Par Nicolas Richer le 16 août 2016 • 34 commentaires

Après 5 tests de thèmes premium disponibles sur ThemeForest, j’ai enfin été surpris et en bien par Jupiter !

Mais pour comprendre de quoi je parle, je vous invite à lire les articles précédents : Avada, Enfold, X, BeTheme et Bridge.

Aucun ne m’avait jusqu’à présent donné envie d’expérimenter, jusqu’à aujourd’hui.

La démo du thème Jupiter

Alors Jupiter vient-il changer la donne ?
Sera-t-il parmi les meilleurs thèmes premium de 2016 ?

Je vous laisse lire la suite de l’article pour vous en convaincre.

MAJ janvier 2019 : Depuis la rédaction de cet article, Jupiter a beaucoup évolué et tourne désormais sous une nouvelle version, baptisée Jupiter X, lancée fin 2018. Le thème a notamment été totalement refaçonné en utilisant le constructeur de page Elementor, en lieu et place de Visual Composer.

Les liens que vous trouverez dans cet article sont affiliés. C’est à dire que si vous passsez par l’un d’eux pour acheter votre prochain thème, nous recevrons une commission. Cela ne vous coûte pas plus cher et cela nous aide à financer notre travail de recherche !


S’il y a bien un thème qui ne m’avait encore jamais attiré, c’est bien Jupiter. Pourtant, je l’ai toujours vu dans les thèmes les plus populaires sur ThemeForest depuis juillet 2013.

Mais il n’a jamais fini dans une proposition de thème pour un client. Est-ce parce qu’il était moins bon avant et qu’il a bien évolué au fil du temps ? Je ne saurais pas vous dire.

Mais en le testant, j’ai retrouvé une excitation que je n’avais pas connue depuis longtemps.

Je me suis dit « j’ai vraiment envie de mettre ces effets sur mon site »

Avez-vous vu passer la tendance des dégradés ?

Avez-vous vu passer la tendance des dégradés ?

Vous le savez peut-être, mon thème préféré c’est Divi. Le but de cette série est de voir si j’ai misé sur le bon cheval ou si je passe à côté d’un thème plus intéressant.

Eh bien pour une fois je me suis dit qu’un thème pouvait apporter des choses nouvelles et qu’il rendait des effets visuels complexes très faciles.

Faites les sites dont vous ne pouviez que rêver auparavant

C’est là leur promesse de vente. Alors elle peut paraître prétentieuse mais après avoir joué avec les modules de Jupiter, je dois dire que c’est totalement justifié.

La démo principale de Jupiter

Vous voulez mettre des dégradés en arrière-plan, dans des boutons ou des icônes ? C’est faisable.

Vous voulez faire des transitions diagonales entre vos sections ? C’est possible.

Vous voulez un diaporama vertical en pleine hauteur vertical (on y reviendra, promis) ? Aucun souci !

En fait, Jupiter vient coller au plus près des tendances du webdesign.

Alors que je trouvais les thèmes précédents répétitifs et sans originalité, là je remarque un vrai travail de recherche.

D’habitude, si vous voulez un look innovant, il vaut mieux miser sur un thème qui ne sera pas forcément multipurpose. Il aura un design très pointu et peu de possibilités de personnalisation.

Mais c’est le jeu. Soit vous achetez un thème pour avoir son design, soit pour la possibilité de faire n’importe quel design.

Et je pense que vous l’aurez compris, cette sélection donne la part belle à tous ceux qui nous permettent de réaliser ce qui nous passe par la tête.

Jupiter a par contre un avantage indéniable : il vous permettra de sortir des sentiers battus, sans pour autant vous obliger à passer par du CSS.

Jupiter, un thème qui cache bien son jeu

Contrairement à X qui joue presque la provoc’, Jupiter m’a toujours semblé humble. Gentil presque.

Mais il en a sous le capot.

Tout d’abord, un peu comme tout le monde, il est compatible avec WooCommerce, WPML, bbPress et Gravity Forms.

On ne retrouvera pas BuddyPress ou Contact Form 7 par contre. Mais personnellement, ça ne me gêne pas.

Côté intégration, il fait dans l’originalité puisqu’il embarque Edge Slider et non les machines de guerre que sont Revolution Slider et Layer Slider.

Son fonctionnement est beaucoup plus simple et surtout, l’équipe d’Artbees (les développeurs) a su en tirer partie pour faire de belles choses.

Par exemple, plutôt que de faire des slides qui défilent à l’horizontale, on peut les utiliser pour faire des sections verticales que l’on ne peut voir que les unes après les autres.

Le Edge One Pager de Jupiter

Enfin bon, le mieux est encore que vous alliez voir ce qu’il en est, je pense que je n’arriverai pas à vous expliquer le concept juste avec des mots. Voici l’aperçu du Edge One Pager.

Et du côté des démos, on peut dire qu’elles sont belles. Elles viennent bien mettre en scène les possibilités du thème. De plus, il est ensuite très facile de les importer dans leur intégralité ou partiellement.

Mais le plus important c’est la démo principale qui nous montre les « éléments » que proposent le thème.

C’est ainsi qu’on peut se rendre compte des particularités de Jupiter. Voici quelques exemples :

Les "custom box" permettent des mises en page intéressantes

Les « custom box » permettent des mises en page intéressantes

Cassez la monotonie avec des transitions originales

Cassez la monotonie avec des transitions originales

Affichez vos catégories de blog de façon visuelle

Affichez vos catégories de blog de façon visuelle

Et franchement, ce n’est pas souvent que l’on voit un thème proposer autant de choses qu’il faudrait faire en HTML/CSS par soi-même d’habitude.

Côté documentation, c’est très fourni et le moteur de recherche interne est particulièrement efficace. Ce n’est que lorsque l’on aura vérifié qu’il n’existe aucune réponse à notre question que l’on pourra solliciter le support.

La documentation de Jupiter

D’ailleurs, contrairement à beaucoup d’autres, tous les tickets sont privés. C’est à dire que vous ne pourrez pas voir les questions que posent les autres utilisateurs.

Mais après tout, si la documentation est suffisante et régulièrement étoffée, peut-être que ce n’est pas nécessaire ? Ce n’est qu’à l’usage que vous pourrez me le confirmer.

Personnaliser le look de son site devient agréable

Les options du thème n’utilisent pas l’outil de personnalisation de WordPress, c’est dommage. Mais elles compensent avec une interface épurée que l’on prend plaisir à utiliser.

Concevez votre en-tête facilement grâce à leur outil dédié

Concevez votre en-tête facilement grâce à leur outil dédié

Les développeurs ont fait en sorte que l’on ne se perde pas parmi les menus et sous-menus (il y en a tout de même beaucoup) et c’est plutôt réussi : on prend vite ses marques.

Tout est relativement clair et on retrouve intuitivement les options qui nous intéressent grâce à la double navigation horizontale et verticale.

Jupiter va même jusqu’à proposer des options vraiment poussées comme des fonctions de cache. Alors ce n’est pas forcément à un thème d’offrir ces fonctionnalités, certes.

Mais un de leurs arguments phares est maintenant la performance.

J’ai lu des tests américains qui critiquaient la lourdeur de Jupiter dans sa version 4, mais ce n’est maintenant plus le cas. Ils ont même expliqué sur leur blog les enjeux du passage à la version 5 et autant dire que cela n’a pas été tâche facile.

Il y a donc quelques options pour optimiser et minifier le code généré par le thème, ce qui permet de gagner quelques centièmes de secondes.

Pour avoir procédé à quelques tests préliminaires (avant le grand comparatif, à la fin de cette série), je dois dire que le thème n’alourdit pas spécialement le site.

Les options de cache de Jupiter

Mais on peut avoir des résultats similaires avec X, Enfold, BeTheme ou Divi. Eux ne mettent juste pas en avant cette spécificité de façon aussi proéminente.

Jupiter vient également rajouter 13 types de contenus personnalisés lors de l’installation, ce qui peut alourdir votre menu WordPress latéral. Mais une fois que vous aurez pris vos marques, vous pourrez facilement retirer ceux dont vous n’avez pas besoin.

Finalement « l’esprit Jupiter » c’est de proposer un thème avec de nombreuses possibilités, accompagné d’une interface agréable, pour convenir aux débutants comme aux professionnels.

Et peu arrivent à le faire à ce niveau. Chapeau bas.

Petit bémol cependant : tout est en anglais et il n’existe pas (encore) de traduction française que je puisse vous conseiller.

Hélas, Visual Composer vient rendre les choses plus complexes qu’elles ne le sont

Je suis sûr que si les développeurs d’Artbees avaient pu faire leur propre page builder, le thème serait encore plus intéressant.

Mais ils ont préféré inclure une version modifiée de Visual Composer qui contient tous les modules exclusifs à Jupiter. Cela veut aussi dire que si vous essayez de l’utiliser avec un autre thème, cela ne marchera pas.

Visual Composer, intégré dans Jupiter

Certains modules classiques de Visual Composer ont donc été adaptés, d’autres ont été rajoutés et on se retrouve avec de belles possibilités de mise en forme.

Par contre la construction de site en mode « interface publique » (front-end) a été désactivée par les développeurs. Après quelques recherches, je vois que c’est monnaie courante quand ils n’arrivent pas à assurer une certaine stabilité.

Voici un aperçu des modules de Jupiter

Voici un aperçu des modules de Jupiter

On retrouve ensuite plus de 80 modules dont certains vraiment intéressants. Je pense que vous en aurez pour votre argent si vous recherchez des mises en page au top des tendances.

Leurs réglages sont ensuite assez longs mais jamais très compliqués, même si on regrette quelques détails comme l’absence d’un sélecteur d’icône.

Enfin bon, peut-être que vous êtes habitué à Visual Composer et tout sera un jeu d’enfant pour vous. Mais moi… je n’y arrive toujours pas. Ou en tout cas c’est laborieux et frustrant.

Au final, les possibilités sont là.

Il faut juste du courage ou de l’expérience pour maîtriser Visual Composer, ce qui est pour moi le grand bémol de Jupiter.

Enfin un thème intéressant !

Ça fait quand même un bien fou d’être enfin surpris par un thème premium. J’avais l’intuition que les « pépites » ne se trouvaient pas dans le top 5 du classement Themeforest et je compte bien continuer à creuser !

Donc si vous voulez changer de design pour des effets plus modernes et que vous n’êtes pas allergique à Visual Composer, vous pouvez donner sa chance à Jupiter !

Cependant, comme me l’a fait remarquer Fred en commentaire, ce thème ne s’adresse pas pour autant aux néophytes. C’est en tant qu’utilisateur aguerri que j’ai su l’apprécier mais si vous débutez, vous aurez une courbe d’apprentissage conséquente.

Pour finir, je vous laisse avec plus de 35 exemples de réalisations qui vous montreront ce qu’arrivent à faire ses utilisateurs.

Découvrez Jupiter sur ThemeForest

Et vous, avez-vous essayé Jupiter ? Quel est votre ressenti ? Partagez-le en commentaire !