aller plus loin, il existe une version pro démarrant à 29,95$ (24€) pour une utilisation sur 3 sites. Vous pourrez notamment utiliser des marqueurs d’icônes personnalisées.

Télécharger MapPress Easy Google Maps

WP Google Map Plugin

WP Google Map Plugin répertoire

Installations actives : 90 000+

En plus de vous aider à créer une Google Map, WP Google Map Plugin permet notamment de concevoir des marqueurs personnalisés. Si vous avez de nombreux points à matérialiser sur une carte, vous pouvez vous tourner vers cette extension.

La première chose que vous allez devoir faire consiste à activer votre clé API dans les Réglages (Settings).

WP Google Maps réglages

Comme vous pouvez le constater, le menu de paramétrage est assez dense. Si vous êtes perdu, faites un petit tour sur “How to use” (Comment ça marche). C’est en anglais mais l’essentiel se comprend.

Si vous paniquez, ne vous inquiétez pas, je vais entrer dans les détails pour vous accompagner dans l’installation.

Pour commencer, cliquez sur “Add location” (Ajouter un lieu). Entrez le nom du lieu que vous souhaitez montrer sur une carte. Ici, j’ai choisi le Vieux Port, à Marseille.

J’ai entré ce terme dans “Location Address” (Adresse d’un lieu). Normalement, l’adresse entrée est reconnue automatiquement et l’extension se charge de la latitude et de la longitude. Il ne vous reste plus qu’à renseigner un message, si vous le souhaitez, lorsque l’on cliquera sur le marqueur.

Étape suivante : l’onglet “Add Map” (Ajouter une carte).

WP Google Map Plugin ajout d'une carte

Comme vous pouvez le constater ci-dessus, j’ai notamment voulu que ma carte fasse 300px de hauteur et que le zoom soit de 15 (sur une échelle de 19). Plus le chiffre sera proche de 19, plus la Google Map sera zoomé.

En scrollant, vous serez amené à choisir le lieu que vous avez prédéfini dans le menu précédent. Dans mon cas, j’ai coché Vieux Port.

Plus bas, vous avez encore une vingtaine d’options proposées. Sachez que j’ai choisi d’afficher l’état du trafic (Traffic layer) et un message qui s’affichera au-dessus de mon marqueur au survol de la souris (Mouse hover).

Sans oublier l’ajout d’un marqueur personnalisé. L’extension en propose presque 500. Pour cela, cliquez sur le bouton bleu “Choose” dans “Choose Marker Image”.

WPGoogleMapPlugin choix d'un marqueur

Choisissez l’icône qui vous botte et n’oubliez pas de scroller pour choisir “Insert into post” (Insérer dans un contenu).

WPGoogleMapPlugin choix d'une icône

La manipulation est presque terminée. Explorez désormais le menu “Manage Map” (Gérer la carte) et copiez-collez le shortcode généré.

WPGoogleMapPLugin ajout d'un shortcode

Pour ma part, j’avais envie de dévoiler ma map du Vieux Port dans une page dédiée, sobrement intitulée : Vieux Port.

J’ai juste eu à insérer le shortcode dans mon texte.

WPGoogleMapPlugin carte du Vieux Port

Notons plusieurs détails :

  • Présence de lignes vertes et rouges : elles indiquent le trafic en cours, comme spécifié auparavant.
  • Mon icône personnalisée (un bateau sur fond noir) est accompagnée d’un texte descriptif qui se déclenche lorsque le visiteur survole l’icône. C’est ce qu’on appelle un effet hover.
  • Vous pouvez zoomer, comme sur toutes les Google Maps, et aisément passer de l’affichage en mode Plan ou Satellite.
  • Il est tout à fait possible d’intégrer votre carte dans un widget. Rendez-vous dans Apparence > Widgets. Sélectionnez WP Google Map Plugin et déposez-le là où votre thème le permet.
    NB : j’ai dû m’y reprendre à deux fois pour que cela fonctionne dans mon pied de page (footer). Pensez à bien enregistrer, voire à recommencer la manip si vous voyez une fenêtre blanche s’afficher.

Récap’ express

J’ai aimé :

    • La possibilité de personnaliser ses marqueurs. Regardez le résultat ci-dessous avec une icône téléchargée libre de droit.
      WPGoogleMapPlugin intégration d'un marqueur bleu
    • Le nombre d’options proposées.
    • L’onglet “How to use” pour guider l’utilisateur dans l’installation.
    • Le déclenchement d’un texte personnalisé sur le marqueur au survol de la souris.
    • Le côté responsive de l’extension.

J’ai moins aimé :

  • Les icônes de marqueurs “natifs”. Niveau design, je les ai trouvés bof bof. Heureusement, vous pouvez créer les vôtres et les importer facilement.
  • Si les options sont nombreuses, elles ne sont pas toujours faciles à cerner.

Pour en terminer avec cette extension, sachez qu’il existe aussi une version pro au tarif de 38$ (30€). À ce prix-là, vous allez pouvoir faire beaucoup de choses en plus comme créer des itinéraires personnalisés, filtrer des lieux par catégories, créer des formes (polygones, rectangles, etc.) pour remplacer vos marqueurs etc. À vous de voir si vous en avez l’utilité.

Télécharger WP Google Map Plugin

Google Maps Widget

Google Maps Widget capture d'écran répertoire officiel

Installations actives : 100 000+

Si vous êtes du genre très très très pressé, cette extension devrait vous plaire.

Son coeur de cible ? “Ceux qui ont besoin d’une carte sur leur site en 5 secondes”.

J’ai pris les créateurs au mot. J’ai sorti mon chronomètre. 5 secondes, ils ont quand même un tantinet exagéré.

En réalité, on sera plus proche de la minute.

Après Marseille, je vous propose d’aller faire un p’tit tour à Londres. Et de voir de plus près comment fonctionne cette extension.

Étape 1 : entrez votre clé API dans Réglages > Google Maps Widget.

Google Maps widgets réglages

Étape 2 : dirigez-vous vers vos widgets dans Apparence > Widgets.

Google Maps widget zone de widgets WordPress

Glissez-déposez le widget intitulé “Google Maps Widget” dans la zone souhaitée. Selon votre thème, vous disposerez de plus ou moins d’options.

Pour ma part, je vais insérer une “Thumbnail map”, c’est-à-dire une carte miniature, dans mon pied de page (Footer). En version gratuite, vous pouvez aussi paramétrer une “Interactive map” (Carte interactive, soit une carte normale).

Parmi les options, on notera :

  • Gestion possible de la taille de la carte.
  • Zoom.
  • Choix de la couleur, taille et type du marqueur.
  • 4 types de cartes : Satellite, Route, Hybride et Terrain.
  • Possibilité d’intégrer du texte avant ou après la carte.

Une fois que vous avez fait votre tambouille, pensez à enregistrer. Regardez le résultat sur mon site de test. J’ai mis Londres en titre, au-dessus de la carte.

Google Maps widget carte de Londres

Bonus : l’extension permet l’ouverture de la carte en cliquant dessus via un effet lightbox.

Pour info, une lightbox “désigne généralement une « fenêtre » ou « boîte » s’affichant en surimpression de la page web visitée alors que dans le même temps la page explorée est obscurcie pour rendre le message plus visible”, détaille le site Définitions Marketing.

Google Maps widget affichage d'une lightbox

Cela permet d’avoir un aperçu en version large de la carte, comme ci-dessus. Plutôt agréable.

Récap’ express

J’ai aimé :

  • la simplicité d’utilisation : on ne se perd pas dans des mega menus.
  • la rapidité d’exécution et de mise en place.
  • l’effet lightbox.

J’ai moins aimé :

  • l’extension nous laisse un peu sur notre faim. En version gratuite, les possibilités de personnalisation sont minimes. La plupart des champs personnalisables n’autorisent qu’un seul choix.
  • l’impossibilité d’intégrer sa carte ailleurs que dans un widget, en freemium. Il n’existe pas de shortcode. Si vous voulez ajouter votre Google Map dans un article ou une page, il faudra envisager la version pro ou basculer vers un autre plugin.
  • le fait de ne pas pouvoir changer la langue en freemium. Donc on reste sur une interface en Anglais.

En conclusion, je trouve cette extension efficace, bien que limitée. Elle prétendait rendre l’installation d’une Google Map rapide et facile : objectif atteint. Mais je ne me tournerais pas forcément vers elle en premier lieu. Certains de ses concurrents sont plus complets.

Pour ceux qui en veulent plus, Web Factory Ltd, le développeur, propose une version pro qui démarre à 15$/an (12€) pour une utilisation sur un site.

Le prix reste très correct sachant que plus de 50 options supplémentaires sont proposées par rapport à la version gratuite. Et, notamment, la possibilité d’utiliser un shortcode.

Télécharger GoogleMaps Widget

Bonus : dans la même veine, vous pouvez aussi vous pencher sur l’extension WordPress Google Maps by Google Maps Bank. Plus confidentielle (2 000 installations actives) que celles présentées dans ce test, je l’ai rencontrée à plusieurs reprises dans mes recherches. Elle peut aussi vous convenir, mais je l’ai trouvée moins intuitive que les autres en l’essayant. Si vous l’utilisez, expliquez-nous pourquoi dans les commentaires.

Simple Google Maps Shortcode

Simple Google Maps shortcode capture du répertoire

Installations actives : 10 000+

Après Londres, je vous propose de grimper dans l’avion, direction New York.

Ne vous enflammez pas, je ne vous invite pas à déguster un hot dog ou un café latte.

Je vous sens assidus. Concentrés. Profitons-en pour découvrir l’extension Simple Google Maps Shortcode.

En lisant son appellation, on s’attend à quelque chose de simple fonctionnant avec un shortcode. Logique, non ?

Voilà qui m’a donné envie de vous la proposer en test. Car l’un des objectifs de la Marmite est de vous faciliter l’utilisation de WordPress, n’oubliez pas 😉

On nous “vend” de la simplicité ? Je confirme.

Si vous cherchez un menu avec plein plein d’options, changez d’itinéraire.

En fait, vous ne trouverez rien à ce sujet dans votre admin. L’extension fonctionne en 2 temps, 3 mouvements :

  • 1 – Activation du plugin.
  • 2 – Génération d’une clé API : normalement, vous l’avez déjà.
  • 3 – Ajout d’un shortcode.

 

[pw_map address="New York City" key="YOUR API KEY"]

Ce fameux shortcode est disponible sur la page officielle de l’extension, sur le répertoire WordPress. Pippin Williamson, le développeur, y explique aussi comment y ajouter des paramètres. On le verra juste après.

Là, vous vous demandez : “Mais comment je me débrouille avec ce charabia, Thibaut ?”

Ne paniquez pas. Je vous explique tout ça en détail immédiatement.

Premièrement, on va définir une adresse à indiquer sur notre carte. Je vous ai parlé de New York. Ça me botte bien de matérialiser la statue de la Liberté.

Pour cela, je me rends sur Google Maps, je tape Statue de la Liberté. Puis je copie l’adresse signalée sur la capture juste en dessous.

Simple Google Maps shortcode adresse New York

Ensuite, je colle cette adresse et ma clé API pour créer le shortcode ci-dessous.

[pw_map address=“New York, État de New York 10004, États-Unis” key= “Collez votre clé API ici”]

Enfin, je choisis un Custom post type, un type de contenu personnalisé. Autrement dit, un article ou une page, par exemple. Pour moi, ce sera un article créé spécialement à l’effigie du monument.

Il me suffit d’insérer mon superbe shortcode à l’endroit désiré, dans mon éditeur de texte, dans l’onglet Texte.

Voici le résultat, au sein d’un article présentant le monument. J’ai récupéré quelques lignes de Wikipedia.

Simple Google Maps shortcode article

L’intégration fonctionne très bien. Néanmoins, le marqueur ne s’est pas positionné exactement au même endroit que sur l’adresse initiale que j’avais choisie.

Concrètement, vous pouvez voir que la petite icône rouge n’est pas exactement située sur Liberty Island, là où se situe la Statue de la Liberté.

En revanche, si je colle “Statue of Liberty National Monument”, là le marqueur s’est parfaitement situé. À vous de faire vos propres tests d’adresses, si vous souhaitez utiliser cette extension.

Simple Google Maps shortcode Statue de la Liberté

Maintenant, vous êtes du genre gourmand. Vous aimeriez beaucoup personnaliser tout ça. Vous avez raison.

Les possibilités ne sont pas infinies mais vous allez pouvoir modifier quelques détails.

Pour l’exemple, je vais customiser la taille de la carte et désactiver la molette de défilement, qui permet de zoomer ou de dézoomer sur la carte avec sa souris ou son trackpad.

Pour la taille, je spécifie une largeur de 250 pixels et une hauteur de 200 pixels. Je souhaite une map de petite taille pour une intégration dans ma sidebar. Je vais donc ajouter : width="250px" height="200px"

Concernant la molette de défilement, le bout de code est le suivant : enablescrollwheel="false"

Et le shortcode final ressemble à cela :

[pw_map address="Statue of Liberty National Monument" width="250px" height="200px" enablescrollwheel="false" key="Collez ici votre clé API"]

Je le colle dans le widget appelé Barre latérale 1 sur mon thème. Pour rappel, vous trouvez cela dans Apparence > Widgets.

Simple Google Maps shortcode widget de l'extension

Et le résultat intégré dans ma sidebar.

Simple Google Maps shortcode intégration sidebar

Récap’ express

J’ai aimé :

  • l’extrême simplicité
  • la facilité dans la mise en place de l’extension

J’ai moins aimé :

  • Le peu d’options disponibles : impossible de créer des marqueurs, de régler le zoom initial, de personnaliser des itinéraires ou encore de choisir son type de carte.

J’ai beaucoup apprécié cette extension. Si vous souhaitez simplement insérer une carte basique pour localiser un lieu, elle sera parfaite.

Elle est très facile à prendre en main mais, attention : les personnes effrayées à la vue de la moindre ligne de code pourront être un peu décontenancées au moment de créer un shortcode.

Télécharger Simple Google Maps Shortcode

Bonus : dans le même style, vous pouvez aussi essayer l’extension Flexible Map, qui permet d’ajouter une Google Map à l’aide d’un simple shortcode.

Maps Builder – Google Maps Plugin

Intégrer Google Maps et WordPress est aisé avec Maps builder Google Maps plugin

Installations actives : 30 000+

À présent, je vous propose de vous transformer en chef de chantier. Munissez-vous de votre casque. Vissez-le bien sur votre crâne et enfilez votre bleu de chauffe.

Vous voilà prêts à utiliser Maps Builder, bravo !

Au risque de vous décevoir, vous n’allez pas diriger une grue ou manier un marteau-piqueur. Pas tout de suite, en tout cas.

Maps Builder va vous permettre d’élaborer une carte de A à Z, en suivant tout le processus en temps réel. Le tout de façon un peu zinzin. Restez bien par-là, vous allez comprendre 😉

Le mode de fonctionnement de cette extension est simple : il s’agit d’un Google Maps builder, un constructeur de Google Maps.

Commencez par l’installer et l’activer pour voir tout ça de plus près.

Comme d’habitude, vous allez devoir renseigner votre clé API avant de démarrer la personnalisation.

Pour ce faire, cliquez sur l’un des deux liens encadrés en rouge sur la capture ci-dessous.

Maps Builder création d'une clé API

Passons à la création de notre carte. Cliquez sur Ajouter, dans votre menu d’administration.

Maps Builder ajout d'une carte

Donnez un nom à votre carte. Moi, comme j’aime bien l’Espagne, je vais en créer une sur Madrid. On reprend l’avion de New York ?

Ensuite, je vous invite à cliquer sur le bouton “Ouvrir Map Builder”.

Vous allez retrouver 4 onglets :

  • Options d’affichage.
  • Contrôle de la carte.
  • Marqueurs de carte.
  • Lieux Google.

Commençons par “Options d’affichage”. Ici, vous allez pouvoir configurer la largeur et la hauteur, le type de cartes (routière, satellite, hybride, terrain), le niveau de zoom ou encore l’affichage de la circulation.

Sans oublier un élément super fun : le thème de votre carte.
Si vous cherchez à vous démarquer et à intégrer une map originale et décalée, cette extension est faite pour vous. L’un de ses points forts réside dans l’intégration de styles Snazzy maps (16 au total), aux looks, disons,… bien à eux. Je vous présente d’ailleurs tout ça plus tard.

Du coup, ça m’a donné envie de m’amuser. Pour l’occasion, j’ai choisi le thème “Bluish”. Vous verrez le résultat plus bas.

Au niveau des contrôles, les fonctionnalités basiques sont présentes, comme la possibilité d’activer l’affichage “Rue” (Street View) ou encore l’activation du double-clic pour zoomer.

Désormais, passons à la matérialisation de lieux sur la carte. Cliquez sur “Ajouter un lieu”, en bas de votre fenêtre.

Maps Builder ajouter un lieu sur une carte

Dans mon cas, j’ai simplement tapé Madrid. Je souhaite signaler à mes lecteurs deux lieux touristiques : le Musée du Prado et le Parc du Retiro.

Pour cela, je clique directement sur la carte, si je connais l’emplacement exact. Je peux alors ajouter un marqueur et un texte personnalisé. C’est l’option que je choisis.

Maps Builder insertion d'un marqueur

Vous pouvez facilement modifier le marqueur rouge par défaut en cliquant sur “Change icon”, une fois que vous avez placé votre repère. Vos visiteurs auront accès aux informations textuelles en cliquant sur le marqueur.

Maps builder informations relatives à un marqueur

Notez que vous pouvez aussi ajouter des marqueurs en passant par l’onglet “Marqueurs de carte”.

Pensez à enregistrer en mettant à jour la carte. Il ne vous reste plus qu’à récupérer le shortcode et à le coller dans un article, une page ou un widget.

Maps builder shortcode

Voici ce que ça donne en page.

Maps builder intégration d'une carte en page

Je vous l’accorde, si on n’est pas fan du bleu, ça pique un peu les yeux 😉

L’idée reste de vous montrer que l’on peut créer quelque chose qui sort de l’ordinaire. Si vous aimez la créativité et l’originalité, vous serez séduits par ce plugin.

Récap’ express

J’ai aimé :

  • Le constructeur de cartes en temps réel.
  • La possibilité de poser directement des marqueurs sur la carte.
  • Des thèmes de cartes funs et originaux.
  • Une extension responsive.
  • L’interface admin du plugin en français.

J’ai moins aimé :

  • Peut-être, pour chercher la p’tite bête, l’onglet “Marqueurs de carte” qui manque un peu d’intuitivité. S’il permet de renseigner un lieu, il faut ensuite bien penser à cliquer sur la carte pour ajouter un marqueur personnalisé.

Au final, j’ai adoré cette extension. Les fonctionnalités de la version gratuite me semblent largement suffisantes pour la majorité des utilisations. Néanmoins, vous pouvez aussi vous tourner vers la version pro pour davantage d’options.

Son intérêt majeur réside dans le fait de pouvoir automatiquement générer des marqueurs sur une carte en se basant sur vos propres custom post types.

Pour info, la version pro coûte 57,99$ (46,5€) pour l’utilisation sur 1 site. Ce n’est pas donné.

Bonus : dans le même style, vous trouverez aussi les extensions Google Maps Plugin by Intergeo et Google Maps WD – Google Maps builder Plugin.
Avec cette dernière, vous pouvez aussi personnaliser une carte en temps réel mais je la trouve moins complète que Maps Builder, notamment car les options sont maigres en freemium.
En revanche, j’ai bien aimé son interface et les explications didactiques du développeur pour la mettre en place. Si vous l’utilisez, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire !

Télécharger Maps Builder – Google Maps Plugin

Store Locator Plus

Store Locator Plus capture répertoire

Installations actives : 10 000+

Si vous êtes commerçant et possédez des points de vente, Store Locator Plus va sûrement vous intéresser.

Cette extension est un localisateur de magasins (store locator, en anglais). Elle ajoute directement un formulaire de recherche et une Google Map dans la page de votre choix.

Dès qu’un visiteur entre un lieu dans la zone de recherche, les boutiques les plus proches s’affichent, en fonction des localisations que vous avez renseignées, au préalable.

Ce système s’avère très intéressant pour communiquer sur vos services et indiquer à vos visiteurs où aller faire leurs emplettes.

Mais si l’on se détache du cadre purement commercial, on peut aussi s’en servir pour géolocaliser des lieux particuliers ou encore ajouter de l’information additionnelle à son contenu.

Penchons-nous désormais sur le fonctionnement de cette extension.

Je vais d’abord commencer par rabâcher, encore et encore ! Tout commence par :

  • L’installation et l’activation du plugin.
  • L’ajout de votre clé API. Normalement, vous êtes passé maître dans cet art. Si besoin, référez-vous à la marche à suivre par ici. Tout ça se passe via l’onglet Info, encadré en rouge ci-dessous.

Store Locator Plus ajout d'une clé API

Ensuite, rendez-vous dans Locations (Lieux), juste au-dessus.

Supposons que je veuille indiquer à mes lecteurs où se trouvent des agences spécialisées WordPress à Paris.

NB : il n’y a aucun parti pris ou favoritisme. Je me suis contenté de récupérer les 3 premiers résultats naturels de la requête Google “agence WordPress Paris”.

Je clique sur “Add” (Ajouter).

Store Locator Plus ajouter

Remplissez les indications requises, notamment l’adresse. Vous avez aussi la possibilité de fournir une description, un e-mail, des horaires d’ouverture etc. Plus vous serez exhaustifs, plus vous apporterez de l’info à vos lecteurs.

Pensez à enregistrer en cliquant sur le bouton bleu “Save”.

Store locator Plus informations sur la carte

Une fois que vous avez entré tous vos lieux, vous devez vous retrouver avec une interface de ce style :

Store Locator Plus adresses

Super, première étape terminée.

Passons aux réglages visuels, désormais. Rendez-vous dans “Settings” (Réglages).

Store Locator Plus settings

Vous allez pouvoir agir sur 4 champs :

  • Search (Recherche).
  • Map (Carte).
  • Results (Résultats).
  • View (Vue).

Je vous conseille notamment de mettre la distance en kilomètres et de traduire Radius (Rayon) et Address (Adresse), dans l’onglet Search.

Vous verrez qu’on peut choisir pas mal de choses comme le niveau de zoom, le type de cartes, la taille et surtout les marqueurs. Vous pourrez même importer les vôtres.

Autre option agréable, la possibilité de choisir l’apparence de l’affichage de la barre de recherche et des infos sous la carte via 21 styles disponibles.

Pour info, j’ai gardé celui d’origine, qui m’allait bien.

Maintenant, comment faire fonctionner tout ce schmilblick ?

Copiez-collez simplement le shortcode [SLPLUS] dans une page ou un article, par exemple.

Et voici le résultat.

Store Locator Plus insertion en page

Vous remarquerez que mes 3 “points de vente” sont bien matérialisés grâce à des marqueurs violets.

En cliquant dessus, on a accès aux infos renseignées.

Store Locator Plus marqueur

Si j’avais choisi d’indiquer une agence à Lille, dans mes réglages, le lecteur l’aurait trouvée en tapant simplement Lille dans la barre de recherche.
À condition d’avoir spécifié le bon rayon de recherche, bien sûr.

Sous la carte, un encadré permet de donner au lecteur des informations pratiques comme le site internet, un e-mail, des horaires d’ouverture, l’itinéraire pour s’y rendre etc.

Avec ces réglages, vous pourrez déjà afficher quelque chose d’assez poussé.
Si vous souhaitez aller plus loin, le développeur propose des add-ons (ajouts au plugin) qui peuvent être très utiles, comme le Power add-on. Il permet notamment de faciliter le téléchargement de localisations. Très efficace si vous avez énormément d’adresses à entrer d’un coup.

Récap’ express

J’ai aimé :

  • les localisations illimitées.
  • la fréquence de mise à jour de l’extension.
  • un menu clair, épuré et simple à utiliser.
  • la personnalisation des marqueurs.
  • la possibilité de créer des itinéraires vers un marqueur en fonction d’une position donnée.

J’ai moins aimé :

  • Le prix élevé des add-ons. Si vous voulez acquérir le Power add-on, par exemple, il vous faudra débourser 175$ (141€).

Dans son genre, cette extension est vraiment pertinente. Je l’ai par exemple trouvée beaucoup plus simple et intuitive à utiliser que WP Store Locator, qui permet aussi de localiser des boutiques.

Télécharger Store Locator Plus

Snazzy Maps

Snazzy Maps permet de customiser une carte pour intégrer Google Maps et WordPress

Installations actives : 50 000+

Une précision de taille, pour commencer : Snazzy Maps ne permet pas d’ajouter une carte sur votre site.

L’extension propose des fonds de carte pour customiser votre Google Map. Au moment d’effectuer ce test, il y en avait 15 919 différents !

Avant toute chose, vous devrez donc vous assurer d’avoir une Google Map présente sur votre site/blog. Via un des plugins que je vous ai présentés, par exemple.

Attention, certains peuvent ne pas être compatibles avec Snazzy Maps.

J’ai fait l’essai avec WP Google Maps, tout s’est parfaitement déroulé.

J’ai d’abord conçu une carte, avec WP Google Maps donc, sur laquelle j’ai matérialisé la Place Bellecour, à Lyon. Je l’ai intégrée dans une page dédiée à la Ville de Lyon.

Ensuite, j’ai installé et activé l’extension Snazzy Maps.

Puis j’ai procédé au choix de mon thème en cliquant sur “Settings”, puis “Explore”.

Snazzy Maps réglages

Je suis tombé amoureux du thème Simple Night Vision – Stranger Thing. Je l’ai immédiatement demandé en mariage en appuyant sur le bouton Save Style.

L’extension m’a alors redirigé vers l’onglet “Site Styles”. Il m’a suffit de cliquer sur “Enable” (Autoriser) pour appliquer ce thème à ma carte d’origine, celle de la Place Bellecour.

Snazzy Maps enable map

Et la magie opéra. De retour sur ma page, il m’a suffi de rafraîchir mon navigateur pour voir le résultat.

Snazzy Maps intégration en page

En parallèle, je vous invite à aller faire un tour sur le site web de Snazzy Maps. Il s’agit d’une Bourse géante de cartes personnalisées, un peu comme le répertoire officiel d’extensions WordPress. Toutes les créations sont libres de droits.

Si vous êtes à l’aise pour coder et si vous aimez ça, vous pourrez créer votre propre carte de A à Z. Et en copiant le code iframe généré directement sur WordPress, vous serez même en mesure de vous passer des services d’un plugin !

Récap’ express

J’ai aimé :

  • le côté décalé et original des styles de cartes.
  • le nombre incalculable de styles : plus de 15 000.
  • la facilité de mise en place de l’extension. Le plus long est de choisir son style !

J’ai moins aimé :

  • Le nombre déconcertant de styles disponibles. C’est un peu contradictoire avec ce que j’ai expliqué juste avant. Mais, parfois, trop de choix tue le choix. Heureusement, il est possible de trier par couleur ou type de carte (simple, monochrome, foncé etc.).

Télécharger Snazzy Maps

5SEC Google Maps PRO

5SEC Google Map Pro capture d'écran répertoire

5 secondes pour installer une Google Map sur un site ? Allez, encore du bla-bla commercial à deux balles. Et vendu 19$ (15€), en plus. C’est ce que je me suis dit juste avant de tester cette extension au nom évocateur.

Après coup, je revois mon jugement un brin trop hâtif 😉

En réalité, il ne vous faudra pas 5 mais 10 secondes, chrono en main, pour parvenir à vos fins.

Ne cherchez pas un menu pour paramétrer vos réglages. Il n’y en pas. Vous trouverez juste un lien “Settings”, une fois l’extension activée et installée.

5SEC Google Map Pro réglages de l'extension
Mais sans rien toucher à l’intérieur, l’extension devrait fonctionner. Ensuite, il suffit d’insérer un shortcode dans un article ou une page, et le tour est joué.

J’ai récupéré l’exemple fourni sur sa page par Web Factory Ltd, le développeur du plugin, pour vous montrer.

[map width="96%" height="350px"]
[pin]New York[/pin]
[/map]

5SEC Google Map Pro carte de New York

N.B. : le développeur précise qu’il n’est même pas la peine de renseigner votre clé API. Je vous conseille d’en créer une et de la coller dans “Settings”, pour être certain que votre carte s’affiche.

Maintenant, vous aimeriez aller beaucoup plus loin que ça. Afficher les endroits que vous souhaitez, des itinéraires, ajouter des marqueurs, etc.

Évidemment, c’est possible. Par contre, oubliez les 5 secondes. La force de ce plugin, c’est aussi de proposer un constructeur de carte, map builder en anglais.

Vous le retrouverez sous votre éditeur de texte, dans un article ou une page.

5SEC Google Map Pro builder de carte

Grâce à lui, vous aurez tout loisir de construire votre map de A à Z, en étant tenu par la main.

Vous retrouverez deux onglets principaux :

  • “Map properties” : permets de définir les propriétés de la carte comme la largeur, la hauteur, le niveau de zoom, le type de cartes, la circulation. Du basique, comme sur la plupart des autres extensions. Ici, la présence de skins (fonds) joliment designés pour customiser votre carte est appréciable.
  • “Pin” : pour créer des marqueurs (une vingtaine sont proposés) et ajouter une description, notamment. Elle sera visible en cliquant sur le marqueur.

Au fur et à mesure, vous pouvez enregistrer votre carte et la tester en temps réel en cliquant sur le bouton bleu “Preview current map settings”.

5SEC Google Map Pro changements

Une fois le boulot terminé, le bouton “Send shortcode to editor” permet d’envoyer le shortcode dans votre éditeur de texte. Mettez à jour votre article ou votre page, et sortez le lapin de votre chapeau.

5SEC Google Map Pro carte de Bordeaux

Le clic sur le marqueur déclenche l’ouverture d’une fenêtre pour présenter une description. Dans ce cas de figure, j’ai aussi configuré pour avoir un itinéraire de la Place des Quinconces, à Bordeaux, vers Mérignac.

Au moment de cliquer sur “Get directions from entered address” (Obtenir un itinéraire), vous serez redirigé vers une fenêtre Google Maps qui vous décrira le chemin à emprunter.

Ce qui est aussi appréciable avec cette extension reste le fait de pouvoir tout personnaliser avec un shortcode. Et franchement, pas besoin d’être un as pour s’en sortir.

La documentation du plugin, accessible depuis le lien “View documentation” sous le Map builder, fournit énormément d’explications pour vous aider. Mais, c’est vrai, cela requiert de s’y intéresser de près.

Récap’ express

J’ai aimé :

  • l’extrême rapidité pour créer une carte.
  • la personnalisation par shortcode.
  • l’aide en ligne dans le builder.
  • ne pas avoir besoin de clé API (même si je recommande d’en intégrer une).

J’ai moins aimé :

  • le fait d’être un peu perdu dans l’admin, à la recherche d’un menu de personnalisation, après avoir activé le plugin. Mais cela n’a duré que quelques instants, alors je pardonne.
  • le faible choix de marqueurs. À peine une vingtaine pour un plugin payant, c’est peu. Vous pourrez néanmoins ajouter le vôtre en intégrant votre URL dans le shortcode, mais c’est moins intuitif.
  • un panel d’options pas forcément hyper fourni. OK, l’extension vend surtout de la rapidité et, sur ce point-là, rien à dire. Mais pour 19$, on aurait aimé en avoir un peu plus.
  • l’interface en anglais.

Au final, l’extension est plutôt pas mal. Vaut-elle la peine d’investir 19$ ? Très franchement, je trouve qu’elle n’a pas assez de fonctionnalités innovantes pour justifier cet investissement. Google Maps Builder ou WP Google Maps sont par exemple très semblables et gratuites.

Après, l’avantage d’une version payante reste l’accès à un support dédié et à des mises à jour plus fréquentes. Cela peut aussi peser dans votre balance.

Normalement, vous auriez aussi dû découvrir un test du plugin payant Mapify.it: Customized Google Maps for WordPress. Mais il s’est avéré impossible de le faire fonctionner. Si vous l’utilisez, je serais curieux d’avoir votre retour en commentaire.

Télécharger 5sec Google Maps PRO

III. Conclusion

Savez-vous qu’il n’y a pas que Google Maps dans la vie ? Vous pouvez aussi ajouter une carte interactive sur WordPress sans passer par ce service.

Si cela vous intéresse, jetez un oeil à MapSVG, qui permet notamment de créer des cartes de pays, des infographies, des diagrammes, des images vectorisées ou encore des plans de magasins. Sans oublier Interactive World Maps.

Pour le reste, j’espère que vous avez bien saisi mon propos.

Normalement, vous voilà avec toutes les cartes en main pour maîtriser Google Maps et WordPress comme un champion.

Jamie Foxx danse

Comme vous avez pu le constater, les extensions Google Maps proposent très souvent des options similaires. Voici un mémento pour vous aider à trancher. Si vous souhaitez :

  • une extension couteau-suisse : WP Google Maps.
  • géolocaliser un point de vente/un lieu : Store Locator Plus.
  • personnaliser votre Google Maps : Snazzy Maps.
  • bénéficier d’un constructeur de cartes : Maps Builder – Google Maps Plugin.
  • mettre l’accent sur les repères personnalisés : WP Google Map Plugin.
  • installer une carte en 2 temps, 3 mouvements : Google Maps widget/5SEC Google Maps Pro.

Si vous hésitez encore entre l’une ou l’autre, je vous livre mon top 3 :

Et si je ne devais en choisir qu’une ? Bien qu’elle soit un peu limitée, je dirais Simple Google Maps shortcode pour sa facilité d’utilisation, notamment.

Mais n’oubliez pas qu’en fonction de vos attentes, elle ne correspondra peut-être pas à vos besoins. À vous de juger en testant.

Et vous, quel plugin avez-vous choisi pour votre site ?

Expliquez-moi pourquoi en commentaire et n’hésitez pas à me partager vos trouvailles et vos retours d’expériences.

À tout de suite !

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Plus de 20 000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

C'est parti, je m'inscris !

39 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. PFOUAAAA Super article ! Merci

    Répondre
  2. Ce comparatif est beaucoup trop long. Je ne l’ai pas lu jusqu’à la fin… je me suis découragé !

    Répondre
    • Bonsoir Luc, merci pour votre retour. L’idée de départ consistait à essayer d’être le plus exhaustif possible. Mais, effectivement, on aussi fait le constat que cela était peut-être un peu trop long. Gardez quand même un peu de courage pour les prochains articles. Promis, on fera plus concis 😉

  3. Cet article est une vraie mine d’or !! Bravo ! Il m’aurait fait gagner beaucoup de temps il y a quelques mois quand je cherchais des plugins pour mon site. Au final j’ai opté pour la version payante de WP

    Répondre
  4. Cela fait un moment que je me dis qu’il faut que je rajoute un tel plugin sur mon site de voyage. Avec cet article je n’avais que l’embarras du choix pour enfin me décider, je teste donc Mappress que j’ai choisi car on peut ajouter des cartes directement dans les articles et je suis conquise pour l’instant alors merci Thinault, un article très complet 🙂

    Répondre
    • Bonsoir Michaëla, MapPress est effectivement un bon choix pour votre type d’utilisation.

  5. Merci Thibaut pour ce comparatif bien utile. As-tu pu noter sur un de ces plugins la possibilité d’importer des points via leur coordonnées géographiques lorsque nous en avons beaucoup ?

    Merci !

    Répondre
    • Bonjour Marlène, merci pour ton retour. En principe, la plupart des plugins reconnaissent les coordonnées géographiques lorsque tu les tapes dans l’adresse.

    • Je pensais à une fonctionnalité d’import de fichier type csv pour importer plusieurs lignes à la fois, je ne m’étais pas bien exprimée.

    • Comme ça, ça ne me parle pas. Mais il est possible que les « gros » plugins (WP Google Maps, Maps Builder) le proposent. Jette un oeil à leur documentation.

  6. Super article. Certes un peu long (je finirai demain) mais au moins ça nous soulage de quelques tests.
    Petite question toute bête : les versions pro mentionnées sont des abonnements annuels ou des licences à vie ?

    Répondre
    • Salut Thomas, tout dépend des extensions, qui proposent chacune leurs propres offres. La plupart des prix de départ mentionnés dans l’article renvoient vers des versions de départ (les moins chères). Souvent, elles sont limitées à des utilisations sur 3 sites. Pour les licences à vie, il faut compter un peu plus, mais cela est proposé par certaines extensions (ex : MapPress).

  7. Absolument génial cet article ! Je viens d’installer WP Google Maps sur le site d’une cliente: ultra facile et rendu au top !
    A quand un article sur les plugs-in de gestionnaire de rendez-vous ? Une recommandation sur un plug-in de qualité sur ce sujet ?
    Merci à toute l’équipe 😉

    Répondre
  8. Merci pour cet article.
    Je recherche un plugin google map qui permettrait de faire des filtres en fonction des caractéristiques attachées à chaque endroit.
    Exemple: mettre des évènements sur une carte, chacun d’eux ayant une date. avoir un champ (mieux un min-max) permettant de choisir les évènements se déroulant sur un mois donné.
    En existe-t-il un ? 🙂
    Merci
    Greg

    Répondre
    • Bonjour Greg, si j’ai bien compris ta demande, WP Google Maps doit faire ce que tu recherches. Mais, sauf erreur de ma part, uniquement en version pro. Pour en être sûr, je te conseille de contacter au préalable le support de l’extension.

  9. Bonjour Alex,

    Je suis à la recherche d’un Plugin de prise de rendez-vous pour un cabinet de kiné (1 seul kiné pour 2 RDV/Heure).
    Es-tu en mesure de m’aider ?
    Bonne journée.

    Répondre
  10. Bonjour Thibaut,
    Un grand merci pour tes conseils ! J’ai installé BirchPress Scheduler. Avantages: interface admin ultra simple, permet de paramétrer plusieurs lieux/services de rendez-vous, traduit en français et gratuit.
    Inconvénients: euhh.. je crois qu’ils ont oublié de s’occuper du design.. le rendu est vraiment basique, voire old school ! Autre inconvénient ne permet pas d’envoyer de façon automatisée des mails et sms de confirmation de prise de rendez-vous (ou alors je n’ai pas trouvé).
    En résumé loin d’être parfait.. je vais de ce pas regarder de plus près les plugs-in que tu me conseilles 😉 Merci !
    PS: à suggérer à Alex, un article sur les plugs-in de prise de rendez-vous ? 😉

    Répondre
    • Merci de ton retour, Marie-Aimée ! C’est noté pour les plugins de rendez-vous, à étudier 😉

  11. Super article qui m’a permis de trouver mon bonheur pour mettre un lien dans le texte de mes repères ! Par contre j’avais déjà créé une map directement par l’interface Google, avec une centaine de repères. Y a-t-il un moyen pour les importer et modifier les textes ? Je voudrais vraiment éviter de tous les refaire… Merci d’avance !

    Répondre
    • Bonjour Sophie.Bonne question, je n’ai jamais rencontré ton cas de figure. A mon avis, il est quand même possible de faire ce que tu souhaites en exportant les données au format kml. Pour trouver une réponse à ta question, essaye de regarder sur le forum Google Maps.

  12. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour cet article, certes long mais suffisamment exhaustif et ponctué de traits d’humour pour nous inciter à en lire le plus possible.
    Pour ma part, j’ai opté pour Google Map Bank car il m’a permis par l’addition, point par point géographique (polygones) de pouvoir présenter la zone d’activité d’un auto-entrepreneur paysagiste.
    Après, j’avoue ne pas avoir exploré davantage ledit plugin!
    Cordialement
    Pascal

    Répondre
  13. Super toutes ces études détaillées. En fait je cherche un plugin qui permette d’afficher une carte (google maps ou autre) et surtout de définir un itinéraire d’un point défini par l’utilisateur jusqu’au lieu d’un manifestation rentré à la configuration. J’ai testé plusieurs de ces plugins qui affichent tous des cartes paramétrables, mais pour l’itinéraire il faut passer à la version payante. Sauf dans store locate plus mais la présentation n’est pas. La validation du lieu de départ reste en anglais () et le lancé de trajet est un petit lien juste visible sous la carte. Je cherche encore le plugin gratuit qui pourrait convenir… Bonne soirée et encore merci pour ce travail.

    Répondre
  14. Hello la marmitte,

    Avec la nouvelle règlementation de Google qui impose de donner ses coordonnées bancaire pour pouvoir utiliser les API de google maps, je me demandais s’il existait des alternatives gratuits à base d’openstreetmap ou autre?
    Je n’arrive pas à trouver un plugin qui soit à la fois complet et agréable à utiliser. Pour info, j’utilise actuellement WP Google Map Plugin qui me permet de localiser mes articles.
    On ne sais jamais, avec votre réseau, que vous ayez entendu parler d’une alternative sympa.

    Merci

    Répondre
    • Salut Maxime, bonne remarque, mais je ne connais rien d’efficace à te conseiller 🙁

  15. Excellent article, j’ai hâte d’installer ce plugin dans mon site.

    Répondre
  16. Merci Thibaut,
    Cela va beaucoup m’aider dans la création de mon site. Ton article est exhaustif au regard de toutes les possibilités offertes. Mais, j’ ai un très Gros problème : je voudrais enrichir ma WP Google Map avec des données open source que j’ai obtenu du Ministère. Les données obtenues sont dans une clé api. Y a-t-il un moyen sans faire appel à un développeur ? Comment puis-je importer ces données dans mon WP Google Map-pro?
    Je serais très heureuse d’avoir tes conseils.
    Merci par avance car je suis bloquée.

    Répondre
    • Bonjour Sonia,
      Je ne suis pas en mesure de répondre précisément à ta question mais c’est possible, oui. Si tu utilises la version Pro, je te conseille de contacter le support pour leur demander des explications.

  17. Merci beaucoup pour ta réponse je vais suivre tes conseils

    Répondre
  18. Merci beaucoup pour ton article mais je n’ai pas trouvé ce que je désire. Savez-vous comment faire pour qu’une fois que l’utilisateur ait tapé une adresse, la carte Google Maps se centre sur l’adresse ?

    Cordialement,
    Alex

    Répondre
    • Salut Alex, il est possible de passer par le code pour le faire. Déjà, quelle extension utilises-tu ?

  19. Bonjour et un grand merci pour cet article, hyper intéressant comme votre contenu en général, d’ailleurs ! 🙂

    Parmi ces plug-in, savez-vous si certains permettent d’ajouter une adresse dans chaque article et que l’utilisateur puisse rechercher parmi les articles (posts) sur base de sa propre localisation ?

    Par exemple, l’utilisateur est basé à Paris et il voudrait rechercher les posts présentant les magasins situés dans un rayon de 50 km autour de Paris…

    Excellent week-end et encore merci

    Répondre
  20. Merci Thibaut pour cet article. As-tu trouvé une solution pour importer de nombreuses adresses sur une carte depuis une base de données ? Merci à toi

    Répondre
  21. Encore un très bon article, merci !
    Cependant, les API de google maps ne semblent plus fonctionner (sans renseigner ses coordonnées bancaire). Pour ma part, elles délivrent les messages d’erreurs suivant : « You have exceeded your request quota for this API ». C’est vraiment dommage…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Marmite ne peut malheureusement pas fournir de support. Merci d'en tenir compte dans votre commentaire 😉

Si vous ne lui en voulez pas, donnez-lui un j'aime sur Facebook :



quis, vel, accumsan elit. sem, Lorem dolor. quis adipiscing mattis in
111 Partages
Partagez66
Tweetez45
Partagez