Publié par le 17 février 2020 • 8 Commentaires

Devenir rich sans le “e” final, ça vous dit ? Alors laissez-moi vous montrer un moyen d’y parvenir… aux yeux de Google.

Au risque de vous décevoir, je ne vais pas vous dévoiler la dernière technique à la mode sur YouTube, made in Jeannot de Malte, pour générer 10 000€ de recettes en 5 minutes.

Un homme jette des billets de banque
1 000, 2 000 et voilà 10 000€ de recettes. Mais bien sûr…

Ici, il n’est pas question d’amasser des pépettes. 

Voici votre programme du jour, beaucoup plus réaliste mais tout aussi sexy : découvrir comment créer des rich snippets sur WordPress, afin de rendre les résultats affichés par Google pour vos contenus encore plus attractifs aux yeux des internautes.

Si c’est encore le brouillard dans votre esprit, ne vous inquiétez pas. 

Ce guide va notamment vous expliquer ce que sont les rich snippets et l’impact qu’ils peuvent avoir sur votre trafic. 

On n’oubliera pas aussi de vous présenter 5 plugins incontournables qui leur sont dédiés sur WordPress.

Vous allez devenir rich, je vous l’avais dit.

Présentation des rich snippets

Qu’est-ce qu’un rich snippet ?

Lancés en 2009 par Google, les rich snippets (extraits enrichis) permettent d’afficher des éléments supplémentaires aux résultats par défaut proposés par les moteurs de recherche. Les rich snippets s’intègrent au code HTML grâce à des métadonnées et il en existe de plusieurs types (avis, recettes, FAQ, produits etc.).

Au sens large, il faut savoir qu’un snippet désigne un morceau de code que vous pouvez copier-coller dans votre contenu.

A ce propos, Alex vous en propose une cinquantaine spécialement conçus pour optimiser votre site WordPress, si ça vous intéresse.

Après cette petite parenthèse, revenons-en à nos amis rich snippets.

Pour que vous compreniez bien de quoi on cause, on va mettre en perspective deux résultats de recherche issus de ce que l’on appelle la SERP de Google (Search Engine Result Page, soit une page de résultats).

On commence avec un résultat de recherche classique, sans rich snippet, répondant à la requête gourmande “recette panisse” :

Recette de la panisse à la niçoise

Par défaut, ce résultat est composé de 4 éléments (*) : 

  • Une favicon : le petit logo correspondant au site web.
  • Une URL : l’adresse web qui héberge cette succulente recette de Micheline.
  • Un titre : La Panisse etc.
  • Une meta-description : sous le titre, pour résumer le contenu de l’article. 

(*) Note : L’affichage sera peut-être légèrement différent chez vous, en fonction de la date de consultation de cet article. Google modifie constamment son algorithme, ce qui fait que la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain. Par exemple, entre la rédaction et la publication de cet article, Google a décidé de supprimer la présence des favicons dans ses résultats de recherche. Mais elles pourraient réapparaître du jour au lendemain ;-).

Maintenant, jetez un oeil à ce résultat de recherche contenant un extrait enrichi, pour la même requête :

Recette de panosse avec extrait enrichi

En plus des 4 éléments présentés ci-dessus, vous constatez l’apparition de nouveaux éléments : 

  • Des notes sous forme d’étoiles.
  • Des votes.
  • Un temps de cuisson.

Plutôt appétissant. Ca donne envie de cliquer, n’est-ce pas ? Pour comprendre comment cela a été rendu possible, lisez la suite.

Dis, rich snippet, comment tu fonctionnes ?

Pour afficher des résultats enrichis, les moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing etc.) utilisent des données structurées.

Il s’agit d’informations présentes dans le code HTML de votre page sous la forme de balises sémantiques – vos visiteurs ne les voient pas lorsqu’ils naviguent sur votre site – et qui l’aident à comprendre le sens du contenu de votre page.

Extrait de données structurées d'une recette
Un extrait de données structurées d’une page de recettes (source Google).

Une fois qu’ils les ont interprétées, les moteurs de recherche les restituent aux internautes sous la forme d’extraits enrichis, nos fameux rich snippets.

Comme l’explique Google, “la plupart des données structurées utilisent le vocabulaire Schema.org.” 

Il s’agit d’un protocole de données structurées adopté en 2011 par Google, Bing et Yahoo qui permettait notamment de simplifier les solutions qui existaient déjà à l’époque.

Pour info, Schema.org propose plus de 600 types de données structurées. Vous pouvez les consulter sur le site officiel (en anglais), mais je vous préviens : c’est du total charabia pour un débutant.

Mais au moins, vous avez accès à la source, si besoin.

Je ne vais pas m’épancher plus largement sur le côté technique, pour ne pas trop vous embrouiller. Néanmoins, sachez quand même en quelques mots que Google accepte des données structurées sous 3 formats : 

  • JSON-LD : le format recommandé par Google (en JavaScript).
  • Microdonnées.
  • RDFa.

Si tout cela ressemble peu ou prou à du chinois pour vous, ne paniquez pas. Des extensions permettent facilement d’ajouter des rich snippets sur WordPress sans mettre les mains dans le cambouis.

Je vous montrerai tout ça un peu plus tard. C’est bon, vous avez repris votre souffle ?

Alors on passe à quelque chose de plus ludique maintenant : la présentation des différents types de rich snippets.

Pas de termes barbares, ici : je vous ai préparé pleins de captures visuelles pour vous faciliter la compréhension.

Quels sont les principaux types de rich snippets ?

Au moment d’écrire ces lignes, Google propose 27 types de rich snippets, répartis en plusieurs catégories (e-commerce, entreprises, sports, emploi, alimentation etc.).

Je vais vous en présenter cinq que vous êtes susceptibles de rencontrer assez fréquemment.

Les recettes de cuisine

Comme vous l’avez vu avec notre recette pour concocter des panisses, les rich snippets sur des recettes donnent accès à des infos complètes et très utiles pour les cuistots en herbe, comme : 

  • Le temps de cuisson.
  • Le temps de préparation.
  • Des notes et avis.
  • Voire le nombre de calories etc.

Les produits

Dans ce cas précis, vous disposerez d’informations précises pour vous aider à dénicher le produit de vos rêves : 

  • Nom du produit et marque.
  • Prix du produit.
  • URL du site web marchand.
  • Nom du vendeur.
  • Prix de livraison etc.
Rich snippet produits

Les avis (étoiles)

Ici, vous aurez accès à une note et à un nombre d’avis présentés sous la forme d’étoiles.

Extrait enrichi sous la forme d'étoiles

Les événements

Ce type de rich snippet donne notamment accès à la date, au type d’événement proposé et au lieu qui l’accueille.

Extrait enrichi d'un événement

La musique

Terminons sur une touche mélodieuse avec l’un des artistes français du moment, tout du moins celui qui figure fréquemment en haut des ventes d’albums. J’ai nommé l’incontournable, l’inénarrable Jul.

Si vous tapez simplement le nom de scène de l’OVNI – on l’appelle comme ça – sur Google, vous constaterez l’apparition d’un encart spécifique sur la droite de votre page, avec de nombreux renseignements sur le personnage :

  • Biographie.
  • Mise en avant de certains titres phares.
  • Présentation de ses albums.
  • Liens vers certaines plateformes (YouTube, Spotify, Deezer) pour écouter ses morceaux.
Le chanteur Jul dans la SERP

Rich snippet = featured snippet ?

Avant de voir l’utilité d’un rich snippet, je tenais à m’arrêter sur un autre terme que l’on a souvent l’habitude de confondre avec un rich snippet : le featured snippet.

Bon, il faut dire qu’il est assez facile de s’emmêler les pinceaux, mais les deux n’ont rien à voir.

Un featured snippet est un résultat proposé par Google dans un encadré, avant le début des résultats de recherche. C’est la raison pour laquelle on parle aussi de “Position 0” pour le désigner.

Il se présente généralement sous 3 formes : paragraphe, liste et vidéo.

Un featured snippet au format paragraphe
Un exemple de featured snippet au format paragraphe

Après ce premier tour d’horizon des rich snippets et de leurs spécificités, on va s’arrêter sur leur utilité.

Si vous désirez les utiliser, quels résultats pouvez-vous espérer, notamment en termes de référencement ?

Un rich snippet, mais pour quoi faire ?

Pour inciter au clic

Les résultats de recherche contenant des rich snippets attirent plus l’oeil et l’attention. 

D’un côté, ils permettent d’améliorer l’expérience utilisateur en lui proposant des informations complémentaires qui peuvent l’aider à faire son choix : cliquer sur le résultat en question, ou aller voir ailleurs s’il ne les juge pas assez pertinentes.

D’un autre, cela est aussi bénéfique pour les moteurs de recherche puisque vous leur fournissez des données supplémentaires pour mieux comprendre le contexte lié à votre contenu.

Par ailleurs, certaines études ont démontré que les résultats contenant des extraits enrichis sont plus cliqués que ceux n’en ayant pas.

Grâce à cela, vous augmentez votre Click through rate (Taux de clic), c’est-à-dire le pourcentage d’internautes qui cliquent sur votre résultat de recherche.

Et par la même, vous permettez à votre contenu de recevoir plus de trafic et, dans une certaine mesure, de mieux se positionner.
Parmi les plus de 200 critères de positionnement qu’il prend en compte, Google inclut notamment le Click Through Rate.

Une femme lève les pouces

Quel impact du point de vue SEO ?

En parlant de SEO (Optimisation pour les moteurs de recherche), reste une question concernant les rich snippets : est-ce que les utiliser permet d’améliorer votre référencement naturel en vous faisant gagner des positions sur un moteur de recherche ?

Là-dessus, Google est clair : il ne considère pas les extraits enrichis comme un facteur de positionnement.

Le simple fait de les ajouter dans le code source de votre page n’a donc pas d’impact direct sur votre SEO.

Les retombées sont plutôt indirectes, comme vous l’avez vu avec notre histoire de Click through rate.

J’espère que vous avez bien suivi jusqu’à présent et que tout est clair pour vous. 

Après la théorie, il est temps de passer à la pratique. 

Vous allez découvrir comment ajouter des données structurées sur WordPress.

Besoin d’un hébergeur pour votre site ?

Faites comme WPMarmite, choisissez o2switch. Non seulement les performances sont au rendez-vous mais le support est exceptionnel.

Rich snippets & WordPress : 5 plugins pour ajouter des données structurées sur votre site

Si vous avez eu l’occasion de flâner – mais est-ce vraiment le bon mot ? – sur le site Schema.org, vous avez pu constater à quel point les données structurées étaient techniques.

Bien sûr, il est possible de les ajouter manuellement au sein du code source de votre contenu.

Pour cela, Google propose par exemple son propre Outil d’aide au balisage.

Mais nous, on va laisser ça aux initiés pour se concentrer sur une méthode beaucoup plus simple et pratique, lorsqu’on débute : l’utilisation d’une extension.

J’ai sélectionné 5 plugins gratuits présents sur le répertoire officiel pour ajouter des données structurées sur WordPress en me basant sur les critères suivants :

  • Notation de 4 étoiles minimum.
  • Au moins 30 000 installations actives.
  • Réputation des auteurs.
  • Maintien de l’extension (dernière mise à jour datant d’il y a moins de 6 mois au moment d’écrire ces lignes).
  • Prise en main relativement aisée pour un débutant.

Schema – All In One Schema Rich Snippets

Plugin Schema All in One Rich Snippets

Installations actives : 90 000+

Développé et maintenu par Brainstorm Force, l’équipe qui a notamment créé le célébrissime thème Astra, cette extension totalement gratuite propose 9 types de données structurées Schema.org : 

  • Avis
  • Evénements
  • Personnes
  • Produits
  • Recettes de cuisine
  • Logiciels
  • Vidéos
  • Articles
  • Services

Cela fait d’elle une extension plutôt complète, et qui plus est facile à utiliser et à prendre en main.

Après l’avoir activée, vous remarquerez qu’un encart de configuration a fait son apparition à la fin de vos contenus (articles/pages).

Un menu déroulant vous permet de sélectionner de quoi parle votre article, afin de remplir les métadonnées associées. Par exemple, si vous venez d’écrire un article proposant la recette d’une tarte aux pommes, choisissez Recipe (Recette) :

Rich snippet recette sur All in One Schema Rich Snippets

Remplissez les champs proposés et le tour est joué.

Petits freins à l’utilisation de ce plugin bien pratique, quand même : l’interface d’administration n’est pas traduite en français, mais vous pouvez y remédier en utilisant l’extension Loco Translate.

Et surtout, les métadonnées s’affichent automatiquement sur l’interface visible de votre site (front-end) dans une rich snippet box pas super jolie jolie, c’est le moins que l’on puisse dire.

Recette de la tarte aux pommes avec All in One Rich Snippets

On ne va pas se cacher, c’est quand même un minimum problématique, même si les couleurs restent néanmoins personnalisables via les réglages (arrière-plan, titre, bordure).

Et si vous maîtrisez un peu le CSS, rien ne vous empêche d’ajouter votre propre code personnalisé pour façonner tout ça à votre image.

Apprenez le CSS une bonne fois pour toutes

Créez des sites au rendu impeccable sans y passer des heures avec CSS Express.

Après, cette extension a quand même retenu mon attention car son backend (ses réglages sur votre administration WordPress) est top. Si vous débutez, vous ne vous perdrez pas dans des réglages complexes.

Si, pour vous, c’est inconcevable, les développeurs d’All In One Schema Rich Snippets ont une solution : leur plugin payant Schema Pro, qui affiche aucun contenu en front-end.

Pour vous le procurer, il vous faudra débourser la somme de 79$/an (environ 72€). Je n’ai jamais eu l’occasion de l’utiliser mais cette extension jouit d’une excellente réputation, notamment en raison de sa simplicité d’utilisation et de sa flexibilité.

Si vous ou vos clients comptez miser sur les extraits enrichis, jetez un oeil à ce plugin.

kk Star Ratings

Plugin kk Star Ratings

Installations actives : 80 000+

Allez, on passe à la suite avec le deuxième cobaye de notre test : kk Star Ratings.

Le début du nom de cette extension ne laisse en rien présager de sa qualité : les initiales kk se réfèrent au prénom et au nom de son créateur, Kamal Khan. Tout simplement.

Vous allez pouvoir l’utiliser pour un usage bien spécifique : afficher des avis sous la forme d’étoiles en rich snippet dans les résultats des moteurs de recherche.

Plutôt pratique si vous avez l’habitude de pas mal bloguer, ou de créer fréquemment du contenu.

Vos visiteurs seront alors en mesure de noter ce qu’ils ont lu. Par contre, notez que c’est quand même à double tranchant. Si vous accumulez les mauvaises notes, votre réputation peut en pâtir.

Réfléchissez bien avant de l’activer sur votre site, donc.

C’est bon pour vous, vous souhaitez lui donner une chance ? Dans ce cas, vous apprécierez sûrement sa prise en main rapide.

Le menu de réglages, traduit en français, comporte 3 onglets, ce qui permet de rapidement configurer vos paramètres.

Menu de configuration de l'extension kk Star Ratings

On apprécie aussi la possibilité de pouvoir : 

  • Choisir le nombre d’étoiles à afficher au total (limitez-vous à 5 par défaut)
  • Sélectionner leur taille et leur position par défaut
  • Configurer des votes uniques basés sur l’adresse IP. Une option bien pratique pour empêcher des petits rigolos de vous faire de la mauvaise pub.
  • Sélectionner les emplacements où les étoiles doivent être exclues.

Et pour finir, voici ce que cela donne intégré à votre contenu :

Intégration des avis KK Star Ratings en front end

Schema & Structured Data for WP & AMP

Schema & Structured Data for WP & AMP

Installations actives : 30 000+

Schema & Structured Data for WP & AMP intègre le marquage Schema.org sur votre site WordPress en incluant 33 types de métadonnées, dont des recettes, articles, produits, vidéos etc.

Des champs conditionnels permettent de sélectionner et d’exclure le ou les types de contenus au sein desquels vous souhaitez ajouter des données structurées :

Réglages de Schema & Structured Data for WP & AMP

Il est aussi possible d’ajouter votre propre encart d’avis personnalisé pour afficher des avis issus de nombreux sites (Google, Airbnb, Amazon Trustpilot etc.), ainsi que leur marquage Schema associé.

L’extension fournit 6 blocs Gutenberg spécifiques qui intègrent automatiquement le marquage Schema dans le contenu du bloc.

Elle n’est pas très complexe à prendre en main, même si certains réglages ne sont pas forcément très aisés à comprendre. Par exemple, si je vous parle de Pretty Print Schema Markup, vous me répondez ?

Dur, dur, n’est-ce pas ? Tout ça pour vous dire qu’il est dommage que le back office ne soit pas traduit en français pour nous éclairer un peu plus.

Enfin, notez que le plugin est aussi compatible AMP (Accelerated Mobile Pages), une initiative de Google qui propose de créer des pages qui se chargent beaucoup plus rapidement sur mobile.

Des add-ons Premium sont aussi disponibles à partir de 29$ pour une utilisation sur 1 site (environ 26€).

WP SEO Structured Data Schema

L'extension WP SEO Structured Data Schema

Installations actives : 40 000+

On poursuit notre tour des extensions de rich snippets sur WordPress avec l’un des spécimens parmi les mieux notés de notre sélection (4,5 étoiles/5) : WP SEO Structured Data Schema.

Une bonne partie des utilisateurs louent notamment sa simplicité d’utilisation.

Effectivement, bien que l’interface de l’extension ne soit pas traduite en français, la prise en main est rapide.

On ne se perd pas dans des menus de réglages infinis et incompréhensibles. En fait, il y a seulement deux liens dans le menu, qui permettent notamment de renseigner des informations sur votre activité (image, téléphone, heures d’ouverture, adresse etc.).

Ensuite, tout se passe sur votre contenu (article ou page), grâce à un encart proposant de baliser une vingtaine de types de contenus :

Réglages de l'extension WP SEO Structured Data Schema

Vous retrouverez par exemple les classiques Articles de blog, Evénement, Produit, Service ou encore Avis.

Pour chacun d’entre-eux, vous pouvez entrer les éléments spécifiques de votre choix. Par exemple, pour le contenu Produit, il est possible de spécifier sa marque, son prix, sa disponibilité etc.

Seul bémol : les marquages Schema pour les Recettes, Films, FAQs ou encore Musiques sont uniquement disponibles dans la version Pro, disponible à partir de 49$ pour une utilisation sur 1 site (soit environ 44€).

Schema

L'extension Schema est un plugin WordPress de données structurées

Installations actives : 70 000+

Comme l’explique sa description, Schema est un plugin “super rapide et léger pour ajouter le marquage Schema.org au format JSON-LD recommandé” (par Google).

JSON-LD, normalement, ce n’est plus de l’azéri pour vous, si vous avez attentivement lu le début de cet article

Sinon, ben je ne vous félicite pas. Allez, trêve de plaisanterie, voyons voir de plus près ce que nous réserve cette extension qui cumule quand même plus de 70 000 installations actives.

Et pour ne rien gâcher, elle est en plus très bien notée (4,5 étoiles/5).

Première bonne nouvelle : les réglages à opérer sont peu nombreux, ce qui évite de se noyer pour commencer. 

4 onglets vous permettent de configurer quelques réglages basiques (renseigner le type de site, ajout d’un logo, knowledge graph) pour débuter le balisage de votre site.

A noter, aussi, la présence bien sentie d’un assistant de configuration pour vous aider à paramétrer certains réglages :

L'assistant de configuration de l'extension Schema

Par défaut, des balises ont déjà été créées pour les articles et les pages, mais vous pouvez très bien ajouter les vôtres si vous avez d’autres types de contenus personnalisés.

Par contre, la version gratuite ne “supporte” que les données structurées Schema concernant les articles, notamment.

Si vous désirez obtenir des rich snippets pour des recettes, des produits ou encore une FAQ, cela ne sera disponible que dans la version Pro, disponible à partir de 99$/an (soit environ 89€).

J’aurais aussi pu vous parler de…

Il existe aussi d’autres extensions WordPress à l’utilisation plus ciblée pour générer des rich snippets : 

  • WP Product Review Lite et WP Review vous offrent la possibilité de créer des avis détaillés sur des produits en y intégrant vos propres critères de notation.
  • WPSSO Core est une extension qui ajoute des métadonnées et crée un balisage Schema afin que les moteurs de recherche, et plus particulièrement les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, LinkedIn etc.) comprennent au mieux vos contenus.

Et les plugins SEO, dans tout ça ?

On a tendance à l’oublier, mais il est aussi possible d’intégrer des données structurées avec des plugins SEO “généralistes”.

Dans sa version Pro, SEOPress, du Français Benjamin Denis, propose l’ajout de douze schémas de données correspondants à votre contenu (produit, vidéo, recette, article etc.).

Rank Math, qu’Hanna vous a présenté en détails sur le blog, intègre 14 types de rich snippets.

Enfin, le célébrissime Yoast SEO intègre nativement des données structurées pour chaque article ou page de votre site, en utilisant le format JSON-LD.

Développez votre trafic et augmentez vos ventes

Façonnez le référencement de votre site WordPress et sortez-le enfin de l’anonymat.

Comment vérifier le bon fonctionnement de vos rich snippets sur WordPress ?

Quelle que soit l’extension que vous avez choisie pour ajouter vos extraits enrichis, vous avez sûrement envie de savoir si tout fonctionne correctement. 

Découvrez deux moyens de le savoir tout de suite.

L’outil de vérification de Google

Google propose d’abord un outil très pratique et simple d’utilisation pour vérifier que vos rich snippets s’affichent de la meilleure façon possible. 

Son nom ? L’outil de test des données structurées (Structured Data testing Tool, en anglais).

Pour en faire bon usage, il vous suffit d’ajouter l’URL de votre choix à tester.

Après avoir un peu mouliné, votre écran affichera :

  • Le code source de la page testée sur la gauche.
  • Les éléments, erreurs et avertissements sur la droite, avec des recommandations pour corriger les problèmes détectés.
Outil de test des données structurées de Google

Vous pouvez aussi tester vos snippets et vérifier si votre page est compatible avec les résultats enrichis avec cet autre outil de Google (Google rich snippets testing tool).

La Google Search Console

Dans son arsenal de méthodes proposées pour vérifier l’intégration de vos balises sémantiques, Google propose aussi plusieurs options sur la Google Search Console (*).

En fonction des données enrichies intégrées sur votre site, vous aurez accès à différents liens dans le menu Améliorations.

Par exemple, dans le cas du site ci-dessous, Google a détecté un fil d’Ariane comme résultat enrichi.

Il est possible de savoir s’il est lisible ou non, et de connaître d’éventuelles erreurs. Ici, RAS, donc on est bons pour passer à la suite.

Test des rich snippets sur la Google Search Console

Mais ce n’est pas tout : depuis début février 2020, la Google Search Console propose aussi spécifiquement :

  • un rapport d’amélioration global des résultats enrichis. Vous le trouverez logiquement dans le menu… Améliorations, ça va de soi.
  • Un filtre dans le menu Performances afin de vérifier le nombre total de clics ou encore d’impressions sur vos pages contenant des résultats enrichis.

(*) Note : Pour rappel, la Google Search Console permet de mieux gérer votre site et de suivre votre référencement en fournissant tout un tas d’infos (erreurs sur votre site, analyse de la recherche, liens, état de l’indexation, erreurs d’exploration etc.). Pour plus d’infos à ce sujet, vous pouvez vous référer à la vidéo suivante de la Marmite : Comment relier Google Search Console à WordPress ?

Et si ça ne fonctionne pas ?

Pour bénéficier d’extraits enrichis, on vous a expliqué que le préalable consistait à ajouter des données structurées au sein du code HTML de votre contenu.

Par contre, ce n’est pas une assurance tous risques. Google est un petit capricieux et lui seul fait la pluie et le beau temps dans les SERPs.

En d’autres termes, rien ne l’oblige à afficher des rich snippets, même si vous avez suivi toutes ses recommandations. Cela ne constitue pas les cas les plus fréquents, mais ça peut arriver : ne vous affolez pas si vous êtes dans cette situation, donc.

La firme de Mountain View donne néanmoins plusieurs raisons courantes pour expliquer cette situation, comme par exemple le fait que les données structurées ne soient pas “représentatives du contenu principal de la page ou sont potentiellement trompeuses”.

Par ailleurs, il peut s’écouler plusieurs semaines avant que des données enrichies s’affichent. Les robots de Google doivent d’abord parcourir votre site afin de l’indexer : cela peut prendre un certain temps.

A votre tour de devenir rich… snippet

Les rich snippets et WordPress, c’est fini pour aujourd’hui. J’espère que votre connaissance sur le sujet s’en trouve enrichie.

Un chien applaudit

En résumé, tout au long des ces lignes, vous avez notamment découvert : 

  • Le fonctionnement des rich snippets et leur intérêt.
  • Comment ajouter des données structurées sur votre WordPress, en particulier grâce à 5 extensions.
  • Comment tester le bon fonctionnement de vos rich snippets.

Mais peut-être avez-vous un autre avis sur la question, ou souhaitez-vous nous faire part de votre retour d’expérience.

Pour cela, rien de plus simple : publiez un commentaire juste en-dessous.