Vous êtes ici : Accueil | Thèmes WordPress | Impreza n’a-t-il pour atout que son Header Builder ?

Impreza n’a-t-il pour atout que son Header Builder ?

Thème WordPress Impreza

C’est la rentrée mais notre série de l’été continue !

En effet, le classement des meilleurs thèmes ThemeForest de 2016 sortira dans quelques semaines mais en attendant, je vous les présente un par un.

Si toutefois vous avez loupé les tests précédents, je vous invite à les consulter : Avada, Enfold, X, Betheme, Bridge, Jupiter, Uncode et Salient.

Et cette semaine c’est au tour d’Impreza de passer au tableau ! Alors, va-t-il convenir à votre prochain projet ?

Je vous le dis dans cet article !

Les liens que vous trouverez dans cet article sont des liens affiliés. C’est à dire que nous toucherons une commission si vous vous procurez un des produits présentés. Cependant, nous n’avons pas vendu notre âme au diable. Lorsqu’un produit ne nous plaît pas, on vous le dit !


Démo one-page du thème Impreza

Sorti en décembre 2013, Impreza fait partie du gang des thèmes sortis en 2013 qui continuent d’être dans le top des ventes ThemeForest 3 ans plus tard.

Il en est maintenant à sa version 3.5 mais contrairement aux autres thèmes testé, ce n’est pas le dernier que l’équipe d’UpSolution ait sorti.

En effet, Zephyr est arrivé en février 2015, sans toutefois connaître le même succès que son prédécesseur.

Voici Zephyr, le petit frère d'Impreza

Voici Zephyr, le petit frère d’Impreza

D’ailleurs leurs différences sont minimes : seuls quelques effets visuels les séparent… et à mon avis, ça n’aurait pas mérité d’être relégué dans un nouveau thème.

Ils auraient tout aussi bien pu ajouter un style « Material » à Impreza et on aurait eu le même résultat.

À part ça, ils sont identiques !

Mais bon, concentrons-nous sur le thème du jour.

Impreza est resté coincé aux tendances de 2014

Oui allez, j’attaque fort.

Beaucoup de thèmes ont commencé avec une démo « historique » puis on voit clairement une progression du webdesign dans les démos suivantes. Eh bien pas avec Impreza.

Les démos ne sont pas originales, toutes construites à peu près de la même façon et surtout, il n’y a pas d’effet « wouahou ». À aucun moment.

Démo Agency d'Impreza

La démo Blog a quand même un certain charme

La démo Blog a quand même un certain charme

Une démo "Photography" vraiment peu originale

Une démo « Photography » vraiment peu originale

En plus, elles ne reflètent pas toutes les possibilités du thème. C’est vraiment dommage.

Alors qu’avec d’autres thèmes j’ai pu sentir un certain potentiel et une envie de me rapprocher de leur look, là je ne cherche qu’une chose : faire quelque chose de plus « 2016 ».

Cependant tout n’est pas à jeter…

Son atout ? Le Header Builder

Ce que vous ne retrouverez pas ailleurs c’est le Header Builder. C’est en fait une interface qui va vous permettre de modifier l’entête de votre site comme vous le souhaitez.

Les "templates" du Header Builder

Les « templates » du Header Builder

Vous allez pouvoir positionner divers éléments dans trois zones différentes (supérieure, principale et inférieure) et ce, pour ordinateur, tablette et mobile.

 

Vous pourriez ainsi avoir quelque chose d’exhaustif pour les internautes qui consultent votre site sur ordinateur mais être plus minimaliste sur mobile, tout en mettant l’accent sur un numéro de téléphone à contacter.

Vous aurez ainsi à votre disposition plusieurs « modules » que vous pourrez agencer avec du glisser-déposer. Un logo, un menu principal, un menu secondaire, des liens vers les réseaux sociaux, un champ de texte libre… Vous aurez le choix !

Voici un aperçu du HEader Builder

Voici un aperçu du Header Builder

Petit bémol cependant : vous ne pouvez activer ce module que dès lors que vous aurez enregistré votre site sur la plateforme de UpSolution. C’est une contrainte qui est compréhensible : ils veulent s’assurer que l’on n’utilise bien qu’une licence par site.

Mais ça reste contraignant et cela gâche un peu le plaisir de découverte.

Au final, si l’entête de votre site revêt une importance particulière ou si vous avez un client qui se montre très insistant sur ce point, Impreza sera probablement la solution qu’il vous faut.

Après, faut-il charger l’entête d’un site ? Le garder minimaliste ? J’ai ma petite idée la dessus mais ce n’est pas l’objet de cet article !

Bref, Impreza vous permettra de faire le header que vous souhaitez. Mais qu’y a-t-il ensuite ?

Impreza est plutôt bien loti

Pour commencer, il est compatible avec WooCommerce, WPML, Contact Form 7, Gravity Forms, bbPress et TablePress. Ce qui est pas mal.

Il embarque ensuite Visual Composer avec deux add-ons : CodeLights Widgets and Elements (rendu compatible avec Visual Composer pour l’occasion) ainsi que Ultimate Add-ons for Visual Composer.

Mais il vient également avec Revolution Slider pour la partie « diaporama ».

Il n’a donc rien à envier aux autres thèmes premium : il a de nombreuses compatibilités et il embarque avec lui des extensions intéressantes.

La documentation du thème Impreza

Côté documentation il n’est pas en reste : elle est exhaustive, imagée et à jour. Qu’attendre de plus ?

Le support semble également de très bonne qualité, même si je n’ai pas eu à le solliciter : il est classé par onglets (bugs, questions, personnalisation, demande de fonctionnalités) et on voit un temps de réponse assez court.

Le support d'Impreza

Par contre, tout est privé : il faudra vous connecter avec votre compte Envato. Mais puisque vous l’aurez déjà enregistré au moment d’activer le Header Builder, ce ne sera plus qu’une formalité.

Enfin, là où Impreza arrive à tirer son épingle du jeu, c’est qu’il est possible de le tester gratuitement pendant 6h grâce au service ThemeTest.

Testez Impreza pendant 6h en échange de votre adresse e-mail

Renseignez votre adresse e-mail, complétez le captcha et vous aurez un site de test rien que pour vous !

Vous pourrez ainsi découvrir l’interface du thème, vérifier que vos extensions sont compatibles ou même importer du contenu et essayer de le mettre en forme.

Plutôt pratique pour se faire un avis avant d’acheter un thème, non ? Mon petit doigt me dit que cette pratique pourrait se généraliser dans les années à venir !

Enfin bon, jetons un oeil aux entrailles du thème.

Une prise en main facile mais limitée

En effet, j’ai trouvé les options du thème vraiment simples. Presque légères.

Options du Thème Impreza

C’est donc un thème qui pourrait convenir aux débutants, d’autant plus qu’il est intégralement traduit en français ! Et ça, je peux vous dire que ça n’arrive pas souvent.

Il est également disponible en allemand, en espagnol, en italien, en néerlandais, en portugais, en russe et en turc. Si le niveau de qualité des traductions est du même acabit que pour le français, c’est prometteur !

Un autre avantage (même si moi je n’apprécie pas) c’est que vous pouvez utiliser des jeux de couleurs déjà prêts. Vous pouvez même les visualiser sur les démos avant de faire votre choix.

Cependant, si vous décidez de modifier les couleurs ou de partir de votre charte graphique (ce qui me semble être le plus logique) cela deviendra un cauchemar.

Plouf plouf. Quelle couleur modifier ?

Plouf plouf. Quelle couleur modifier ?

Il y a 59 couleurs différentes à régler individuellement et je vous invite à lire attentivement les libellés à droite pour bien comprendre ce que vous modifiez.

Là je dois vous avouer que c’est la pire interface que j’aie pu voir à ce jour pour modifier des couleurs.

Pour finir, si vous êtes un utilisateur avancé, vous sentirez très vite le besoin de rajouter des lignes de CSS pour modifier le look de votre site.

Franchement, si vous n’avez pas besoin du Header Builder, ne prenez pas ce thème.

Sinon vous vous arracherez les cheveux, j’en suis sûr. Il est taillé pour des débutants qui n’attendent pas spécialement un design poussé. C’est pour cela que les options ne sont pas étoffées.

Bon, un thème se définit aussi par son page-builder. Qu’avons-nous ici ?

Visual Composer et des add-ons = des doublons de partout

J’ai beau ne pas aimer Visual Composer, je dois admettre que certains créateurs en ont fait de belles choses.

Je pense notamment à l’équipe en charge d’Uncode : ils ont amélioré l’ergonomie et ont réduit le nombre de modules au strict minimum, soit 28.

Il y a un réel travail derrière cette décision, celui de proposer aux utilisateurs ce dont ils ont besoin, facilement.

Avec Impreza c’est plutôt la Foir’Fouille

Bon oui, avec Jupiter aussi ce n’était pas beau à voir. Ce dernier avait une centaine de modules et là nous sommes dans le même cas de figure : il y en a 90 au total.

Voici quelques modules des add-ons de Visual Composer

Voici quelques modules des add-ons de Visual Composer

Autant vous dire qu’il vaut mieux utiliser le champ de recherche pour trouver celui dont vous aurez besoin.

Mais en plus de ça, certains sont en double ! Eh oui, étant donné que nous avons Visual Composer, CodeLights Elements et Ultimate VC Addons, on peut trouver 3 modules de slider (dont 2 pour Revolution Slider), 2 modules de flipbox…

Revolution Slider ou Revolution Slider ? Mon coeur balance.

Revolution Slider ou Revolution Slider 5 ? Mon coeur balance (mais c’est le même).

Vous l’aurez compris : il n’y a pas de travail de curation ici. On vous donne le plus de modules possible et bonne chance !

J’aimerais vous dire que le thème se rattrape en n’ayant pas désactivé le mode « éditeur visuel » de Visual Composer qui vous permet d’avoir un page-builder en front-end.

Il manque au moins 2 images à l'écran. Saurez-vous les repérer ?

Il manque au moins 2 images à l’écran. Saurez-vous les repérer ?

Mais le problème c’est qu’il ne fonctionne pas bien : les images ne s’affichent pas, par exemple !

Alors si en plus de ne pas trop soigner les modules, même l’affichage en direct n’est pas fonctionnel… autant vous dire que ce sera une sacrée prise de tête pour faire vos pages.

Impreza ne fera pas partie de mes thèmes préférés

Vous l’aurez compris, je n’ai pas eu un très bon ressenti en testant ce thème.

Il n’est pas spécialement attirant, il se révèle plutôt limité dans ses options et l’expérience de construction des pages n’est pas optimale.

Cependant il lui reste le Header Builder comme atout. Comme seul atout.

Son interface n’est pas forcément ultra-pratique mais avec quelques essais, il sera possible de faire un entête unique, chose qui demanderait beaucoup de compétences techniques avec d’autres thèmes.

Mais pour moi, ça ne suffit pas. On est en mesure d’attendre plus d’un thème premium et c’est pour cela que je ne vous invite à utiliser Impreza que pour son Header Builder.

Découvrez Impreza sur ThemeForest

Et vous, avez-vous une expérience à nous partager ?

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Plus de 10000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

C'est parti, je m'inscris !

11 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Le test est bon mais je m’attendais aussi à avoir une partie technique : qualité du code source, optimisation pour le SEO etc.

    La partie graphique c’est propre à la personne, on peut le trouver beau ou non. Personnellement j’ai un site qui tourne avec Impreza, bien que tu es raison sur plusieurs points (possibilités limitées et au niveau des doublons) je trouve que cela reste un theme relativement sympa par rapport à ce qu’on peut trouver sur Themeforest.

    Je confirme que le support est réactif, que la documentation est très correcte (Il manque quelques vidéos pour être parfaite). Il y a bien sur un import de la démo en 1 clic etc… Bref il fait le boulot comme on dit 🙂

    Répondre
    • Bonjour Josselin,

      Je l’ai déjà précisé tout au long de l’été, je le redis donc : je laisse des personnes plus compétentes que moi juger de la qualité du code source et l’optimisation pour le SEO n’a que peu d’importance dans cette sélection. Tous les thèmes ont suffisamment de ventes pour avoir eu suffisamment de soin de ce côté-là.

      Certains vont implémenter du balisage plus que d’autres mais à part ça… ils sont quasi tous égaux. Ce n’est donc pas un critère pertinent pour les comparer.

      Je te remercie au passage de nous avoir partagé ton expérience avec le thème !

  2. Salut Nicolas, le test rejoint en partie ce que je pense du thème précédant Impreza (Astra) qui a été retiré de la vente il y a environ 1 an et qui ne possédait pas le Header Builder.
    Si je devais conseiller un thème, j’orienterais vers d’autres choix mais, pour un site corporate simple, les thèmes de chez UpSolution restent une valeur sûre, bien qu’un peu démodé graphiquement parlant comme tu le dis dans ton test.
    À noter que leur support est sympa et assez réactif.
    Sinon, je découvre tes tests et je m’en vais de ce pas lire les autres. 😉

    Répondre
    • Bonjour Philippe,

      J’avais déjà utilisé Corsa précédemment mais je ne savais pas qu’il y avait Astra, tiens ! C’est souvent un mauvais signe lorsqu’un auteur retire un de ses thèmes tout de même !

      Je te souhaite une bonne découverte des autres articles !

    • Je suis d’accord avec toi. Un thème retiré de la vente est mauvais signe. Mais, dans le cas d’Astra, ce n’est pas le cas. C’est parce que leurs thèmes se ressemblent tous (comme tu le soulignes d’ailleurs dans ton article) donc ils ont concentré leurs efforts sur leur best-seller : Impreza.
      Sympa tes autres articles. J’attend le test de Kallyas avec impatience. Je viens de le découvrir récemment et c’est une véritable petite bombe.
      Bonne continuation !

    • Au risque de te décevoir Philippe, je n’irai finalement pas jusqu’à Kallyas. Les critères pour faire partie de la sélection ont encore évolué !

  3. Bonjour Nicolas,

    D’abord un grand merci pour cette revue des principaux thèmes généralistes WP. C’est passionnant et j’attends toujours avec impatience la sortie d’une nouvelle évaluation. Je dois très prochainement choisir un nouveau thème et j’espère voir apparaître le thème TOTAL qui a retenu mon attention 🙂

    Une question que je me pose souvent à propos de ces thèmes est la récupération des posts d’un ancien blog lorsque l’on utilise une constructeur de pages. En effet j’ai noté que THRIVE (que je trouve très intéressant sur le papier mais avec une licence qui ne me convient pas) par exemple ne permettrait pas de récupérer des anciens posts.

    Une deuxième question concernant Visual Composer est de savoir précisément ce que vous lui reprochez et dans quelle mesure un producteur de thème peut l’adapter à son thème ou le transformer radicalement ?

    A la fin de la revue il serait intéressant d’avoir une évaluation quantitative, sur une échelle à définir, relativement à des critères comme par exemple : facilité de prise en main, innovation, cohérence et non redondance des réglages, qualité de la documentation…

    Répondre
    • Bonjour Gérard,

      Finalement, Total ne fera pas partie de la sélection. Les critères ont été revus pour cette série, ils sont au nombre de 3 :

      • Il faut qu’ils soient « multipurpose » mais pas spécialisés WooCommerce ou Webzine ;
      • Qu’ils fassent partie des 2 premières lignes des thèmes les plus populaires ;
      • Ou qu’ils aient dépassé les 30 000 ventes.

      J’ai dû en arriver là parce que sinon les tests n’en finiraient pas. Le classement évolue régulièrement mais il y a beaucoup de thèmes dont les ventes ne décollent finalement pas. Et Total en fait partie.

      Puis il faut finir la série de l’été avant que l’hiver n’arrive quand même 🙂

      Quant à ton souci pour récupérer les articles d’un page-builder à un autre, je ne comprends pas. Les articles sont-ils faits entièrement avec le builder (auquel cas, tout saute) ou juste avec les fonctions de WordPress (là, aucun problème) ?

      Pour ce qui est de Visual Composer, c’est simple : je ne trouve pas la création de page agréable. Certains développeurs ont pu en modifier un peu l’ergonomie pour le rendre moins pire… mais ça reste du Visual Composer.
      J’ai mes habitudes avec Divi Builder et c’est le jour et la nuit. Mais on y reviendra lors du comparatif final.

      Et pour finir, c’est bien au travers de différents critères que l’on pourra comparer les différents thèmes de la série !

  4. Merci pour ta réponse. Un peu/beaucoup déçu pour TOTAL cependant 🙁
    Quoiqu’il en soit j’attends la suite avec impatience…

    Concernant la récupération d’articles avec le page builder voici ce que l’on peut lire sur le site THRIVE :

    « Can I use this to edit my existing WordPress posts?

    No, Thrive Content Builder can’t be used to edit content that was created with the regular WordPress editor.

    We keep our content separate from WordPress content, to ensure maximum compatibility and avoid conflicts.

    You can insert any WordPress content, as well as short codes and more inside your Content Builder content, though.​ »

    D’où ma question.

    Répondre
    • Bonjour Gérard,

      Je comprends mieux le problème avec Thrive Content Builder. D’un côté c’est intelligent mais de l’autre, c’est peu pratique.
      Je pense que ça reste possible mais avec pas mal de copier-coller et d’adaptations ensuite !

      À bientôt !

  5. Merci pour cet article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Marmite ne peut malheureusement pas fournir de support. Merci d'en tenir compte dans votre commentaire 😉

Si vous ne lui en voulez pas, donnez-lui un j'aime sur Facebook :



Share
Tweet
Share