Publié par Nicolas Richer le 22 septembre 2016 • 31 Commentaires

Nous voici presque arrivés à la fin de cette série !

Au début de l’été, je voulais savoir quel était le meilleur thème premium disponible sur ThemeForest et je compte vous donner la réponse prochainement !

Mais avant de procéder au comparatif final, il nous reste un thème à étudier : The7.

Cependant, si vous avez passé l’été loin de votre ordinateur, voici les tests que vous auriez pu louper : Avada, Enfold, X, BeTheme, Bridge, Jupiter, Uncode, Salient et Impreza.

Tout au long de ces articles, j’ai reçu des commentaires à propos de The7. Les mots utilisés pour le qualifier étaient : « lourd », « une vraie plaie », « assez lourd » (oui, encore).

Serait-ce un thème qui n’a que des a priori négatifs ? Non, certains en parlaient en bien, également.

Alors qu’en est-il réellement ? J’espère pouvoir vous le dire dans cet article !

Les liens que vous trouverez dans cet article sont des liens affiliés. C’est à dire que nous toucherons une commission si vous vous procurez un des produits présentés. Ainsi vous soutenez notre travail de recherche et cela ne vous coûte pas plus cher !


Présentation du thème The7

Pour commencer, je dois vous avouer que j’ai déjà utilisé The7 par le passé. C’était en 2014 et mon client de l’époque avait été séduit par le look « iOS ».

J’ai ensuite réalisé son site plutôt normalement, sans que le thème ne me laisse une bonne ou une mauvaise impression. L’utilisation de Visual Composer m’avait déplu, comme d’habitude, mais bon… il faut bien s’y mettre si tous les thèmes l’utilisent, non ?

The7 étant sorti en septembre 2013, il était encore jeune mais il rencontrait déjà un certain succès. Il en est aujourd’hui à plus de 40 000 ventes, ce qui le met au même niveau que BeTheme ou Jupiter.

Aujourd’hui, je ne retrouve plus les démos de l’époque mais je sens une évolution graphique qui a confirmé ce style iOS tout en ajoutant d’autres tendances de webdesign.

Des démos sobres mais pas très impressionnantes

Commençons par la démo de base appelée « All Features Demo ». Son but est clairement établi : nous montrer plein de mises en scène ainsi que la liste des shortcodes disponibles.

Là où The7 va plus loin que ses concurrents, c’est qu’il liste à chaque fois les réglages utilisés pour arriver à tel ou tel résultat.

Ça c’est vraiment intéressant et il ne me semble pas l’avoir vu auparavant !

Reproduisez les mêmes effets que sur la démo avec des réglages identiques !

Reproduisez les mêmes effets que sur la démo avec des réglages identiques !

Ainsi, rien qu’en parcourant la démo principale, on saura facilement se faire une idée des possibilités du thème. Mais ça ne s’arrête pas là.

Comme beaucoup d’autres, The7 dispose de démos thématiques qui permettent de se projeter dans des cas précis : le site d’un webdesigner, celui d’un restaurant, d’une application mobile…

La démo « Digital Artist » de The7

La démo « Digital Artist » de The7

La démo « Restaurant » de The7

La démo « Restaurant » de The7

La démo « Application Mobile » de The7

La démo « Application Mobile » de The7

Mais à part celle de Digital Artist, elles ne m’ont pas spécialement séduit. Cependant en inspectant le code de ma démo préférée, je me suis rendu compte qu’il a fallu plusieurs photomontages pour en arriver là…

Alors oui, on est inspiré, mais on comprend également que ce n’est pas le constructeur de pages qui a permis de telles choses.

Pour arriver au même résultat, il vaut mieux être un as de Photoshop !

Malgré tout, on se dit qu’on pourra faire de nombreuses choses avec The7. Peut-être pas des designs aussi modernes que Salient ou Uncode, certes, mais des sites dans l’ère du temps quoi qu’il en soit.

Que cache The7 dans sa hotte ? Beaucoup de choses !

Tout d’abord, le thème embarque Visual Composer, Ultimate Add-ons for Visual Composer, Revolution Slider, LayerSlider, Go – Pricing Tables, Convertplug, Recent Tweets Widget et deux modules complémentaires à lui : The7 Demo Content (pour importer les démos en un clic, vous l’aurez compris) ou encore The7 Post Types (pour activer les types de contenus personnalisés comme les témoignages, les partenaires, etc…).

Intégrations de The7

Il est également compatible avec une pléthore d’extensions : WPML, Contact Form 7, Gravity Forms, All in One Calendar, Events Manager, WooCommerce, Easy Digital Downloads, bbPressYoast SEO, All in One SEO, W3 Total Cache, WP Super Cache, Jetpack, CommentLuv (que je ne vous recommande pas), Disqus, Ultimate Maintenance Mode et NextGen Gallery.

Cela nous fait 2 belles listes !

Il se vante également de proposer plus de 630 options de personnalisation… mais vous savez comme moi ce que cela veut dire. Avec autant de choix, on doit avoir une belle usine à gaz, n’est-ce-pas ?

On en parle très bientôt car les développeurs ont su tirer leur épingle du jeu !

En attendant, la documentation du thème est vraiment complète et je dirais même indispensable. Au détour d’une page (celle-là), j’ai découvert qu’il fallait appliquer certains réglages à Visual Composer pour que The7 puisse révéler tout son potentiel.

Ils auraient quand même pu utiliser leur thème pour la documentation !

Ils auraient quand même pu utiliser leur thème pour la documentation !

Du côté du support, il est composé d’une partie publique (la base de connaissances) et tout le reste se fait au travers de tickets privés. J’ai eu à les solliciter il y a 2 ans et ils s’étaient montrés réactifs.

Au vu du succès du thème, il n’y a pas de raison pour que cela ait changé entre temps !

L’atout de The7 : son « assistant » de design

Avec seulement 45 options, vous pouvez laisser The7 faire le plus gros des réglages. C’est ce qu’ils appellent le « Design Wizard ».

Plutôt déconcertant au début, je dois vous avouer qu’en fait il est plutôt intéressant !

L'assistant de design de The7

Il faut choisir parmi 13 options différentes, renseigner 13 couleurs, 2 typographies, 5 valeurs et envoyer 12 images (logos, favicon) pour que l’assistant s’occupe de faire un design adapté à nos choix.

Le rendu n’est pas parfait, certes, mais cela permet de dégrossir le travail. Le débutant y trouvera son compte et les autres pourront s’enfoncer dans les 500+ options restantes pour faire leur site aux petits oignons.

Quelque part, c’est aussi un aveu de leur part :

Non, les débutants ne peuvent pas utiliser The7 sans le Design Wizard, il y a trop d’options.

L’assistant de design était donc la seule réponse possible s’ils ne voulaient pas frustrer les autres utilisateurs.

Ils ont également ajouté la possibilité d’appliquer des jeux de couleurs de manière globale. C’est ce qu’ils appellent leur « Design Library ».

Les jeux de couleurs de The7

Vous l’aurez compris, les utilisateurs les moins aguerris auront deux raccourcis à leur disposition pour faire leur site facilement : l’assistant de design et les jeux de couleurs.

Et peut-être que c’est suffisant ?

Au delà de l’assistant : beaucoup d’options

Si ce n’était pas le cas, on retrouve ensuite de nombreux menus de personnalisation de thème.

Certains d’entre eux sont même découpés en plusieurs onglets mais au final on s’y retrouve (et c’est là l’essentiel). On ne comprend pas forcément de suite à quoi correspond telle ou telle option mais à force de tâtonner on prend ses marques.

Certains sous-menus sont plus complexes

Certains sous-menus sont plus complexes

Ce serait quand même plus facile si la traduction française était complète et bien faite !

À défaut de bien nous guider, elle saura nous faire rire. Notamment si vous voulez un module « Photos Maçonnerie & Grille ».

Si vous voyez de nouveaux médias sur votre site mettant en scène des maçons en train de couler du béton, ne vous étonnez pas !
(et au cas où vous auriez cru que j’étais sérieux, c’était une blague)

Et voilà une photo de maçonnerie !

Pour finir, j’ai trouvé certaines options plus maladroites.

Je pense notamment aux 6 champs dédiés aux favicon et icônes des appareils mobiles. Pourquoi procéder ainsi alors que WordPress permet de le faire avec l’envoi d’un seul fichier ?

Maintenant qu’on a fait le tour des options du thème. Il ne nous reste plus qu’à voir l’interface que vous utiliserez le plus : celle du constructeur de pages !

Plus de 100 modules avec Visual Composer

Ça fait beaucoup, oui. Et inévitablement, cela crée des doublons. Que ce soit entre les modules par défaut de Visual Composer, ceux d’Ultimate Addons for Visual Composer ou ceux de The7.

Les icônes carrées appartiennent à Ultimate, les rondes à The7

Les icônes carrées appartiennent à Ultimate, les rondes à The7

Mais la variété ne manquera pas, vous pouvez en être sûr ! Et pour voir ce qu’apporte The7, vous pouvez consulter la partie « Shortcodes » de la démo principale.

Sinon que dire de plus… Pas grand-chose, j’ai l’impression de tourner en rond dès qu’il s’agit de parler de Visual Composer. Malgré tous ces tests, je n’aime toujours pas l’interface et l’équipe de The7 s’est juste contentée d’ajouter leurs modules.

On peut quand même préciser qu’il existe beaucoup de modèles de pages par défaut, ce qui n’est pas souvent le cas avec les autres thèmes. Ce sont donc des « portions » de démos que vous pourrez récupérer puis les adapter ensuite.

Les modèles de page de The7

Mais comment deviner quelle portion correspond à quelle page ? Je n’ai pas trouvé ! Il faudra étudier le contenu de ces mises en page ou tout simplement les ajouter au petit bonheur la chance !

Verdict : The7 n’est pas si mal mais il ne sort pas du lot

Il aurait pu tomber dans le piège de devenir très complexe avec ses 630+ options mais The7 arrive à se démarquer notamment grâce à son « Design Wizard ».

C’est ainsi qu’il arrive à prendre ses distances face à Avada, BeTheme et Bridge qui eux, n’ont pas pris la peine de faciliter l’accès aux débutants.

Je ne dis pas qu’il n’est pas complexe pour autant. Il faudra creuser pour comprendre chaque réglage et se faire un site aux petits oignons mais bon, c’est le passage obligé pour chaque thème premium !

Au final, je pensais tomber sur un thème que j’aurais détesté… mais ce n’est pas le cas.

Alors peut-être qu’à l’usure il pourrait commencer à me taper sur les nerfs, mais là je ne vois que du potentiel.

Découvrez The7 sur ThemeForest

Et vous, que pensez-vous de The7 ? Usine à gaz ou thème de qualité ?