Vous êtes sur votre média en ligne préféré, et vous lisez avidement un superbe article sur ce qui vous passionne. Tout se passe parfaitement bien.

Sauf que, dans un coin de votre oeil, là, à droite, dans la colonne latérale, un élément vient vous chatouiller la rétine. Un je-ne-sais-quoi, qui a une couleur distincte du reste de la page, et qui clignote.

Oh non. Une pub.

Les publicités sur le web : un véritable calvaire, n'est-ce pas ?

Cette expérience, on l’a tous vécue au moins une fois sur le web. Et pourtant, il peut être tentant de mettre de la pub sur son propre site, que ce soit pour promouvoir ses propres offres, celles de ses partenaires, voire celles de parfaits inconnus, pour monétiser un peu son site.

Et si on regardait tout ça à la loupe ? Après avoir bien réfléchi à votre projet de publicité sur votre site WordPress, promis, je vous dévoile les meilleures pratiques et solutions techniques pour le faire.

Pourquoi mettre de la pub sur son site ?

Comment souvent en webmarketing, avant de se lancer dans une action, il est intéressant de se demander quels objectifs on vise en faisant ça. C’est vrai, tiens : pourquoi donc mettriez-vous des encarts publicitaires sur votre site WordPress ?

Première question à se poser : savoir pourquoi mettre de la pub sur son site web

La réponse est triple :

  • Pour promouvoir vos produits et services, sur des pages qui n’ont pas forcément de rapport direct avec votre activité. Sur la page d’accueil de votre blog, ou dans vos articles-mêmes, vous pouvez ainsi promouvoir de manière savante vos offres.
  • Pour mettre en avant vos partenaires commerciaux. Vous vous êtes associé à une autre entreprise, ou utilisez les services d’une autre société dans vos propres offres ? Mettez-les donc en avant, pour développer leur visibilité, et établir un partenariat fort.
  • Pour monétiser votre site web ou votre blog, notamment en promouvant les publicités d’autres entreprises, via des régies publicitaires (comme Google AdSense, par exemple). Mais ne vous faites pas d’illusion : ce procédé ne vous permettra pas de rouler sur l’or.

La monétisation de votre site Internet via des régies publicitaires ne sera intéressant qu’à partir du moment où vous obtenez assez de trafic. Ces régies rémunèrent généralement les sites accueillant leurs encarts au CPC (coût par clic)… avec un tarif entre 0,10€ et 0,50€ par clic.

Autant vous dire qu’il ne s’agira pas là de votre source de revenu primordiale ! Si vous avez un peu de temps devant vous, privilégiez donc le fait d’accroître le trafic de votre site, et de bien mettre en valeur vos propres offres : vous y verrez un ROI (Retour sur Investissement) bien plus grand.

Développez votre trafic et augmentez vos ventes

Façonnez le référencement de votre site WordPress et sortez-le enfin de l’anonymat.

Eh oui : chez WPMarmite, on applique ce qu’on conseille 😉

Les différents types de publicité sur un site web

Maintenant que vous savez qu’il y a un intérêt à mettre de la pub sur votre site, rentrons dans le vif du sujet. De quel type de publicité parlons-nous donc ? Distinguons dès maintenant les trois grands types de publicité à intégrer à son site, histoire d’être au clair.

Les encarts publicitaires issus de régies

J’en ai rapidement parlé dans la partie précédente déjà : les régies publicitaires sont des plateformes qui mettent en relation un annonceur (celui qui souhaite faire de la publicité) et des éditeurs (des sites web… dont le vôtre, peut-être ?).

Sans doute avez-vous déjà entendu parler de la plus célèbre d’entre elles : Google AdSense, proposée par le géant du web qui prête son “G” à “GAFA”.

Facebook s’y met d’ailleurs aussi, avec sa régie Audience Network. Pour l’heure, elle n’est accessible que sur invitation… Si votre site reçoit un trafic de dingue, apprêtez-vous peut-être à recevoir un appel de Mark Zuckerberg pour diffuser leurs publicités !

Facebook propose une régie publicitaire, pour l'instant accessible uniquement par invitation

En intégrant à votre site les codes qui vous sont transmis, vous permettez à ces régies de diffuser des bannières publicitaires sur votre site, dans des encarts dont vous choisissez l’endroit. On appelle ce type de publicité web “publicité display”.

Et le contenu de ces pubs ? Il dépend des paramétrages que vous faites sur votre compte éditeur, et des différentes solutions de régie publicitaire. Sur AdSense, vous pouvez proposer à Google de gérer seul le contenu des bannières, voire leur format idéal, grâce aux “annonces réactives”.

Certains annonceurs choisissent, en diffusant leurs publicités, de faire ce qu’on appelle du “retargeting” (ou reciblage). Pour faire simple : leurs publicités s’affichent sur des sites web tiers auprès de personnes ayant déjà visité leur site auparavant.
Si vous tenez un blog sur le crochet, vous ne serez donc pas étonné si votre ami fanatique de bricolage s’y voit proposer des publicités pour des perceuses…

Je ne reviendrai pas sur les revenus générés via les régies publicitaires… vous avez compris le principe, n’est-ce pas ?

Mettre de la pub sur son site via des régies publicitaires ne vous rapportera pas beaucoup d'argent

L’affiliation

Pour mettre de la pub sur son site web, il est également possible de passer par des programmes dits “affiliés”.

Le principe est simple : vous promouvez les services ou les produits d’autrui, et intégrez des liens vers leur site.

Ces liens, dits eux aussi “affiliés”, permettent à votre interlocuteur de savoir combien de trafic a été attiré par votre site à vous, et combien de ventes en découlent.

Parmi les plus célèbres programmes d’affiliation, on retrouve le géant Amazon, ou encore Awin (qui gère les programmes de grandes marques, comme Darty, cDiscount ou encore la Fnac). Pour les moins connues en France, mais tout aussi intéressantes, vous pouvez vous tourner vers Shareasale ou Impact.

Il est également possible de développer votre propre lien d’affiliation, en direct avec des marques que vous appréciez. C’est par exemple ce que fait la Marmite avec o2switch, l’hébergeur de qualité qu’on recommande chaudement à nos lecteurs.

Pour développer votre propre programme d’affiliation avec une marque, suivez les conseils de Gary Vaynerchuk, célèbre entrepreneur américain : trouvez des partenaires potentiels qui font déjà de la publicité en ligne, décrochez votre téléphone, et faites le pitch commercial de votre projet. Le but : leur montrer les bénéfices d’un lien d’affiliation entre vous.

Si cette méthode, un peu culottée, mais très maligne, vous intéresse, je vous recommande de regarder la vidéo (en Anglais) de GaryVee lui-même.

Vos revenus issus de l’affiliation seront calculés via une commission (un pourcentage de ventes issus de votre site)… en moyenne entre 5 et 9% de ces revenus. Pour certains produits, notamment numériques, ce chiffre peut monter jusqu’à 50% de commission.

Voilà un type de pub qu’il peut être intéressant à intégrer à votre site, si vous avez un partenariat avec une solution complémentaire de celle que vous offrez vous-même, qui peut vraiment intéresser votre audience.

Les articles sponsorisés

Sans doute en avez-vous croisé de nombreux sur le web : les articles sponsorisés consistent à rédiger un article de blog sur un produit ou un service d’un partenaire pour le promouvoir.

Il s’agit véritablement d’un échange de bons procédés.

  • Vous faites payer une personne pour publier sur votre blog un article promotionnel.
  • Vous allez ainsi pouvoir bénéficier de contenu frais, pour entretenir votre référencement naturel.
  • L’autre partie bénéficiera de votre audience, et d’un joli lien entrant vers son site web.

S’ils sont bien intégrés à votre propre site, les articles sponsorisés peuvent être intéressants… si et seulement si vous faites preuve de transparence vis-à-vis de vos lecteurs ! Il ne s’agit pas de perdre leur confiance, ou de les diriger vers des produits qui ne leur correspondraient pas.

Le revenu que vous pouvez tirer de ce type de pub se négocie au cas par cas, en fonction de votre partenaire et de votre audience.

Dans la suite de cet article, nous allons nous focaliser sur la manière d’intégrer des encarts publicitaires, issus de régie ou pour promouvoir vos propres offres, sur votre site WordPress.

Mais si l’affiliation ou les articles sponsorisés vous intriguent, n’hésitez pas à lire l’article que j’avais rédigé à ce propos. Derrière son titre quelque peu piège-à-clics (“Comment gagner de l’argent sur Internet avec WordPress ?”), je vous y donne de véritables bonnes pratiques. Promis.

Les bonnes pratiques à appliquer pour faire de la publicité sur un site web

Je vous sens bien au fait des bases de la publicité sur un site web. Il est temps de passer aux choses sérieuses : comment mettre de la pub sur son site sans nuire à son expérience utilisateur… et pour y faire un peu de sous, tout de même ?

Le positionnement de vos encarts

Où vont donc venir s’insérer vos encarts de publicité sur votre site WordPress ?

Voilà un savant équilibre à trouver! C’est pourquoi on va très souvent mettre de la pub sur son site dans :

  • La colonne latérale de son blog, à côté d’articles similaires ou de catégories, par exemple.
  • L’espace juste en-dessous de son en-tête, avant que le contenu réel de la page n’apparaisse. On voit souvent ce positionnement sur les sites de médias en ligne. Attention à l’effet criard qui peut en découler, notamment s’il s’agit d’encarts issus de régies publicitaires, qui sont parfois très bling-bling.
  • Ses articles de blog eux-mêmes. Ce type d’emplacement est très malin, notamment si votre pub concerne un produit ou un service dont vous parlez dans le contenu de l’article.

Notez que plus votre encart sera positionné haut sur votre page, plus il aura de chances d’être cliqué, et donc plus il sera théoriquement rentable.

Et rendre ses encarts de pub flottants, et faire en sorte qu’ils restent visibles au défilement de la souris, on en pense quoi ? Ici, comme souvent, tout tient au type de publicité dont on parle :

Rendre vos propres encarts de publicité flottants : oui. Vous souhaitez que vos visiteurs soient au fait de votre activité, après tout, n’est-ce pas ?
Rendre des encarts de régie flottants : non. Notez notamment que Google AdSense interdit cette pratique dans ses conditions d’utilisation.

Le format des publicités que vous diffusez

Deuxième question-clé à se poser : quel format vont prendre vos encarts publicitaires ?

Si vous mettez de la pub sur votre site via une régie, il vous faut dédier un espace spécifique aux annonces qui vont venir s’y nicher. Lors de votre inscription, la régie vous recommandera des formats particuliers, qui permettront d’accueillir les bannières des annonceurs de manière optimale.

Sur Google AdSense, les bannières display qui ont la meilleure performance font respectivement 336 x 280 px et 300 x 250 px. Je vous laisse voir ce que ça donne, dans leur propre guide des tailles courantes de bannières. Mais le géant publicitaire a également développé une fonctionnalité permettant d’adapter le format de la publicité à votre format d’encart.

Si vous faites votre propre publicité, c’est bien simple : vous êtes maître de vos encarts de A à Z ! Le format va donc dépendre de l’endroit où vous souhaitez les positionner.

Sur WPMarmite, vous avez par exemples sans doute remarqué que nous avions plusieurs formats d’encarts pour promouvoir nos formations à WordPress : certains dans les articles-mêmes, d’autres dans la barre latérale, un peu plus haut ☝️

Vous ne les aviez pas forcément identifiés comme de la pub ? Tant mieux : c’est que notre designer, Brad, a bien bossé !

Bien joué, Brad !

Le design des pub sur votre site web

Et en termes d’apparence, comment intégrer de la publicité sur son site WordPress ?

De nouveau, via une régie publicitaire, vous n’aurez pas le choix du design des pub qui seront diffusées. Elle peuvent très souvent contraster fortement avec l’apparence de votre site… et attirer plus l’oeil que de raison.

Mais si on parlait plutôt du design de vos propres publicités, sur votre site ?

Là, même si vous avez carte blanche, veillez quand même à :

  • Dire adieu aux bannières qui clignotent ou irritent la rétine. Privilégiez des encarts assez sobres, qui s’insèrent naturellement dans votre charte graphique.
  • Intégrer un visuel qui attire l’oeil à votre encart. Ce visuel attirera l’oeil, et expliquera en un clin d’oeil l’intention derrière la pub.
  • Créez un slogan qui explique la proposition de valeur. Comme toujours en marketing, promettez ce que vous donnez : adaptez donc le message à la page vers laquelle pointe votre publicité.
  • Insérez un appel à l’action clair, qui incite le visiteur à cliquer. “Télécharger l’ebook”, “Inscrivez-vous”, “Je prends rendez-vous !”… à vous de trouver la formulation qui créé le déclic (et donc le clic).

Ça y est, vous avez une petite idée du type de pub à mettre sur votre site, de son positionnement et de son apparence ? Allez, je vous présente quelques solutions et plugins WordPress intéressants pour intégrer des publicités.

5 solutions et plugins de publicité sur WordPress à envisager

Mettons désormais les mains dans le cambouis, et voyons comment créer vos encarts publicitaires sur WordPress.

La méthode “à la mano”

Commençons par le plus simple, en termes techniques : la méthode manuelle pour mettre en place vos propres encarts de publicité sur WordPress, pour promouvoir vos produits ou services.

Cette méthode est à la portée de tous, puisqu’elle consiste tout simplement à :

  • Créer de beaux visuels, avec un slogan accrocheur et un appel à l’action clair
  • Les téléverser dans votre bibliothèque de médias, et les intégrer aux endroits où vous le souhaitez sur votre site (pages, articles, barre latérale… où ça vous chante !)
  • Intégrer un lien derrière l’image depuis l’éditeur, vers la page de destination que vous promouvez
Trop facile de mettre de la pub sur son site WordPress "à la main"

Voilà une méthode simple comme bonjour, qui vous permet de changer régulièrement d’encart publicitaire si vous le souhaitez, sans avoir besoin de faire appel à un développeur qui vous les coderait en langages HTML/CSS.

Autre avantage : vos encarts se fondent dans votre contenu, et ils passent donc au travers des filtres comme AdBlock Plus. Malin, hein ?

Je vais à présent vous présenter quelques plugins pour intégrer de la publicité à vos sites WordPress. Pour rappel, il s’agit d’une liste non-exhaustive des solutions à votre disposition. Pour bien choisir votre plugin, pensez aux spécificités de votre projet !

Le plugin Advanced Gutenberg Blocks

Le plugin Advanced Gutenberg Blocks propose un bloc spécial pour mettre de la pub sur WordPress

Avec le nouvel éditeur Gutenberg sont arrivés des paquets de plugins plus ou moins intéressants. Si vous voulez mettre de la pub sur votre site WordPress de manière simple, tournez-vous vers Advanced Gutenberg Blocks.

L’un des objectifs du plugin, au-delà de vous proposer de chouettes nouveaux blocs Gutenberg : vous aider à intégrer une publicité issue d’une régie très aisément dans votre site.

Parmi les différents blocs proposés par cette extension, deux nous intéressent ici :

  • Un bloc “Publicité”, qui propose une bannière qui fait toute la largeur de votre page ou article.
  • Un bloc “Texte + publicité”, qui place l’encart sur une deuxième colonne, en parallèle du texte de votre page ou article.

Voilà ce que ça donne in vivo :

Exemple de blocs de publicité WordPress conçus avec Gutenberg

S’il existe peu de possibilités de personnalisation en soi, le procédé fonctionne automatiquement par la suite. Et vous récolterez, en plus de ça, quelques blocs Gutenberg supplémentaires (click-to-tweet, Google Maps, témoignage…).

Envie de découvrir d’autres extensions pour Gutenberg ? Thibaut vous a fait une sélection des 10 meilleurs plugins pour augmenter la puissance de l’éditeur WordPress. A découvrir absolument !

Le plugin Ad Inserter

Ad Inserter, un plugin de publicité pour WordPress

Avec ses 200 000 installations actives au moment où je rédige cet article, pas de doute : Ad Inserter s’est fait une place de choix parmi les plugins gratuits de publicité pour WordPress.

De AdSense au programme affilié Amazon, le plugin intègre les régies publicitaires les plus connues du web.

Son grand avantage réside dans la finesse des réglages des encarts publicitaires. Vous pouvez notamment choisir de :

  • Placer virtuellement où vous le souhaitez ces encarts de pub (avant ou après un article, après un paragraphe spécifique, au-dessus de votre en-tête ou pied-de-page, dans des widgets flottants ou non… )
  • Mettre en liste noire certaines pages ou certains articles, pour qu’ils n’accueillent jamais de pub.
  • Masquer ou d’afficher certains types de pubs, en fonction de l’appareil utilisé (mobile, ordinateur de bureau ou tablette)

Attention : Ad Inserter peut faire un peu tourner la tête, avec tous ces réglages précis en Anglais (l’extension n’ayant pas encore été traduite). Mais au moins, vous gérez la publicité sur votre site WordPress dans la plus grande des finesses.

Le plugin Advanced Ads

Mettre de la pub sur son site WordPress avec le plugin Advanced Ads

Plus de 100 000 installations actives, et son propre blog Gutenberg dédié : Advanced Ads promet d’être un beau plugin pour mettre de la pub sur son WordPress.

Compatible lui aussi avec AdSense et Amazon, mais aussi Awin ou Booking.com, on apprécie ses nombreuses possibilités d’affichage ou de masquage des encarts de pub. Ceux-ci peuvent être masqués en fonction des catégories, des taxonomies, des types de pages, des étiquettes…

Son petit plus ? La détection des bloqueurs de publicité (AdBlocks) automatique : si votre visiteur ne voit pas l’encart grâce à une telle extension, il pourra se voir proposer un autre type de contenu, plutôt qu’un espace vide. Malin.

Notez également qu’une version payante existe pour ce plugin, à partir de 39€ pour un site. Elle vous rajoute d’autres fonctionnalités, comme la possibilité de créer des grilles d’encarts publicitaires, ou de filtrer les publicités selon des critères plus fins (cookies laissés par le visiteur, nombre de publicités déjà vues, langage du navigateur…).

Le plugin AdRotate Banner Manager

AdRotate Banner Manager : un plugin simple pour diffuser de la publicité sur son site WordPress

50 000 installations actives “seulement”, mais rien à envier aux deux précédents, plus grands ! Voilà ce qu’on pourrait dire d’AdRotate Banner Manager, un plugin gratuit.

Compatible avec AdSense, Google Ad Manager, Bing Ads, Amazon Affilié, Yahoo! Adverts… on ne compte plus ses intégrations aux grandes (et moins grandes) régies du web.

On aime particulièrement :

  • La possibilité de placer ses pubs en rangée, en colonne ou en grille
  • La multiplicité de tailles et de formats d’encarts disponibles
  • La géolocalisation automatique, qui permet d’afficher des publicités locales, plus pertinentes, aux visiteurs

Depuis l’administration de WordPress elle-même, vous pouvez également consulter la performance de clic sur vos bannières… histoire d’en optimiser l’emplacement si nécessaire.

Son petit truc en plus ? Le plugin inclut le système d’annonces réactives de Google (Auto-Ads), qui permet d’afficher automatiquement la publicité dans le format qui aura la meilleure performance.

Du coup, devez-vous faire de la pub sur votre site WordPress ?

La réponse à cette question est délicate, puisqu’elle dépend (comme souvent) de vos objectifs.

Faire de la publicité pour vos propres offres, grâce à des appels à l’action placés de manière maligne sur votre site ? Carrément !

Vous avez désormais toutes les bonnes pratiques en main pour le faire de manière savante.

Ménager des espaces de pub pour des annonces issues de régie ? Voilà une autre histoire.

Plutôt que de vous donner une réponse définitive, voici quelques signes qui prouvent que vous ne devez pas faire de pub issue de régies sur votre site WordPress :

  • Vous avez très peu de trafic : pas de trafic, pas de sous – alors pourquoi venir potentiellement nuire à l’expérience de vos visiteurs ?
  • Vous craignez que le côté aléatoire des pubs nuise à la pertinence ou à la crédibilité de votre site. On le sait bien : plus un site attire de publicité, moins il a l’air professionnel, au fond (excepté les sites de médias).
  • Vous avez déjà positionné pas mal de publicités pour vos propres offres, ou celles de vos partenaires : ne noyez pas vos visiteurs sous la pub, et ne les envoyez pas chez vos concurrents ! 😉

Sur WPMarmite, que ce soit sur le blog ou la chaîne YouTube, vous ne trouverez pas de publicité display.

Nous faisons de l’affiliation avec des entreprises tierces en lesquelles nous avons confiance (comme o2switch et WP Rocket), et qui apportent une vraie valeur aux lecteurs.

Mais on ne va jamais plus loin ; on n’accepte par exemple tout bonnement pas de propositions d’articles sponsorisés. Alex en parlait dans son dernier article sur l’internationalisation du blog.

Et vous, c’est quoi, votre position vis-à-vis de la publicité sur un site web ?