Vous êtes ici : Accueil | Thèmes WordPress | Salient deviendrait-il le roi des sites one-page ?

Salient deviendrait-il le roi des sites one-page ?

Thème WordPress Salient

« Quel est le meilleur thème disponible sur ThemeForest ? »

C’est la question que je me suis posé au début de l’été et nous en voici au 8ème article de la série avec le test de Salient.

Si vous avez loupé les tests précédents, les voici : Avada, Enfold, X, BeTheme, Bridge, Jupiter et Uncode.

Certains s’avéraient plutôt décevants, d’autres intéressants… Qu’en est-il de Salient ?

Eh bien c’est une bonne surprise. Mais vous verrez que ses atouts sont bien spécifiques.

Les liens que vous trouverez dans cet article sont des liens affiliés. C’est à dire que nous toucherons une commission si vous vous procurez un des produits présentés. Cela permet de faire vivre la Marmite et c’est ainsi que nous pouvons continuer à vous proposer des articles de qualité.


Sorti en mars 2013, Salient ne déroge pas à la règle : il fait partie des thèmes à succès de cette année-là qui ont réussi à s’adapter pour être encore présent aujourd’hui.

Sauf qu’entre temps, il a bien changé et je trouve même qu’il s’est positionné de façon habile tout récemment.

La démo historique de Salient

La démo historique de Salient

Il faut dire qu’à ses débuts, il ne sortait pas spécialement du lot. Il ressemblait à beaucoup de thèmes premium du moment.

Mais petit à petit – on le voit dans l’évolution des démos – il est devenu plus léché, plus moderne, avec des couleurs plus vives et des images toujours plus belles.

Faute de pouvoir étudier les dates du journal des modifications (changelog), je ne pourrais pas vous dire quand ce changement a eu lieu. Mais une chose est sûre : il a su évoluer avec les tendances du webdesign.

Salient devient la référence du one-page

On en arrive aujourd’hui au point où ses dernières démos viennent même le positionner sur un seul créneau : le one-page.

La démo "App"

La démo « App »

Mais pas n’importe quel one-page. Il s’agit de sites ultra-modernes bourrés d’animations. J’avais senti cette tendance dans ma revue de Jupiter mais là on va encore plus loin : on atteint un style qui plaira à beaucoup de startups.

La démo "Service"

La démo « Service »

Son secret : des sections plein-écran qui s’enchaînent à chaque coup de scroll (défilement). Et ensuite les éléments arrivent les uns après les autres avec des effets variés.

La démo "Product"

La démo « Product »

J’ai l’impression de retrouver là ce que beaucoup essaient de faire avec Revolution Slider : une idée par diapositive.

Sauf qu’ici c’est bien mieux réussi et les internautes n’ont pas d’autre choix que de voir tout ce que vous avez écrit sur votre page.

Mais peut-on dire que Salient ne fait QUE du one-page ? Non.

Cependant, depuis sa version 7.5 (août 2016) il met surtout en avant cet aspect. Quitte à ce que l’on en oublie qu’il peut très bien faire des sites « normaux » également.

À part ça, Salient ressemble beaucoup aux autres

Tout d’abord il est compatible avec WooCommerce et Contact Form 7. Pas plus. À première vue, il y aurait même des soucis avec WPML.

Il embarque ensuite une version adaptée de Visual Composer et son propre diaporama : le Nectar Slider, qui est plutôt basique.

Un aperçu du Nectar Slider

Un aperçu du Nectar Slider

Donc n’espérez pas faire des diaporamas ultra-évolués, ce ne sera pas possible. Mais cette sobriété a beaucoup de charme.

Au final, à l’installation on vous invite à installer WooCommerce et Contact Form 7 alors que Visual Composer s’est déjà activé en arrière-plan. Comparé aux autres thèmes, c’est quand même peu.

Mais peut-être que vous n’avez pas besoin de plus ?

6-salient-documentationDu côté de la documentation, je pense pouvoir affirmer que c’est la plus légère qu’il m’ait été donné de consulter. C’est un PDF de 16 pages qui n’a pas été mis à jour depuis plusieurs années.

Il faut donc compenser avec les vidéos explicatives de la chaîne YouTube de ThemeNectar qui introduisent les nouvelles fonctionnalités à chaque mise à jour majeure.

Mais si vous vouliez bien apprendre le fonctionnement du thème avant de le manipuler, ce sera compliqué. Il vaudra mieux expérimenter dès le début.

Pour ce qui est du support, je n’ai pas eu à le solliciter directement. Mais la présence de tous les tickets en mode « public » est déjà d’une grande aide.

Les "articles" de documentation du thème Salient

On remarque également une section « Articles » qui correspond en réalité à des tutoriels de prise en main ou des questions « avancées » au sujet de Salient. À ce titre, pourquoi ne pas en avoir fait un vrai site de documentation ?

Pour conclure cette partie, je dirais que Salient est plutôt à la traîne du côté des intégrations et de la documentation.

Le support vient relever le niveau grâce à Tahir, qui répond à toutes les questions très rapidement, souvent avec des bouts de codes à rajouter.

Mais à part ça, on sent que ThemeNectar est une petite équipe avec de petits moyens et un seul thème à leur actif. Je crois même deviner qu’il n’y a que deux personnes aux commandes !

Les options du thème ne sont pas si complexes que ça…

…mais tout est en anglais, tout de même. Et il n’existe pas de traduction française pour le moment.

Si c’est votre premier thème, je pense que vous serez un peu décontenancé par la multitude d’options ; mais autant vous dire que les réglages d’autres thèmes sont bien pires que ça !Les réglages des couleurs de Salient

Ici, tout est bien classé même si on ne peut découvrir les effets de certains réglages qu’en tâtonnant, faute de documentation.

Quoi qu’il en soit, si vous avez déjà configuré d’autres thèmes par le passé, vous retrouverez vos marques et vous pourrez profiter de l’exhaustivité de certains réglages.

Je pense notamment à ceux concernant la typographie qui sont vraiment spécifiques : vous pourrez régler 21 éléments de façon différente !

Les réglages des polices sont très nombreux

Les réglages des polices sont très nombreux

Mais cela démontre aussi un défaut du thème :

Les débutants vont se retrouver submergés par autant de décisions à prendre.
Les plus débrouillards auraient très bien pu faire ces réglages avec une feuille de style.

C’est un équilibre qui n’est pas facile à trouver, je vous l’accorde ! Mais dans ce cas précis, je trouve qu’il est dommage de laisser autant de choix.

Justement, en parlant de choix, il y a certains partis-pris qui pourraient vous frustrer :

  • Le menu est obligatoirement fixe (il faudra une ligne de CSS pour l’enlever) ;
  • Un diaporama en parallaxe ne pourra pas se situer ailleurs qu’en haut de page ;
  • Visual Composer ne fait pas tout, il faudra encore recourir à des shortcodes, notamment pour insérer et animer des icônes.

On en vient ensuite aux réglages disponibles page par page. Ce sont eux qui permettent facilement de prendre ce look « one-page » où les sections représentent chacune un plein écran.

Les réglages page par page de Salient

Ils sont un peu complexes au début mais on finit par comprendre ce qui se passe derrière chaque option suite à de multiples prévisualisations.

Une fois qu’on a pris le pli, cela devient un jeu d’enfant !

Et si vous souhaitez importer les démos officielles, ce sera là aussi très facile, il ne faudra pas plus de 2 clics pour que les réglages, les pages et les images soient appliqués sur votre site.

L'import des démos de Salient

Cela vous permettra d’étudier la façon dont elles ont été conçues et de vous rendre compte que sans de belles images, il sera difficile de les adapter à votre site.

Mais que voulez-vous… c’est le jeu !

Visual Composer a été, encore une fois, bien adapté

À l’instar d’Uncode, l’équipe de Salient a voulu s’approprier Visual Composer.

Alors pas forcément au niveau de l’ergonomie générale (dommage) mais plutôt dans le choix des modules.

Un aperçu des modules de Salient

Un aperçu des modules de Salient

Alors que d’autres thèmes (Bridge ou Jupiter par exemple) se contentent d’ajouter les leurs à ceux par défaut de Visual Composer, Salient et Uncode ont décidé de tout reprendre.

Et franchement, ce n’est pas plus mal. Cela donne un nombre réduit de modules (43 ici) avec l’assurance qu’ils sont pensés pour fonctionner de façon optimale avec le thème.

Et encore… Certains auraient pu être fusionnés comme le module « Articles récents » et le module « Blog » qui n’ont de différence que les styles avec lesquels on peut afficher les derniers articles de blog.

L'affichage des articles est vraiment sympa !

L’affichage des articles est vraiment sympa, non ?

Je ne vais pas avoir grand-chose de plus à vous dire si ce n’est que j’ai rencontré quelques bugs. Alors peut-être est-ce dû à la sortie de la version 7.5 il y a quelques semaines et aux deux mises à jours mineures qui ont suivi ?

Mais par exemple, l’ajout d’un bouton avec un certain effet va venir casser le pied de page. Ou encore certains modules ne vont pas réussir à se charger lorsque l’on voudra les modifier.

Il faudra les fermer et réessayer. Ou bien sauvegarder et rafraîchir la page.

J’ai repéré un autre détail gênant :

Mon ordinateur s’est régulièrement mis à « souffler » lorsque je naviguais dans les différentes démos de Salient

On sent là qu’il y a des soucis de performance, le thème doit être un peu trop gourmand. Et autant vous dire que ça ne m’était pas arrivé lors des tests précédents.

Ou en tout cas, jamais dans ces proportions.

Au final, les modules de Salient sont sympathiques et on arrivera sans trop de mal à reproduire les effets présents dans les démos. Leur secret ?

Beaucoup d’animations avec des délais de chargement différés. Ainsi on a l’impression que les éléments apparaissent les uns après les autres.

Aperçu de one-page avec le thème Salient

Vous pourrez le faire au niveau des colonnes et des shortcodes mais c’est également intégré de base dans de nombreux modules tels que le « cascading images », le « animated title » ou encore le « split heading ».

Bref, Visual Composer a bien été adapté pour convenir aux possibilités de Salient. Ce ne sera pas facile pour les néophytes mais avec de l’expérience il sera simple de faire de beaux designs !

Alors Salient ne fait-il que du one-page ?

Clairement non, mais c’est quand même devenu son atout phare. Ajoutez à cela des animations un peu partout et vous aurez un rendu au top des tendances du webdesign !

C’est un thème qui se montrera trop complexe pour un débutant mais qui pourra plaire à des utilisateurs avancés grâce à ses partis-pris et ses options résolument « modernes ».

J’avais eu un coup de coeur dernièrement pour Jupiter… mais finalement je retrouve à peu près les mêmes choses Salient, sans pour autant crouler sous une centaine de modules cette fois-ci !

Mettons de côté les quelques bugs (mineurs) et la consommation en énergie, et on a là un très bon thème. Si je voulais faire un site one-page, il est fort probable que je l’utiliserai !

Découvrez Salient sur ThemeForest

Et vous, quelle est votre expérience avec Salient ? Partagez-nous votre ressenti en commentaire !

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Plus de 10000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

C'est parti, je m'inscris !

9 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Magnifique ces thèmes, mais c’est vrai que c’est une plaie à charger…
    Le « problème » aujourd’hui c’est que les gens font quelques recherches sur wordpress et se retrouvent sur des sites de thèmes avec des trucs qui tournent dans tous les sens, des animations etc…
    Du coup ils veulent la même chose même si ça ne correspond en rien avec leur thématique (récemment un site d’accessoires funéraires voulait des « bounce » sur des images, véridique…) .
    Fatalement les perfs s’en ressentent et là ça devient difficile à faire comprendre…

    Répondre
    • Christophe,

      Tu as tout à fait raison. Puis il faut aussi vérifier l’adéquation de leurs envies avec les besoins de la cible.

      Je doute fort que le secteur du funéraire ait besoin de sites au top des tendances. C’est là où il faut aussi expliquer à la personne en charge de lancer le projet que ce ne sont pas ses goûts qui comptent, ce sont ceux de ses futurs internautes !

  2. Bonjour,

    Ne serait-ce pas le thème qu’a utilisé la ville de Cassis pour son site ? Ca y ressemble beaucoup.
    En tout cas c’est un beau thème.

    Répondre
    • Bonjour Auriane,

      J’ai regardé les différents sites de la ville de la Cassis et je suppose que vous parlez de celui de l’office du tourisme (le plus beau).

      Mais il se trouve que ce n’est ni du WordPress, ni Salient !

  3. Bonjour!
    Je viens de créer mon premier blog WP avec l’aide d’un ami qui me l’a installé car « il était sur que ça me plairait ». Eh bien il ne s’était pas trompé! Salient est aéré, clair, fluide, il correspond à ce que j’imaginais.
    Mais comme je l’ai dit, il s’agit de mon premier blog, et la découverte du thème et de toutes ses options n’a pas été des plus simples… Mais avec un peu de persévérance et beaucoup de prévisualisations (beaucoup!) j’ai tout de même réussi à faire ressortir quelque chose qui me plait. Il ne me reste plus qu’à mettre du contenu sur mon blog, mais ca c’est une autre histoire!
    En tout cas, je confirme que pour le néophyte, ce thème est un chouïa compliqué à comprendre, mais cela demande juste un peu de manipulations diverses et de patience.
    Je ne suis pas du tout déçue du résultat, je le recommande!

    Répondre
  4. Merci beaucoup pour cet article, je cherchai des thèmes WordPress OnePage justement 🙂

    Répondre
  5. Encore bravo Nicolas pour cette série d’articles sur les thèmes WP.
    Moi le grand adepte de Divi (je n’ai pas encore joué avec les nouvelles options de la version 3…).
    Mais tu m’as fait découvrir Salient et je viens de l’utiliser pour une startup. Une semaine de travail et voici le résultat : http://www.iofme.fr/

    Points négatifs : éviter d’activer Jetpack avec Salient nombreux conflits
    Contact form 7… difficile à configuer

    Répondre
    • Merci de ton retour Rodolphe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Marmite ne peut malheureusement pas fournir de support. Merci d'en tenir compte dans votre commentaire 😉

Si vous ne lui en voulez pas, donnez-lui un j'aime sur Facebook :



29 Shares
Share21
Tweet
Share8