Publié par Maxime Le Guenno le 21 avril 2020 • 11 Commentaires

Tous les blogueurs ont un rêve en commun : celui de bâtir une communauté de fidèles et d’attirer chaque mois des milliers – que dis-je, des millions – de lecteurs sur leur site.

Et il y a fort à parier que vous en rêvez aussi, n’est-ce pas ?

S’il n’existe aucune recette miracle pour générer du trafic, quelques astuces et bonnes pratiques s’avèrent efficaces pour fédérer et fidéliser votre lectorat. À commencer par créer du contenu qualitatif et régulier !

Pas de contenu, pas de partage.

Captain Obvious
Mic drop.

« Mais pour inciter mes lecteurs à partager le contenu de mon site, encore faut-il que ce contenu soit partageable… », remarque Captain Obvious.

Et c’est là qu’entrent en jeu les extensions de partage social.

Sur WordPress, il existe toute une ribambelle de plugins dédiés aux boutons de partage sur les réseaux sociaux. On pense notamment à Monarch, Social Share ou encore l’incontournable Social Warfare qu’on ne présente plus.

C’était sans compter l’arrivée de Social Rocket – littéralement « Fusée Sociale ». Ajouté au répertoire officiel des extensions WordPress en juillet 2019, le petit dernier tend à s’imposer sur la planète WP en proposant divers boutons 100% personnalisables… mais pas que (on vous dit tout dans la suite de l’article, c’est promis).

Attachez vos ceintures et parez au décollage, lancement du sommaire dans 3, 2, 1… Ignition :

Allumage des propulseurs : configuration de l’extension

Sachez qu’il existe une version gratuite et une version payante de Social Rocket. Nous allons exposer en détail les fonctionnalités de chacune d’entre elles dans cet article.

Mais avant toutes choses, passons à l’installation.

Installation et aperçu de la version gratuite

Pour installer la version gratuite, rien de plus simple : connectez-vous à votre tableau de bord WordPress, puis cliquez sur Extensions > Ajouter.

Dans la barre de recherche, en haut à droite, tapez « Social Rocket ».

Installer l'extension de partage Social Rocket

Cliquez ensuite sur Installer > Activer, et le tour est joué. Vous devriez maintenant voir apparaître une section Social Rocket dans votre barre d’administration, à gauche de votre écran.

Aperçu de l'extension Social Rocket dans le menu général WordPress

Cette section est composée de 6 onglets (Get Started, Inline Buttons, Floating Buttons, Click to Tweet, Settings/Social Extras et Licence Keys).

Rien que pour vous, voici un aperçu du tableau de bord de l’extension :

Tableau de bord de l'extension Social Rocket

Social Rocket Pro : comment l’installer et à quel(s) prix ?

Pour installer la version payante, rendez-vous sur le site officiel de l’extension.

Grille tarifaire de la version professionnelle de Social Rocket

En haut à droite de l’écran, vous avez le choix entre 3 tarifs :

  • Licence pour 1 site : 29$/an (soit 25€).
  • Licence pour 5 sites : 99$/an (soit 88€).
  • Licence illimitée : 249$/an (soit 222€).

Sélectionnez la licence qui vous convient et appuyez sur Purchase (Acheter), puis suivez les instructions jusqu’au paiement.

Ca y est, vous avez fait chauffer la carte bleue ? Vous devriez maintenant pouvoir télécharger un fichier zip via la page web qui résume votre commande.

Une fois le téléchargement effectué, retournez sur votre administration WordPress dans Extensions > Ajouter. Cliquez sur Téléverser une extension, en haut de votre écran.

Téléverser l'extension Social Rocket

Déposez votre fichier zip et cliquez sur Installer.

Important : veillez au préalable à bien activer Social Rocket dans vos extensions. La version pro fonctionne uniquement lorsque la version gratuite est activée !

Côté réglages, Social Rocket Pro fonctionne exactement comme la version freemium : il suffit de cliquer sur l’icône de l’extension, en bas à gauche de l’écran.

Aperçu de l'extension Social Rocket dans le menu général WordPress

Vous voilà fin prêts à décoller ! Voyons voir à présent ce que Social Rocket a dans le ventre.

Décollage de la fusée Social Rocket
En avant, toute !

Décollage : quid des fonctionnalités gratuites ?

Des boutons de partage 100% personnalisables

Waouh !

C’est la réaction que j’ai eu en découvrant le haut degré de personnalisation proposé par Social Rocket.

Il faut dire que l’extension ne lésine pas sur les options. Dans sa version gratuite :

  • Il est possible d’ajouter jusqu’à 7 boutons de partage social (Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Reddit, Buffer et Mix)
  • À cela s’ajoutent les boutons Email (pour envoyer le contenu par courrier électronique) et Print (pour imprimer la page).

Pour sélectionner ces boutons, deux choix s’offrent à vous : rendez-vous dans la rubrique Inline Buttons (pour ajouter des boutons fixes intégrés au contenu) et/ou dans la rubrique Floating Buttons (pour ajouter des boutons mobiles qui suivent le texte au défilement).

Arrive ensuite le choix des réseaux sociaux qui s’afficheront sur votre site.

Dans la sous-rubrique Choose Social Networks, cliquez sur Activate Networks. Après cela, vous n’avez plus qu’à cocher les réseaux sociaux de votre choix et à les ordonner à votre guise via un glisser-déposer.

Attention : n’oubliez pas de valider vos paramètres en cliquant sur Apply Selection puis Save !

Aperçu des rubriques Inline Buttons et Floating Buttons de l'extension Social Rocket

J’entends déjà certains marmonner : « Rien de nouveau sous le soleil… ».

Mais détrompez-vous ! Avec Social Rocket, l’apparence des boutons est extrêmement personnalisable (croyez-moi, je n’abuse pas sur l’adverbe d’intensité).

En témoignent ces multiples options :

  • Modifier le texte des boutons (Choose Social Networks) : cliquez sur le bouton Advanced du réseau social de votre choix et tapez votre texte dans la case Button Text. L’occasion de modifier le texte générique « Share » (Partager) par une description plus personnelle et engageante – telle que « Donnez-moi du love sur Facebook ! » (ça va, c’est un exemple…). Vous pouvez même customiser la couleur du texte dans Advanced > Color Override.
Exemple de boutons de partage avant le texte personnalisé
  • Modifier la couleur des boutons (Color Scheme Settings) : 3 options principales s’offrent à vous. Defaults maintient les couleurs du bouton par défaut, Inverted inverse les couleurs du bouton et du texte et, enfin, Custom permet de le personnaliser à 100% (arrière-fond, au survol, bordures…). Idéal pour encourager le partage social tout en respectant la charte graphique de votre site ! Un conseil : évitez d’utiliser trop de couleurs, sous peine de transformer votre site en sapin de Noël…
Exemple de boutons de partage avant le texte et la couleur personnalisés
  • Modifier la forme des boutons (Display Settings > Button Style) : là encore, les options de personnalisation sont multiples (forme ovale, rectangulaire, arrondie ou carrée). Vous êtes maîtres de vos choix, pardi !
Les boutons de partage disponibles dans la version gratuite de Social Rocket
Les 9 boutons de partage disponibles dans la version gratuite de Social Rocket
  • Modifier l’emplacement des boutons (Display Settings > Default Button Placement) : il est possible de placer vos Inline Buttons en haut, en bas, en haut et en bas ou n’importe où dans votre article (à l’aide d’un shortcode à placer manuellement). Pour les Floating Buttons, les options sont encore plus vastes : à gauche, à droite, en haut, en bas ou nulle part (None). Si vos boutons flottants sont positionnés à gauche ou à droite, il est également possible de les aligner verticalement en haut, au centre ou en bas de la fenêtre du navigateur (dans Display Settings > Vertical position).
  • Modifier l’emplacement des boutons d’un contenu à l’autre (Advanced Placement Settings) : vous souhaitez que vos boutons soient placés différemment sur vos pages, vos articles et vos archives ? C’est possible. Par exemple, sur la capture d’écran ci-dessous, mes boutons flottants s’afficheront à gauche sur mes pages, et à droite sur mes articles : 
Aperçu de la sous-rubrique Advanced Placement Settings de l'extension Social Rocket

Un jeu d’enfant, n’est-ce pas ?

Vous pouvez aussi :

  • Personnaliser les marges horizontales et verticales pour espacer les boutons ;
  • Agrandir ou rapetisser les boutons ;
  • Afficher le nombre de partages par réseau social et/ou le nombre total de partages via Share Count Settings ;
  • Sélectionner le nombre de partages minimum avant de les afficher à vos visiteurs (l’option idéale pour incorporer la preuve sociale sur votre site web !) ;
  • Ajouter une phrase d’accroche au-dessus de vos boutons fixes avec l’option Heading Text, disponible dans l’onglet Inline Buttons > Display Settings
Exemple de boutons de partage avec affichage du compteur

… et tout ça, sans la moindre ligne de code. Elle est pas belle la vie ?

Bref, vous l’aurez compris : les options de personnalisation de Social Rocket sont légion – c’est d’ailleurs ce qui la différencie en grande partie des autres extensions. Il serait d’ailleurs impossible de vous illustrer toutes les options de personnalisation (texte, couleur, forme, taille…) tant il y en a.

N’hésitez pas à tester les différentes combinaisons possibles. Après tout, ce n’est qu’en découvrant par soi-même que l’on finit par trouver son bonheur !

Besoin d’un hébergeur pour votre site ?

Faites comme WPMarmite, choisissez o2switch. Non seulement les performances sont au rendez-vous mais le support est exceptionnel.

Un partage optimal des images

Que vous soyez un utilisateur de WordPress novice ou confirmé, vous savez sûrement que chaque en-tête d’article est généralement composé d’une image à la Une. Si vous préférez, c’est l’image de couverture située en début d’article.

Indispensable pour illustrer votre article, cette image à la Une est également essentielle au partage social. Pour cause, votre image de couverture n’est autre que le visuel qui va s’afficher lorsque les internautes partageront votre post ou votre page.

Problème : chaque réseau social possède ses propres dimensions d’images. Par exemple, si vous utilisez une image à la Une horizontale, celle-ci risque d’être rognée lors du partage sur Pinterest. Bonjour la catastrophe visuelle !

Pour pallier ce problème, Social Rocket a mis au point la super option « Social Rocket Settings » – disponible directement depuis votre éditeur de texte – qui permet de :

  • Téléverser automatiquement vos images au bon format en fonction du réseau social. Ce module comprend un format optimisé pour les réseaux sociaux comme Facebook et LinkedIn, et un format spécialement optimisé pour Pinterest. Tellement pratique !
Les différents formats d'images optimisés pour le partage sur les réseaux sociaux
  • Personnaliser le titre et la description qui seront partagés sur les réseaux sociaux. Par défaut, le titre de votre article s’affiche lors du partage. Mais la description n’est pas toujours adaptée au réseau social, particulièrement sur Twitter qui limite les messages à 280 caractères… L’occasion d’ajouter deux ou trois hashtags pour encore plus d’impact social 🙃
Exemple de personnalisation de tweet
  • Bonus : choisir l’emplacement de vos boutons sur une page ou un article spécifique. Concrètement, vous pouvez modifier au cas par cas l’emplacement de vos boutons sous l’éditeur de texte. Les réglages généraux ne seront alors pas appliqués pour la page ou l’article en question. Ici par exemple, j’ai placé mes Inline Buttons en haut et mes Floating Buttons à gauche.
Exemple de configuration de l'emplacement des boutons Social Rocket sur une page ou un article

Un Click to Tweet à la carte

Comme la plupart des extensions de partage social, Social Rocket propose l’option Click to Tweet. Si vous ne savez pas ce à quoi je fais référence, ce bouton permet de partager un tweet personnalisé !

Là encore, l’extension parvient à se démarquer des autres grâce à sa multitude d’options de personnalisation (choix du texte, des couleurs, des bordures…).

Regardez par vous-mêmes :

Tableau de bord de l'option Click to Tweet de l'extension Social Rocket
Tableau de bord de l’option Click to Tweet dans les réglages généraux.

Tout en bas, vous avez sans doute remarqué qu’il était possible de générer plusieurs styles de Click to Tweet et de les enregistrer. Pour ce faire, cliquez sur Save as a new style en haut à droite. Grâce à cette option pratique, vous aurez toujours différents styles sous le coude !

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à personnaliser le message de votre tweet.

Pour ce faire, sortez des paramètres généraux de l’extension et rendez-vous directement dans l’éditeur Gutenberg. Sélectionnez l’icône Click to Tweet, puis rédigez votre fameuse phrase dans les réglages du bloc dans la colonne de droite (« Quote to be displayed on your page »).

Illustration du bloc Gutenberg pour personnaliser le message de son Click to Tweet

Important : pensez à sélectionner le style que vous souhaitez afficher via le menu déroulant Display Style en bas !

Sinon, le Click to Tweet par défaut sera sélectionné. Ici par exemple, j’ai choisi le Click to Tweet aux couleurs de WPMarmite, créé précédemment pour notre exemple.

Et voici à quoi ressemble notre sublime Click to Tweet :

Exemple de Click to Tweet

Importez, exportez

Vous vous occupez de plusieurs sites WordPress en même temps et vous cherchez un moyen rapide et efficace d’appliquer les mêmes réglages à votre réseau multisite ?

Ça tombe bien, Social Rocket met gratuitement à disposition des outils d’importation et d’exportation de vos données.

D’accord, mais… C’est utile ce truc ?

Oh que oui ! Avec cette option, inutile de vous imposer cette pénible (et très longue) tâche qui consiste à configurer manuellement tous vos sites.

Pour gagner du temps et éviter d’arracher vos cheveux, rendez-vous dans Settings > Tools et suivez simplement la procédure.

Paramètres d'importation et d'exportation des données de l'extension Social Rocket

Vos données en sécurité

Je vais vous raconter une mésaventure personnelle.

Un jour, alors que je venais de mettre à jour une extension de partage social, j’ai eu la mauvaise surprise de constater que j’avais perdu tous mes paramètres. Tous.

Ce n’était pas la fin du monde, certes, mais il n’est jamais plaisant de voir son travail partir en fumée et de perdre du temps à tout recommencer.

Social Rocket évite justement ce genre de problème en proposant une sauvegarde automatique de vos données avant chaque mise à jour.

Et parce qu’on n’est jamais trop prudent, vous pouvez faire une sauvegarde manuelle à tout moment et restaurer si nécessaire. Ici aussi, direction Settings > Tools.

Paramètres de sauvegarde et de restauration des données de l'extension Social Rocket

Ça y est, on a terminé d’expérimenter les principales options de la version gratuite de Social Rocket. À présent, quid des fonctionnalités premium ?

J’espère que vous êtes toujours bien attachés, on passe à la vitesse supérieure.

Formez-vous à Elementor

Apprenez à créer votre site WordPress grâce au constructeur de page le plus populaire du marché.

Vers l’infini et l’au-delà : Social Rocket Pro

Des boutons, encore plus de boutons

Avec la version premium, ce sont 15 boutons supplémentaires qui s’ajoutent à l’extension !

Parmi eux, on retrouve les géants Facebook Messenger et WhatsApp, mais aussi Trello, Skype ou encore l’option SMS.

Liste des boutons de partage social de l'extension Social Rocket et Social Rocket Pro
Au total, la version pro propose 33 boutons de partage !

Autre ajout intéressant : l’option More, un bouton « tout en un » qui permet de révéler en un clic plusieurs boutons de partage masqués. Vraiment top quand on veut ajouter plusieurs boutons sans surcharger visuellement son site !

Pour activer cette option, allez dans la catégorie Inline Buttons de l’extension et cochez la case « Enable More button ». Libre à vous ensuite d’ordonner les boutons à votre convenance.

L'option More permet d'afficher plusieurs boutons de partage social
L’option More (« Plus ») permet d’afficher plusieurs boutons de partage social.

Share Count Rescue : prenez soin de votre preuve sociale

Parce que Rome ne s’est pas faite en un jour, il est parfois nécessaire d’ajuster la structure de son site, de changer ses permaliens ou de modifier l’adresse URL d’une page.

Le hic, c’est qu’en modifiant la structure de vos URLs… tous vos compteurs de partage se remettent à zéro. Je répète : votre preuve sociale est réduite à néant.

Pour éviter toute crise de panique, utilisez l’option Share Count Rescue.

Dans ces moments-là, autant vous dire qu’une option pour récupérer le nombre de partages des anciennes URLs n’est pas de refus. Les développeurs de Social Rocket l’ont bien compris…

Et Share Count Rescue – aka l’option la plus brillante de Social Rocket Pro – fut.

Dans les paramètres avancés de l’extension (Settings > Advanced), dirigez-vous vers l’onglet Share Count Rescue (littéralement « Sauvetage du compteur de partages ») et cochez au choix les options suivantes :

  • http/https en cas d’ajout du certificat SSL. Pour plus de renseignements sur ce sujet, jetez un œil à cet article.
  • www/non-www en cas d’ajout ou de retrait des « www » de l’URL.
  • Domain/subdomain en cas de changement de domaine (ou de sous-domaine) suite à une migration.
  • Permalinks en cas de nouvelle structure des permaliens.

Et ce n’est pas tout. En cas de modification individuelle de l’URL d’un article (ou d’une page), il existe une option baptisée Per-Post (ou Per-Page) Settings.

Pour l’activer, rendez-vous sous l’éditeur de texte à la rubrique Social Rocket Settings et entrez l’URL complète pour récupérer les partages antérieurs.

Aperçu de l'option professionnelle Share Count Rescue de l'extension Social Rocket

Bonne nouvelle : vous pouvez ajouter un nombre illimité d’anciennes URL ! L’extension se charge ensuite de les combiner et de cumuler les compteurs de partages. Cool, hein ?

Des options à profusion

Pour clôturer la partie sur Social Rocket Pro, sachez qu’il est également possible de :

  • Raccourcir vos liens via Bitly. Une option particulièrement utile pour les partages sur Twitter où, vous le savez, les caractères sont limités.
  • Différencier les boutons de votre version Desktop et Mobile. Idéal pour optimiser votre site sur smartphones et tablettes ! Par exemple, il peut être pertinent d’afficher le bouton SMS uniquement sur la version Mobile.
  • Récupérer le compteur de partages sur Twitter (désactivés par le réseau social) via le service OpenShareCount.
  • Inclure un bouton « pin » sur vos photos qui s’active au passage de la souris. Cela permet aux visiteurs d’épingler des visuels de votre site sur Pinterest, et ainsi vous faire gagner en visibilité.
  • Bonus : installer Social Rocket Migrator. Cette extension de migration supplémentaire permet d’appliquer tous vos paramètres d’autres plugins de partage social. Concrètement, si vous utilisez Social Warfare et que vous souhaitez basculer sur Social Rocket tout en conservant vos données, cet outil vous sauvera la vie pour la modique somme de 9$ (soit 8€).

Petite rétrospective : nous avons vu comment installer l’extension, puis passé en revue les principales fonctionnalités des versions gratuite et payante. Jusqu’ici, vous me suivez ?

Histoire de mettre tout cela en perspective, je vous propose à présent de comparer (très rapidement) notre extension avec le prétendu roi des plugins de partage social, j’ai nommé : Social Warfare.

Guerre galactique : Social Rocket vs Social Warfare

Si la fusée sociale propose sensiblement les mêmes fonctionnalités que son aîné Social Warfare, on remarque quelques variantes qui laissent penser que Social Rocket peut tirer son épingle du jeu.

Les plus de Social Rocket par rapport à Social Warfare

  • Des boutons beaucoup plus personnalisables

C’est certainement le plus gros point fort de l’extension : son extrême personnalisation.

Des couleurs à l’emplacement des boutons, en passant par la modification des titres et descriptions, l’individualisation des boutons post par post ou encore la configuration du Click to Tweet… L’extension vous offre d’innombrables possibilités d’exprimer votre créativité et – surtout – d’adapter tous les boutons à votre charte graphique.

Une excellente nouvelle pour les novices allergiques au code informatique : avec cette extension, vous pouvez facilement devenir un as(tronaute) de la personnalisation sans la moindre connaissance en CSS (promis) !

  • Une version gratuite plus fournie

En freemium, Social Rocket a l’avantage de proposer 9 boutons de partage social, là où Social Warfare n’en propose que 5. Évidemment, cette comparaison est relative : tout dépend de l’utilisation que vous en faites (on peut, par exemple, se demander si le bouton Print est vraiment indispensable…).

Mais là où Social Rocket gagne indiscutablement un point, c’est dans l’affichage (gratuit !) du nombre total de partages via l’option Share Count Settings. Chez son concurrent, cette option demeure payante.

Enfin, la génialissime option « Social Rocket Settings » – qui permet notamment de télécharger automatiquement vos images à la dimension optimale – est aussi comprise dans le pack gratuit. Je ne sais pas vous, mais rien que pour cela, j’ai été tenté d’essayer (et d’adopter ?) l’extension.

  • Une zone de prévisualisation en temps réel

Voilà une option que j’ai particulièrement appréciée et qui a activement contribué à mon confort d’utilisation : l’onglet Preview.

Je m’explique. En bas des modules Inline Buttons et Floating Buttons, il existe un onglet Preview qui permet de prévisualiser vos modifications. Une option très pratique pour tester différentes combinaisons tout en les voyant s’afficher en temps réel.

Pour afficher/masquer cet onglet, vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton « Show/Hide » tout en bas de votre écran.

Illustration de la fonction Preview de l'extension Social Rocket

Les faiblesses de Social Rocket

Bien que la nouvelle extension n’ait pas de quoi rougir, elle comporte deux principales lacunes vis-à-vis de Social Warfare.

D’une part, on déplore l’absence d’une option de tracking permettant de connaître le trafic généré par les boutons vers son site web. Chez la concurrence, il est possible de suivre à la trace le nombre de visites générées par les boutons de partage via Google Analytics.

D’autre part, vous l’avez sûrement remarqué sur les captures d’écran, l’administration du plugin n’est pas traduite en français. Par chance, l’extension est simple d’utilisation, les intitulés sont très parlants et cet article est là pour vous accompagner de bout en bout.

Ouf, pas besoin d’être bilingue en anglais pour s’en sortir haut la main !

Faites une veille WordPress efficace avec le Bouillon

Recevez les dernières infos de l’écosystème WordPress tous les 15 jours et créez de meilleurs sites.

Faut-il embarquer dans la navette Social Rocket ?

Une énième extension de partage social ?

En résumé, Social Rocket c’est :

  • Des boutons de partage social 100% personnalisables (Facebook, Twitter, LinkedIn, etc) ;
  • L’option « Social Rocket Settings » pour optimiser la taille de vos images en fonction du réseau social ;
  • Un Click to Tweet à la carte ;
  • Des données sécurisées, importables et exportables.

Et Social Rocket Pro, c’est :

  • L’option « More » pour regrouper plusieurs boutons en un ;
  • L’option « Share Count Rescue » pour récupérer les compteurs de partages d’anciennes URL ;
  • bit.ly pour raccourcir vos liens ;
  • Une version mobile pour plus de responsiveness ;
  • Un compteur de partages sur Twitter ;
  • Un bouton « pin » (Pinterest) sur vos photos.

À qui se destine ce plugin ?

Maintenant que vous avez une vision globale du plugin, il est temps pour moi de vous aider à faire votre choix.

Grosso modo, cette extension est faite pour vous si :

  • Vous cherchez à optimiser le partage et le trafic sur votre site.
  • Vous êtes débutant ou un utilisateur confirmé de WordPress. Social Rocket est simple d’utilisation, ne requiert pas de prérequis en CSS et convient au grand public.
  • Vous souhaitez personnaliser vos boutons dans les moindres détails. On pense notamment aux shortcodes qui permettent de placer vos boutons n’importe où.
  • Vous cherchez un plugin de partage social pratique. Social Rocket est compatible avec Classic Editor et Gutenberg, s’adapte aux mobiles et propose l’option Preview.
  • Vous avez un budget plutôt restreint. La version pro pour un site est accessible (environ 25€/an). En revanche, pour un multi-site, le budget grimpe vite (jusqu’à 222€/an).

Conclusion

Social Rocket n’est pas nécessairement une révolution dans l’Histoire des plugins de partage social, dans le sens où la totalité des fonctionnalités existaient déjà chez la concurrence.

Néanmoins, l’extension constitue un moyen simple et efficace d’implémenter sur son site les fonctionnalités que la plupart des internautes recherchent dans un plugin de partage social (à l’exception du Tracking Analytics, peut-être).

En somme, je n’irai pas jusqu’à dire qu’on DOIT remplacer Social Warfare par Social Rocket (les fonctionnalités sont sensiblement similaires) – mais on PEUT. Si vous cherchez une extension de partage social ou que vous n’êtes plus satisfait de votre plugin existant, Social Rocket reste un très bon choix.

Pour en savoir plus sur les options de personnalisation, jetez un œil à la vidéo d’Alex sur Social Rocket :

Et vous, allez-vous tester (et adopter) Social Rocket ? Dites-nous en commentaire si la version gratuite répond à vos besoins, ou si la version pro vous convient davantage.

Plus globalement, pensez-vous que le piratage de Social Warfare pourrait permettre au petit nouveau de tirer son épingle du jeu ? On en discute juste en dessous.

Pssst… Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager via nos super boutons sociaux !