Vous êtes ici : Accueil | Thèmes WordPress | Bridge saura-t-il faire le pont entre vos idées et votre site ?

Bridge saura-t-il faire le pont entre vos idées et votre site ?

bridge-theme-wordpress

Cet article est le 5ème de la série de l’été consacrée aux thèmes premium de ThemeForest. Ils sont tous passés en revue afin que vous sachiez sur lequel vous devriez jeter votre dévolu à l’avenir.

Vous pouvez retrouver les critiques des thèmes précédents dans les articles suivants : Avada, Enfold, X et BeTheme.

Abonnez-vous pour ne pas louper les tests suivants, on ira notamment voir ce que vaut Uncode le thème le plus récent de la sélection.

Mais en attendant, penchons-nous sur Bridge cette semaine !

Les liens que vous trouverez dans cette article sont dit « affiliés ». C’est à dire que nous toucherons une petite commission si vous décidez de vous procurer un des produits présentés. Cela ne vous coûtera pas plus cher et c’est une façon de nous remercier pour les articles que l’on vous propose !


Bridge fait partie des deux thèmes de la sélection sortis en 2014 (il est sorti en avril). Ainsi, BeTheme et lui font bande à part puisque la grande majorité des thèmes les plus populaires sont en fait sortis en 2013 !

Stratégiquement, est-ce que cela a son importance ? Absolument pas.

On a pu voir dans le test précédent que ce n’est pas parce qu’un thème est sorti après la vague de 2013 qu’il est pour autant meilleur.

Une démo du thème Bridge

Au contraire même… Bridge et BeTheme vont se ressembler sur un point : ils ont chacun plus de 200 démos différentes. Serait-ce la méthode pour se démarquer qui était en vogue en 2014 ? Ou un complexe d’infériorité ?

Quoi qu’il en soit, on ne peut pas leur jeter la pierre : ils sont tout les deux dans le top 5 des thèmes les plus populaires à l’heure où j’écris ces lignes. Comme quoi, ils ont eu raison de procéder ainsi.

Mais cette bonne position sur le podium est-elle gage d’un très bon thème ? Pas forcément.

Alors regardons ce que vaut vraiment Bridge.

Un thème aussi ambitieux que BeTheme

On pourrait presque croire que leurs équipes respectives s’étaient donné le mot avant de se lancer à l’assaut de ThemeForest.

On proposera le plus de démos possibles et on aura les plus grands numéros de version. Marché conclu ?

En effet, s’ils sont au coude à coude du côté des démos (plus de 200 chacun), ils jouent également dans la même catégorie pour les numéros de version.

Bridge vient de passer le cap de la version 10 et BeTheme continue dans sa folle lancée en ayant dépassé la 14. Mais comme je vous le disais dans le test précédent, cela ne veut rien dire quant à la qualité du thème.

On met donc ces données de côté pour se concentrer sur les premiers aspects que l’on peut juger en regardant un thème : le look des démos.

La démo "UI" de Bridge

La démo « UI » de Bridge

La démo "Yoga"

La démo « Yoga »

Et la démo "Barbier"

Et la démo « Barbier »

Au début on se prend au jeu à en regarder un grand nombre pour s’inspirer… puis petit à petit un sentiment de lassitude s’installe.

On retrouve à peu près tout le temps les mêmes enchaînements de section, les mêmes compteurs, les mêmes témoignages… Et au final les 200 démos deviennent inutiles.

À part les couleurs, les images et les polices, le reste ne change pas beaucoup. On n’en ressort pas plus inspiré qu’au départ et surtout, on ne sait pas ce que Bridge a de plus que d’autres thèmes.

Pourtant les démos sont belles et le coup de coeur visuel reste possible. Mais il pourrait tout aussi bien se produire sur un autre thème.

Au premier coup d’oeil, rien ne distingue Bridge d’un autre thème premium

Autant en 2014, il avait un design bien marqué et il a convaincu une de mes clientes, autant aujourd’hui ses démos n’arrivent pas à le faire sortir du lot. En tout cas c’est l’impression qu’il me laisse (mais je commence à en voir passer beaucoup, des démos).

Si jamais vous souhaitez voir ce que les utilisateurs ont fait du thème, voici une liste avec plus de 50 exemples sur WinningWP.

Il y a cependant quelque chose d’intéressant à relever : une belle dizaine de mises en forme différentes pour afficher ses articles de blog.

C’est relativement plus varié que pour d’autres thèmes donc si c’est un aspect qui est important dans votre recherche, vous pouvez regarder la documentation à ce sujet pour voir si cela vous convient.

Moins d’intégrations, moins de documentation

Contrairement à la majorité des thèmes testés jusque là, Bridge est celui qui en fait le moins en termes d’intégration d’extension tierces.

C’est à dire qu’il embarque Visual Composer, LayerSlider et Revolution Slider (que depuis la version 10 pour ce dernier), ce qui n’est pas très original.

Mais du côté des plugins « approuvés » on ne retrouve que WooCommerce, WPML, Contact Form 7 et Gravity Forms. Pas plus.

On l’a vu précédemment : d’autres thèmes proposent a minima bbPress et BuddyPress. Mais quelle proportion des utilisateurs s’en sert réellement ? Ça c’est une bonne question !

La documentation du thème Bridge

Du côté de la documentation, elle a beau être sacrément conséquente mais je cherche encore les shortcodes et les modules Visual Composer propres à Bridge. C’est vain : ils n’en parlent nulle part.

En fait ils traitent de nombreux sujets mais pas du plus important : la façon dont je vais pouvoir intégrer mon contenu. Et puis ce qui distingue deux thèmes c’est en partie les mises en forme qu’ils proposent, non ?

Donc à moins d’inspecter les démos minutieusement ou d’acheter le thème, impossible de savoir jusqu’où il sera possible d’aller dans nos mises en page.

Et ce ne sont pas les 7 maigres vidéos de documentation sur leur chaîne Youtube qui vont éclairer notre lanterne.

Le support de Bridge

Par contre du côté du support, ils ont l’air d’assurer. Je n’ai pas eu à les solliciter mais en examinant les réponses qu’ils apportent, je vois qu’elles sont souvent détaillées et agrémentées de captures d’écran.

De plus, la quasi-totalité des conversations sont publiques, ce qui facilite grandement le travail de résolution de problèmes. Une recherche sur Google pourrait ainsi apporter les réponses que l’on cherche, sans avoir à solliciter l’équipe de Qode.

Ainsi, Bridge n’excelle pas spécialement dans les « à-côté », ce qui est pourtant important pour un thème. Mais ce qui l’est encore plus, c’est la façon dont on va l’utiliser pour réaliser son site.

Le labyrinthe des options du thème

En allant dans « Qode Options », vous retrouverez tous les réglages qui vous permettront de définir l’identité de votre site.

Enfin… si vous en trouvez le bout.

Les options de Bridge

Vous voyez en bas ? Ce sont des ancres de sous-menus. Cette page d’options est énorme.

Je vous disais dans le premier article de la série que la personnalisation d’Avada était complexe. Eh bien nous sommes dans le même cas ici !

L’interface vise une fois encore les intégrateurs qui ne veulent pas toucher au CSS. Mais pas ceux qui feraient leur premier site.

Les débutants seront perdus et décontenancés par le nombre gigantesque d’options

L’import des démos situé dans « Qode Import » sera heureusement, bien plus simple à prendre en main.

L'import de démo du thème Bridge

On choisit celle que l’on souhaite récupérer, on sélectionne un mode d’import (contenu / widgets / options / tout), on coche l’import des médias si on veut avoir les images et c’est parti.

De ce côté-là, rien à redire.

Par contre vous l’aurez remarqué sur les captures d’écran, rien n’est en français avec Bridge. Alors si vous souhaitez que ça le devienne, je vous invite à vous procurer les traductions du thème réalisées par Didier de WPTrads !

Au final il y a deux options :

  • soit vouloir un site avec un design bien à soi. Et il faudra redoubler de patience, tout en ayant de bonnes connaissances en intégration ;
  • soit importer une démo dès le début… Mais il faudra aussi de bonnes connaissances et beaucoup de temps pour s’en détacher et l’adapter à son site.

Dans tous les cas il vous faudra de la patience et des compétences. Au moins vous êtes prévenu(e) !

Visual Composer, on ne s’aime pas toi et moi

Enfin nous voici en présence d’un thème qui n’a pas son constructeur de pages maison ! C’est la première fois depuis le début de la série !

Mais est-ce une bonne nouvelle ? Pas pour autant.

Un aperçu de Visual Composer

Personnellement, je ne supporte pas de travailler avec Visual Composer. Il a beau être le constructeur de pages le plus populaire, le plus utilisé, le plus intégré avec des thèmes… Je n’y arrive pas.

Certains ne jurent que par lui, d’autres par Beaver Builder ou encore par Divi Builder (ça c’est moi) mais au final je pense que c’est surtout une question d’habitude.

Tous ont leurs défauts et on finit par s’y habituer puis à les dompter. C’est quand on prend un autre page builder en main qu’on n’est plus aussi tolérant.

Dans notre cas, Visual Composer accueille 67 modules supplémentaires, propres à Bridge. Mais si vous en cherchez une liste quelque part… vous ne trouverez rien. Pas de documentation non plus.

Un extrait des 67 modules exclusifs aux thèmes Qode

Un extrait des 67 modules exclusifs aux thèmes Qode

Il faudra donc là encore investir beaucoup de temps pour les essayer un par un et voir s’ils correspondent à vos besoins. Moi je n’ai pas eu le courage.

Seront-ils tous utiles ? Certainement pas. Mais au moins vous aurez énormément de possibilités pour accueillir votre contenu.

Le module de "mock-up"

Le module de « mock-up »

Il y a même un module pour insérer vos images dans des mock-ups (basiques) d’écran d’ordinateur, de tablette ou de téléphone. Ça peut se révéler pratique !

Par contre si on descend dans l’édition de la page, on retrouve la Qode touch (sic) avec à nouveau des options à n’en plus finir.

On pourra définir le diaporama à utiliser en haut de page, l’arrière-plan de la page, l’en-tête, le pied de page… Énormément de choses mais là encore, il vaut mieux que vous sachiez ce que vous voulez modifier.

Sinon vous serez encore perdu.

Un petit bout des options spécifiques à une page

Un petit bout des options spécifiques à une page

J’en profite pour vous parler également d’une option qui pourrait plaire à certains d’entre vous : on peut définir des transitions entre chaque page aussi bien de manière globale que page par page.

C’est à dire qu’en changeant de page, vous n’aurez non pas une page blanche qui se charge mais une animation plus douce. Mieux que des mots, découvrez-le par vous-même dans cette démo.

Pour finir, sachez que si vous utilisez les modules fournis avec Bridge, ils ne seront plus disponibles le jour où vous changerez de thème. Si vous comptiez sur Visual Composer pour conserver votre contenu, ce ne sera qu’en partie vrai.

Pourquoi choisir Bridge ? Je ne sais pas.

Peut-être pour ses démos si vous souhaitez en importer une et en faire votre base de travail ?

Peut-être pour ses mises en page de blog ?

Mais sinon je ne vois pas d’autre raison.

À niveau de complexité égal, je pense qu’Avada vous conviendrait tout autant. Après ce n’est que mon avis mais si ça permet de s’affranchir de Visual Composer, ce n’est pas plus mal !

Au final, Bridge est un thème sacrément complexe qui s’adresse plutôt à des intégrateurs qui sauront se retrouver dans tous ses menus.

Découvrez Bridge sur ThemeForest

Mais peut-être que vous avez un ressenti différent ? Si c’est le cas, partagez-le dans les commentaires !

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Plus de 10000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

C'est parti, je m'inscris !

12 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Bonjour

    Merci pour cette présentation estivale de thème. Je vais en acheter un… Mais j’hésite encore.

    Si je peux me permettre je trouve que vos présentations ne mettent pas assez en avant deux critères essentiels aujourd’hui pour un thème:
    – Optimisation SEO
    – La vitesse de chargement du thème (poids du thème)

    Dommage mais merci tout de même pour ce travail.

    Répondre
    • Bonjour,

      Le comparatif des vitesses de chargement est gardé pour la fin de la série afin que toutes les données soient côte à côte. Ce sera quand même bien plus pratique de pouvoir comparer tous les thèmes d’un coup d’oeil, non ?

      Quant à l’optimisation SEO, elle ne dépasse pas l’intégration de balisage Schema dans la plupart des cas. Autant dire que cela représente probablement 1% du résultat final. Mais Daniel Roch en parle très bien dans un de ses articles : « Ne cherchez donc pas la perle rare : elle n’existe pas ».

    • Merci.

      Quand je parle d’optimisation SEO, je parle surtout du respect des règles de base de la structuration d’un thèmes
      Exemples: Titres des articles en H1 etc, nom du site en H1 seulement sur la page d’accueil…

      Après on sait bien que c’est la qualité du contenu qui fait la différence.

      … Même si un contenant mal structuré peut faire des dégâts / au référencement…
      Mais je pense que les thèmes de qualité présentés ne posent pas ce problème… Quoi j’espère!

      J’attends donc la fin du comparatif pour faire mon choix…
      Encore merci

    • Je ne m’en fais pas trop pour le respect des bases en SEO non plus. On parle de thèmes qui ont des milliers de ventes à leur actif, ils ont déjà fait le nécessaire.

  2. Merci pour cette série d’articles. Je suis impatient que tu nous trouves enfin le template parfait. Pour moi, c’est simple, je n’ai que des défauts, je cherche donc le template complémentaire qui me fera passer pour un génie.
    Plus sérieusement, c’est très intéressant.
    Deux questions:
    La première, sans doute déjà traitée, y a t’il quelque chose à tirer des template gratuits?
    La deuxième, t’es tu intéressé à des logiciels de création de template?
    J’avais essayé notamment la version démo de templatetoaster. Je l’avais trouvé riche en fonctionnalités et un jeu d’enfant à utiliser. Pour juger la qualité du code généré, j’aurais sans doute du mal.

    Répondre
    • Bonjour Aymeric,

      J’ai beau avoir creusé, je n’ai pas trouvé de thème gratuit qui soit adapté pour un site vitrine. Pour un blog oui, mais dès qu’il s’agit d’aller plus loin on est vite limité.

      Quant à la création de template, je n’en ai jamais ressenti le besoin et je n’ai donc pas essayé.

  3. Bonjour!

    Je lis les articles sur les thèmes et j’avais bien hâte de voir celui du produit phare de Qode. J’utilise Bridge depuis plus de deux ans. Il a beaucoup évolué, notamment au niveau de la mise en forme et des options proposées. Il faudrait mentionner que par défaut, nous n’avons pas à toucher à ces options sauf si on veut les changer. Ce n’est donc pas obligatoire d’aller fouiller là-dedans, à moins d’en avoir besoin. Et comme tu le mentionnes si bien, on peut importer des démos pour faire une bonne base. Reste à peaufiner un peu. Car, les démos ajoutent souvent plus de CSS que d’options du thème.

    Par contre, c’est vrai qu’il se rapproche de plus en plus d’un Framework que d’un thème.

    Je crois avoir 8 ou 9 licences de ce thème. Le soutien technique est vraiment très bien, au-dessus de la moyenne. Mais, il ne faut pas s’attendre à être répondu dans l’heure… ce qui est normal compte tenu du nombre de clients.

    Ce thème a fait ces preuves avec moi. J’obtiens des sites rapides avec de très bons résultats sur les sites d’analyses. C’est bien codé. À ce propos, j’aurais aimé retrouver dans ton article certaines informations relatives au temps moyen de chargement des pages, aux codes (PHP et JavaScript) chargés inutilement, etc. Ces informations sont importantes et donnent un bon aperçu de la qualité intrinsèque d’un thème. Malheureusement, on ne retrouve pas ces informations dans vos articles. J’ai bien lu dans l’un des commentaires que vous vouliez placer cette info dans des articles à venir, mais j’aurais bien aimé les voir sur les pages individuelles des thèmes. Mais bon, tout vient à point à qui sait attendre 😀

    Je te souhaite une bonne continuation! Et merci pour le partage.

    Répondre
    • Merci pour ces retours Louis !

  4. Bonjour et merci pour cet article 🙂

    Juste pour faire un petit retour sur Bridge, c’est un thème que j’utilise depuis 1 an, j’ai 5 ou 6 licences, et j’en suis très satisfaite.
    Ce thème est vraiment modulable, il permet de faire tout type de site et de les personnaliser à souhait.
    Après j’en conviens qu’il n’est certainement pas adapté pour un néophyte, il faut un peu s’y connaitre pour manipuler toutes les options. Mais une fois qu’on a pris la main, on gagne un temps pas possible pour l’intégration !!
    Niveau chargement et SEO, je le trouve pas trop mal (après c’est un gros thème, donc il a aussi ses défauts). Là dessus, je vous laisse faire votre article et voir ce que vous en pensez 🙂

    Merci à vous,
    Marion

    Répondre
  5. Bonjour,

    Super article, c’est vraiment bien écris et ça donne une bonne idée sur la qualité de Bridge.
    J’ai une question toute bête surement mais je ne trouve pas ma réponse.
    Lors de l’achat d’un thème Bridge, sur themeforest.net on a le choix d’avoir le panel de thème en démo pour 19$/ mois mais lors de l’achat d’un seul theme. (59$ regular license)
    Dans la partie admin, il suffit de choisir son thème dans la partie import pour mettre en place le thème à installer ?
    « L’import des démos situé dans « Qode Import » »

    J’espère que vous pourrez répondre à cette interrogation surement simple pour la plupart des utilisateurs.
    Merci d’avance

    Répondre
    • Bonjour Frédéric,

      L’offre à 19$ par mois sur ThemeForest n’a rien à voir avec les démos : il s’agit d’une offre d’hébergement. Les démos sont déjà incluses dans le prix du thème et vous pourrez les importer facilement.

      Par contre, avez-vous les très mauvaises performances du thème dans le comparatif ThemeForest ?

  6. Merci pour votre réponse Nicolas,

    Non, je n’ai pas lu cet article. Je vais allez lire ça tout de suite.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Marmite ne peut malheureusement pas fournir de support. Merci d'en tenir compte dans votre commentaire 😉

Si vous ne lui en voulez pas, donnez-lui un j'aime sur Facebook :



50 Shares
Share11
Tweet7
Share32