Vous êtes ici : Accueil | Thèmes WordPress | The7 est-il la pire des usines à gaz ?

The7 est-il la pire des usines à gaz ?

Thème WordPress The7

Nous voici presque arrivés à la fin de cette série !

Au début de l’été, je voulais savoir quel était le meilleur thème premium disponible sur ThemeForest et je compte vous donner la réponse prochainement !

Mais avant de procéder au comparatif final, il nous reste un thème à étudier : The7.

Cependant, si vous avez passé l’été loin de votre ordinateur, voici les tests que vous auriez pu louper : Avada, Enfold, X, BeTheme, Bridge, Jupiter, Uncode, Salient et Impreza.

Tout au long de ces articles, j’ai reçu des commentaires à propos de The7. Les mots utilisés pour le qualifier étaient : « lourd », « une vraie plaie », « assez lourd » (oui, encore).

Serait-ce un thème qui n’a que des a priori négatifs ? Non, certains en parlaient en bien, également.

Alors qu’en est-il réellement ? J’espère pouvoir vous le dire dans cet article !

Les liens que vous trouverez dans cet article sont des liens affiliés. C’est à dire que nous toucherons une commission si vous vous procurez un des produits présentés. Ainsi vous soutenez notre travail de recherche et cela ne vous coûte pas plus cher !


Présentation du thème The7

Pour commencer, je dois vous avouer que j’ai déjà utilisé The7 par le passé. C’était en 2014 et mon client de l’époque avait été séduit par le look « iOS ».

J’ai ensuite réalisé son site plutôt normalement, sans que le thème ne me laisse une bonne ou une mauvaise impression. L’utilisation de Visual Composer m’avait déplu, comme d’habitude, mais bon… il faut bien s’y mettre si tous les thèmes l’utilisent, non ?

The7 étant sorti en septembre 2013, il était encore jeune mais il rencontrait déjà un certain succès. Il en est aujourd’hui à plus de 40 000 ventes, ce qui le met au même niveau que BeTheme ou Jupiter.

Aujourd’hui, je ne retrouve plus les démos de l’époque mais je sens une évolution graphique qui a confirmé ce style iOS tout en ajoutant d’autres tendances de webdesign.

Des démos sobres mais pas très impressionnantes

Commençons par la démo de base appelée « All Features Demo ». Son but est clairement établi : nous montrer plein de mises en scène ainsi que la liste des shortcodes disponibles.

Là où The7 va plus loin que ses concurrents, c’est qu’il liste à chaque fois les réglages utilisés pour arriver à tel ou tel résultat.

Ça c’est vraiment intéressant et il ne me semble pas l’avoir vu auparavant !

Reproduisez les mêmes effets que sur la démo avec des réglages identiques !

Reproduisez les mêmes effets que sur la démo avec des réglages identiques !

Ainsi, rien qu’en parcourant la démo principale, on saura facilement se faire une idée des possibilités du thème. Mais ça ne s’arrête pas là.

Comme beaucoup d’autres, The7 dispose de démos thématiques qui permettent de se projeter dans des cas précis : le site d’un webdesigner, celui d’un restaurant, d’une application mobile…

La démo « Digital Artist » de The7

La démo « Digital Artist » de The7

La démo « Restaurant » de The7

La démo « Restaurant » de The7

La démo « Application Mobile » de The7

La démo « Application Mobile » de The7

Mais à part celle de Digital Artist, elles ne m’ont pas spécialement séduit. Cependant en inspectant le code de ma démo préférée, je me suis rendu compte qu’il a fallu plusieurs photomontages pour en arriver là…

Alors oui, on est inspiré, mais on comprend également que ce n’est pas le constructeur de pages qui a permis de telles choses.

Pour arriver au même résultat, il vaut mieux être un as de Photoshop !

Malgré tout, on se dit qu’on pourra faire de nombreuses choses avec The7. Peut-être pas des designs aussi modernes que Salient ou Uncode, certes, mais des sites dans l’ère du temps quoi qu’il en soit.

Que cache The7 dans sa hotte ? Beaucoup de choses !

Tout d’abord, le thème embarque Visual Composer, Ultimate Add-ons for Visual Composer, Revolution Slider, LayerSlider, Go – Pricing Tables, Convertplug, Recent Tweets Widget et deux modules complémentaires à lui : The7 Demo Content (pour importer les démos en un clic, vous l’aurez compris) ou encore The7 Post Types (pour activer les types de contenus personnalisés comme les témoignages, les partenaires, etc…).

Intégrations de The7

Il est également compatible avec une pléthore d’extensions : WPML, Contact Form 7, Gravity Forms, All in One Calendar, Events Manager, WooCommerce, Easy Digital Downloads, bbPressYoast SEO, All in One SEO, W3 Total Cache, WP Super Cache, Jetpack, CommentLuv (que je ne vous recommande pas), Disqus, Ultimate Maintenance Mode et NextGen Gallery.

Cela nous fait 2 belles listes !

Il se vante également de proposer plus de 630 options de personnalisation… mais vous savez comme moi ce que cela veut dire. Avec autant de choix, on doit avoir une belle usine à gaz, n’est-ce-pas ?

On en parle très bientôt car les développeurs ont su tirer leur épingle du jeu !

En attendant, la documentation du thème est vraiment complète et je dirais même indispensable. Au détour d’une page (celle-là), j’ai découvert qu’il fallait appliquer certains réglages à Visual Composer pour que The7 puisse révéler tout son potentiel.

Ils auraient quand même pu utiliser leur thème pour la documentation !

Ils auraient quand même pu utiliser leur thème pour la documentation !

Du côté du support, il est composé d’une partie publique (la base de connaissances) et tout le reste se fait au travers de tickets privés. J’ai eu à les solliciter il y a 2 ans et ils s’étaient montrés réactifs.

Au vu du succès du thème, il n’y a pas de raison pour que cela ait changé entre temps !

L’atout de The7 : son « assistant » de design

Avec seulement 45 options, vous pouvez laisser The7 faire le plus gros des réglages. C’est ce qu’ils appellent le « Design Wizard ».

Plutôt déconcertant au début, je dois vous avouer qu’en fait il est plutôt intéressant !

L'assistant de design de The7

Il faut choisir parmi 13 options différentes, renseigner 13 couleurs, 2 typographies, 5 valeurs et envoyer 12 images (logos, favicon) pour que l’assistant s’occupe de faire un design adapté à nos choix.

Le rendu n’est pas parfait, certes, mais cela permet de dégrossir le travail. Le débutant y trouvera son compte et les autres pourront s’enfoncer dans les 500+ options restantes pour faire leur site aux petits oignons.

Quelque part, c’est aussi un aveu de leur part :

Non, les débutants ne peuvent pas utiliser The7 sans le Design Wizard, il y a trop d’options.

L’assistant de design était donc la seule réponse possible s’ils ne voulaient pas frustrer les autres utilisateurs.

Ils ont également ajouté la possibilité d’appliquer des jeux de couleurs de manière globale. C’est ce qu’ils appellent leur « Design Library ».

Les jeux de couleurs de The7

Vous l’aurez compris, les utilisateurs les moins aguerris auront deux raccourcis à leur disposition pour faire leur site facilement : l’assistant de design et les jeux de couleurs.

Et peut-être que c’est suffisant ?

Au delà de l’assistant : beaucoup d’options

Si ce n’était pas le cas, on retrouve ensuite de nombreux menus de personnalisation de thème.

Certains d’entre eux sont même découpés en plusieurs onglets mais au final on s’y retrouve (et c’est là l’essentiel). On ne comprend pas forcément de suite à quoi correspond telle ou telle option mais à force de tâtonner on prend ses marques.

Certains sous-menus sont plus complexes

Certains sous-menus sont plus complexes

Ce serait quand même plus facile si la traduction française était complète et bien faite !

À défaut de bien nous guider, elle saura nous faire rire. Notamment si vous voulez un module « Photos Maçonnerie & Grille ».

Si vous voyez de nouveaux médias sur votre site mettant en scène des maçons en train de couler du béton, ne vous étonnez pas !
(et au cas où vous auriez cru que j’étais sérieux, c’était une blague)

Et voilà une photo de maçonnerie !

Pour finir, j’ai trouvé certaines options plus maladroites.

Je pense notamment aux 6 champs dédiés aux favicon et icônes des appareils mobiles. Pourquoi procéder ainsi alors que WordPress permet de le faire avec l’envoi d’un seul fichier ?

Maintenant qu’on a fait le tour des options du thème. Il ne nous reste plus qu’à voir l’interface que vous utiliserez le plus : celle du constructeur de pages !

Plus de 100 modules avec Visual Composer

Ça fait beaucoup, oui. Et inévitablement, cela crée des doublons. Que ce soit entre les modules par défaut de Visual Composer, ceux d’Ultimate Addons for Visual Composer ou ceux de The7.

Les icônes carrées appartiennent à Ultimate, les rondes à The7

Les icônes carrées appartiennent à Ultimate, les rondes à The7

Mais la variété ne manquera pas, vous pouvez en être sûr ! Et pour voir ce qu’apporte The7, vous pouvez consulter la partie « Shortcodes » de la démo principale.

Sinon que dire de plus… Pas grand-chose, j’ai l’impression de tourner en rond dès qu’il s’agit de parler de Visual Composer. Malgré tous ces tests, je n’aime toujours pas l’interface et l’équipe de The7 s’est juste contentée d’ajouter leurs modules.

On peut quand même préciser qu’il existe beaucoup de modèles de pages par défaut, ce qui n’est pas souvent le cas avec les autres thèmes. Ce sont donc des « portions » de démos que vous pourrez récupérer puis les adapter ensuite.

Les modèles de page de The7

Mais comment deviner quelle portion correspond à quelle page ? Je n’ai pas trouvé ! Il faudra étudier le contenu de ces mises en page ou tout simplement les ajouter au petit bonheur la chance !

Verdict : The7 n’est pas si mal mais il ne sort pas du lot

Il aurait pu tomber dans le piège de devenir très complexe avec ses 630+ options mais The7 arrive à se démarquer notamment grâce à son « Design Wizard ».

C’est ainsi qu’il arrive à prendre ses distances face à Avada, BeTheme et Bridge qui eux, n’ont pas pris la peine de faciliter l’accès aux débutants.

Je ne dis pas qu’il n’est pas complexe pour autant. Il faudra creuser pour comprendre chaque réglage et se faire un site aux petits oignons mais bon, c’est le passage obligé pour chaque thème premium !

Au final, je pensais tomber sur un thème que j’aurais détesté… mais ce n’est pas le cas.

Alors peut-être qu’à l’usure il pourrait commencer à me taper sur les nerfs, mais là je ne vois que du potentiel.

Découvrez The7 sur ThemeForest

Et vous, que pensez-vous de The7 ? Usine à gaz ou thème de qualité ?

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Plus de 10000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

C'est parti, je m'inscris !

25 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Salut Nicolas,
    J’attendais avec impatience ton test de The7.
    Plutot d’accord avec ton analyse. The7 est visuellement très sympa, on peut faire plein de choses avec, l’équipe répond (il faut renouveler le support). Il n’en reste pas moins qu’il est lourd (il ne passera pas chez tous les hébergeurs mutualisés), que les mises à jour ne se passent pas toujours comme prévues (quoiqu’ils ont amélioré la MAJ des modules et du thème; mais j’ai souvent eu des soucis lors de mises à jour jusqu’à il y a un an).
    A coté de ca ils sortent de nouvelles démo très régulièrement pour donner des idées et le design iOS reste vraiment très classe. Ca reste un très bon produit.
    Merci pour ces tests
    Ciao

    Répondre
    • Merci de ton retour Chris !

  2. Merci pour l’article, très intéressant comme toujours sur WpMarmite 😉
    J’utilise The7 depuis un bon bout de temps, et après avoir fait le tour de plusieurs thèmes premium sur themeforest, il reste toujours mon préféré, tant pour sa souplesse d’utilisation (quand on commence à l’avoir bien dans les pattes…!) que pour sa puissance de personnalisation et son respect des standards du web.
    Je ne suis pas programmeur, donc mes critères ne sont qu’empiriques, mais cela me va bien lorsqu’il s’agit de travailler avec ce thème 😉

    Répondre
    • Merci de nous avoir fait part de ton avis Fouad !

      De toute façon, ce qui compte le plus ce sont les habitudes.

  3. Bonjour,
    Déjà merci pour tous ces tests avec quand même une frustration puisque manifestement le thème Total de WPEplorer ne passera pas à la moulinette (18 500 ventes sur themeforest).
    En ce qui concerne DIVI 3 qui a l’air bien séduisant, j’espère que nous aurons bientôt l’occasion de vous lire avec qui sait quelques tutoriels :).
    Cordialement, Olivier

    Répondre
    • Bonjour Olivier,

      Je mettrai à jour l’article sur Divi dans quelques semaines et le Divi Kit va passer au niveau supérieur (en vidéo) dans le courant du mois de novembre. En parallèle, je continue de produire toujours plus de contenu pour ElegantSchool !

  4. Bonjour Nicolas,

    Je m’interroge sur la rapidité du thème. La démo qui est accessible sur internet me paraît interminable à charger ?! Qu’en est-il du thème en live ?

    Pour TOTAL cela fera deux frustrés 😉

    Gérard

    Répondre
    • Bonjour Gérard,

      Je vois que je n’ai pas à faire la mise en relation pour le club des adorateurs de Total 😉
      Olivier, voici Gérard. Gérard, voici Olivier.

      Plus sérieusement, il ne faut pas juger les performances d’un thème par sa démo. Les serveurs et les images jouent pour beaucoup et étant donné que ce sont deux variables que l’on ne maîtrise pas d’un thème à l’autre, ça rend la comparaison impossible.

      Sans pour autant dévoiler les résultats de mes tests, je dirais que The7 est au même niveau que Salient, Impreza ou Uncode en termes de performance.

      Disons qu’il est dans le groupe des « performances moyennes » : il y a pire et il y a mieux !

  5. Hey Nicolas,
    Miroslav here from Dream-Theme.
    Just wanted to say thank you for the review and constructive criticism. It helps us a lot to make our products better.
    Heavy code base is a bane of many multipurpose themes nowadays. The more features you enable – the more sluggish the site becomes. We do not deny this fact and working towards the solution of the problem. E.g. upcoming updates will feature deferred JavaScript loading, conditional JS and CSS loading etc. As well as more post types related elements and features.
    Thanks again!

    Kind regards,
    Miroslav.

    P.S. Our demo server is in the U.S. Sometimes it gets extremely slow when accessing from outside the United States. We hope to resolve this problem within a month.

    Répondre
    • Thank you for stopping by, Miroslav!

      I hope your tools did a good job translating my review.

      If you are open to suggestions, here are the main advice I would give you :

      • Make sexier demos, in the same spirit as Digital Artist or even Web Master. Get even more inspired by the latest webdesign trends.
      • Make the Visual Composer experience yours and remove a lot of modules (have you seen what Uncode did?)
      • Use The7 for your own documentation site 😉

      I wish you all the best!

    • Thanks, we definitely will!

      I can argue only about: « Make the Visual Composer experience yours and remove a lot of modules (have you seen what UNCODE Did?) ». It goes against our philosophy. We do not want to lock users into The7. You can change the theme but leave the Visual Composer and The7 Post Types enabled. Most of your content will be intact. This is not possible if you make significant changes to Composer. We’ve customized the Composer in The7 v.1 and since then realized that this approach does not work for our target audience.

    • Miroslav,

      I agree with you but there’s an itch: The7 already has a lock-in with its exclusive modules. If I choose another theme (and keep the plugins), your modules become shortcodes on the front-end. The problem is that they disappear in the back-end but still exist in the front (is that a bug?).

      There are various degrees of lock-in but somehow you still have one. Every other popular theme has a stronger lock-in than yours, I admit it.
      I totally respect your point and I know it’s rare with ThemeForest’s top authors.

      But you know your target audience way better than I could. If that’s what’s better for them, so be it!

    • > Is That a bug?

      🙂 This is rather a work in progress. We introduced The7 Post Types this year. We had no time to move styles and some bits of code of our proprietary elements to the plugin YET.

    • Great, that could make you one of the rare themes without any lock-in!

  6. Je suis un fan de ce thème, je l’utilise pour plusieurs de mes sites et franchement c’est un gain de temps énorme lors du montage d’un nouveau site.
    Il est vrai que si vous utilisez tout les modules pré insérés votre site risque de ramer.
    C’est un thème lourd et qui prends beaucoup de ressources.
    Pour palier à cela je retravaille toutes mes photos sous photoshop en enregistrant à 60 % de qualité en jpg quand cela est possible.
    J’évite d’utiliser Révolution Slider qui est un consommateur de ressources important.
    Et avec un plug’in de cache j’arrive à avoir des scores honorables sur de nombreux sites de test.
    Il est vrai que les développeurs de ce thème devraient alléger au maximum ce thème dans le futur et particulièrement sous la partie mobile qui n’est pas la plus performante.
    En finalité pour les néophytes c’est un bon thème pour démarrer un site clair et design.
    Par contre si quelqu’un connait d’autres thèmes dans cet esprit plus léger je suis preneur

    Patrice

    Répondre
    • Merci de ton retour Patrice,

      Le seul autre thème léger qui est dans la même veine que The7 serait Enfold, je t’invite à lire l’article à ce sujet.

    • Je confirme, Enfold est un thème très performant. Combiné à des bonnes pratiques d’optimisation, on obtient un site très rapide même sur un mutualisé.

      Bérangère

  7. Bonjour Nicolas,

    Etant la personne qui avait employé le mot « plaie » pour parler de ce thème, je vais donner ici quelques détails sur mon expérience avec The7.

    Déjà, pour info, je l’ai utilisé dans son avant-dernière version, donc avant qu’il ne propose le Wizard.

    J’avais choisi ce thème pour la qualité de son design et je n’ai pas été déçue, j’ai réussi à mettre en place un site qui me convenait parfaitement. J’ai par ailleurs trouvé la documentation excellente et le support s’est montré très réactif à mes demandes.

    En revanche, j’ai trouvé ce thème très lourd.

    Lourd au niveau de sa manipulation : entre les centaines d’options du panel, les CPTs, les templates de pages et les modules VP propres au thème, il faut « un certain temps » pour comprendre l’ensemble des possibilités.

    Lourd également au niveau des performances en raison du poids des js et css et du nombre de requêtes pour charger une page. Et ce, malgré une forte compression des images et l’installation de WP-Rocket. D’ailleurs, impossible de minifier les js par WP Rocket, cela plantait complètement le site.

    Mais ce qui m’a le plus énervée, ce sont les mises à jour du thème, pas simples, qui n’utilisent pas les processus standards de WordPress et avec lesquelles j’ai eu plusieurs fois des problèmes.

    Et ce qui m’a fait définitivement craquer, c’est l’arrivée l’an dernier de la dernière version majeure, encore plus complexe et qui a complètement planté mon site. Le support m’ont expliqué que c’était une nouvelle génération du thème et qu’il fallait donc revoir tous les paramètres afin de faire fonctionner la nouvelle version. Comme si je n’avais que ça à faire. En attendant, ils assuraient le support de la version précédente, mais sans les mises à jour automatiques, il fallait donc mettre à jour par FTP et déjà que je trouvais le thème complexe, le nombre de paramètres était doublé dans la nouvelle version !

    Trop c’était trop, j’ai refait mon site avec Enfold et depuis ce n’est que du bonheur. Au passage j’ai divisé les temps de réponse par 2.

    Heureusement que je n’avais jamais recommandé ce thème à un client. Je me verrais mal diras un client qu’il doit repayer une prestation pour accompagner la mise à jour de son thème…

    Bérangère

    Répondre
    • Merci de ces précisions Bérangère, ça pourra aider nos lecteurs.

      Mais j’espère pour eux qu’ils n’auront pas à connaître les déboires que tu as eu suite au changement de version. Les choses m’ont l’air plus stables dorénavant !

  8. Bonjour Nicolas,

    Peut-on arriver facilement à ce rendu
    http://madebyminimal.com/demo/wright/
    avec The7 ?
    Surtout concernant la page d’accueil.

    Merci !

    Répondre
    • Bonjour Jérôme,

      On peut en effet arriver à ce résultat. D’autant plus avec une page d’accueil aussi simple.

      Mais le problème c’est que ce que moi je vais juger « facile » ne le sera peut-être pas pour toi…

      Bonne chance !

  9. Je ne sais plus si c’est encore d’actualité, mais j’ai lu quelque part que dans l’armée Allemande, il fallait attendre le lendemain pour adresser une plainte à un supérieur ou un subordonné.

    J’ai suivi ce conseil, et suite à un deuxième pépin rencontré, j’ai mûri sur 24h ma critique envers ce thème.

    Une fois de plus, je ne peux être qu’entièrement d’accord avec Bérangère : ce thème est une plaie ! On pourrait bien entendu envisager que tous les goûts sont dans la nature, et que ce qui plaît à l’un déplaît à l’autre. Bérangère et moi sommes toutefois des professionnels et je pense que nous nous exprimons en tant que tel.

    Ce ne sont pas tant les trop nombreuses possibilités du thème et les réglages sur tout et n’importe quoi offerts par Visual Composer. Quoique ce foisonnement indécent (comme l’épineux choix de centaines de fontes comme l’Open Sans Cyrillic ou L’Open Sans Vietnamese) donne le tournis, je comprends que les plus néophytes apprécient ces possibilités.

    Ce ne sont pas non plus les curieuses traductions, comme le bouton de validation des réglages qui offre deux possibilités, je cite : « Option d’équipes » ou « Par défaut » #kamoulox

    Ce n’est pas non plus la palanquée de plugin qu’il faut ajouter comme Ultimate Visual Composer qui offre des possibilités supplémentaires à ce builder somme toute assez sobre (sic!), et qui plombe les résultats de chargement, même avec WP Rocket qui n’arrive pas à contre-balancer l’hémorragie.

    Non, c’est à cause des mises à jour (je reste poli, l’avantage d’écrire le lendemain) qui pulvérisent à chaque fois tous les réglages patiemment distillés, et qui les réinitialisent dans la plupart des cas. Bye bye le logo personnalisé, la position du menu, les typos, les arrières-plans et même les lignes de copyright. J’ai déjà passé 2 fois 1H30 pour tout remettre d’aplomb lors des deux dernières mises à jour.

    Certaines mises en formes disparaissent d’ailleurs d’une fois sur l’autre, ce qui fait que l’on doit imaginer d’autres solutions à chaud et rapidement (puisque le site du client est en ligne), comme tout un slider assez complexe que j’ai dû refaire, car le module employé était devenu obsolète d’une version sur l’autre.

    Si je n’avais pas eu l’expérience que j’ai, si cela avait été mon site et que je l’administrait moi-même sans connaître vraiment WordPress, j’aurais perdu le site ou dû faire appel à un pro qui aurait dû facturer au moins 2H de boulot pour tout cela.

    Bref…N’y allez pas
    N’achetez pas
    N’essayez pas
    RUN YOU FOOLS !

    Répondre
    • Merci de ton retour Fabrice,

      Tu es donc en train de dire que les problèmes que tu as rencontré lors des mises à jour 4.0.1 et 4.0.2 ont provoqué ces problèmes de ton côté ?

  10. Je suis plutôt en train de dire qu’en deux MAJ successives éloignées de plus de 6 mois, j’ai rencontré deux fois le même problème de remise à zéro des réglages clients, et que sans ma feuille de style de 300 lignes du thème enfant, le site aurait ressemblé à une démo de The7, logo compris.

    Répondre
    • Est-ce que tu as noté les changements de numéro de version que tu as connu ?

      Parce que j’ai l’impression que pour tous ceux qui ont commencé avec la v3, ils ne rencontreront jamais ces problèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Marmite ne peut malheureusement pas fournir de support. Merci d'en tenir compte dans votre commentaire 😉

Si vous ne lui en voulez pas, donnez-lui un j'aime sur Facebook :



22 Shares
Share14
Tweet
Share8