Accueil » Blog WordPress » Elementor : Enquête sur un constructeur de page WordPress qui intrigue

Elementor : Enquête sur un constructeur de page WordPress qui intrigue

Si je vous dis : un plugin de constructeur de page qui présente plus de 700000 installations actives, et qui promet d’être “sans limite de conception”, vous me dites ?

Elementor, mon cher Watson !

Le page builder Elementor, conçu par l’équipe de Pojo Themes, est rapidement devenu une référence pour la conception de sites WordPress, au point de faire quelque peu d’ombre aux Beaver Builder et autres Visual Composer, que la Marmite a déjà testés pour vous.

Le plugin connaît d’ailleurs un tel succès que ses concepteurs ont récemment décidé d’arrêter de vendre des thèmes, pour se consacrer uniquement à Elementor !

Qu’à cela ne tienne, mes petits Sherlock en herbe : je vous propose aujourd’hui de voir ce qu’Elementor a dans le ventre. Et croyez-moi, l’interrogatoire va être musclé.

Parce que, si certains admirent particulièrement le plugin, d’autres n’hésitent pas à le mettre sur le banc des accusés de manière virulente. Ainsi Maxime de WPChef avait fait part à notre chef cuistot Alex de ses déboires avec Elementor :

Les discussions autour du plugin Elementor sont parfois intenses

En véritable Miss Marple du constructeur de page, pour mener mon enquête, je me suis appuyée sur des critères objectifs d’analyse.

Allez : sortez votre imperméable gris et votre loupe : on part sur l’enquête musclée d’un constructeur de page devenu référence !

Enquêtons sur le page builder Elementor

Et pour ce faire, nous gardons toujours les mêmes critères de test, que vous retrouverez dans le sommaire :

Point transparence : Les différents liens vers Elementor Pro et ses extensions payantes sont des liens d’affiliation. C’est à dire que si vous achetez un de ces plugins, la Marmite touchera une commission. Cela permet de rémunérer le travail de recherche et d’écriture des rédacteurs du blog et de constituer une cagnotte pour acheter et tester d’autres plugins.

1/ Quels modules et templates pré-intégrés ?

Les créateurs de sites WordPress qui choisissent d’utiliser un constructeur de page sont motivés par le fait de pouvoir partir d’une base, sans avoir besoin de mettre les mains dans le cambouis technique. Examinons de près ce qu’Elementor a à offrir du point de vue des modules et des templates.

Une variété de modules pour des besoins divers et variés

Dans la version gratuite d’Elementor, vous retrouverez bien sûr tous les types de modules basiques que l’on attend d’un constructeur de page. Qu’il s’agisse :

  • d’éléments structurels (colonnes, diviseurs, titres…)
  • des modules de contenu les plus utilisés (boutons, icônes, module d’image, de shortcodes…)
  • ou de modules spécifiques à WordPress (modules d’articles, de catégories, de commentaires…)

… ils sont tous là.

On note aussi dans cette version gratuite des modules plus spécifiques, assez appréciables bien que courants : “accordéon” pour intégrer une Foire Aux Questions dynamique à une page, “barre de progression” qui permet de mettre en avant des compétences ou l’avancement de certains projets par exemple… De quoi répondre à des besoins divers et variés pour tout type de site.

Certains des modules proposés dans la version gratuite d’Elementor

Certains des modules proposés dans la version gratuite d’Elementor

Dans la version Pro du plugin, on voit apparaître des modules supplémentaires, dont certains sont même devenus incontournables pour un bon nombre de créateurs de sites. Boutons de partage réseaux sociaux, portfolio, sliders…

Les 21 modules supplémentaires disponibles dans la version Pro d’Elementor

Les 21 modules supplémentaires disponibles dans la version Pro d’Elementor

D’autres modules, plus originaux s’ajoutent à la liste de 21 modules Pro, tels que des tables de prix pour afficher les tarifs de vos offres, une boîte qui permet au visiteur de se connecter au site, ou encore des titres animés qui viendront dynamiser vos pages. Personnellement, j’en suis gaga !

Plutôt sympa, ces modules originaux

Il est pas beau, mon titre animé, au-dessus de mon accordéon FAQ et ma table de prix ?

Une grande diversité de templates pour s’inspirer

Autre élément des plus utiles dans un constructeur de page : les templates, ces modèles pré-intégrés au plugin, qui permettent de partir d’une structure et d’un design spécifique à personnaliser par la suite.

Dans Elementor, la version gratuite inclut déjà quelques templates intéressants, pour tous types de pages : pages d’accueil, sites en one-page, CV, page “à propos”, Landing Pages… La version payante, elle, en rajoute encore, dans une bibliothèque riche aux mises en page variées.

Y’en a, du template de page, dans la version Pro d’Elementor !

Y’en a, du template de page, dans la version Pro d’Elementor !

Autre élément intéressant : une bibliothèque de templates de blocs, qui permet d’intégrer un élément structurel pré-construit à une page. Foire Aux Questions, call-to-action, header, témoignage client…

Une grande variété d’éléments qui permettent de faciliter le travail de structuration de la page, et de vraiment se concentrer sur la personnalisation du design.

Cette riche bibliothèque de templates est régulièrement mise à jour avec le plugin, comme nous l’indique le charmant avatar d’Elementor lorsque l’on défile jusqu’à la fin de la liste.

La bibliothèque de templates d'Elementor est régulièrement mise à jour

La possibilité de créer ses propres modèles

Au-delà des nombreux modules et templates intégrés à l’extension, on appréciera particulièrement la fonctionnalité qui permet d’enregistrer une page ou un bloc comme “modèle”.

Pratique lorsque l’on s’est évertué à personnaliser le design d’un élément, et qu’on souhaite le réutiliser sur une autre page. Un clic sur l’icône “Sauvegarder” sur le bloc ou la page qui vous intéresse, et vous voilà avec votre propre bibliothèque de templates personnalisés !

L'option de sauvegarde de modèles dans le plugin Elementor

Facile de réinsérer cette ligne d’icônes et de textes avec cette option !

Bon, super : Elementor intègre toute un panel de modules et de templates intéressants. Mais qu’en est-il de la maniabilité du plugin, de sa prise en main et de son interface ?

2/ Quelle maniabilité ?

Il ne suffit pas qu’un page builder propose de bons outils pour être un bon constructeur de page : encore faut-il proposer une expérience fluide et aisée au concepteur du site ! Et de ce point de vue, Elementor n’est pas en reste. La preuve dans cette partie.

Une interface de travail agréable, assez simple à prendre en main

Avec une interface aérée, Elementor propose vraiment un espace de travail agréable. Les fonctionnalités du plugin, comme la barre contenant les modules, peuvent être aisément masquées ou réduites, ce qui permet de véritablement se rendre compte du rendu en front, sans être pollué par l’interface de travail.

Sur Elementor, comme sur de nombreux constructeurs de page, on travaille en glisser-déposer. La structuration des blocs est elle aussi simple : lors de l’ajout d’une section, on choisit tout simplement son nombre de colonnes, pour ensuite commencer directement à travailler dedans.

La simplicité du glisser-déposer dans Elementor

Création de deux colonnes pour intégrer une image et un bloc de texte, en un rien de temps.

 

Niveau ergonomie, on s’oriente donc sur un sans-faute.

Et pour faciliter la construction de la page, Elementor permet dès le début de choisir ses couleurs et polices par défauts, ainsi que quelques réglages élémentaires (largeur du contenu à insérer dans la page, espace par défaut entre les widgets…).

Résultat : tous les modules intégrés à la page se mettent en forme selon ces critères pré-définis.

Quelques paramètres de personnalisation que propose Elementor

Les quelques paramètres de personnalisation que propose Elementor sur chacune des pages créées

Note du rédacteur : La plupart des constructeurs de page permettent de choisir ces éléments dans leur paramétrage initial. Le bonus d’Elementor, c’est de pouvoir les choisir sur chaque page, et ainsi créer des designs différents sur des pages différentes aisément, si nécessaire.

Vous faites une erreur sur votre page, en insérant un module que vous ne vouliez pas, ou en lui appliquant des caractéristiques non désirées ? Pas de souci ! Contrairement à Visual Composer, qui demande d’installer un plugin spécifique pour avoir un bouton “retour en arrière”, Elementor pense à vous. Il vous suffit :

  • Soit d’utiliser le raccourci clavier préféré des têtes-en-l’air (Cltr + Z sur Windows ou Cmd + Z sur Mac) ;
  • Soit de visualiser l’historique de vos actions : comme sur un document Google Docs, vous pouvez suivre tous les éléments que vous avez ajouté ou modifié, et choisir la version qui vous convient.
Elementor permet de visualiser l’ensemble de l’historique de la création de la page

Elementor permet de visualiser l’ensemble de l’historique de la création de la page

Une interface WYSIWYG irréprochable

Oui, vous avez bien lu : de mon point de vue, le What You See Is What You Get d’Elementor est absolument irréprochable, contrairement à Gutenberg par exemple. En d’autres termes : tous les éléments que vous visualisez dans l’interface du constructeur de page donnent le même rendu sur votre site web, une fois la page publiée.

Ce WYSIWYG présente des animations dynamiques, qui animent le module lorsqu’on lui applique un changement : pratique pour savoir que votre modification a été appliquée.

Et quand je vous dis que ce WYSIWYG est parfait, c’est qu’Elementor va très loin : le plugin vous permet de visualiser dans l’interface de création les effets au passage de la souris ou au défilement de la page, par exemple.

On est vraiment devant un constructeur de page dynamique, qui tient sa promesse initiale : simplifier la création de sites WordPress pour les béotiens du développement web.

Un gros plus par rapport à d’autres page builders, qui demandent qu’on déclenche sans cesse un aperçu dans le navigateur pour se rendre compte du rendu final de la page.

Une personnalisation très poussée

Oui, sur Elementor, on se sent bien. Et en plus, on peut aller très loin dans la personnalisation des différents modules, que ce soit en termes d’emplacement, de design ou d’animation.

Certaines fonctions de personnalisation permettent d’atteindre de manière simple un design unique. Les formes de séparation entre les différentes sections structurent la page créée. Pour illustrer cela, je vous laisse apprécier le petit effet géométrique donné par trois des formes de séparation disponibles sur Elementor : “triangle” pour la première, “Tilt Opacity” pour la deuxième, et “Tilt” pour la troisième.

Un aperçu du niveau de personnalisation que l'on peut atteindre avec le constructeur de page Elementor

 

Je vous invite, si vous utilisez Elementor, à vous amuser avec d’autres, telles que les zig-zag et les pyramides qui, bien maniées, peuvent vraiment permettre de structurer une page de manière élégante.

Les filtres de couleur à apposer sur les images, dont on peut régler l’opacité, habillent la page d’un design aux couleurs de votre charte graphique. Les ombres à intégrer sur les blocs donnent une profondeur à certains éléments-clés… On a parfois l’impression d’être dans un PhotoShop ou un InDesign, mais sans l’aspect quelque peu rustre de ces interfaces bien connues.

Il est également possible d’animer un certain nombre de ces modules, même lorsque l’on n’est pas un créateur de site aguerri. Effets de zoom, d’apparition, de fade-in… Attention toutefois à l’effet sapin de Noël, même s’il peut être tentant de tester autant de possibilités de personnalisation.

Les animations proposées sur Elementor dynamisent votre page web

Ça s’anime pas mal, sur ma page-test d’Elementor !

 

Un page builder qui fera cependant beaucoup travailler votre souris !

Mais comme tout est rarement tout rose au pays des constructeurs de page, voici venu le moment de nuancer l’appréciation qu’on se fait d’Elementor. Il vous faudra en effet beaucoup de clics pour arriver à un résultat final qui vous convient.

Entre l’ajout de votre module, le passage entre l’onglet “Contenu” et l’onglet “Style”, la structuration de vos marges et de vos paddings… Oui, vous allez sans doute muscler votre index droit !

Notons tout de même qu’il est possible de limiter ce nombre de clics en utilisant les fonctionnalités d’enregistrement de modèles, et en qualifiant bien dès le début ses polices et couleurs personnalisées.

Jusque là, ça donne envie d’essayer Elementor, n’est-ce pas ? Mais comment s’adapte donc ce bel outil à votre thème actuel ? C’est ce que nous allons désormais investiguer.

3/ Quelle adaptation aux thèmes ?

“Elementor fonctionne bien avec tous les thèmes qui respectent les standards de développement de WordPress”

C’est ce que nous certifient les développeurs d’Elementor. Si vous souhaitez garder votre thème actuel avec le page builder, il y a donc de fortes chances qu’il s’y adapte.

Cependant, les mêmes développeurs ont pris le soin de nous indiquer une liste des thèmes qui ont été développés avec une compatibilité Elementor en tête :

  • Generate Press : un thème gratuit
  • Astra Theme : un thème qui comprend 10 templates de sites pré-intégrés pour Elementor
  • OceanWP : un thème comprenant plusieurs templates de base
  • Hestia : un thème qui se focalise sur le rendu graphique
  • Page Builder Framework : un thème pensé spécialement pour fonctionner avec les constructeurs de page
  • Tesseract : un autre thème gratuit (et aussi disponible en version Premium) compatible Elementor
  • Rife Free : un thème comprenant 20 templates de site web
  • Twenty Sixteen : l’un des célèbres thèmes natifs de WordPress

Mais là encore, Elementor semble repousser les limites du page builder traditionnel. Laissez-moi vous expliquer.

Vous m’accorderez qu’un constructeur de page, par définition, construit une page. Or, il est fréquent de vouloir personnaliser des éléments communs à différentes pages, dont le design n’est souvent pas pris en charge par les constructeurs de page : headers, menus, structures d’articles de blog, footers…

En associant un constructeur de page et un thème, on lutte donc parfois à harmoniser ces différents éléments aux pages créées, et on se satisfait parfois de l’installation d’un autre plugin pour les gérer.

Avec la version Pro d’Elementor, on découvre une fonctionnalité intéressante pour résoudre ce problème : le “Global Widget”. Elementor vous permet de créer dans son interface même certains de ces éléments, et de les désigner comme “globaux”, pour qu’ils soient utilisés sur toutes les pages que vous souhaitez.

Un aperçu de la fonctionnalité Global Widget du page builder Elementor

Pratique, n’est-ce pas ?

Et il y a encore mieux. Depuis la version 2.0, un « constructeur de thème » est disponible. Par là j’entends qu’il est possible de concevoir des en-têtes, pieds de page et n’importe quelle autre zone de son site pour remplacer celles du thème d’origine.

Cela signifie que vous pouvez partir d’un thème très basique, comme Twenty Seventeen et le personnaliser entièrement (ou seulement en partie). Cerise sur le gâteau, on peut choisir les types de page sur lesquels ces nouvelles parties doivent s’appliquer (la page d’accueil, les articles, tout le site ou autre).

Pour voir ce que ça donne, regardez cette vidéo :

4/ Quelle expérience utilisateur pour un site utilisant Elementor ?

On trouve donc assez peu à redire, jusqu’alors, à la conception d’un site avec Elementor. Mais, parce qu’on ne construit pas un site pour le regarder seul derrière son écran après, et se féliciter du beau travail accompli, il faut bien se demander quelle expérience on propose à ses visiteurs lorsqu’on choisit ce constructeur de page. Voyons donc voir ça.

Influence sur la performance du site

Proposer une belle expérience aux visiteurs de son site web, c’est avant tout leur procurer une navigation fluide, sans encombres. Et pour ça, la vitesse de chargement des pages doit être optimale !

J’ai donc testé la performance technique d’Elementor, en testant la page que j’avais créée avec Elementor, puis en désactivant le plugin pour ensuite re-tester cette même page contenant les mêmes éléments, mais sans mise en forme.

Le constat est sans appel :

  • La page où était activé Elementor ne perdait que 0,1s de temps de chargement par rapport à celle où le plugin était activé.
  • Le nombre de requêtes déclenchées rester le même, au nombre de 5.

De mon point de vue, pas de bile à se faire donc quant à la performance d’un site créé avec Elementor !

Optimisation du SEO

Comme la plupart des constructeurs de page, Elementor s’évertue à laisser la main au concepteur du site sur sa gestion du SEO.

Un grand nombre de modules inclus dans Elementor permettent de choisir la balise HTML que l’on souhaite y apposer : balises <hn> qui optimisent le référencement de la page, mais aussi les balises <div>, <span> et <p>, qui permettent de bien structurer le contenu.

Au programme : une page dont on gère réellement le code, pour bien expliquer à Google et consorts comment elle est construite.

Une gestion facile du SEO sur Elementor

Le choix d’une balise sur un module de titre avec Elementor

Vous remarquerez qu’Elementor permet même d’apposer une balise de titre <h1> sur un module de texte. À ce propos, mon collègue cuistot Julien nous met en garde contre une pratique qui peut avoir des dérives négatives pour votre référencement :

“Attention : avec Elementor, le résultat n’est pas toujours propre, puisque le plugin nous laisse l’opportunité de rajouter plusieurs balises h1. On peut parfois se retrouver avec deux titres, ce qui n’est pas terrible du point de vue SEO.”

Quant aux images et leurs textes alternatifs, essentiels au SEO d’une page, on les gère sous Elementor via la Bibliothèque de Médias de l’interface WordPress elle-même, lorsque l’on insère ses visuels sur la page.

Et pour tout le reste, vous savez qu’il existe Yoast SEO, notre chouchou des plugins pour gérer son référencement.

Parce que souvent quelques balises et deux-trois textes alternatifs ne suffisent pas à se placer en tête des requêtes de vos cibles, notre chef cuistot Alex vous a concocté une belle formation dont la proposition est alléchante : Enfin visible grâce au référencement. Je vous invite à vous y inscrire si vous souhaitez réellement gérer le SEO de votre site !

Responsiveness

Théoriquement, Elementor permet de créer des pages automatiquement adaptées à tous les types de support. Le plugin permet même d’aller plus loin, avec la possibilité de passer en visualisation WYSIWYG tablette ou portable, pour s’assurer du rendu sur ces formats-ci.

Une fonctionnalité très pratique pour ne pas commettre d’erreur, et penser son site en termes “mobile first”, comme Google de préconise.

Résultat : une page qui propose une belle expérience aux visiteurs sur tous les supports, et des moteurs de recherche heureux de pouvoir lire un site vraiment responsive.

Le paramètre de prévisualisation du rendu en responsive sur Elementor

Et parce que parfois on ne veut pas donner le même rendu à ses visiteurs selon qu’ils sont sur ordinateur de bureau ou sur portable, Elementor vous permet de masquer certains modules selon le support, depuis l’onglet “Avancé”.

Les réglages pour masquer des modules selon le support de la page

Note du rédacteur : Si je n’ai pas rencontré de problèmes lors de mon test d’Elementor de ce point de vue, veillez tout de même à bien tester le responsive sur votre site.

5/ Quelle évolutivité ?

Si vous vous lancez dans l’aventure Elementor, soyez rassuré : avec 700 000 installations actives et une équipe de développeurs qui travaille d’arrache-pied régulièrement, votre plugin sera régulièrement mis à jour.

Même si le plugin est traduit en Français, vous devrez cependant faire face à une documentation toujours en Anglais dans le texte, ainsi qu’un SAV anglophone, bien que très réactif et sympathique, accessible depuis votre compte Elementor.

On apprécie également le Trello Board de la communauté Elementor, où l’on trouve tout type de ressources intéressantes :

  • Les plugins et thèmes adaptés, voire conçus spécialement pour Elementor
  • Des snippets de code à ajouter à votre site si besoin
  • Des ressources pour apprendre à manier le plugin
  • Des ressources CSS, iconographiques, ou encore en rapport avec les polices de caractère…

Une vraie mine d’or, ouverte à tous, et dûment surveillée par les équipes d’Elementor pour proposer des conseils concrets bien orientés.

Vous pouvez également rejoindre le groupe Facebook officiel des “Elementors”, où vous serez épaulé dans vos questions.

6/ Quel rapport qualité/prix ?

On apprécie déjà la qualité de la version gratuite d’Elementor, où les modules et la finesse de personnalisation conviendra très bien à la plupart des concepteurs de sites.

Mais la version payante du constructeur de page, disponible à 49$ pour 1 site web, saura convaincre grâce à :

  • De nombreux templates supplémentaires pour éviter de partir d’une feuille blanche ;
  • Des modules réellement incontournables, comme le module de formulaires ou d’appel à l’action, ainsi que les tables de prix ;
  • Le constructeur de thème et la fonctionnalité “Global Widget” qui permettent de réutiliser simplement des parties entières sur toutes les pages ;

Dans le sillage d’Elementor sont sortis de nombreux add-ons et widgets qui peuvent être intéressants si vous souhaitez pousser l’expérience. En voici deux parmi ceux que la communauté Elementor recommande chaudement :

L'add-on Elementor Extras

  • Elementor Extras (26€). Une extension qui rajoutera quelques modules à votre panel actuel : un module pour créer facilement des tables, des titres pré-stylisées originaux, ou encore des galeries photo bien engageantes. À vous de voir si ces éléments pourraient vous servir dans la création de votre site.
Les modules contenus dans le plugin Elementor Extras

Les modules contenus dans le plugin Elementor Extras

L'add-on Ultimate addons for Elementor

  • Ultimate Addons for Elementor (49$ / an ou 199$ à vie). Oui, le prix de cet addon est monstrueux, on vous l’accorde. Mais, à la clé, vous avez un accès à vie à de multiples modules, dont certains pourraient bien devenir des références (je pense notamment aux développeurs WordPress qui utilisent Elementor pour leurs clients). Des options pour personnaliser de manière visuelle ses formulaires Contact Form 7 ou Gravity Forms. Un module pour créer des pop-up modales. Un widget Google Maps pré-intégré. Bref : avec ce plugin, vous risquez d’économiser un certain budget que vous auriez dépensé dans d’autres extensions.

Il en existe des dizaines d’autres, qui remplissent peu ou prou toutes les attentes structurelles et design d’un concepteur de site web. Mais sachez que, déjà avec Elementor Pro, vous devriez pouvoir vous en sortir avec un bon rapport qualité/prix.

7/ Notre avis final

Alors, qu’est-ce qu’on en pense, de ce constructeur de page, mon cher Watson ? Conclusion de l’enquête en quelques points-clés.

Les points forts d’Elementor

  • L’interface WYSIWYG irréprochable, notamment en termes d’animations, qui permet de vraiment savoir ce que va donner le résultat final. La visualisation dynamique donne un espace de travail agréable, où il devient presque relaxant de construire sa page.
  • La capacité de détail de la personnalisation du contenu. Les effets, la stylisation, les paramètres avancés… Avec Elementor, on a vraiment la sensation d’avoir la main sur presque tout, et de pouvoir s’amuser avec le design de son site WordPress.
  • Une version gratuite qui propose déjà de nombreux modules, et une version payante abordable qui en rajoute d’autres, parmi les plus essentiels et originaux.

Les points faibles d’Elementor

  • Le fait que l’on doive générer beaucoup de clics à la souris pour arriver au résultat voulu. Toutefois, c’est un élément que l’on voit souvent reproché aux page builders. Et puis, pour les lecteurs de la Marmite qui ne savent pas coder : combien de clic vous faudrait-il pour trouver sur Google le snippet de code ou le plugin qui convient vraiment à l’élément que vous souhaitez intégrer à votre site ?
  • Un responsive qui demande qu’on y porte un peu plus attention, et qu’on le teste pour être certain de vraiment avoir un résultat mobile-ready.

Elementor : pour qui ?

  • Pour les créateurs de sites novices. Le fait de pouvoir faire confiance au WYSIWYG fait d’Elementor un constructeur de page phare pour ceux qui, comme moi, n’ont pas de compétences en code, ou même en design.
  • Pour les bloggeurs débutants. Avec des modules orientés blogging, comme celui qui permet d’afficher des articles de blog suivant des catégories précises, les bloggeurs apprécieront la facilité de mettre en avant leur contenu de la meilleure manière qui soit.
  • Pour les développeurs WordPress. Eh oui, un page builder pour les développeurs : c’est possible, et c’est le choix de bon nombre d’agences qui ne peuvent plus se passer d’Elementor. L’interface est agréable à utiliser pour eux, notamment grâce aux fonctions qui permettent d’enregistrer des modules, réutilisables sur plusieurs pages, pour gagner un temps fou dans la conception des sites clients.

J’ai personnellement été séduite par Elementor, qui remplit bien ce que j’attendais de lui : un constructeur de page assez simple à manier, qui me permet de visualiser ma page en temps réel de manière fiable.

Ce test vous a donné envie de tenter l’expérience ?

Procurez-vous la version gratuite d’Elementor pour vous faire un premier avis ou bien plongez directement dans le grand bain avec la version pro.

Télécharger Elementor Pro

Et surtout, n’hésitez pas à partager votre expérience de ce page builder avec nous : bons moments passés avec le plugin, anecdotes plus sombres… on veut tout savoir !

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Plus de 20 000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

C'est parti, je m'inscris !

45 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Merci pour ce bel article qui conforte notre choix. Nous utilisons Elementor depuis peu de temps, un seul WP développé pour le moment, mais le 2nd ne va pas tarder.
    Seul détail qui nous a obligé à coder un peu : En multilingue, avec WPML, le module de footer que nous avons intégré pour chaque langue n’a pu être appelé automatiquement. Seul celui de la langue principale vient se positionner. Pour le reste, pas de soucis avec WPML.

    Répondre
    • Il y a une extension page footer/header pour elementor. Associée à une extension pour gérer les templates et ça fait parfaitement le travail.

  2. Cette revue très complète me conforte dans le choix d’Elementor, que j’ai fait pour mon prochain site. Après 2 mois d’utilisation, je suis très contente du plugin, et j’ajoute que la compatibilité WPML (y compris le translation editor) est un vrai plus. Une seule frustration: on aimerait parfois pouvoir prendre une page et copier/coller sa version HTML, ou le code correspondant à une section, comme avec Visual Composer par ex. Avec Elementor, il faut enregistrer la section / la page dans la librairie de templates et la resservir ailleurs. Praochaine étape (et bientôt un tuto sur la Marmmite?): comment créer ses propres widgets elementor!

    Répondre
  3. Bonjour, merci pour cette revue détaillée.
    J’utilise Elementor PRO avec Hestia PRO et je partage tout à fait votre avis.
    J’ajoute la possibilité d’exporter un bloc/modele au format JSON et de l’importer dans un autre site, que de temps gagné!!
    C’est vrai beaucoup de clics au début mais la possibilité de créer une section générique qui contient des « sous-sections » et que l’on peut sauvegarder aide, avec le temps, à réduire les clics!!
    D’accord aussi sur le support très bien fait, beaucoup de vidéos, et aussi la communeauté, FB et autres qui apportent beaucoup de réponses.
    Donc je ne peux plus m’en passer et j’avoue avoir un peu de mal à reprendre des site conçus avec certains thèmes qui imposent un autre page builder(Visual Composer 😉 )
    Cordialement.

    Répondre
  4. Encore un bel article, bien écrit, qui apporte du contenu, bravo Eleonor. Je suis un débutant sur WP (je serais bientôt un Chef!!! session en cours). J’ai essayé plusieurs constructeur de page et j’avoue qu’ Elementor m’a fait une belle impression dès le début de sa prise en main. J’ai donc décidé de me concentré sur celui ci. Et cet article qui tombe à point pour moi me conforte dans mon idée.
    En tout cas merci à La Marmite et à toute l’équipe pour votre travail de qualité.

    Répondre
  5. Article très intéressant et très bien ficelé.
    Pourriez-vous faire de même avec DIVI, puis comparer les deux.

    Merci

    Olivier

    Répondre
  6. Hello Eléonor,

    J’utilise ce builder depuis un certain temps, en parallèle à Divi. Plus le temps passe, plus il me plait. Je l’utilisais au début sur sa meilleure intégration avec woocommerce. Petit à petit il a évolué pour donner accès à des modèles que l’on créé soi-même et je trouve ça très intéressant.
    Juste à un bémol : lorsqu’on modifie une page et que l’on veut passer à une autre page pour faire des modifications, on doit revenir au tableau de bord et sur la liste des pages …
    Je ne trouve pas cela très pratique. Si quelqu’un me trouve une astuce je l’embrasserais … à distance. 😉
    Quoi qu’il en soit, couplé avec OceanWp, ça reste un très bel outil qui continuera d’évoluer … tout comme Divi.
    Bravo pour ton article !

    Répondre
    • Ils viennent d’ajouter la fonction « finder » qui permet de basculer facilement d’une page à l’autre sans passer par le tableau de bord…

    • Bonjour Joseph,
      J’ai conçu mon blog avec Divi qui me semblait bien sur le papier mais, étant archi-nul en la matière, j’ai trouvé ça très galère. Plusieurs mois après je ne sais même plus comment j’ai fait et je n’arrive même pas à accéder à un bloc en bas de page pour y modifier une faute d’orthographe, c’est dire…
      Je n’utilise d’ailleurs jamais le constructeur pour faire mes articles, par ailleurs.
      A la lecture du tuto Elementor fait pas Jean Lochet j’ai trouvé que c’était beaucoup plus simple à utiliser que le constructeur de Divi du moins sur le papier… Comme vous utilisez les deux j’aimerais avoir votre avis, si vous voulez bien. Je me demande aussi comment vous pouvez utiliser Elémentor dans le thème Divi sans conflit avec son propre builder… Ça me parait un peu étrange mais, comme indiqué plus haut je suis du niveau maternelle – 2 dans ce domaine… Bonne journée.

    • Tu as l’extension AdminQuickBar qui permet de passer de page en page sans quitter l’éditeur d’Elementor : https://wordpress.org/plugins/adminquickbar/

  7. Merci beaucoup pour l’article

    Il est plus que complet.

    Des solutions Builder, il y a en a une multitude, mais celui-ci à l’air très complet.

    J’utilise Divi Builder, mais pourquoi pas tester celui-ci

    Répondre
  8. Bonjour Eléonor,
    Merci pour cet article très fouillé et optimiste sur ce produit.
    J’ai bien aimé votre prose et on sent bien derrière l’ancienne prof de lettres.
    J’ai déjà évalué la version gratuite sans réel enthousiasme car, comme vous le laissez entendre, il faille passer à la version Pro, voire ajouter des extensions, pour tirer tous les avantages d’utiliser un page builder.
    J’ai également utilisé le page builder d’Elegantthemes que je trouve personnellement bien compliqué et peu adapté à certains égards. J’utilise régulièrement le page builder Thrive Architect de Thrive Theme, mon favori. L’avantage principal que je lui trouve, outre son côté Wysiwyg, c’est que quel que soit le module ou template utilisé on retrouve toujours le même menu, la même démarche et généralement les mêmes paramètres pour personaliser son rendu (polices, tailles, images, background, etc…) . De plus il va très loin dans son offre avec par exemple la possibilité de travailler avec les propriétés de boîte (Marges internes, externes et bordures), les radius, les ombres, les multitudes de templates etc…
    Ils offrent un support très réactif (en anglais), une maintenance et de nouvelles fonctionnalités régulièrement ainsi que des articles donnant des conseils ou des exemples comme celui-ci par exemple https://thrivethemes.com/notps-homepage-from-scratch/?utm_campaign=lp+from+scratch+notps&utm_medium=email&utm_source=tt-newsletter&tl_inbound=1&tl_target_all=1&tl_form_type=1&tl_period_type=1.
    Leur prix va de 67$ pour un site à 147$ pour 15 sites.
    Je pense que Thrive Architect est un bon page builder concurrent.
    Peut-être un prochain article sur ce produit?

    Répondre
    • Bonjour, un article arrive sur ce builder bientot aussi 😉

    • Thrive Architect de Thrive Themes est super!

      Les vidéos explicatifs (en anglais): formidables, intelligents, passionnants!

      La fonction pour mobile: extra!! Par ex: vous faites un design sur le desktop, vous pouvez changer ce design pour le mobile sans alterner celui déjà fait sur le desktop. Encore plus précisément: si vous aviez, disons 8 images sur le desktop, vous pourriez en montrer que 4 sur le mobile, sans rien changer à vos 8 sur le desktop. Incroyablement efficace.

      Que dire d’autre? C’est un charme! Rien n’est parfait bien sûr. Quand même, quel architecte! Et quel concepteur, Shane Melaugh, le fondateur de Thrive Themes! À connaître, à écouter. C’est ce que je fais du Québec. Et bravo à la MARMITE que j’adore.

  9. Clair et précis, comme toujours.
    Je vais tester prochainement.
    Merci de nous simplifier le travail 🙂

    Répondre
  10. Merçi…. je l’ai installé, mais je manque d’inspiration et je ne trouve pas les modèles. Faut maniper beaucoup je pense. -))

    Répondre
    • Les modèles sont accessibles en cliquant sur le gros bouton « Ajouter un modèle » présent dans la zone d’édition. 2 choix possible : les blocks ou les pages. Un point notable à savoir, en 2 ans Elementor à dépassé les 900 000 installations actives (gratuit).

  11. J’ai découvert Elementor il y a quelques mois et c’est vrai qu’il facilite bien les choses pour la conception et l’évolution de pages web.
    Une interrogation cependant pour l’avenir :
    Quel sera l’adaptation d’Elementor avec WP5 et Gutenberg ?

    Répondre
    • Bonjour, je ne peux pas te dire mais Gutenberg n’étant pas un constructeur de page à proprement parlé tout devrait bien se passer 😉

  12. TOP elementor meme en version gratuite!!

    Répondre
  13. Bonjour,

    Je peux vous dire que j’utilise elementor pro et je suis super contente… actuellement, je suis à la recherche d’un plugin portfolio filtrable personnalisé soit le faire moi même , le codage ça fait bien longtemps que je n’en ai plus fais , je bidouille beaucoup pour faire quelques choses des sympas à la fin .
    Je souhaite avoir votre avis, pour le plugin ou alors le faire moi même , je pense que ça risque d’être long. Du moins pour montrer mes projets sur mon site web bien entendu…

    A bientôt
    Cordialement

    Répondre
  14. Salut j’ai un gros problème avec mon blog. J’utilise elementor mais pas moyen d’avoir la même configuration de page sur toutes mes pages et article. A chaque fois le theme en dessous de celui que j’ai créer se met et je n’arrive pas a modifier ça. En clair ma page d’accueil est faite avec elementor et est jolie et design mais mes autres pages sont restée avec le thème de base et la différence est très moche. Je n’arrive pas à modifier ça j’ai essayer en mettant « modèle canevas » et même en modifiant comme ça lorsque je clique sur la rubrique ca ne se met pas correctement.
    Pouvez-vous m’aider svp? Je suis débutante et je n’y connais pas grand chose.

    Répondre
    • Bonjour, quand tu cliques sur « Modifier avec Elementor » tu n’as pas la possibilité de modifier le design pour mettre le même que sur ta page d’accueil?

  15. Merci pour cet article. Est ce que je peux construire un site de reseau social avec elementor, ou même de commerce

    Répondre
    • Bonjour, oui mais il te faudra un plugin du type BuddyPress pour cette fonctionnalité. Bonne journée

  16. J’ai mon site avec un de vos tutos et je suis très contente . Mais la construction ensuite du site pour une vraie débutante que je suis était très difficile avec WordPress , bien que j’avais un thème .
    Et comme je suis bilingue , j’ai découvert un Tuto d’1h30 de Tyler et il travaille un thème de WordPress presque à nu et utilise Elementor .
    Comme ce bel article explique , malgré beaucoup de clics c’est très facile avec tous ces widgets . J’ai enfin réussi à faire une page qui ressemble à un site .
    Merci pour votre expérience avec Elementor pro car j’hesitais et cet article m’a convaincu pour pouvoir terminer ce que je veux faire .
    Continuer à écrire et faire des tutos. Grâce à vous je ne regrette pas l’aventure de mon site web même si c’est un travail à temps plein !
    Au plaisir de vous suivre bientôt …

    Répondre
  17. Me fiant à tous les commentaires positifs que j’ai lu, j’ai installé Elementor y compris la version pro. Mais j’ai un bug qui me prend la tête et qui fait, que je passe mon temps à chercher la solution. Peut-être ici ?
    Je m’explique. Je ne sais pas coder et j’avoue que j’ai bcp de mal avec wordpress et sa philosophie. J’ai longtemps pratiqué joomla, mais on m’a dit que wordpress était mieux pour le seo alors je refais mon site sur cet outil. Elementor, permettant de créer mon design de template m’a séduite. Je l’utilise avec ocean wp. J’ai testé d’autres templates soit disant compatibles, mais toutes génèrent le même bug. LA PREVISUALISATION NE FONCTIONNE PLUS.
    En local, j’utilise wampserver 3.1. J’ai réinstallé wordpress qui est vide. Dès que j’ai chargé des templates pour tester celle qui me permettrait de retirer le head et le footer (pour personnaliser l’intégralité de ma template), elementor ne fonctionne plus. Et je ne sais comment réparer ce plantage, je ne comprends pas les indications données.
    Ce problème semble être commun pour les débutants comme moi. Si quelqu’un peut me dire comment me sortir de cette situation, ce sera un soulagement pour moi. Car là, je crise….
    Merci d’avance

    Répondre
    • Bonjour, essaye de supprimer le cache de ton site, de ton navigateur et de ton serveur.

  18. Merci pour la suggestion que j’avais essayé en vain.
    Vu que dès le lendemain, wamp n’tait plus accessible (!?), j’ai tout supprimé et tout remonté sur xamp. Là j’ai reconstruit mon site (Grrr…) mais au moins, j’ai pu le maquetter comme voulu en plusieurs jours.
    Sauf que depuis hier soir, après avoir essayé de migrer mon site local sur site distant, je ne peux plus accéder à mon site local, qui est automatiquement redirigé sur le distant alors que je n’ai rien demandé. Et en plus, mon site distant ne fonctionne pas. J’ai la rage…
    On perd plus de temps à résoudre les problèmes qu’à produire du contenu….

    Répondre
  19. Juste pour savoir quel thème tu utilises Eléonore ? Il est drôlement chouette !

    Répondre
  20. Bonjour merci pour l’article
    le temps de chargement de mon site est long
    j’utilise elementor et je voudrai savoir si ce plugin me ralentis le site merci d’avance

    Répondre
  21. Merci beaucoup pour votre réponse
    j’ai testé l’outil ,la performance est de 75 grade C
    et avec l’outil de google speed est de 48

    Répondre
  22. Bonjour ,Merci pour votre réponse ,j’ai testé l’outil https://tools.pingdom.com/ j’ai obtenu la note 75 au niveau de la performance avec un grade C
    et au niveau de pagespeed de google j’ai trouvé 48

    Pensez vous que c’est normal ,cette différence ?

    Répondre
    • Bonjour, oui ils ne prennent pas forcément en compte les mêmes critères.

  23. Bonjour et merci pour cet excellent article !
    J’utilise Elementor pour la création des sites de mes clients, c’est franchement pratique et on peut réellement faire un site ultra personnalisé !
    Mais qu’en est-il du référencement ?
    Quand je regarde le code source, c’est un peu le bazar …
    Faut-il ajouter un plugin pour pallier à ce problème ?
    J’avais entendu parler, il y a quelques temps, d’un plugin qui descendait tous les scripts en bas de page …

    Répondre
    • Bonjour,
      tu as effectivement des plugins faisant ça mais il faut aussi s’en méfier, certains scripts étant nécessaires pour afficher des parties de page, ils ne sont pas tous à descendre dans le footer. WPRocket propose néanmoins cette option par exemple.

      Pour ce qui est du code normalement Elementor est plutôt bien fait.

      Qu’est ce qui te pose problème?

  24. Bonjour
    J ai une question basique – mais dont je ne trouve pas la réponse –

    Si on ne renouvelle pas sa licence, que se passe t il au bout d’un an pour les pages créées avec Elementor ?

    merci par avance 🙂

    Répondre
    • Bonjour, tu pourras toujours l’utiliser sans aucun problème et rien ne sera perdu, cependant tu n’auras plus de mises à jour et tu seras potentiellement vulnérable s’il y a des failles de sécurité.

  25. merci Julien ! c est toujours le gros dilemme de comprendre les différences d’application entre gratuit, peu onéreux, plus cher, et .. la viabilité des install.

    merci encore

    Répondre
  26. Jusqu’ ici, j’ avais codé mes thèmes, mais, le temps passant, je me suis rendu compte que cela avait un peu trop envahi mon côté photographe.
    Après une très grosse bourde et un peu d’ argent dépensé inutilement, une discussion FB sur les constructeurs de pages, j’ ai testé élémentor.

    Que dire?, sinon que j’ en suis devenu gaga. (Pas Lady et sans majuscule)

    Tout ce qui est dit ci-dessus est juste, mais sa prise en main n’ est pas simple: j’ ai passé une petite semaine à le tester en local et à avaler des vidéos avant de me risquer sur mon site en production.
    Mais c’ est le prix à payer pour un outil très créatif.

    Au sujet des prix des addons, je les trouve peu chers, en comparaison avec d’ autres qui n’ hésitent pas à demander plus de 100€/an, au point d’ envisager, d’ ici un an, afin de bien le tester, de faire l’ acquisition d’ au moins un “timelife”.

    Deux ressources intéressantes à ajouter:
    Un plugin qui améliore l’ interface: https://wordpress.org/plugins/flexible-elementor-panel/
    Un groupe Facebook sur le sujet: https://www.facebook.com/groups/110469319664945/

    Répondre
  27. Très bonne article. Merci.

    2 petites questions
    – comment avoir un menu qui reste apparent comme dans l’exemple du paragraphe « Une personnalisation très poussée » ?
    – quel thème conseils tu parlais ceux qui sont compatibles avec elementor ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Marmite ne peut malheureusement pas fournir de support. Merci d'en tenir compte dans votre commentaire 😉

Si vous ne lui en voulez pas, donnez-lui un j'aime sur Facebook :



mi, eget adipiscing Praesent ultricies ut luctus
76 Partages
Partagez68
Tweetez8
Partagez
76 Partages
Partagez68
Tweetez8
Partagez