Publié par le 13 novembre 2019 • 0 Commentaires

Bonjour et bienvenue dans #DisVoirAlex, l’émission où je réponds à vos questions WordPress. Aujourd’hui, je vais répondre à la question suivante :

A quoi doit-on s’attendre pour un site à 1500€ ? 

J’ai trouvé cette question vraiment très intéressante, même si je ne me rappelle plus qui me l’a posée. Je trouve qu’elle est intéressante parce qu’elle va aider d’une part les clients à savoir à quoi s’attendre pour un site à 1500€, et d’autre part les prestataires pour savoir quoi mettre dans leurs offres.

Allez c’est parti !

Recadrons un peu tout cela …

1500€, c’est le prix net, mais, comme vous le savez, on a tous des impôts. Imaginons que c’est un auto-entrepreneur qui fourni ce site. Il faut compter à peu près 20% d’impôts. Donc finalement cela ne fait que 1200€ dans la poche du prestataire pour un site à 1500€.

Ensuite, pour simplifier les choses, on va dire que le tarif du prestataire est de 400€/jour, ce qui nous donne trois jours de travail pour un site à 1200€.

A votre avis, qu’est-ce qu’on peut caser en trois jours de travail ?

Le temps d’échange avec le client

Avez-vous pris en compte les temps d'échanges avec vos clients dans votre site WordPress pas cher à 1500€ ?

Il ne faut surtout pas négliger cet aspect-là. Au début, le client va venir vers le prestataire et lui poser pas mal de questions. Ces échanges permettront aussi au prestataire de bien comprendre les problématiques du client.

Cela peut représenter entre 4 et 6h d’échanges, sans oublier ensuite tous les allers-retours avec le client pour les ajustements nécessaires pour bien optimiser le site.

Côté technique, à quoi doit-on s’attendre ?

On a un site WordPress bien ficelé, installé et configuré sur lequel un thème est lui aussi configuré. Cela ne va pas être quelque chose d’extraordinaire, mais il y aura une configuration de base pour rendre le site unique, sans forcément faire des folies.

Le contenu

On y retrouve une dizaine de pages créées et optimisées pour le référencement avec l’intégration des méta-titres et description et du contenu fourni par le client.

Il faut aussi prendre en compte tout l’aspect des obligations légales, en créant une page de mentions légales et une politique de confidentialité. Il sera peut-être utile à cette étape de se mettre en relation avec un juriste pour gérer tout cela.

Les fonctionnalités 

On va ajouter quelques fonctionnalités sur ce site comme par exemple :

  • un formulaire de contact ;
  • un formulaire de devis si c’est un site-vitrine assez simple pour quelqu’un qui propose des prestations ;
  • une carte sur la page contact pour en dire un petit peu plus sur l'emplacement de la société en question qui vous mandate ;
  • une newsletter éventuellement, si quelque chose est prévu derrière, car cela ne sert à rien d’en mettre une en place s’il n’y a qu’un e-mail qui est envoyé par an.

Ensuite, il faut suivre les visites avec Google Analytics. On va faire le pont avec MonsterInsights, en configurant de bonnes choses, excluant le trafic de la personne qui gère le site, etc.

On va aussi essayer de connecter le site à Google Search Console pour suivre un peu ce qui se passe en termes de référencement, voir comment le site s’indexe sur Google.

Après, si le travail a été fait en local, il faut faire la migration en ligne. Sinon, il faudrait peut-être mettre en place une page d’attente pour les gens qui voudraient se rendre sur le site en question.

L’aspect formation

Il y a aussi un aspect formation à prendre en compte pour faire en sorte que le client soit opérationnel, qu’il puisse prendre en main le bébé, se débrouiller tout seul sans faire tout le temps appel aux services du prestataire.

Si un constructeur de pages est installé, comme Elementor par exemple, il faudra peut-être expliquer au client comment cela fonctionne, comment il peut modifier ses pages, etc.

Ou bien simplement une formation à l’éditeur visuel de WordPress, le fameux Gutenberg, pour montrer au client comment fonctionne le système de blocs, ou le fonctionnement du Classic Editor, si vous avez installé l’ancien éditeur.

Les fonctionnalités premium

Si vous décidez d’acheter des extensions premium, cela nous retire encore du budget. Par exemple des extension comme WP Rocket, Gravity Forms, Elementor Pro, etc. Cela peut être aussi un thème premium. Donc avec ça, on a vite fait de dépenser 150, 200, 300€ d’extensions premium.

Et encore je ne vous parle pas de e-commerce, parce que là, nous serions carrément hors budget, si on part par exemple sur des extensions e-commerce complémentaires à WooCommerce.

Les limites

Pour 1500€, la maintenance n’est pas proposée. On a donc un site vitrine qui n’est pas très gros, qui possède des fonctionnalités de base, avec une dizaine de pages d’intégrées grosso modo.

Il y a quand même pas mal de travail, mais pour 1500€, vous ne pouvez pas demander grand chose de plus.

C’est un petit peu le minimum syndical qu’on peut avoir pour un site WordPress pour 1500 euros.

Finalement, les trois jours passent très vite. Ce n’est pas forcément la mise en place technique qui prend le plus de temps là-dedans mais plutôt les échanges avec le client, il ne faut surtout pas l’oublier. Parce que oui, une prestation ce n’est pas que de la mise en place technique, il y a aussi beaucoup d’échanges avec son client.

Un site à 400€ pour le même résultat ?

C’est sûr qu’il y aura des prestataires qui vous feront des sites à 400 euros. Mais il ne faudra pas pleurer si la personne en question n’est pas forcément super compétente ou si elle a fait un peu n’importe quoi. Ou alors, elle décide de casser les prix du marché parce qu’elle se lance.

Mais dans cet article, je suis là pour vous donner les prix du marché classique et on va s’abstenir de parler des exceptions.

Prestataires, ne vous sous-vendez pas !

Si vous êtes prestataire, ne vous sous-vendez pas. Cela revient quand-même à vous dévaloriser. Si vous vendez des sites à la base c’est sûrement pour gagner votre vie, nourrir votre famille, etc.

De plus, le bouche à oreille va se faire. Le client pourra dire  » Eh Gégé ! j’ai trouvé un mec qui fait des sites pour pas cher tu verras, il est vraiment pas cher et puis il bosse bien ! « 

Donc tout le monde va se passer le mot comme ça, et finalement vous n’arriverez jamais à monter vos prix. Donc faites attention à cela.

En bref

Un site vitrine, même petit, c’est du boulot. Souvent les clients vous diront « Oh oui c’est pas grand chose, vous savez faire, vous êtes doué… » Ils essayeront de vous passer un peu de pommade, mais cela reste quand même du boulot.

Comptez bien vos heures et faites attention lorsque vous proposez un site.

Si vous êtes client et que vous avez un budget de 1500 euros, n’en demandez pas trop, parce qu’au final il faut compter aussi tous les échanges que les prestataires ont avec vous. Cela prend du temps et c’est du temps de cerveau disponible, c’est de la matière grise qui est aussi facturée et c’est aussi important de le compter.

Si vous êtes prestataire et que vous cherchez à vous améliorer, que vous n’arrivez pas à augmenter vos prix, ou êtes un petit peu trop timide sur la gestion de votre activité, WPMarmite propose une formation qui s’appelle « Devenir un Freelance WordPress Accompli ».

Devenez un freelance WordPress accompli

Trouvez les bons clients, vendez des sites rentables, et libérez-vous de vos contraintes​

Elle n’est pas ouverte tout le temps mais vous pouvez vous rendre sur cette page pour en savoir plus. Vous pourrez vous inscrire éventuellement sur une liste d’attente pour être tenu au courant de la sortie de la formation.

C’est terminé pour ce nouvel épisode de #DisVoirAlex, et je vous dis à très bientôt dans un prochain épisode, ciao!