PubliĂ© par le 4 janvier 2016 ‱ 2 Commentaires

Que s’est-il passĂ© en 2015 du cĂŽtĂ© de WordPress ?

Eh bien pas mal de choses figurez-vous.

Que vous utilisiez WordPress depuis 5 jours ou 5 ans, vous n’ĂȘtes pas sans savoir que ce CMS jouit d’une certaine notoriĂ©tĂ©.

Il faut dire que dans le cas contraire, vous n’en auriez jamais entendu parlĂ© et vous ne seriez pas en train de lire ce blog 🙂

Je me doute que tout le monde n’a pas le temps de suivre toutes les actualitĂ©s de WordPress; du coup je me suis retroussĂ© les manches pour vous concocter une infographie avec tout ce qu’il y a Ă  savoir :

Infographie : L'année 2015 de WordPress

Intégrez cette infographie sur votre site :



[cocosocial reseaux= »twitter,facebook »]

Les chiffres cette infographie en détail

Pour mieux placer cette infographie dans son contexte, parlons des sources qui m’ont permis de la rĂ©aliser.

Cela pourra certainement vous aider à continuer de vous tenir informĂ© sur l’actualitĂ© de WordPress 🙂

D’oĂč viennent ces 25% ?

Le site qui sert de rĂ©fĂ©rence est W3Techs.com. Ils suivent en permanence l’Ă©volution du web et diffusent les chiffres qui y sont associĂ©s.

Concernant WordPress, vous devez savoir que le nombre de 25% du web ne correspond uniquement qu’au top 10 millions Ă©tabli par le site Alexa.com.

Autre fait notable, seuls les sites hébergés sur WordPress.com possédant leur propre nom de domaine sont pris en compte.

Cela signifie que si vous possĂ©dez un site du style monsite.wordpress.com, il n’est pas pris en compte dans les 25%. On peut donc raisonnablement penser qu’en rĂ©alitĂ©, il y a beaucoup plus de sites utilisant WordPress.

WordPress est Ă©galement le CMS dont les parts de marchĂ© croient le plus vite. Il faut savoir que…

Toutes les 74 secondes, un nouveau site WordPress fait son apparition dans le top 10 millions d’Alexa.
Source

The state of the Word 2015

Tous les ans, Matt Mullenweg tient une confĂ©rence nommĂ© « The state of the Word » (en rĂ©fĂ©rence Ă  Word de WordPress) pour parler de l’Ă©volution de WordPress.

Cela permet de faire le point et de définir un cap pour les années à venir.

Si vous avez un peu de temps devant vous, voici l’intervention de Matt Mullenweg pour l’Ă©dition 2015 Ă  Philadelphie :

Si vous ĂȘtes un peu plus pressĂ©, voici les diapos (certains chiffres de l’infographie en sont issus) :

Je vous conseille aussi de suivre le blog personnel de Matt Mullenweg.

Les actualités de WordPress

Concernant la section actualitĂ©s de l’infographie, je me suis principalement basĂ© sur les communiquĂ©s officiels de WordPress.org :

On peut aussi découvrir des chiffres intéressants sur WPCentral.io :

telechargements-wp-4-4

On peut par exemple y apprendre que WordPress 4.4 a dépassé les 7 millions de téléchargement le 1er janvier 2016.

La communauté WordPress française

Jusqu’Ă  maintenant nous parlions de WordPress au sens large. Toutefois, il faut savoir qu’il y a une certaine Ă©mulation au sein de la communautĂ© française et francophone.

Les évÚnements organisés partout en France sont là pour le prouver. On peut citer :

Pal mal de meetups sont aussi organisés dans toute la France. Par exemple à Paris, Toulouse ou encore Rennes.

L’association WordPress Francophone chapote aussi pas mal de choses pour la communautĂ©. AurĂ©lien Denis, le nouveau prĂ©sident de l’association a dĂ©voilĂ© la feuille de route pour 2016 et les annĂ©es Ă  venir.

On peut aussi parler de l’association française des professionnels WordPress WPNext crĂ©Ă©e par Emilie Lebrun et FrĂ©dĂ©ric Hovart.

C’est d’ailleurs chez WP Next que j’ai trouvĂ© les grandes entreprises qui utilisent WordPress. Merci Ă  eux 🙂

Conclusion

Comme vous pouvez vous en douter, il aurait Ă©tĂ© difficile de placer toutes ces informations dans l’infographie. Toutefois, le principal est lĂ .

J’espĂšre que ces chiffres et rĂ©fĂ©rences vous auront permis de mieux estimer l’ampleur de « l'empire WordPress« .

Contrairement aux idĂ©es reçues, WordPress n’est plus le simple moteur de blog qu’il Ă©tait Ă  ses dĂ©but. On peut dĂ©sormais crĂ©er toutes sortes de sites avec ce CMS.

On peut lui faire quelques reproches mais il sera difficile de nier son dynamisme.

Alors si vous apprĂ©ciez travailler avec WordPress, partagez cet article pour diffuser la bonne parole 😉