Vous êtes ici : Accueil | Tutoriels WordPress | WP Quick Install : La solution pour installer WordPress rapidement

WP Quick Install : La solution pour installer WordPress rapidement

Installer WordPress

Les personnes qui installent WordPress régulièrement le savent : c’est toujours la même rengaine !

On doit télécharger la dernière version, l’installer puis envoyer son thème, supprimer les thèmes WordPress par défaut, ensuite il faut installer les plugins dont on a besoin un à un et les activer…

Bref, c’est assez rébarbatif.

Heureusement, l’équipe qui a créé le plugin de cache WP Rocket s’est penchée sur le sujet et a mis à disposition un petit script nommé WP Quick Install.

Comme son nom l’indique, ce script va vous permettre d’installer WordPress beaucoup plus rapidement que d’habitude.

Regardons cela de plus près pour voir comment…

Installer WordPress avec WP Quick Install

Tout d’abord, cliquez sur le bouton ci-dessous pour télécharger le script :

Télécharger WP Quick Install

Décompressez le fichier téléchargé et placez le dossier wp-quick-install sur votre serveur. Rendez-vous dans le dossier wp-quick-install pour débuter l’installation.

Le script est en anglais mais WP Marmite vous donne la recette pour tout comprendre 🙂

Petit prérequis : vérifiez bien que vous êtes dans le dossier wp-quick-install. Sinon l’installation ne fonctionnera pas.

Allez, c’est parti !

Etape 1 : Les informations de base

WP Quick Install Etape 1

Comme pour une installation de WordPress classique, vous devrez fournir :

  • Le nom de la base de données
  • L’identifiant pour vous y connecter
  • Le mot de passe sans qui rien ne serait possible 🙂
  • Le serveur de votre base de données

Entrez ensuite un préfixe pour les tables de la base de données. Vous ne le savez peut-être pas mais il n’est pas recommandé de laisser le préfixe par défaut pour des raisons de sécurité.

En utilisant votre propre préfixe, un éventuel pirate aurait plus de mal à deviner le nom de des tables en base de données (les tables sont les supports sur lesquels sont stockés toutes les informations relatives à votre site).

La dernière option de cette première étape permet de supprimer le contenu par défaut créé par WordPress lors de l’installation. Vous savez le fameux article « Bonjour tout le monde » ainsi que la page et le commentaire d’exemple.

Etape 2 : Caractéristiques du site

WP Quick Install Etape 2

Les paramètres suivants vont vous permettre de choisir :

  • La langue de votre site
  • Le dossier d’installation (laissez vide pour installer WordPress dans le répertoire racine)
  • Le titre du site
  • L’identifiant de l’administrateur (c’est à dire vous). Veillez à ne pas mettre le mot admin pour des raisons de sécurité. Personnellement j’utilise un identifiant presque aussi compliqué que mon mot de passe grâce à ce générateur de mot de passe (exemple : biE534fK).
  • Le mot de passe associé à l’identifiant administrateur. Utilisez toujours le générateur de mot de passe cité auparavant.
  • L’email de votre compte

La dernière case à cocher permet d’activer la visibilité du site dans les moteurs de recherche. Si vous êtes en train de travailler sur votre site, ce n’est pas forcément utile. Vous pourrez réactiver cela plus tard en allant dans Réglages > Lecture.

Note : Vous pouvez aussi mettre en place une page d’attente avec le plugin WP Maintenance. Dans ce cas, laissez cette case cochée.

Etape 3 : Les thèmes et extensions

WP Quick Install Etape 3

Si vous possédez le thème que vous désirez installer sur ce site, compressez-le dans un fichier theme.zip et mettez-le dans le dossier wp-quick-install de votre serveur.

Cochez les cases « Automatic Activation » et « Default Themes“ pour respectivement activer automatiquement votre thème après l’installation de WordPress et Supprimer les thèmes par défaut (Twenty Fourteen, Twenty Thirteen, etc.).

Concernant les extensions, un des grands avantages de WP Quick Install est la possibilité de spécifier les extensions à installer. Il suffit d’entrer l’identifiant de chaque extension en prenant soin de les séparer par des points virgules.

Voici une petite sélection que vous pourrez installer :

wordpress-seo;backwpup;google-analytics-for-wordpress;contact-form-7;broken-link-checker;cocorico-social

Si vous possédez des plugins premium comme WP Rocket ou BackupBuddy (aff), créez un dossier plugins et placez-y les fichiers .zip de chaque plugin (ou extension) sans oublier de cocher la case Premium Extensions.

Cochez la dernière case sera également bien pratique car toutes les extensions installées seront activées automatiquement 🙂

Etape 4 : Permaliens et médias

WP Quick Install Etape 4

Concernant les permaliens, dans la majorité des cas vous n’aurez rien à modifier car le réglage le plus approprié a été inséré par défaut.

Pour les médias, vous devrez spécifier les différentes tailles d’images à créer à pour chaque envoi.

Si vous ne savez pas quoi mettre, mettez les valeurs suivantes :

  • 150 pour la largeur (width) et la hauteur (height) des miniatures (Thumbnail sizes)
  • 300 pour la taille moyenne (Middle Size)
  • 1000 pour la grande taille (Big Size)

Laissez la case « Resize images to get the exact dimensions » cochée pour que les images soient exactement redimensionnées à cette taille.

Store uploaded files in this folder : Permet de définir un dossier dans lequel seront envoyés les médias. Sauf cas exceptionnel, le dossier par défaut de WordPress suffit largement. Laissez donc le champ vide.

Cochez la case sous ce champ pour que les fichiers envoyés soient classés annuellement et mensuellement.

Etape 5 : Le fichier wp-config.php

WP Quick Install Etape 5

Pour finir, il est possible de faire quelques derniers réglages dans le fichier wp-config.php de votre site :

  • Choisir le nombre de révisions (10 est un nombre correct)
  • Désactiver les éditeurs de thèmes et de plugins (laissez cette case cochée)
  • Définir l’intervalle des sauvegardes automatiques
  • Activer le mode débug (seulement si vous êtes développeur)

3, 2, 1, c’est parti !

Une fois que vous aurez configuré toutes les options, il ne vous restera plus qu’à cliquer sur le bouton Install WordPress pour lancer la machine.

Si vos informations de connexion sont correctes, une barre de progression s’affichera :

Installation de WordPress grâce à WP Quick Install

Une fois l’installation terminée, vous n’aurez plus qu’à vous connecter en cliquant sur Log In ou à voir votre site en cliquant sur Go to Website :

Installation terminée

En se connectant avec le mot de passe et l’identifiant spécifiés auparavant, on peut se rendre compte que les plugins demandés sont bien là, le thème placé dans le dossier de WP Quick Install a bien été installé et activé, etc.

Bref, le site vient de sortir du four. Il est encore tout chaud 🙂

Besoin d’aller encore plus vite ?

Si vous trouvez cette méthode encore trop longue, vous pouvez encore appuyer sur le champignon grâce à un petit fichier.

Grâce au fichier data.ini placé dans le dossier de WP Quick Install, vous pourrez définir des valeurs par défaut. Ce qui vous évitera de les ressaisir manuellement à chaque fois que vous vous servirez du script.

Le fichier data.ini possède une syntaxe particulière.

Afin de bien l’éditer, sachez que les points-virgules en début de ligne correspondent à des commentaires. C’est à dire qu’un point-virgule en début de ligne fera en sorte que WP Quick Install ignore la ligne complète.

Par exemple, pour dire à WP Quick Install de choisir automatiquement le français en tant que langue d’installation de WordPress, il faut transformer la ligne suivante :

;language = en_US

en

language = fr_FR

Jouez avec les autres paramètres du fichier data.ini pour avoir un script totalement personnalisé 😉

À la fin du fichier, vous verrez qu’il est même possible d’ajouter des articles automatiquement.

Conclusion

Installer WordPress régulièrement peut faire perdre beaucoup de temps et WP Quick Install permet de donner un sérieux coup de pouce.

Personnellement je trouve que le principal avantage se situe au niveau des plugins. Il faut avouer que c’est assez contraignant d’installer 10-15 plugins à la suite. Alors sur 3 ou 4 sites d’affilé je vous laisse imaginer…

En revanche, je ne recommande pas aux personnes qui installent WordPress pour la première fois de se servir de WP Quick Install. À mon sens, il faut voir comment tourne la mécanique avant de vouloir sauter les étapes. Si vous êtes dans ce cas, lisez cet article.

Alors, allez-vous utiliser ce script pour vos prochaines installations ? Et si vous l’avez testé, qu’en avez-vous pensé ? Comment ce script pourrait-il être amélioré ?

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Plus de 10000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

C'est parti, je m'inscris !

23 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Hello Alex,
    Merci pour ton retour.
    Il est tout à fait possible de créer automatiquement des pages, article via le fichier data.ini 🙂

    Répondre
    • Autant pour moi, c’est corrigé 😉

  2. Merci pour ce tutoriel et pour tous les autres déjà lus et hautement appréciés.

    Répondre
  3. Merci alex,pour cette information.

    On apprend toujours quelque chose de nouveaux avec toi.

    Bonne continuation,et bonne vacance.

    Répondre
    • Merci Kamal 🙂

  4. Wahoo !

    Ca ne me servira perso à rien, mais c’est du bon boulot 🙂

    Merci Alex !

    Répondre
  5. Bonjour Alex,

    Je me suis penché sur ton article que j’avais repéré ces derniers jours, car j’ai pas mal d’installations à faire en ce moment, mais si je ne m’abuse, cette application ne fonctionne que pour l’installation des sites sur un seul et même serveur, non?
    Je te remercie d’avance pour ta réponse.

    Amicalement,

    Bruno

    Répondre
  6. Bonjour,

    merci Alex pour ce tutoriel et Jonathan pour cet outil tout simplement génial.

    J’ai tenté de me servir du fichier data.ini qui a bien fonctionné sauf pour les plugins que je n’ai pas dû correctement lister.

    Pour la ligne correspondante, j’ai saisi :
    plugins[] = wp-security-scan;backwpup;contact-form-7;wordpress-seo;wp-maintenance-mode;broken-link-checker

    mais au final, seule la première extension a été prise en compte. Savez-vous quelle a été mon erreur s’il vous plaît ?

    Merci encore,

    Aurore

    Répondre
  7. Hello,

    Question bête, mais si on veut installer un thème enfant, il faut installer le thème parent + le thème enfant, donc 2 thèmes. Or si il faut renommer le thème en theme.zip, le 2e, on l’appelle comment ?

    Merci 🙂

    Répondre
  8. Bonjour,

    Ce n’est que pour MacOs ? car le package d’install ne emble pas concerner les pc/windows ..?
    Merci pour m’aiguiller.
    ALexandre

    Répondre
    • Bonjour Alex,
      WP Quick Install est fait pour être utilisé sur un serveur Linux (cela dit ça devrait fonctionner avec des logiciels comme WAMP ou EasyPHP).
      J’espère t’avoir renseigné 🙂
      Alex

  9. Bonjour Alex,

    Quel bonheur ce blog! Et une mine d’infos.
    Je suis une bleue des blogs et de wp. Pas développeur, mais je me débrouille.
    J’ai commencé un blog dont j’ai acheté le nom de domaine chez wp.
    En fouillant par çi par là et en m’arrêtant longuement sur Marmite 🙂 j’ai compris qu’il fallait que j’installe wp sur mon serveur. J’ai tout fait comme un chef en passant par FileZilla. Sauf que lorsque je veux transférer mon domaine sous OVH, WP me dit qu’il faut que j’attende 60 jours.
    Impossible donc d’installer WP, de charger des plugins ou template de votre blog ou conseillé par vous.

    Est ce que vous avez une baguette magique pour me sortir de là ?

    Belle journée et encore bravo!

    Répondre
  10. Hello Alex !
    Tout d’abord, un grand merci pour cet article !! Il est plus complet (car tout simplement plus étendu) que la doc quasi-inexistante sur le site du plugin … Je suggère à Jonathan (merci pour l’outil !! BRAVO !) de chercher à intégrer l’article d’Alex sur le site du plugin. ^^

    Après 2 essais ratés, j’ai réussi à utiliser WP Quick Install avec succès. Mes remarques en guise de compte-rendu :

    – en local, sur votre disque dur, préparez votre pack WPQI : un dossier /wp-quick-install (le fichier .zip décompressé) dans lequel vous situez le sous-dossier /plugins … vous mettez dans ce sous-dossier les plugins désirés au format .zip
    (je n’ai pas testé la fonctionnalité équivalente pour les thèmes, bien plus mouvants)

    – vous transférez votre dossier /wp-quick-install à la racine où vous désirez voir votre WP installé : p. ex. vhosts/nom-de-domaine/htdocs/ … ou vhosts/nom-de-domaine/htdocs/sous-dossier/ … si vous désirez installer WP dans un sous-dossier … /!\ ne créez pas le sous-dossier !!! /!\

    – une fois le transfert terminé, vous allez dans votre navigateur et vous entrez votre adresse URL : http://nom-de-domaine/wp-quick-install … et, si vous avez bien créé une bdd pour votre WP, vous êtes prêts à démarrer la configuration (data.ini) de votre nouveau WP

    – cochez la case ‘Premium Plugins’ pour installer (sans les activer !) les plugins que vous avez ajouté ‘a mano’
    – ne pas demander l’activation automatique des plugins

    (même procédure pour les thèmes, apparemment)

    – si vous désirez installer votre WP dans un sous-dossier, renseignez la ligne ‘ … ‘ (faut que je trouve comment elle s’appelle !!!) du nom de votre sous-dossier SANS caractère spécial ‘ / ‘ en début de ligne !

    – pensez à configurer le nombre de révisions (articles & pages) que WP sauvegarde pour vous (3 à 5 me semble être adéquat).

    Je vais en faire un article, de tout ça !!! 😉
    Merci Alex et Jonathan ! Bonne suite !
    Tita

    Répondre
    • Merci pour ton commentaire 🙂
      A bientôt

  11. wow, j’vais essayer ca tout de suite! Merci!

    Répondre
  12. Incroyable je n’aurai jamais pensé qu’on puisse faire ca

    Répondre
    • Et oui, beaucoup de choses sont possibles 🙂

  13. Bonjour,
    J’ai une petite question pour installer wordpress et vraiment besoin d’un avis !! 😉
    Il vaut mieux :
    > l’installer manuellement ?
    > utiliser une aide style softaculous ?
    > ou utiliser WPQuickinstall que vous préconisez ?

    Je suis un peu perdue, ne sais pas si l’une des méhodes apporterait + de choses que les autres… et je veux bien démarrer donc je pense que tout ça est important !

    Merci d’avance de votre aide !! Et merci pour toutes les explications trouvées sur votre site 😉

    Répondre
    • Bonjour Aude,

      Je te recommande WP Quick Install ou l’installation manuelle 🙂

  14. Bonjour,

    J’ai une petite question :

    Est-ce que je peux effectuer mon installation de wordpress avec WP Quick Install en local ?

    Merci !

    Répondre
    • Bonjour,
      Si l’ordinateur est connecté à internet, oui 🙂

  15. bonjour,

    j’essaie vainement de faire tourner le script.
    Pour commencer, j’avais une erreur 500 en essayant d’y accéder. Les chmods me donnaient un ‘operation not permitted’! J’ai désactivé le .htaccess et cela a solutionné le problème.
    Lorsque je lance le script, il se bloque sur ‘Database Installation in Progress…’ et il crée un fichier wp-config vide.
    Un idée d’où cela peut provenir?

    Répondre
    • Bonjour,

      Essayez de contacter les auteurs pour en savoir plus 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Marmite ne peut malheureusement pas fournir de support. Merci d'en tenir compte dans votre commentaire 😉

Si vous ne lui en voulez pas, donnez-lui un j'aime sur Facebook :



29 Shares
Share18
Tweet
Share11