Les backlinks : voilà un mot que vous voyez revenir sans cesse dans vos recherches pour développer votre visibilité sur le web.

Vous entendez dire qu’il s’agit d’une des tâches les plus importantes pour montrer aux moteurs de recherche que vous êtes un site d’autorité, et gagner en ranking. Qu’une bonne stratégie de netlinking vous rapportera gros en Search Engine Optimisation.

Seulement, voilà : entre tous ces termes anglais liés au référencement naturel, vous commencez à avoir un peu le tournis…

Pas de panique ! Je vous propose ici une initiation pour vous expliquer comment obtenir ces fameux backlinks de manière simple et efficace.

Développez votre trafic et augmentez vos ventes

Façonnez le référencement de votre site WordPress et sortez-le enfin de l’anonymat.

Un “backlink” est composé de deux mots anglais : “back” et “link”. Dans la langue de Molière, cela veut dire « lien retour ».

Ce lien retour est un lien hypertexte qui provient d’un site web, et qui dirige vers un autre : le vôtre, par exemple.

Il n’y a rien de différent par rapport à un lien conventionnel, c’est juste la destination qui est importante.

Comprenez bien qu’il ne s’agit pas d’un lien intra-site, mais bien inter-sites. Un site mentionne un autre site comme « référence », « source » ou « ressource utile ».

Un backlink peut être réalisé…

  • Par une personne de manière naturelle, parce qu’il a aimé votre site ou votre contenu et souhaite le partager à son audience ;
  • Intentionnellement / artificiellement pour vous, dans le cadre d’une prestation, d’un échange de bons procédés ou par une simple demande.

Il peut être inclus dans un texte, sur une image ou même être en bas de page dans la partie “Source” (comme chez nos amis les journalistes).

Sur WordPress, vous pouvez créer ces liens grâce à votre éditeur, comme si vous faisiez un lien vers l’un de vos articles. C’est juste que vous devrez indiquer l’URL provenant d’un autre site que le vôtre.

En équivalent de vie quotidienne, un backlink pourrait correspondre aux citations que vous voyez en bas de page dans les livres. Ils permettent de mettre l’accent, ou de positionner au centre de l’attention, un auteur, un ouvrage, une étude ou toute autre ressource utile.

Pourquoi c’est important d’en avoir ?

Dans le cadre d’une stratégie de référencement naturel (SEO), les backlinks sont indispensables. C’est en effet ce qui permet aux moteurs de recherche de savoir qui est en centre de l’attention pour un sujet donné.

Or, lorsque l’on veut développer son trafic grâce au référencement, il faut travailler sur trois volets importants : technique, contenu et popularité.

Une fois que votre site est optimisé au niveau technique, puis que vous avez commencé à réaliser des contenus utiles et qualitatifs, il vous faut les promouvoir pour améliorer la popularité de votre site.

On peut bien évidemment :

  • utiliser les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat… si vous avez une audience ;
  • relayer ces contenus dans la presse spécialisée : journaux, blogs spécialisés… si vous avez de bonnes relations ;
  • ou jouer avec le bouche-à-oreille… si vos contenus sont viraux.

Mais ce qui est vraiment important pour pouvoir prendre des places et être en top d’une page de résultats Google, c’est d’avoir des backlinks cohérents et puissants vers son site et ses contenus.

Plus un site reçoit des backlinks de la part de différents sites web complémentaires dans la même thématique, plus un moteur de recherche peut voir que le site est au centre de l’attention, que c’est la « référence » dans son domaine.

En clair, si tout le monde parle de vous, c’est pour une raison : vous êtes LA référence.

Comment fonctionne un moteur de recherche ?

Promis : on ne va pas trop rentrer dans le détail pour ne pas vous perdre. Mais globalement, tout est parti à la fin des années 90 d’un algorithme (un programme informatique) qui s’appelle le Pagerank.

Créé par les fondateurs du moteur de recherche Google, l’algorithme du Pagerank repose sur un fonctionnement assez simple : plus on est cité, plus on est populaire. C’est une sorte de système de vote qui permet de faire ressortir les nœuds ou pages importantes.

Comprendre le principe du Pagerank est important pour obtenir des backlinks de qualité

Aujourd’hui, le Pagerank a bien évolué et prend en compte certaines autres données complémentaires, comme la thématique de la page en question.

Cela permet aux moteurs de recherche d’être plus précis, de savoir si un lien est réellement utile, et s’il peut avoir du poids dans le calcul.

On prend aussi notamment en compte…

  • L’ancre du lien (le texte sur lequel il est positionné) ;
  • Le contexte du lien ;
  • La position dans la page (par exemple, un lien contexte d’un article sera toujours plus puissant qu’un lien sans saveur dans un pied de page) ;
  • Le nombre de liens sur la page ;
  • Le contenu de la page en elle-même…

Ces améliorations ont été nécessaires pour éviter des manipulations de classement, et pour pénaliser / ralentir les petits malins qui souhaiteraient voir leur site mieux classés dans les résultats de recherche.

Ainsi, niveau fonctionnement, quand un moteur de recherche explore le web, il va rencontrer des « liaisons » (des liens, des backlinks) entre les sites, déterminer leur cohérence (si c’est du spam ou pas) pour ensuite déduire qui est le plus cité dans X ou Y thématique et / ou pour X ou Y sujet.

C’est un processus itératif qui calcule au fur et à mesure du temps la “puissance” des pages du web. Il faut plusieurs dizaines de passages sur une page avant d’obtenir une statistique de popularité stabilisée.

Pour vous aider à comprendre le système sur les aspects de cohérence, admettons que vous ayez un petit blog sur la moto. Trois sites vous font un backlink :

  • Un magazine populaire spécialisé dans la moto ;
  • Un petit blog de cuisine ;
  • Une page Facebook.

À votre avis, qui va vous apporter le plus de bénéfices ? Réponse assez simple, mon cher Watson : le magazine spécialisé moto, car il est populaire et en phase avec votre sujet.

Un moteur de recherche fait ce travail toute la journée. Il scanne le web et essaye de voir ce qui est cohérent ou non et de qui le lien provient pour ensuite calculer la puissance de votre site. En fonction des itérations, il détermine qui est beaucoup plus mis en avant sur le web que d’autres.

La vie des robots de Google n’est pas de tout repos !

À noter qu’au départ, toutes les pages partent avec la même popularité. Ce sont simplement les liaisons qui accentuent ou non la popularité de certaines pages, et qui font que Facebook et Amazon sont populaires.

De ce fait, si vous avez des tonnes de liens provenant de sites spécialisés comme le magazine moto ci-dessus, votre petit blog moto deviendra à son tour une référence et un site populaire.

C’est pour cela qu’un site très jeune ne se positionne pas toujours très bien dans les pages de résultats des moteurs de recherche (entre autres choses).

En effet, son historique de backlinks est jeune lui aussi, il ne contient pas beaucoup de citations.

Voyons maintenant ce qu’est un bon backlink de nos jours, en reprenant le petit exercice du dessus.

Au-dessus, nous n’avons pas vraiment parlé des deux liens provenant du petit blog de cuisine et de la page Facebook. Pourquoi un moteur de recherche n’en tiendrait pas vraiment compte ?

C’est justement là où il faut introduire quelques petites règles et informations importantes pour déterminer si un backlink vaut le détour.

Un lien retour est considéré comme « bon », « utile » et « puissant », lorsqu’il répond à plusieurs conditions (liste non-exhaustive) :

  • Un lien doit provenir d’une page complémentaire, car généralement, si ce n’est pas le cas, c’est que c’est un lien de mauvaise qualité. Ce n’est pas toujours vrai, mais pourquoi un blog de cuisine ferait un lien vers un site de moto ? C’est incohérent ;
  • Un lien doit provenir d’un site à forte autorité dans son domaine, car lorsque vous êtes cité par des références, vous devenez à terme également, vous aussi, une référence. C’est un signal fort, et la qualité doit toujours primer face à la quantité ;
  • Un lien doit provenir d’une page performante (c’est-à-dire une page qui reçoit des backlinks, qui se positionne correctement et obtient du trafic si possible), car être cité sur une page enfouie au fond d’un site, comportant peu de liaisons avec le web, c’est enterrer un lien plutôt que de le faire vivre ;
  • Un lien doit provenir d’un site qui n’use pas de techniques malveillantes (spam, achat de liens en masse, affiliation à outrance, techniques d’acquisitions de backlinks douteuses…), car à terme, vous pouvez risquer au mieux une perte de puissance, au pire une pénalité ;
  • Un lien ne doit pas avoir d’attribut "rel=nofollow", ugc ou sponsored, car ce sont des indications pour les moteurs de recherche que le lien est potentiellement « à ne pas suivre / ne pas prendre en compte » pour le nofollow, du contenu généré par les utilisateurs pour ugc (qui signifie User Generated Content) ou un lien sponsorisé pour sponsored.

Ces trois derniers attributs bloquent généralement la puissance (ce qu’on appelle souvent le « jus » en référencement, c’est à dire leur popularité) vers le site destinataire.

Tu n’auras pas mon jus !

Facebook et les gros sites utilisent généralement ces subterfuges pour éviter de donner de leur jus à n’importe qui. Cette règle tend à ne plus vraiment être vraie, mais c’est dans tous les cas une indication sur le type de lien à valoriser ou non à travers le web.

Avec l’extension Yoast SEO, vous avez la possibilité de créer des liens dotés des attributs nofollow et sponsored :

ugc n’est pas proposé mais votre thème peut l’inclure automatiquement au niveau des liens issus des commentaires par exemple.

Bien sûr, ce sont les règles principales. Il en existe d’autres, mais ce n’est pas parce que vous n’aurez pas respecté ponctuellement ces règles que vous risquerez quelque chose… Surtout que les moteurs de recherche ont tendances à simplement ignorer ces backlinks plutôt que de vous pénaliser aujourd’hui.

Si je peux vous donner un conseil : faites des liens pertinents et gardez le web propre.

Voyons maintenant comment obtenir des backlinks afin de développer le trafic naturel de votre site.

Le Ptit Bouillon, votre antisèche sur l’actu WordPress

Recevez gratuitement les dernières infos de l’écosystème WordPress tous les 15 jours et créez de meilleurs sites.

Comme indiqué plus haut dans cet article, il existe des backlinks naturels et des backlinks artificiels.

Les deux fonctionnent pour acquérir de la popularité et pour montrer aux moteurs de recherche qu’il faut vous placer plus haut… mais cela peut parfois être risqué et/ou compliqué à faire.

Voyons donc comment obtenir des backlinks de ces deux manières avec quelques stratégies de base de netlinking / linkbuilding (c’est à dire le fait de créer les liens vers un site).

Commençons avec les backlinks naturels. Pour rappel, ces derniers ne sont pas de votre intention.

Ce sont des éditeurs, blogueurs, journalistes et autres rédacteurs qui vous remercient pour vos contenus et vous citent (naturellement) pour votre pertinence. Par exemple, pour avoir donné des informations utiles.

Ce sont souvent les backlinks les plus efficaces, car ils sont souvent très cohérents, mais ils sont difficiles à obtenir. C’est en effet du lien obtenu grâce à votre travail, vos contenus, votre image de marque. On pourrait presque dire « au mérite » en quelque sorte.

Pour obtenir des backlinks naturellement, il faut que vos contenus et ce que vous proposez sur votre site soient remarquables et partageables par X ou Y personnes. Cela prend du temps !

Voici quelques types de contenus permettant d’obtenir des backlinks naturels sur le long terme.

Faire des tutoriels complets

Sur le web, les gens raffolent des guides et tutoriels complets où l’on peut apprendre et mettre en place des choses par soi-même. C’est encore mieux avec des vidéos, photos, schémas, etc.

En effet, en répondant à des besoins importants pour vos utilisateurs, ceux-ci peuvent trouver que vous avez fait un super boulot et qu’il pourrait être très utile à d’autres. Ils vont donc parfois vous citer pour proposer votre contenu à leur audience.

Rien de tel qu'un bon gros tutoriel
Des tutoriels bien complets, c’est le dada de WPMarmite !

Bien sûr, il faut faire attention à ce que les gens ne recopient pas vos contenus en faisant du copier/coller : cela pourrait induire Google en erreur et vous pénaliser par conséquence. Mais, s’ils vous citent (avec un lien), je peux vous assurer que cela vous apportera de la popularité.

Cherchez donc des tutoriels à faire pour vos utilisateurs, cela apporte beaucoup !

Et ne croyez pas qu’un blog est indispensable. Vous pourriez tout à fait créer des guides sur votre thématiques avec des pages. L’important, c’est de publier des ressources pertinentes.

Créer des infographies

Ce qui est bien avec les infographies, c’est qu’elles peuvent être partagées facilement sur les réseaux sociaux et sites web qui relaient des informations faciles à retenir.

Une image vaut 1000 mots dit-on souvent, et c’est ici bien utile, car pour intégrer votre infographie, les gens vont devoir vous citer comme source s’ils veulent l’utiliser.

Le pouvoir des infographies pour vous générer des liens entrants
Mounir Digital a par exemple su se démarquer sur le web et gagner en visibilité grâce à ses infographies sur le webmarketing si reconnaissables

D’ailleurs, si vous voyez un site web qui reprend vos contenus, et plus précisément vos infographies, n’hésitez pas à demander un lien « source » s’il n’est pas présent.

Concevoir des outils et jeux

Quand on commence à bien comprendre les besoins de ses utilisateurs, on se rend rapidement compte que l’on peut proposer des quizz, des applications, des petits outils, voire même des jeux pour pouvoir les aider ou amuser.

C’est le cas par exemple des éditeurs de sites immobiliers qui mettent à la disposition de leurs utilisateurs tout un tas de calculateurs et autres simulateurs en ligne pour calculer des aides, avoir l’idée d’un taux d’intérêt, ou quoi que ce soit d’autres.

Le générateur de thème enfant de WPMarmite
WPMarmite a par exemple choisi de créer un générateur de thème enfant pour aider ses lecteurs à partir du bon pied dans leur projet WordPress

Si votre outil est bien conçu, rapide, efficace, il se peut qu’il soit partagé de nombreuses fois ; et c’est encore plus efficace lorsque celui-ci est unique et qu’il répond à un besoin récurrent !

Créer des « lead magnets »

À la base, on parle de lead magnet quand on fait de l’e-mailing. Cela consiste à réaliser un guide ou un ouvrage sous la forme d’un ebook, de vidéos ou autre en échange d’un e-mail.

Cependant, les PDF, les fichiers Excel, les matrices et autres checklists sont tout à fait partageables, et il ne faut pas hésiter à proposer des ressources utiles à ses utilisateurs, ils pourraient vraiment les partager.

Il vous suffit pour ce faire de créer une page dédiée au téléchargement de ces documents, puis de faire connaître celle-ci par les réseaux sociaux par exemple, pour que le lien puisse tourner et se faire ensuite citer.

La bibliothèque de lead magnets de HubSpot
Prenez exemple sur HubSpot, l’entreprise reine des lead magnets, et son incroyable bibliothèque de contenus

Rédiger des articles d’actualité

Que vous soyez un relai principal de votre thématique, un journaliste ou bien quelqu’un qui donne son opinion sur un sujet, l’actualité est le meilleur moyen d’être « dans le mouv’ » et de vous faire remarquer.

Les gens sont bien moins sensibles à des contenus qu’ils ont déjà vus que ceux qui sont « tendances ». Ainsi, si vous prenez la parole sur des sujets qui comptent vraiment ou qui sont d’actualité, vous devriez rapidement vous faire citer par ceux qui sont dans le débat ouvert.

N’hésitez pas à faire une veille et à développer votre réseau en citant les acteurs et influenceurs importants qui parlent d’un sujet fort et tendance, ce qui leur permettra peut-être de vous remarquer et de les inciter à vous faire des backlinks.

Par exemple, en 2018, avant même que le RGPD soit mis en application, WPMarmite a sauté sur l’occasion pour produire, à l’aide d’un cabinet d’avocats spécialisé dans le sujet, un article bien costaud sur le RGPD et WordPress.

À ce jour, il s’agit toujours de l’article du blog le plus relayé (plus de 2000 fois actuellement !). Comme quoi, rebondir sur l’actualité, ça a du bon.

Faites des contenus remarquables !

Pour créer des backlinks naturels, il faut en clair être remarquable. Par vos contenus, par vos opinions, par votre activité sur le web, par les gens que vous côtoyez et les décisions que vous prenez, vous allez finir par ne plus être seul et vous raccorder au web.

Le but de WPMarmite ? Vous donner toutes les clés pour « tirer le meilleur de WordPress »

Obtenir des backlinks naturels, c’est ne pas rester dans son coin. Cela ne sert à rien de laisser passer le temps sans rien montrer au monde.

Provoquez le web en montrant aux internautes que vous êtes là. Aidez le web ! (et il vous aidera en retour)

Même si vous prenez la parole en public, sur les réseaux sociaux, sur des stories Instagram ou autre, votre site sera tôt ou tard l’outil de communication central de votre stratégie qui sera cité par d’autres sites.

Nous venons de voir comment obtenir des backlinks naturels, c’est-à-dire des backlinks qui ont été créés sans n’avoir rien demandé à personne.

L’opposé des backlinks naturels, ce sont les backlinks artificiels. C’est à dire des liens que vous avez créés artificiellement / intentionnellement dans le but de développer et de manipuler votre visibilité sur les moteurs de recherche.

S’ils ne sont pas vraiment tolérés par les moteurs de recherche, créer des backlinks soi-même ou avec l’aide de quelqu’un peut s’avérer assez utile pour prendre des raccourcis, et se développer plus rapidement sans avoir à investir dans des tonnes de contenus et de leviers marketing (publicité, réseaux sociaux…).

Attention ! N’oubliez pas qu’en référencement, il faut faire preuve de patience et ne pas brûler les étapes ! Vous n’obtiendrez aucun bénéfice pérenne à acheter plusieurs dizaines de liens artificiels d’un coup.

Il faut être organisé et subtil, pour ne pas gonfler son acquisition de lien sur une durée courte, à moins que l’on ait une bonne raison (passages TV multiples, augmentation du trafic de manière importante, etc).

N’oubliez pas la fable de La Fontaine : ne tentez pas d’être aussi gros que le boeuf trop vite.

Voici donc quelques idées qui peuvent vous permettre d’obtenir des backlinks rapidement sous votre impulsion. Cependant, attention, car ces idées et techniques ne sont pas tolérés en temps normal par les moteurs de recherche : soyez prudent.

Acheter des liens

Le moyen le plus simple et le plus rapide est aujourd’hui d’acheter des liens. En passant par une plateforme, ou bien en discutant directement avec l’éditeur du site, vous pouvez obtenir un ou plusieurs liens sur son site, dans un article ou une de ses publications.

Le problème de l’achat de liens, c’est que cela devient de plus en plus cher. D’une dizaine d’euros à plusieurs milliers d’euros pour un backlink, vous pouvez obtenir de la popularité “à votre guise”… tant que vous payez.

Cela fonctionne très fort, mais il faut se donner les moyens lorsque l’on a des centaines de backlinks à acheter pour concurrencer d’autres sites.

La question est surtout de savoir si vous souhaitez investir dans des backlinks ou dans des contenus remarquables qui attireront peut-être des backlinks. Histoire de garantie et de risque.

La plateforme soumettre.fr, pour obtenir des backlinks payants

Voici quelques plateformes pour acheter des backlinks :

Échanger des liens

Pratique de moins en moins facile, car les gens en ont eu peur suite aux pénalités au début des années 2010, mais qui est rudement efficace quand on s’y prend bien : échanger des liens est un accord que vous passez entre un éditeur de site et vous.

Le premier fait par exemple un article pour le second, et inversement.

Attention cependant à ne pas faire des liens réciproques entre vos pages. Les schémas simples d’échanges étaient très utilisés autrefois pour obtenir davantage de Pagerank. C’est une pratique que Google a voulu repérer et pénaliser quand cela était utilisé à outrance.

Pour négocier et trouver des personnes ouvertes à ce genre de pratiques, vous pouvez taper la requête de votre choix sur Google, aller sur les 5 premières pages, et essayer de trouver des sites et blogs qui parlent du même sujet que vous, et qui ne sont pas des concurrents proches.

Puis contactez la personne et discutez avec elle pour voir ce qu’il est possible de faire. Vous pouvez par exemple lui expliquer que vous avez tel ou tel produit / service à vendre et que vous seriez très heureux de lui faire tester en échange d’un lien ou d’un avis sur son site. Comme ça, vous le citez à votre tour.

Vous pouvez aussi lui raconter votre histoire en lui expliquant que vous démarrez et que vous cherchez à vous faire connaître… Que vous pouvez allier vos forces.

Ne soyez pas pompeux par contre : personne n’aime les gens qui se la racontent, même quand leur produit vaut le détour !

Restez humbles, jeunes entrepreneurs

Dernier conseil sur ce point, contactez des personnes légèrement plus influentes que vous. Les sites plus populaires vous ignoreront.

Après tout, pourquoi un gros site mettrait en avant un petit ? Il n’a encore rien prouvé.

Faire du « guest blogging »

Le guest blogging est une pratique courante de nos jours, et beaucoup mieux tolérée par les moteurs de recherche aujourd’hui.

Cela consiste à inviter une personne à venir parler chez soi. Généralement, pour l’invité, c’est l’opportunité d’accéder à une audience et d’avoir un backlink chez vous.

Cet article en est d’ailleurs un exemple : je suis invité en tant que professionnel à faire part de mes expériences et connaissances.

Cet invité vous remerciera généralement plus tard de lui avoir donné cette opportunité, en vous faisant un backlink à son tour.

Vous avez également la possibilité de trouver des listes de sites acceptant le guest blogging selon votre secteur, ou de contacter des sites en recherche de rédacteurs, pour pouvoir donner votre avis sur quelque chose, et en profiter pour mettre un backlink vers votre site.

Par exemple, Stan Leloup de Marketing Mania et Alex ont rédigé plusieurs articles sur Webmarketing & Com à leurs débuts.

Contacter ses fournisseurs et partenaires

On n’y pense pas souvent, mais nous utilisons très régulièrement des produits, du matériel, des logiciels pour nos sites/entreprises. Nous avons tous également un carnet de contacts conséquent.

Ces fournisseurs / prestataires / fabricants / clients / amis (rayez la mention inutile) peuvent tout à fait être dans le prolongement de votre activité, et vous pourriez très bien les contacter pour leur demander d’intervenir chez eux ou pour avoir un lien dans une partie stratégique sur leur site.

Mobilisez votre réseau pour créer des liens.

Même sans parler de backlink puissant, c’est toujours très utile de dire qu’on travaille avec untel ou un autre.

Ouvrez votre boîte de réception

Une fois que l’on commence à parler ici et là sur le web, dans un domaine prédéfini, on a toujours tout un tas de personnes qui ont, elles aussi, besoin de visibilité. Personnellement, je me fais démarcher toutes les semaines.

On accorde assez peu d’importance à ces e-mails que l’on jette à la poubelle directement. Faites le contraire ! Accordez du temps, accordez à la personne une discussion et négociez une mini-stratégie de communication, c’est souvent payant… à condition de bien observer le site avant.

Observer un site, c’est un ensemble de procédures qui vous permettent d’identifier s’il est fiable et populaire :

  • Vous pouvez utiliser des outils comme SEMrush pour estimer le trafic d’un domaine, et quelles pages obtiennent le plus de trafic.
  • Vous pouvez également utiliser Majestic qui nous donne toutes les données concernant les backlinks d’un domaine.

Bref, avant de s’investir, il faut savoir où investir, et profiler un domaine est important.

Faites de l’échange, puis boostez l’opération en ajoutant les réseaux sociaux, en montrant mutuellement vos noms…

Tentez, via une opération marketing avec un acteur, de déclencher d’autres opérations avec d’autres acteurs. Si les gens savent que vous êtes ouvert à intervenir chez eux, vous pourriez avoir de sacrées opportunités au fur et à mesure.

Renseignez-vous sur les techniques de netlinking / linkbuilding

Il est difficile de citer toutes les techniques vous permettant d’obtenir des backlinks artificiels. Je vous en ai cité quelques-unes qui peuvent vous permettre de développer votre trafic, mais renseignez-vous sur ce qui existe en SEO en vous rapprochant de blogs spécialisés et de référenceurs.

Beaucoup font aujourd’hui des réseaux de sites, récupèrent des noms de domaines expirés, font de l’automatisation ou plus encore…

Mais pour un article dédié aux débutants, il m’est difficile de vous dire de commencer par là si vous n’avez pas beaucoup de compétences et d’expérience en SEO, car ce sont des techniques parfois risquées.

Si vous voulez en savoir plus, j’ai rédigé il y a quelques années un article sur le sujet, mais qui est toujours d’actualité sur les stratégies de liens artificiels et naturels. Cela pourra vous donner des idées.

Formez-vous à WordPress en 8 semaines

avec la formation à distance la plus généreuse du marché (éligible aux financements)

WPChef, la formation WordPress de référence

Quand vous souhaitez trouver où sont cités vos concurrents, mais aussi lorsque vous souhaitez voir le profil SEO d’un site, il peut être utile d’utiliser un certain nombre d’outils spécialisés.

À ce titre, je vous en préconise quelques-uns que j’ai eu l’occasion de tester et d’approuver :

  • SEMrush est un outil polyvalent que j’utilise pour analyser un domaine (trafic estimé, mots clés positionnés, santé du site, etc.) ;
  • Majestic est un outil permettant essentiellement de récupérer les backlinks de n’importe quel site et de les analyser ;
  • Babbar est concurrent à Majestic, mais qui tend à nous proposer prochainement des nouvelles métriques très intéressantes sur la thématique notamment ;
  • SEObserver permet de profiter et de visualiser des données SEMrush et Majestic de plusieurs manières ;

Ces outils sont payants, et la plupart des outils gratuits ne font pas le travail correctement, donc je ne les présenterai pas ici.

Avant de terminer : Attention aux pénalités !

Comme nous l’avons vu, obtenir des backlinks a un impact fort sur votre visibilité dans les moteurs de recherche.

Créer des pages avec du contenu qualitatif vous permet de commencer le travail sur des mots-clés encore non-traités sur votre site, là où faire des backlinks vers ces mêmes pages permet de les faire remonter de plus en plus haut en montrant votre popularité aux moteurs de recherche.

Cependant, attention à ne pas prendre trop de risques. Si vous êtes incohérent, que vous créez trop de liens rapidement, que vous n’êtes pas organisé, que vous tentez de pousser trop fort et trop vite vos backlinks, vous risquez d’être victime d’une pénalité.

Allez-y doucement, prenez le temps, c’est très important. Et si vous ne savez pas faire, rapprochez-vous d’un professionnel, même pour une heure de questions/réponses en coaching. C’est mieux que de perdre sa visibilité à cause d’une pénalité, croyez-moi.

Conclusion

Il y a tant à dire sur le sujet des backlinks et plus généralement sur le netlinking / linkbuilding. On pourrait écrire un livre entier sur les techniques, la théorie, le pagerank et plus encore.

En résumé, les backlinks sont des citations sous forme de liens que d’autres sites vous font. Ils aident les moteurs de recherche et notamment Google à comprendre que vous êtes au cœur de l’attention et l’une des références pour un sujet donné.

Avoir des backlinks permet de se positionner de plus en plus haut sur une requête donnée et de développer sa visibilité sur les moteurs de recherche et donc son trafic.

Il existe des liens naturels créés par des gens pour vous remercier de votre travail, et des liens artificiels que vous générez intentionnellement à partir d’autres sites.

Il faut faire attention à ne pas trop brusquer la création de liens pour éviter les pénalités et il est préférable de commencer par être remarquable grâce à un contenu au top avant de prendre des raccourcis avec des liens artificiels, surtout quand on débute.

Cette introduction au netlinking est maintenant terminée ! J’espère qu’elle vous aura plu et que vous aurez les idées plus claires en ce qui concerne les backlinks.

N’hésitez pas à partager ce que vous avez mis en place sur vos sites pour obtenir des liens en commentaire.

Et si vous avez des questions, je suis disponible en commentaire et ici ou là sur le web :

À bientôt sur WPMarmite !